N'hésitez pas à demander des liens et des rps aux nouveaux membres.
Privilégiez les Marvel , ils sont badass.
Bienvenue sur The Avengers on vous aime déjà.

Partagez | .
 

 Il se pourrait que j'ai besoin de toi — Peter

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
bienvenue à new york
Emma Blaze
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 3020
» ma tête : Amber Heard
« LA MEILLEURE DES ASSISTANTES ! »

POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: Classe 2 - Apprentissage du pouvoir
» appartenance: 6 - Humain avec aptitude magique

MessageSujet: Il se pourrait que j'ai besoin de toi — Peter   Jeu 7 Déc - 17:27

Peter P. ∞ Emma B.
Il se pourrait que j'ai besoin de toi
Je me noie dans le travail pour ne pas perdre pied. J’ai mon père et mon petit ami derrière moi pour me tenir la tête hors de l’eau ainsi que mon patron avec sa compagne Pepper. C’est un véritable bonheur en réalité de les avoir autour de moi pour m’aider. Bruce est d’un grand réconfort, c’est agréable de pouvoir parler en réalité. Perdre ce que l'on a de plus chère du jour au lendemain ce n’est jamais facile. Je crois que même si j'ai déjà vécu la mort de ma mère, on ne peut pas vraiment se préparer à ce choc qu’est de perdre une autre famille, par sa faute. Heureusement pour moi je suis bien entouré, pour m'aider à encadrer le Rider, qui ne cherche qu'à se venger. Chaque nuit, est un cauchemar différent, une voix différente, sentir sa colère, sa rage, la retenir de m'envahir jour après jour.

Depuis quelques jours je me plonge dans la télévision, pour éviter d'être torp au travail. J'avais promis à Steve d'avancé, d'aller de l'avant. Je devais faire mon deuil et continuer de vivre malgré ce qu'il s'était passé. J’ai bien bossé avec Tony et c’est FRIDAY qui m'alerte de l’heure qu’il est pour que je puisse partir avant les encombrements, avec cette nuit qui ne s'arrête jamais... le but du jeu étant que le Rider ne puisse croiser personne. Merci FRIDAY ! Mon travail terminé, je prends mon sac et ma veste en cuir annoncent à Tony que je peux rentrer seule. Puis il n’est pas fou le patron, on a créé un petit bracelet que j’ai autour du poignet pour alerté directement FRIDAY si ma température venait à augmenter brutalement. J'ai l'habitude depuis ma première transformation d'avoir ce petit bracelet et d'être suivit et tenu comme un petit chien. Mais à preuve du contraire, il m'a plutôt bien servis jusqu'à présent!

Il est 18h, je passe par des ruelles tranquilles pour éviter le monde en moto. Habillé d’un jean moulant et d’un pull blanc sous ma veste noir. Cheveux détaché sous mon casque, pour éviter d’être déranger par des illuminés fanatique de Stark. Moi qui pensait que sortir avec un super soldat me causerez plus de problème que nenni travailler pour un playboy milliardaire c’est bien plus galère.

Je tourne dans une rue entre le Queens et Brooklyn histoire de faire deux courses avant de rentrer à la maison. Je descends de moto, retire mon casque, mon regard se lève vers le ciel. Sans étoile, noir, infini et ces quelques flocons de neige tombant de nul part. Un type me pousse contre le mur et recule. « Donne-moi ton sac. » Je garde mon calme malgré ma surprise, sans paniquer je sais me défendre ! Mes cours de Boxe doivent bien me servir à quelque chose et puis Steven m’a appris à me défendre en cas d’attaque. Vous imaginez bien qu’il n’allait pas me laisser seul sans savoir me défendre contre ce genre de crétin ! Je me décolle du mur. « Non, dégage. Va voir ailleurs si j’y suis. » Je m’avance vers lui et le pousse avec mes mains. Il recule et par ce contact je ressens comme une brûlure au fond de moi... Non pas le rider ! Je recule pour me coller contre le mur. Je prends mon souffle je me calme. Je lève ma main devant le type. « Recule ! Vas-t’en ! » J’avais presque envie de lui dire Fuie pauvre fou ! Sauve ta vie. Ce n’est pas un grand bandit mais il a fait des choses pas très jolies et je ressens sa noirceur… la chaleur de l’estomac gourmand du Rider… Je respire calmement pour essayer de prendre le dessus pour essayer de parler avec le Rider même si ce n’est pas toujours facile… Le type s’approche, me tien par la main se collant contre moi. « Et qu’est-ce que tu vas faire ?! Hein ! » Je tourne mon visage pour ne pas le regarder mais je me sens de plus en plus mal et je me mets à rire. J’explose littéralement de rire. Le grand rire nerveux des Blaze c’est un classique. Je me laisse tombé sur le sol à genoux, mes mains sur ma tête. Avant de lui donner un grand coup de pied dans le genoux et fuir dans une petite ruelle pas très loin et me cacher derrière des poubelles pour pas qu'il me trouve facilement. Je sors mon téléphone portable et c'est à contre coeur que j'envoie un sms à Peter en lui disant où je me trouve. Steven ne voudrait plus que je sorte, il aurait trop peur si je lui demandais d'intervenir, je ne veux pas l'inquiéter. J'ai sauver les fesses de gosses un nombre incalculable de fois, à lui de me sauver pour une fois... j'ai besoin d'un super héros.

Quelque petite flamme virevolte autour de mes doigts, non, non, allez calme toi. Respire, pense à quelque chose de calme, la mer, le bruit de l'eau, compte les goûtes d'eau qui tombe, un, deux, souffle, trois, quatre. « Tu vas pas t'en sortir aussi facilement poupée ! » Il m'avait retrouvé en balayant les poubelles où je m'étais caché, je gardais les yeux fermées, les mains plaqués sur mes tempes et je ne pouvais me retenir de rire.

code by Silver Lungs


bienvenue à new york
Peter Parker
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 27
» ma tête :


POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: 4 - Maîtrise quasi parfaite
» appartenance: 5 - Humain victime d\'expérimentation / Mutant 3&5

MessageSujet: Re: Il se pourrait que j'ai besoin de toi — Peter   Jeu 7 Déc - 21:30



Peter Parker
Spiderman


Oh putain, je suis dans une merde terrible. À cette heure-ci, je devais être déjà à la maison. Tante May va me passer un de ces savons. Malheureusement, ce n’était pas elle que je craignais, mais plutôt ce que Monsieur Stark allait dire. Je venais de causer d’important dégât dans la ville, sauvant quelque vie au passage. Malgré cela, ce que je poursuivais venait de me filer entre les doigts. Vous vous demandez, comment j’ai fait pour me retrouver à voltiger dans tout Manhattan, loin de ma maison et avec mon sac à dos. Laissez-moi vous expliquer les choses dans leurs contextes.

Tout a commencé juste après les cours. J’avais revêtu mon costume. Entre l’université et la maison, j’avais en profité de prendre en chasse quelques criminels. Vous comprenez un peu pourquoi j’ai un sac à dos avec mon costume. Bon continuons. J’étais tombé sur une bande de yakuza qui m’avait fait balader dans toute la ville. Une course-poursuite s’était engagée avec eux et je dois dire qu’il ne me facilitait pas le travail. L’une d’eux, m’avait pris en joue avec une mitraillette. Grâce à mes reflexes d’araignées j’esquivais chaque balle tout en continuant à me balancer de manière acrobatique. L’une des balles à failli même me faire tomber, mais heureusement qu’au dernier moment, j’ai pu me rattraper. Sinon j’allais embrasser la chaussée, si vous voyez ce que je veux dire. Donc je poursuis mon récit. J’atterrissais sur le toit de leur voiture, sans me faire prier je décochai un coup-de-poing sur le tireur ce qui l’assomma. Puis je me présentais devant le conducteur.

-Euuh excusez-moi, mais vous êtes au-dessus de la vitesse autorisée…

J’atterrissais sur le toit de leur voiture, sans me faire prier, je décochai un coup-de-poing sur le tireur ce qui l’assomma. Dans une tentative désespérée pour détourner mon attention, il sortit un énorme bazooka. C’est n’importe quoi. De nos jours, n’importe qui peut se procurer un gros calibre. J’avais pu l’esquiver, mais le missile, allait causer des débats sur la façade d’un immeuble en construction. Je dégageais chaque piéton à l’aide de ma toile. Ceux qui se retrouvaient sur le chemin de chacune des poutres. Qui je précise causa des gros dégâts sur la chaussée. Je sais que ce n’était pas ma faute, mais je suis sûr qu’on me tapera sur les doigts pour ça. En parlant de ça, Karen m’avertit que j’avais reçu un sms de la part D’Emma Blaze. À cette heure-ci, je devais être déjà à la maison. Comment pouvait-elle savoir ce qui venait de se passer en à peine quelques minutes. C’est lorsque Karen me lit le message que je compris, qu’elle avait juste besoin de mon aide. Les yakuzas m’avaient échappé, donc je n’avais plus de raison de trainer à Manhattan.

Accrocher contre le mur du bâtiment qui longeait la ruelle, je pouvais voir un malfrat qui s’apprêtait à faire du mal à Emma. Alors, j’atterri discrètement derrière lui comme une araignée prête à bondir sur sa proie. Je l’obligeais à se retourner vers moi à l’aide de ma toile, puis je lui balançais deux autres en plein visage, pour ensuite le plaquer au sol.

-Tu vas bien.
Dis-je en la tendant le bras. Visiblement, elle était brûlante et elle laissait échapper un rire à en faire froid dans le dos. J’espère que ce n’était pas le début des ennuis pour moi.  

 

Il se pourrait que j'ai besoin de toi — Peter

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Petit besoin (d'un Courant) d'air
» BESOIN D'AIDE POUR UN SAUVETAGE DE 21 CHIENS DE CEUTA
» On n'a pas toujours besoin d'un plus petit chez soi
» Sybille a besoin de se défouler {Nathan
» Besoin en nourriture d'une monture.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Avengers RPG :: Welcome to the Game :: New York :: Queens-