N'hésitez pas à demander des liens et des rps aux nouveaux membres.
Privilégiez les Marvel , ils sont badass.
Bienvenue sur The Avengers on vous aime déjà.

Partagez | .
 

 Il faut qu'on parle...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
bienvenue à new york
Steve Rogers
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 432
» ma tête : Chris Evans
» association : Avengers
POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: 5 - Connaissance parfaite
» appartenance: 5 - Humain victime d'expérimentation / Mutant 3&5

MessageSujet: Il faut qu'on parle...   Mar 26 Sep - 15:00

Il faut qu'on parle
Feat Emma Blaze


Alors qu'une nuit en plein jour vient de prendre place dans le ciel de New-York, le Captain Rogers a fait autant de choses qu'il lui était permis de faire avant de s'accorder du temps.

C'est le lot de tout être doté d'aptitudes surhumaines, mais aussi et surtout d'une conscience moral que l'on pourrait presque qualifier d'exacerbée. On fait passer les autres avant soi. On fait passer la certitude d'avoir fait son maximum pour sauver le plus grand nombre avant de se focaliser sur le cercle restreint de ses connaissances.

Le moteur vrombissant de la moto qu'il chevauche résonne dans la rue, et annonce l'arrivée de Rogers bien avant qu'on ne puisse le voir. Garant son véhicule juste devant le bâtiment, il en descend puis s'engouffre dans l'immeuble.

Montant les marche quatre à quatre, il atteint finalement le troisième étage, où se trouve son appartement. Il introduit la clé dans la serrure de sa porte d'entrée, et pénètre finalement chez lui.

- Emma? lance alors Rogers, espérant trouver celle qu'il cherchait.

Il sait que la nuit peut avoir des effets néfastes sur les gens normaux. Que cela peut les pousser à agir sans discernement... Et que l'Esprit de la Vengeance qui vit en Emma Blaze sera à l'affut de la moindre occasion où il pourrait se déchainer.

- Emma? Il répète la question, à chaque fois qu'il entre dans une nouvelle pièce. Il ne se fait pas discret. Car sait-on jamais, peut-être est-elle en train d'écouter de la musique sur son MP3? Que Stark, conscient de la "condition" de la jeune femme, l'aura laissé partir avant, pour éviter d'être confronté à une foule un peu dérangée?

Il ne la voit pas. Il ne l'entend pas. Il fait donc ce qu'il aurait pu faire bien avant... Il saisit son téléphone portable et compose le numéro de la jeune femme. Cela sonne. Une fois. Deux fois. Trois fois. Et enfin, il entend sa voix, ce qui le rassure.

- Emma? Tu... Et là, il déchante, car il réalise que c'est le répondeur vocal enregistré, qui lui indique qu'il pourra laisser son message après le "Bip". Mais il raccroche avant que ce ne soit à lui de parler. C'est pas vrai...

Et alors qu'il prend la direction de la porte d'entrée, afin de regagner l'extérieur, il entend un bruit de clé de l'autre coté du pallier.
bienvenue à new york
Emma Blaze
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 3020
» ma tête : Amber Heard
« LA MEILLEURE DES ASSISTANTES ! »

POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: Classe 2 - Apprentissage du pouvoir
» appartenance: 6 - Humain avec aptitude magique

MessageSujet: Re: Il faut qu'on parle...   Mar 26 Sep - 21:54

Steven R. ∞ Emma B.
Il faut qu'on parle...
Une journée ? Non, on ne peut pas appeler ça une journée ! Cette longue nuit fut, comme dit, terriblement longue et noir. Il m’est arrivé de m’approcher d’une des grandes baies vitrées du bureau pour regarder en dehors. C’est terrifiant, de ne pas voir le soleil, les étoiles, le vide… simplement le vide et ces vaisseaux flottants au-dessus de nos têtes. Je me pince les lèvres, me demandant une fois de plus ce qu’il va nous arriver… C’est les bruits de pas de Tony derrière moi qui me sorte de mes rêveries. Il dépose sa main sur mon épaule alors que je mordille nerveusement mon pouce. « Tu devrais y aller, il a moins de monde à cette heure. Happy peut t’accompagner, il est oppressant mais c’est un saint. » Un rictus se forme sur mes lèvres me tournant vers lui. « Merci Tony, c’est gentil. Je vais rentrer seule, je préfère. » Je sais que le Rider ne fera jamais de mal à Happy mais je n’ai pas envie de le mettre en danger. Puis en m’avançant vers ma chaise pour y récupérer mon sac je lève le poignet montant ainsi le bracelet que Tony m’avait confectionné. « FRIDAY te dira si la température monte. » Je me surprends encore à faire de l’humour. Bien qu’il soit noir, je ne vois pas beaucoup la vie en couleur depuis un certain temps maintenant.

La raison de mon retard ? J’ai fait un petit détour par le cimetière près de l’appartement pour déposer des fleurs sur la tombe de ma famille d’accueil. Je reste éloigné de leur tombe, y déposant les fleurs rapidement, je croise les bras en reculant. Tout me manque, de savoir que je ne les verrai plus, que leurs voix ne resteront désormais que de simple souvenir, comme leur contact… Il y a tellement d’autres tombes avec cette petite cocarde tricolore. J’essaye de me dire que je ne suis pas seule, beaucoup d’autre personne on trouvait la mort durant cette période mais rien y fait. Ils n’auraient jamais dû mourir, c’est de ma seule et unique faute.

Je quitte ce lieu pour me rendre chez moi. Garant ma moto près de celle de Steve, j’en déduis qu’il est déjà arrivé. Je monte les escaliers tranquillement et je sens ma poche vibré, voyant le nom s’affiché je ne réponds pas, je suis à quelque mètre de la porte il ne va pas s’inquiéter bien longtemps. J’engage les clés et me retrouve face à un Rogers sur le qui-vive. Je lève les mains aux niveaux de mon visage en fermant la porte d’un geste de pied. « Mes cheveux n’ont pas encore pris feu Captain, tout va bien… » Je laisse tomber mon sac au sol en m’approchant de Steven, embrassant ses lèvres avant de lui demander. « Ca ne va pas ? »

code by Joh.A


bienvenue à new york
Steve Rogers
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 432
» ma tête : Chris Evans
» association : Avengers
POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: 5 - Connaissance parfaite
» appartenance: 5 - Humain victime d'expérimentation / Mutant 3&5

MessageSujet: Re: Il faut qu'on parle...   Ven 29 Sep - 17:22

Il faut qu'on parle
Feat Emma Blaze


Le bruit de clés sur la pallier était donc Emma, qui faisait ce qu'il fallait pour entrer dans l'appartement. Une intense sensation de soulagement envahit Steve, qui ne peut masquer le fait que la présence de la jeune femme le rassure. Une lente expiration. Les épaules qui s'affaissent. Il se détend un peu, maintenant qu'il la voir, qu'il est sûr et certain qu'elle va bien, qu'elle est là.

Quand il la voit agir avec autant de... "désinvolture" - bien qu'il ne s'agisse pas ici du mot exact décrivant l'attitude de la blondinette, malgré ce qu'elle a pu traverser et ce que le monde s'apprête à affronter, il se dit presque qu'il s'inquiète trop.

- C'est juste que...

La douceur de ses lèvres contre les siennes... Il en oublierait presque de répondre. Mais rassemblant ses esprits, il revient à la discussion. Il en profite pour retirer sa veste en cuir marron, qu'il n'avait pas quitté depuis son arrivée chez lui.

- Cette nuit, qui dure... Cela révèle les bas instincts des gens. J'ai été obligé d'intervenir sur le trajet pour éviter qu'un groupe ne pille une superette. Et je me dis que s'ils étaient tombés face à quelqu'un bien plus sensible à la malveillance que moi, cela aurait pu plus mal tourné.

Oui, il ne lui dit pas directement "Heureusement qu'ils sont pas tombés sur toi! Car avec l'Esprit Vengeur qui habite ton corps, ils étaient morts avant même que le combat commence". Mais elle comprendra où il veut en venir. Et qu'il ne veut surtout pas que les choses se compliquent pour elle. Elle traverse une période difficile, et elle n'a pas besoin que le trop plein de pourritures dont peuvent faire preuve les gens ne vienne la perturber.

- Et je m'inquiétais pour toi, c'est tout.

Il ajoute cette petite phrase avec un petit sourire en coin, presque gêné, alors que pourtant, il est acté qu'ils sont bien ensemble. Peut-être est-ce un relent du passé, son petit coté vieux-jeu qui fait qu'exprimer ses sentiments est toujours un peu difficile.

Il choisit de relancer la conversation sur autre chose.

- Le S.H.I.E.L.D ne devrait pas tarder à m'appeler. Cette situation avec les Krees... A croire que la Terre est le carrefour des menaces intergalactiques... Un peu d'humour, signé Steve Rogers. Comment s'est passé ta journée, avec Tony?

Oh? Une discussion barbante comme n'importe quel couple pourrait en avoir, faisant ainsi abstraction du fait qu'elle est liée à l'Esprit de la Vengeance, et qu'il est lui-même un soldat centenaire surhumain?
bienvenue à new york
Emma Blaze
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 3020
» ma tête : Amber Heard
« LA MEILLEURE DES ASSISTANTES ! »

POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: Classe 2 - Apprentissage du pouvoir
» appartenance: 6 - Humain avec aptitude magique

MessageSujet: Re: Il faut qu'on parle...   Jeu 5 Oct - 14:56

Steven R. ∞ Emma B.
Il faut qu'on parle...
Pas besoin de me faire un dessin. Je sais que je suis un monstre, bien que Steven n’aime pas que j’emploie ce mot mais appelons un chat un chat. Je suis un véritable monstre, sans limite et n’ayant que pour simple but la vengeance divine et la justice divine. Quand je pense que fut un temps c’est moi qui tenait ce discours à mon père, comme quoi je ne le voyais pas comme un monstre mais un ange. Un ange à qui on avait brûlé les ailes. Aujourd’hui je ne me vois pas comme un angelot sans aile mais comme un vilain monstre. Et c’est plus que sûr, que s’ils avaient croisé ma route, il serait à ce moment au purgatoire. Pendant que je range mes affaires, je tourne dos à Steven, je comprends tout à fait ce qu’il veut dire et je ne lui en veux pas. Il a raison. Bien que tout le monde essaye d’y mettre les formes, lui, Tony, tout le monde essaye d’arrondir les angles de le dire avec élégance. Mais c’est compliqué de dire à quelqu’un, rentre chez toi, éviter certaine rue parce que tu pourrais t’enflammer et tuer plein de gens pas très bienveillant.

Je m’arrête cependant de faire semblant de ranger des choses dans la cuisine, comme pour éviter son regard. Je me tourne vers Steven, pour le regarder cette fois en soupirant. Un fin petit sourire aux coins des lèvres. « Je sais… » Il arrive à voir en moi cet ange que j’ai perdu de vue depuis ma première transformation. « … Je suis un monstre, qu’importe ce que tu en penses je suis un danger, je le sais. Cette nuit est un enfer permanent et je te promets de faire de mon mieux pour me contrôler, éviter les lieux de foule, les heures de pointe et tout ce qui mettrait des gens malveillants en danger. » C’est dingue de vouloir protéger des pourritures, mais je sais que ce n’est pas moi, la vrai Emma. Je déteste faire du mal au gens, je suis pour a deuxième chance, aider et tendre la main. La punition ce n’est pas moi, c’est lui.

« C’est quelque chose de dingue cette histoire. Ces … Krees, c’est effrayant. Comme si on n’avait pas assez de problème entre nous humain. » Rajoutant une pointe d’humour, bien que dans le fond c’est inquiétant cette situation. « Tony est inquiet. Il essaye de le cacher tant bien que mal, il passe beaucoup de temps avec le ministre de la Défense, on travaille sur un prototype d’armure capable de dépasser la stratosphère et rejoindre aux moins les vaisseaux Krees mais il y a encore pas mal de boulot. » C’est loin d’être gagné. Mais ce qui me travail le plus, c’est qu’il soit en danger… Il a beau être captain america, un super soldat, avoir plus de cent ans. Il reste mon petit-ami, l’homme avec qui je partage ma vie. Je me rapproche de lui, posant une main sur son épaule le frottant. « Promet-moi de faire attention, j’ai pas envie de te perdre. » Ce n’est pas une armée d’Ultron ou de Chitauris, ils ont l’air bien plus évolué et intelligent que ces soldats sans cervelle. Je le serre rapidement dans mes bras, je n’ai pas plus envie que ça de l’inquiéter mais j’ai aussi envie de lui montrer que je l’aime, toujours et encore plus. Je ferai tout pour lui, et j’essaye de lui montrer qu’il n’est pas seul, un soldat incompris. Je fais partie de lui, même si je ne suis pas de son siècle. Je me recule de lui doucement, un petit sourire aux lèvres je dis. « Bon… je vais préparer à manger. Tu veux quelque chose de particulier ? »


code by Joh.A


bienvenue à new york
Steve Rogers
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 432
» ma tête : Chris Evans
» association : Avengers
POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: 5 - Connaissance parfaite
» appartenance: 5 - Humain victime d'expérimentation / Mutant 3&5

MessageSujet: Re: Il faut qu'on parle...   Dim 15 Oct - 16:03

Il faut qu'on parle
Feat Emma Blaze


Il n'aimait pas l'entendre utiliser ce mot. Qu'elle se considère comme un monstre... Il fallait qu'elle soit capable de faire la part des choses, qu'elle comprenne que ce Démon, ce n'est pas elle. C'était encore plus clair avec elle qu'avec Banner.

Certains psychanalystes pensent que Hulk n'est pas un être à part entière, mais simplement une facette de Bruce, qui se révèle quand ce dernier est soumis à un stress intense, ou que la colère l'étreint de trop. Mais là... On parle vraiment d'autre chose. D'une puissance extérieure qui a investi son être. Il faut qu'elle fasse le distinguo.

- Ne parle pas de toi comme ça. C'est... C'est injuste, vis-à-bis de toi-même. Tu le sais aussi bien que moi.

Voyant qu'elle axait la discussion vers le sujet préoccupant du Ciel Noir, il n'approfondit pas plus le dialogue sur sa part sombre. Elle sait ce qu'il en pense. Et qu'il n'est pas d'accord avec elle.

- En effet, les Krees... S'appuyant sur la table du salon, le regard un peu dans le vide, Steve réfléchit... Ce nom ne lui est pas inconnu. Il faudrait cependant qu'il fasse quelques recherches afin de se souvenir d'où cela vient.

Se retournant vers Emma, il affiche une mine intéressée, quand elle parle des armures-prototypes pour l'espace.

- Vraiment? questionne-t-il. Cela me semble être un gros chantier... Mais ce n'est pas le genre de défi face auquel Tony abandonne. Il faudra simplement qu'il pense à en faire une Rouge, Blanc et Bleu, précise alors Cap, sur le ton de la plaisanterie.

Mais quand il entend l'inquiétude, dans la voix de la blondinette, il se rapproche d'elle, reprenant ce visage sérieux, presque fermé, que le monde entier lui connait.

- Tu n'as pas à t'en faire pour cela. J'ai affronté les armés d'Hitler, de Loki, d'Hydra, d'Ultron, de Ross... Et je suis encore là. Ce ne sont pas des monstres venus d'un autre coin de l'univers qui pourront m'avoir. Pas maintenant que la communauté super-héroïque, le S.H.I.E.L.D, etc... pas maintenant que nous sommes tous ensemble face à un ennemi commun.

Cela change tellement la donne. Ce n'est plus du 6 contre des milliers. Ils sont tellement plus. Plus nombreux. Plus puissants. Plus dangereux. Les Krees ne le savant pas encore, c'est tout. Alors qu'elle l'enlace, elle lui propose de faire un truc à manger. Surpris de voir le calme dont elle peut faire preuve malgré la situation, il ne souhaite pas gâcher cela, mais il doit quand même la mettre en garde...

- Quelque chose qui se prépare et se mange vite. J'ai comme l'impression que l'on peut faire appel à moi n'importe quand. Je sais qu'à un moment ou un autre, je vais devoir quitter les lieux pour aller sur le terrain. Mais je souhaite quand même faire honneur à ce que tu m'auras préparé.

Il dit cela avec une teinte d'amertume dans la voix. Pourquoi? Parce qu'il a comme l'impression qu'ils ne disposeront jamais du temps nécessaire pour bâtir un peu plus que ces petites entrevues rapides, entre deux menaces planétaires...

bienvenue à new york
Emma Blaze
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 3020
» ma tête : Amber Heard
« LA MEILLEURE DES ASSISTANTES ! »

POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: Classe 2 - Apprentissage du pouvoir
» appartenance: 6 - Humain avec aptitude magique

MessageSujet: Re: Il faut qu'on parle...   Lun 16 Oct - 19:33

Steven R. ∞ Emma B.
Il faut qu'on parle...
Ma monstruosité étant un sujet que l’on venait de clore par un non-dit, cela m’allait parfaitement pour le moment. Il n’y avait que deux choses à faire dans tous les cas de figures et je m’y étais préparer avec mon géniteur. 1- se faire enfermer par Stark dans un endroit où rien n’y personne ne pourrait enflammer les Rider et 2- dernière solution passer la fin de mon existence dans une Eglise. Croyez-le ou non mais je préfère encore rester dans une église, car si je n’étais pas croyante –je ne le suis pas devenu plus pour autant- mais … disons que je m’y intéresse bien plus et que certaine chose ont de sens une fois qu’on les a vu prouvé devant soi. La lumière de la foi me protégera de la terreur du Rider. Oui je me suis acheter une petite croix en argent que j’ai attaché discrètement à l’un de mes bracelets… un peu comme l’ail avec les vampires.

« L’Iron Patriote est déjà sur le marché mais je suis sûr que pour le principe il aura fait une armure aux couleurs de la bannière étoile pour le prestige américain. La gloire d’une reconquête de l’espace, Tony ne passera jamais à côté de ça. » Soyons franc. De toute façon, Tony bosse nuit et jour sur ce projet, car si on échoue on est dans de beau drap, le monde entier. Et on aura besoin de tout le monde pour affronter ce qui nous menace. Alors que je lui fais pars aussi de mon inquiétude à son sujet il s’est rapproché de moi pour me rassurer. Simplement. « Tu as raison, mais tu pourras jamais me faire arrêter de m’inquiéter pour toi. » Malgré son sérum de Super Soldat il ne peut pas cesser d’exister dans mon cœur, c’est impossible. J’embrasse délicatement sa joue, je sais dans quoi je me suis engagé en sortant avec lui… enfin non pas vraiment étant donné que je pensais qu’il n’était qu’un simple agent du SHIELD mais je m’en moque. C’est lui que j’aime alors qu’ils aillent tous se faire foutre. « Si tu le dis… Mais j’irai jusqu’en enfer pour ramener tes fesses ici alors m’oblige pas à aller te chercher. »

On trouvait toujours le moyen de rire de la situation, sinon notre vie serait affreusement triste et grise. Chaque petit moment devait être savouré avec beaucoup de bonheur et de joie. Surtout depuis qu’il est revenue du Wakanda et j’avoue que je n’ai pas été facile ces derniers temps. Histoire de me faire racheter, je vais lui préparer un petit repas, même s’il y a des chances pour qu’il ne le finisse pas. « Je me dépêche alors. » Que répondre de mieux ? Je le quitte pour aller dans la cuisine préparer des pattes à la crème au poulet et aux épinards. Pendant ce temps je le laisse tranquille, il doit avoir envie de se reposer, de faire le vide avant de repartir. Je me mure simplement dans le silence et dans mes réflexions pendant que je cuisine. J’en profite pour mettre la table sur l’îlot central rapidement tout en touillant mon mélange. Je fais ça sans réfléchir, le genre de plat que l’on faisait toujours avec mon père adoptif quand on cuisinait rapidement et saint pour les enfants. S‘était un automatisme de ma vie passé. Et pourtant en cuisinant je n’avais pas l’air triste, ça me rappeler de bons souvenirs, de la nostalgie mais aussi leur sourire, le goût d’un bon plat de l’enfance, tous ensemble. Je plonge mon doigt dans la casserole pour goûter –sans me brûler, l’avantage-. « C’est prêt ! » Je dépose les assiettes garnis sur l’îlot, il n’y a plus qu’à manger. « Tada, Bon appétit Chéri. » dis-je en attendant de le voir arriver, les bras ouvert en présentation du repas.


code by Joh.A


bienvenue à new york
Steve Rogers
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 432
» ma tête : Chris Evans
» association : Avengers
POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: 5 - Connaissance parfaite
» appartenance: 5 - Humain victime d'expérimentation / Mutant 3&5

MessageSujet: Re: Il faut qu'on parle...   Jeu 19 Oct - 20:58

Il faut qu'on parle
Feat Emma Blaze


Lui et Tony ne se voyaient pas trop "directement". Bien souvent, c'est Emma qui faisait la liaison entre les deux Avengers. Bien qu'ils ne soient pas en mauvais termes, il y avait tout de même une certaine gène dans tout ça. Et c'était compréhensible, non? Ils étaient devenus plus que des rivaux, ne serait-ce que lors de la Guerre Civile. Et que dire quand les choses ont empiré, avec les événements qui se sont produits à cause de Thunderbolt Ross? Bref, c'est out de même d'une oreille attentive que le Captain Rogers écoutait ce que sa compagne avait à dire.

Il était sérieux, quand elle parlait de Stark et des armures, mais son visage se décrispa, quand elle glissa une plaisanterie dans les propos qu'elle tenait. Il reprit même un morceau de sa phrase en murmurant "Jusqu'en enfer..."

Pour le commun des mortels, ceci n'était qu'une expression. Mais ici, dans ce tête-à-tête qui n'arrive que trop rarement, au gout de Steve, ce n'était pas qu'une image. Il fallait prendre ce qu'elle disait au sens littéral. Elle pouvait réellement aller jusqu'en Enfer pour le retrouver, si jamais il devait atterrir là-bas.

Il se perd dans ses pensées, alors que la blondinette prépare le repas. Il pense aux divers héros qu'il faudra recruter pour affronter cette nouvelle menace. Thor est absolument à avoir avec soi. Hulk, pour son potentiel destructeur. 'Tasha, forcément. Mais il faudra ratisser plus large.

Pourrait-il se risquer à "utiliser" le Rider? Non. Jamais. Il ne peut pas lui demander ça. Il ne le veut pas. Il ne le faut pas.

Revenant à lui, il revient vers l'îlot.

"Cela sent super bon..." Il s'installe, aidant à placer les divers ustensiles de cuisine. "Bon appétit, et merci pour tout ça. J'ai vraiment de la chance!"

Et voila qu'il commence à se régaler avec ce plat qu'elle a préparé pour eux. Ce calme avant la tempête... Il faut vraiment qu'il profite de ces petits moments qui sont bien trop rares...

Et voici donc qu'il pique des premiers coups de fourchette dans son assiette, regardant de temps en temps dans la direction de mademoiselle Blaze, un petit sourire en coin. "C'est aussi délicieux que cela sent bon!"

Si jamais cela ne devait pas le faire chez Stark Industries, elle pourra toujours se reconvertir dans la restauration!

bienvenue à new york
Emma Blaze
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 3020
» ma tête : Amber Heard
« LA MEILLEURE DES ASSISTANTES ! »

POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: Classe 2 - Apprentissage du pouvoir
» appartenance: 6 - Humain avec aptitude magique

MessageSujet: Re: Il faut qu'on parle...   Sam 4 Nov - 15:46

Steven R. ∞ Emma B.
Il faut qu'on parle...
De la chance… peut-être pas jusque-là. S’il avait de la chance, il se serait trouvé une autre petite blondinette avec moins de problème intérieur disons. Il méritait le meilleur, on le lui devait tous, moi la première. A table, en silence, je goûte mon plat, plutôt réussi. Un sourire sur forme sur les lèvres alors qu’il complimente ma cuisine, ça me fait plaisir. « Merci. » Que dire de plus, au moins je suis sûr que s’il doit partir, il aura le ventre plein pour combattre encore je ne sais quoi. Le seul risque c’est qu’il s’endort sur la digestion à vrai dire.

« C’est Fred qui m’a appris. » Je ne sais même pas pourquoi j’ai dit ça. C’était évident, il était cuisinier. Je travaillais dans son bistrot après la fac… si chaque personne dans ma vie m’avait appris quelque chose, lui s’était la cuisine, la conduite sur route comme dans la vie. Je baisse les yeux car j’ai l’impression de créer un froid en parlant de ça, par pour Steve mais pour moi-même. Et Dieu sait que j’aimerai parler d’eux avec le sourire, avec de l’amour mais pour le moment il n’y a toujours que du chagrin, des larmes et de la peine. Je ne doute pas qu’un jour ça changera mais pour le moment … le deuil n’est pas encore digéré. Je m’arrête un instant de manger, pour écouter le calme… le silence qui règne dans l’appartement et pourtant la vie que l‘on peut entendre en dehors. Les voisins, la rue puis je me remets à manger, c’est nous qui étions étrangement silencieux. Je cherche dans ma tête à trouver un sujet, n’importe quoi… quelque chose à dire !

« On devrait inviter Bucky, la prochaine fois ? » C’est le meilleur ami de Steve, je pense ne pas me trompé en pensant que ça lui ferait plaisir de l’avoir une soirée à la maison, sans boulot, sans problème. Juste deux vieux frères à boire un coup sans gérer une menace planétaire. Mais il faudra certainement inviter également son étrange compagne…. Je ne peux pas vraiment dire que j’ai quelque chose contre elle mais bon c’est juste une ancienne tueuse russe, comme Tasha mais … c’est plus avec le Rider que je m’inquiète Tasha a trouvé la rédemption et le pardon Yelena ce n’est pas encore dit. Puis maintenant ils ont un bébé, je ne pensais pas un jour pouvoir éprouvé ça mais je les envie quelque part. D‘avoir réussi à trouver une certaine harmonie en eux pour fonder une famille et trouver le moyen de vivre une vie presque normal malgré tout ce qui gravite autour d’eux.


code by Joh.A


bienvenue à new york
Steve Rogers
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 432
» ma tête : Chris Evans
» association : Avengers
POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: 5 - Connaissance parfaite
» appartenance: 5 - Humain victime d'expérimentation / Mutant 3&5

MessageSujet: Re: Il faut qu'on parle...   Mar 21 Nov - 14:34

Il faut qu'on parle
Feat Emma Blaze



Alors que le monde court à une énième catastrophe, le très célèbre Captain America prend le temps de partager un bon repas avec la femme qui fait désormais partie de sa vie. Si les tabloïds avaient accès à cet instant d'intimité pur, ils s'en donneraient à coeur joie. Mais jamais, ô grand jamais, Steve Rogers ne laisserait cela arriver.

Quand on peut échapper aux chiens d'Hitler lui-même, ce ne sont pas quelques paparazis qui vont poser problème. Puis bon, avec ce qui se profile à l'horizon... Enfin, au-dessus en réalité, car il est ici question du vaisseau Kree qui a plongé la planète dans le noire... Disons simplement que même la presse à scandales à autre chose à traiter que les histoires de Coeur de la Sentinelle de la liberté.

Il ne savait pas trop quoi dire. Pour la simple et bonne raison qu'il n'était pas certain d'être ou non la source de cette tension. Le fait qu'il se soit inquiété pour elle - et par extension pour les autres - pouvait être perçu comme un manque de confiance en Emma. Alors que ce n'est clairement pas le cas. C'est juste que... lorsque l'on tient à quelqu'un, quand on sent un danger pointer le bout de son nez bah... On s'inquiète pour cette personne. C'est tout.

Cette question - sur sa culpabilité possible ou non - taraude Rogers pendant une partie du repas. Toute la partie où ils n'échangent pas grand chose. Jusqu'à ce qu'Emma face une sorte de premier pas, après avoir aborder Fred, sur qui Captain ne revient pas.

Elle parle de Bucky, et de la possibilité de l'inviter, un soir. Cette attention, qu'elle a à son égard, le touche. Vraiment. Et elle ne pourra pas en douter en voyant le visage de Rogers s'illuminer en entendant ces mots.

Bucky a toujours été quelqu'un de spécial pour Steve. Les Avengers sont ses amis, c'est vrai, malgré les hauts et les bas. Mais là, on parle de quelqu'un qui le connaissait "avant". Quand il n'était "que" Steve Rogers, et pas encore Captain America. Il fait partie de sa vie au même titre que tout le reste - la Seconde Guerre, le projet Renaissance, tout.

Avec un petit sourire en coin, il plonge son regard dans celui de sa blondinette.

- Dès que nous aurons mis en déroute les envahisseurs qui viennent de débarquer, on se fera ça. Et c'est moi qui cuisinerai.

Oui, la discussion est banale. Oui, c'est platonique. Mais ce dont ils ont besoin tous les deux. Une sorte de normalité, qui vient tempérer et trancher avec le coté extraordinaire de leurs vies respectives.

bienvenue à new york
Emma Blaze
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 3020
» ma tête : Amber Heard
« LA MEILLEURE DES ASSISTANTES ! »

POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: Classe 2 - Apprentissage du pouvoir
» appartenance: 6 - Humain avec aptitude magique

MessageSujet: Re: Il faut qu'on parle...   Sam 2 Déc - 11:44

Steven R. ∞ Emma B.
Il faut qu'on parle...
Vu son regard s’illuminé, il a l’air enchanté par mon idée. Ça me fait sourire. Une fois passée la barrière Bucky a l’air d’être quelqu’un de sympa à qui il est arrivé de mauvaise chose dans la vie. Steven aurait pu devenir ainsi s’il lui était arrivé les mêmes choses après tout. Ce n’est qu’un homme. Malgré la dé-convenance de Stark, il reste le meilleur ami de mon Steven. Et puis un repas n’allait certainement pas nous tuer, on passera même certainement un excellant moment. Plongeant ma fourchette dans ma bouche je regarde Steve qui propose de cuisiner la prochaine fois. J’ai un sourire en coin tout en mâchant.

« Devrais-je me cacher dans un bunker antinucléaire ou tu penses arriver à gérer ça tout seul ? » Je prends souvent un malin plaisir à l’embêter, la technologie à bien changé depuis son sommeil profond. Bien que je sais qu’il est totalement capable de se débrouiller seul. Je serais tout de même là pour lui donner un coup de main si besoin est. Personnellement du moment que je ne meurs pas d’empoisonnement ou d’un micro-onde qui explose je ne suis pas regardante. Je termine mon assiette, me lève chercher un yaourt dans le frigo. « Tu veux quelque chose chéri ? » Revenant par la suite, je m’installe de nouveau à table pour manger mon yaourt à la fraise.

J’ai toujours détesté imaginer un monde sans Steve, sans Avengers. Et je continue à le croire, plus que jamais parce que si je ne crois plus en eux… il n’y a plus du tout d’espoir en ce monde. Alors je projette simplement la vie. J’avance ma main vers celle de Steve, un petit sourire amoureux sur le coin des lèvres. « Je suis sûr que tu vas les arrêter. Comme toujours. » Pourquoi est-ce que ça changerait aujourd’hui ? Il n’y a aucune raison et j’ai fois en lui. Sur ces paroles, je change de sujet pour ne plus parler de ces envahisseurs. Je me lève de table, m’étirant, jetant un petit coup d’œil dehors en poussant le rideau. La nuit noir, les rues vides, plus rien. Ça me donne un frisson et je me détourne de la fenêtre pour revenir en direction de la table afin de débarrasser celle-ci.

« Il faudra que l’on trouve quelque chose pour le premier Noël de Nina. » Après tout, Steven est son parrain. C’est le principe d’un parrain veiller sur elle, et cette demoiselle ne risque pas d’attirer l’attention vu son entourage elle a à la fois de la chance d’être si bien entourer mais en même temps une cible potentiel. Et les méchants ne sont pas regardant sur l’âge, la preuve mon petit frère n’a pas été épargner.


code by Joh.A


bienvenue à new york
Steve Rogers
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 432
» ma tête : Chris Evans
» association : Avengers
POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: 5 - Connaissance parfaite
» appartenance: 5 - Humain victime d'expérimentation / Mutant 3&5

MessageSujet: Re: Il faut qu'on parle...   Sam 2 Déc - 14:35

Il faut qu'on parle
Feat Emma Blaze



A ce jour, combien de mission Captain America a-t-il dirigé? Difficile à dire. Depuis la Seconde Guerre Mondiale, il a mené bien des hommes - et des femmes - face à leur destin. Et pourtant, il n'a jamais eu cette boule au ventre, ce sang qui se glace dans tout son corps, comme c'est le cas présentement.

Oh, ne vous méprenez pas. Il écoute avec attention ce que lui dit la blondinette en face de lui. Et il sourit de temps à autre. Il opine de la tête, quand elle lui parle de Nina. Il se fait néanmoins... discret. Presque fermé sur lui-même. Alors qu'il est tout de même question de la fille de son meilleur ami. De sa propre filleule. Et il est là, comme en demi-teinte, comme absorbé par quelque chose qui semble occuper ses pensées complètement.

Déposant ses couverts à coté de son assiette, il finit par quitter la table, sans un mot. Il quitte également la pièce, toujours dans le plus grand silence, avant de revenir. Là, il ne retourne pas à sa place, mais vient se mettre juste à coté d'Emma. Et un petit sourire commence à se dessiner au coin de ses lèvres.

- Je... Nos vies sont tellement... Il n'y aura jamais de bon moment pour cela. Mais si ma longue vie m'a appris quelque chose, c'est qu'il faut profiter de l'instant présent pleinement. Que reporter à plus tard quelque chose que l'on pourrait faire le jour même, c'est risquer de ne jamais avoir l'occasion de le faire.

Il plonge alors la main dans la poche arrière de son jean, et en sort un petit écrin en velours noir.

- Je sais que l'on vient de vivre des événements... horribles. Toi particulièrement. Que tu penses que ta condition ne te permet pas le droit d'être heureuse et que tu risques de prendre ce que je vais te dire comme parfaitement malvenu.

Il marque une pause, ouvrant l'écrin, qui révèle une jolie petite bague. Sobre, mais brillante de mille feux.

- Avec cette nouvelle menace, peut-être que je n'aurai pas l'occasion de te le demander plus tard donc...


Et là, il plonge ses yeux dans le regard qui trahit l'incompréhension d'Emma.

- Mademoiselle Blaze, voulez-vous devenir ma femme?

Oui, c'est parfaitement vieux jeu, comme demande. Et c'est en plus couplé à un contexte totalement inapproprié. Mais cela fait un moment qu'il y songe, et avec ce repas, qui se veut presque normal, il s'est dit qu'il n'y aurait pas de meilleures occasions pour eux. Peut-on l'en blâmer? Les catastrophes s'enchainent encore et toujours, à croire que la Terre est un aimant à péripéties cosmiques.

Et donc, le voila... Planté là. Immobile. Attendant la réponse de la femme à laquelle il tient. Sans savoir si elle va lui coller une gifle pour ne pas faire preuve de respect pour ce qu'elle ressent, ou si elle va lui tomber dans les bras parce qu'il la traite comme une jeune femme lambda et qu'il permet à leur relation d'évoluer comme elle évoluerait si elle n'était pas le Rider, et lui, la Sentinelle de la Liberté.


bienvenue à new york
Emma Blaze
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 3020
» ma tête : Amber Heard
« LA MEILLEURE DES ASSISTANTES ! »

POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: Classe 2 - Apprentissage du pouvoir
» appartenance: 6 - Humain avec aptitude magique

MessageSujet: Re: Il faut qu'on parle...   Sam 2 Déc - 16:18

Steven R. ∞ Emma B.
Il faut qu'on parle...
Je le regarde partir comme une flèche. Je m’arrête quelque seconde en le suivant des yeux… Mince, j’ai dit quelque chose ? Je réfléchis trois secondes, repensant à ce que j’ai dit. Reprenant le rangement dans l’évier en essayant de comprendre ce qui venait de se passer. Qu’est-ce que j’ai dit qu’il a mal pris ? Le cadeau de Noel de Nina ? … J’ai comme une boule dans la gorge, j’ai encore l’impression d’avoir tout fait à l’envers. Je vais mal, ok, mais je ne suis pas obliger de pourrir la vie de Steven, lui aussi à une vie compliqué de super héros et super soldat. Je l’entends revenir et je me tourne prête à m’excuser « Steven, Je suis dé… » Mais il me coupe, le sourire aux lèvres. J’essuie mes mains en le regardant sans vraiment comprendre. J’étais prête à m’excuser mais visiblement j’étais à côté de la plaque complètement ! Je me mets à lui sourire aussi, ce qui me dit est mignon mais je ne comprends rien et je n’ose pas le lui dire non plus. Reporter à plus tard quoi ? Il veut quelque chose ? … Il va mourir ? Il veut me quitter ? Il me fait baliser en l’espace de quelque seconde.

Et quand je vois l’écrin dans sa main, j’ai les yeux qui s’ouvrent en grand, comme deux billes. Une demande en mariage ? Mais non ! Oh mon dieu ! J’ai le cœur qui palpite et je recule d’un pas mais c’est l’évier qui m’empêche de reculer plus. Je me mords la lèvre, en regardant alternativement cette… petite boite et Steven qui n’a pas du tout l’air de vouloir m’annoncer une mauvaise nouvelle ! « Oh mon Dieu… » Soufflai-je en voyant la bague. Elle est belle mais ça je m’en fiche. Je sais que Steven peut être très… maladroit avec les femmes mais je sais qu’il ne cherchera jamais à me faire du mal, bien au contraire. Bien que je suis surprise, je sais au fond de moi que s’il fait ça… c’est parce qu’il m’aime. Une preuve de son amour une fois encore, qu’on est ensemble et que c’est pour la vie.

Et là, il me regarde droit dans les yeux et me pose enfin LA question. Je me fais de l’air avec les mains et j’ai les yeux qui deviennent rouge. Je claque mes mains sur ma bouche « oui… OUI ! Je le veux ! » Et je lui saute au cou, entourant mes bras à ses épaules pour le serrer très fort contre moi. J’enfouie mon visage dans son cou près de son visage et embrasse sa joue. « Vous avez pas le droit de mourir Monsieur Rogers. » Il a interdiction de mourir ! Qu’importe quand, il ne doit pas mourir il n’a pas le droit de mourir… Jamais ! Que l’on se mari ou non, c’est pour la vie, la vie entière. Je caresse ses cheveux, en le regardant dans les yeux, une larme coule sur ma joue, l’émotion, je suis amoureuse et je l’aime et je déteste l’entendre parler comme ça. Je lui donne un petit coup de poing gentil sur son pectoraux « Je suis désolé… je ne suis pas facile en ce moment mais… tu es toujours là, tu as toujours été là pour moi. Et … j’ai envie d’être heureuse avec toi, seulement avec toi, personne d’autre. Je te promets de faire de mon mieux, chaque jour à tes côtés et d’être une meilleure personne et … ce n’est pas gagner mais… Je t’aime, tu es l’homme de ma vie. Nos vies seront toujours compliquées de toute façon… si je te disais non… ça serait malvenue car j’attends ça depuis que je suis petite. Un mariage, un prince et une vie heureuse. A notre manière c’est sûr mais ça me convient, une vie normal par moment c’est tentant mais… on vie tellement des choses extraordinaires tous les deux. » Je me mets à pleurer et je n’arrive plus à m’arrêter, comme si tout sortait, tout ce que j’avais gardé en moi.

« J’ai été nul avec toi ! Je ne mérite pas autant d’amour, et pourtant tu es toujours là et je ne sais pas comment je fais pour avoir autant de chance de t’avoir. Il est temps que… je face mon deuil, que je tourne la page, ça va être dur mais je dois le faire pour moi et pour toi, pour nous. Si tu me promets que tu ne me demandes pas en mariage juste pour me rendre heureuse là maintenant tout de suite… sinon je te crame ! » Je le serre fort contre moi, je l’aime trop mon soldat. Je n’ai même pas réalisé que je ne lui ai même pas laissé en placer une. J’ai un sourire tellement amoureux sur mon visage, parce que là, c’est l’explosion de bonheur. « Tu as ouvert la porte de pandore … tu as le droit de regretter tes choix… » Je l’embrasse de nouveau sur les lèvres, avant de me dégager de lui tendrement. Ma main glisse le long de son bras jusqu’à sa main tenant l’écrin… Mes yeux se reposent dessus. « Elle est… magnifique. » Je me demande s’il l’a depuis longtemps, mais en vrai je m'en fiche. Tout ressemble à Steven, le style, la classe, l'ambiance. C'est lui, c'est simple mais sincère.


code by Joh.A


bienvenue à new york
Steve Rogers
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 432
» ma tête : Chris Evans
» association : Avengers
POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: 5 - Connaissance parfaite
» appartenance: 5 - Humain victime d'expérimentation / Mutant 3&5

MessageSujet: Re: Il faut qu'on parle...   Sam 9 Déc - 22:35

Il faut qu'on parle
Feat Emma Blaze



Un petit temps mort. Un petit moment où Emma ne répond pas. Jusqu'à ce qu'elle comprenne, et que quelques mots franchissent les lèvres de la blondinette. Deux "Oui", qui soulagent bien évidemment la Sentinelle de la Liberté.

Mais à ces deux petits mots s'ajoutent alors un flot de paroles, alors qu'ils sont maintenant l'un contre l'autre. Elle lui explique, elle lui parle de la situation, de ce qu'elle ressent, et de ce que, malgré elle, elle leur impose. Pendant tout ce temps où la jeune femme parle, Captain America demeure silencieux. Bien évidemment, il sourit, quand elle lui dit de ne pas mourir. Quand elle aborde Pandore, aussi.

En revanche, quand elle se met à pleurer... Là... La Sentinelle de la Liberté ne sait plus du tout où se mettre. Ce n'était pas du tout le but de la manoeuvre. Il voulait... Qu'elle soit heureuse, vraiment. Pas qu'elle en vienne à se déprécier comme elle le fait. Et pourtant, malgré les larmes qui perlent sur ces joues, un sourire apparait. Ce contraste est presque déstabilisant pour Steven.

On en vient finalement sur la bague. Visiblement, elle plait à mademoiselle Blaze. Mademoiselle Blaze, future Rogers? Espérons-le. Espérons que la nouvelle menace qui s'abat sur le monde ne viendra pas mettre à mal les projets des petits tourtereaux.

- Je suis content qu'elle te plaise.

Oui, cet homme d'un autre temps fait dans la sobriété. Il ne revient pas sur tout ce qu'elle vient de lui dire. Il dépose simplement un petit baiser sur ses lèvres. Oui, sobriété. Il saisit la bague entre son pouce et son index, et la présente à Emma.

Elle comprendra aisément qu'elle est invitée à y glisser son annulaire gauche. Prions pour cela.

Que ressent vraiment le Capitaine Rogers à ce moment, d'ailleurs? Bah, il est évident que le jeune Steve, qui voulait s'engager pour combattre au front... Si on lui disait qu'il ferait sa demande en 2017 à une jeune femme de moins de la moitié de son âge et qui ressemble à cela, il vous rirait au nez. Mais c'est bien ce qui se produit. Et d'une certain façon, il est reconnaissant que les événements de sa vie se soient déroulés comme ils se sont passés.

Le Sérum. La Congélation. Le retour. La Guerre Civile. Tout, quoi. Tout, pour en arriver à ce moment précis, qui promet un futur des plus radieux.

bienvenue à new york
Contenu sponsorisé

GÉNÉRAL.
POUVOIR.

MessageSujet: Re: Il faut qu'on parle...   

 

Il faut qu'on parle...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Es-tu une illusion ? Si ce n’est pas le cas il faut qu’on parle ! [PV Shaynar] [TERMINE]
» Je crois qu'il faut qu'on parle... [P.V. Janma]
» Hanna et Jason: il faut qu'on parle
» Il faut qu’on parle[...] ||Kaitlin & Harley||
» Il faut qu'on parle [Magie Noire]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Avengers RPG :: Welcome to the Game :: New York :: Brooklyn :: Logements :: Steven Rogers & Emma Blaze-