N'hésitez pas à demander des liens et des rps aux nouveaux membres.
Privilégiez les Marvel , ils sont badass.
Bienvenue sur The Avengers on vous aime déjà.

Partagez | .
 

 Give Life — Buck

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
bienvenue à new york
Yelena Belova
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 641
» ma tête : Yvonne Starhovski
NINA — MY LOVE
I will do the best, I promise you

» association : AIM
POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: Clase 4 - Maîtrise quasi parfaite
» appartenance: 5 - Humain victime d

MessageSujet: Give Life — Buck   Lun 25 Sep - 21:16



Give Life
Bucky & Yelena
Si les femmes avaient été crées pour donner naissance par césarienne, Dieu leur aurait mis une fermeture éclair sur le ventre.
Bien confortablement installé dans notre maison à Brooklyn. J’ai de plus en plus de mal à bouger, non pas que je me sente à l’étroit dans cette maison sous haute surveillance mais le poids de la grossesse se fait sentir. Notre petit bout de chou va bientôt naitre. Je suis impatiente et en même temps j’ai peur. Lorsqu’elle sera là, tout va changer et tout sera réelle, concret et avec tout ce qui implique. Ça tire, elle bouge beaucoup, je me sens fatigué. Et encore qu’avec ma condition physique, mon endurance à la douleur et tout le reste je me porte mieux qu’une femme enceinte lambda. Les petits bobos du quotidien ne me touche que peu finalement et je ne vais pas m’en plaindre. Je suis dans le canapé, regardant la télévision lorsque James rentre du travail. J’ai préparé le diner pour ce soir, un pain de viande et des légumes. Rien de bien compliqué et facile à faire avec ce qu’il y a dans le frigo.

La soirée se passe comme toutes les soirées, James passe du temps avec moi et mon ventre en montgolfière. Puis on va se coucher, je n’ai pas vraiment sommeil alors je lis un livre dans le lit et d’une main caressant les cheveux de Bucky pendant que celui-ci dort contre mon ventre. Je fini par trouver le sommeil malgré l’agitation de Nina. Elle est bien plus agitée que les autres soirs, malgré mes tapotements sur mon ventre, la voix de son père elle remue. Et pour cause ! Je suis réveillé par des tiraillements dans le dos, je change de position mais rien y fait… J’ai de plus en plus mal, ça me lance, par secousse. Je me lève sans faire de bruit et me rend dans la salle de bain.

Je me mets un peu d’eau sur le visage, m’étire avant d’avoir une grande secousse. Woua, je me suis accroché au lavabo, fermement. Serrant les dents, oh la vache que ça fait mal. Et j’avais beau marché, m’assoir rien ne passé. Et le temps de descendre les escaliers pour me chercher quelque chose à boire je pers les eaux dans la cuisine. J’ai l’impression que je me suis uriné dessus sur le coup, je baisse les yeux pour regarder mes pieds trempés… mais je réalise rapidement que c’est le moment, c’est là et je parle fort. « BUCKY ?! » J’ai mal, et ce que je prenais pour des tiraillements toute la journée n’était que des contractions de travail. Je n’entends pas de bruit, il n’a pas intérêt à perdre plus de temps. « BUCKY !!!!!! » Hurlais-je encore plus fort avant de me laisser glisser contre le frigo pour m’assoir histoire de ne pas tomber dans mon propre liquide amniotique. J’ai de nouveau une grande douleur, ça se rapproche car la dernière date de moins de 10 minutes ! Oh mon dieu j’ai mal, je crie, mes mains sur mon ventre le serrant. La chambre rouge apprenne toute sorte de technique pour gérer et endurer la douleur mais là… c’est pas ce qu’on apprend au programme.

Alors on fait comme les sages-femmes disent, on respire calmement, on essaye de se calmer d’être serein mais là j’y arrive pas. Je suis morte de trouille et si j’essaye de bouger je ne peux pas, comme si j’étais bloqué, bloqué par mon propre poids et la douleur. James arrive, des larmes coulent sur mes joues et je tends la main vers lui. « Ca peut pas aller si vite ! J’ai trop mal… ! »




-BLACK WIDOW II-


« Un jour, une personne te serrera si fort dans ses bras que tous tes morceaux brisés se recolleront. »


bienvenue à new york
Bucky J. Barnes
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 265
» ma tête : Sebastian Stan


James Buchanan Barnes, Bucky, Buck, Sarge, Winter Soldier, The Asset, The New Fist of HYDRA, Director...
You're the only one who will call me...
Dad.



» association : Le S.H.I.E.L.D
POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: 4 - Maîtrise quasi parfaite
» appartenance: 5 - Humain victime d\'expérimentation / Mutant 3&5

MessageSujet: Re: Give Life — Buck   Dim 8 Oct - 12:48

Yelena & Bucky
Les journées semblaient s’apaiser. Même si le rythme restait soutenu, Bucky avait trouvé un certain équilibre entre son rôle nouveau de directeur, celui d’homme de terrain, et celui d’amant. De futur père aussi. Rentrer chez lui le soir était devenu quelque chose de normal, de rassurant presque. Avoir un “chez lui” était quelque chose d’apaisant. Il ne s’était jamais imaginé - même “plus jeune” - devenir père, avoir une famille. Mais après avoir traversé tout cela, avoir un foyer semblait être une bien douce victoire. Comme si enfin il avait gagné le droit au repos. Mérité ou non n’était plus une question à l’ordre du jour, il profitait juste de cette nouvelle vie. Et la venue prochaine au monde de sa fille ne faisait qu’ajouter à cette sensation, cette plénitude qui lentement faisait son chemin dans ces ombres qui l’habitaient encore.

Rentrer, passer du temps avec Yelena, parler de choses et d’autres, avant de finalement regagner leur chambre. Moment privilégié avec cette enfant à naître. Poser sa tête contre le ventre de son amante et entendre, ressentir chaque mouvement de leur fille. Pendant un instant il caresse ses contours, et au rythme de ses mains à elle qui se glissent entre ses cheveux,il parvient à s’endormir. Dormir était un luxe pendant longtemps, maintenant cela redevient quelque de plus “normal”. Même si les cauchemars restent nombreux, certaines nuits sont plus simples que d’autres. Celle-ci semblait être une nuit sans craintes. Profondément endormi, il avait un instant émergé pour parler à la demoiselle qui semblait vouloir danser tandis que sa mère voulait simplement dormir. Quelques mots soufflés, de douces caresses mais rien ne semblait y faire. Du moins pendant un temps, puisqu’une courte accalmie permis à James de se rendormir.

Ce n’est que bien plus tard qu’un premier “cri” l’interpelle. Son nom prononcé de loin, comme dans un songe. Mais cela ne semblait avoir aucun rapport. Il ouvrit alors lentement les yeux avant d’entendre - cette fois plus distinctement - son nom. Prononcé par Yelena. Un appel à l’aide. Enfilant rapidement son pantalon de pyjama il se précipita vers la cuisine. Trouvant la jeune femme au sol, il se précipita vers elle. Attrapant sa main, il effleure sa joue et pose sa seconde sur son ventre. « Je suis là, respire profondément. » Attrapant son téléphone portable il compose le numéro de l'hôpital du S.H.I.E.L.D « Envoyez des urgences immédiatement à mon domicile. Vous avez 5 minutes pour être là pas plus, ou je vous jure que demain je vous vire ! » Après avoir raccroché il glisse sa main dans le dos de Yelena. « Je vais te soulever pour t’emmener sur le canapé d’accord ? Accroche toi… » La soulevant sans mal il l’emmène donc vers le canapé qu’il déplie d’un bras pour mieux la poser. Calant Yelena entre les coussins, il mesure de l’autre le temps qui passe entre chaque contraction.
"The beginning of our new life"(// beerus)
Give Life


When I forgot everything that I was

All I needed was your love...


bienvenue à new york
Yelena Belova
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 641
» ma tête : Yvonne Starhovski
NINA — MY LOVE
I will do the best, I promise you

» association : AIM
POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: Clase 4 - Maîtrise quasi parfaite
» appartenance: 5 - Humain victime d

MessageSujet: Re: Give Life — Buck   Mar 10 Oct - 17:30



Give Life
Bucky & Yelena
Si les femmes avaient été crées pour donner naissance par césarienne, Dieu leur aurait mis une fermeture éclair sur le ventre.
C’est fou comme sa simple présence peu m’apaiser, qu’importe la situation. Malheureusement dans celle-là, elle pouvait me calmer mais ne me rendait pas moins soumise à la douleur provoqué par Nina. Puis l’angoisse de l’accouchement, du premier enfant à naitre. Ce moment attendu et en même temps craint. Et si ça se passer mal, et si il lui arrivait quelque chose. Si je n’y arrivais pas ? J’écoute ce qu’il me dit et essaye de respirer calmement et profondément. Histoire de gérer la pression, le stress et la douleur. Je glisse mon bras autour de son cou quand James me soulève pour me mettre dans le canapé. Bien callé par des coussins, je laisse tomber ma tête en arrière pour continuer de respirer profondément. Une de mes mains sur mon ventre et l’autre tenant la main de fer de James. Dans le doute je préférais tenir cette matin-là, si jamais je ne pouvais contenir ma capacité d’adaptoïde sous la douleur on sera a force égale de la bonne main… ce n’est pas le moment de lui broyer la main il en a encore besoin.

« James, j’ai peur, j’ai super mal… et si j’y arrive pas… si elle a un problème… Arrrg. » Une nouvelle contraction, je serre les dents en soufflant doucement par la bouche. Je n’ai pas du tout la notion du temps, je ne pense qu’à mon bébé, les contractions, la douleur ça tourne en rond. Je la sens poussé, je sens tout mon être se contracté douloureusement et j’ai l’incroyable envie de pousser… J’ai chaud, j’ai l’impression de suer comme dans un marathon. Une nouvelle contraction, je serre sa main. « О, черт ! » (Oh putain !) ai-je sorti entre mes lèvres sous la douleur. C’est dans ce genre de moment que tu détestes le monde entier, que la crise dans le monde c’est de ta faute et qu’il ne faut surtout pas te faire chier ! Et là tu sais déjà que cet enfant aura intérêt de te respecter par ce que c’est pire que de torturer un agent de la DEA par le cartel de Escobar en Colombie… Oh la vache je vais mourir ce n’est pas possible, elle va m’ouvrir en deux comme dans Alien. Pourquoi j’ai regardé ce film la semaine dernière ?! « Parle-moi, s’il te plait parle-moi… n’importe quoi je m’en fiche… »

On se regarde sans vraiment quoi dire, là pour le coup je ne sais pas quoi lui dire et demander s’il a bien dormi ne me traverse pas du tout la tête. Il faut juste attendre que ça avance, petit à petit ça se rapproche. J’ai l’impression que ça fait des heures que j’attends qu’il se passe quelque chose mais personne ne franchit la porte d’entrée. « Ils font quoi ?! » Mes cheveux sont trempés, je me fais de l’air avec une main quand la énième contraction se termine. « Dit moi simplement que tu sais quoi faire… » Comme si le Winter Soldier était capable de faire accouché une femme, dans le fond oui, mais la mission cette fois-ci est que tout le monde reste vivant à la fin de l’intervention. S’ils ne franchissent pas la porte dans la demi-heure suivante voir même le quart d’heure c’est Bucky qui va devoir enlever ma culotte et s’y coller.

Je me redresse soudainement la bouche entre ouverte en grimaçant de ma nouvelle contraction. J’écarte les jambes et ma main sur mon ventre se glisse entre mes cuisses. « Non non non non elle arrive… Bucky fait quelque chose !! » Coup de panique, je sens sa tête, elle est encore loin mais je la sens avec mes doigts… Je retire ma main, quelque tache de sang sur mes doigts –tout à fait normal- et je me mets à trembler. Ma respiration s’accélère, je n’ai plus chaud je suis en feu. Ce n’est plus la panique c’est un raz de marée, je ne sais absolument pas quoi faire. J’ai été entraîné à tuer des gens, traquer, manipuler, à être une black widow… pas une mère de famille et certainement pas à porter un enfant et ensuite l’expulser ! Je sais à peine ce qu’est être un humain depuis quelque mois alors me demander ça… c’est trop pour moi. Je vais m’évanouir je me sens pas bien, j’ai mal, sa pousse mon cœur s’affole c’est comme être coincé quelque part avec une balle dans le ventre et qu’au moindre mouvement on meurt. Rigide je n’ose plus bouger même plus pousser, rien du tout. Elle arrive, je la sens poussé et je cri sous la poussé d’une nouvelle contraction et de la pression de sa tête dans mon col. Ce n’est pas humain de faire les choses comme ça.




-BLACK WIDOW II-


« Un jour, une personne te serrera si fort dans ses bras que tous tes morceaux brisés se recolleront. »


bienvenue à new york
Bucky J. Barnes
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 265
» ma tête : Sebastian Stan


James Buchanan Barnes, Bucky, Buck, Sarge, Winter Soldier, The Asset, The New Fist of HYDRA, Director...
You're the only one who will call me...
Dad.



» association : Le S.H.I.E.L.D
POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: 4 - Maîtrise quasi parfaite
» appartenance: 5 - Humain victime d\'expérimentation / Mutant 3&5

MessageSujet: Re: Give Life — Buck   Sam 4 Nov - 11:32

Yelena & Bucky
Si seulement il n’avait imaginé ne serait-ce que le quart de cet instant? Il n’y aurait pas cru, pas une seconde. Pourtant il était au pied du mur, Yelena entre ses bras, son ventre arrondi et leur fille qui ne demande qu’à voir la lumière du jour. Tenant la main de Yelena dans la sienne il prend garde à ne pas la serrer trop pour ne pas lui faire mal. C’est à elle de le faire, autant qu’elle le voudra. Lorsqu’elle se redresse sous la douleur, il maintient son dos pour qu’elle puisse se caler, et quand elle lui demande de lui parler, James arque un sourcil. Parler ? Il faut avouer qu’il ne sait pas plus qu’elle quoi lui dire. « Si ils n’arrivent pas vite, tu crois que je les vire ou je les torture ? » Oui bon la blague n’est pas de très bon goût mais les nerfs parlent et pas forcément son cerveau… « On ira à la mer, quand tout ça sera passé, toi moi et elle, en famille, j’ai toujours rêvé de faire ça, un pic-nic en bord de mer, ça te dit ? »

Lorsqu’il lâche son regard ce n’est que pour surveiller le chronomètre. Les contractions se rapprochent et personne ne semble vouloir se pointer. D’un geste il consulte son portable. Un accident en ville bouche l’accès à Brooklyn. Il ne dit rien pour ne pas inquiéter sa belle. Ils ne feront que arriver trop tard, maintenant James le sait. A la question de la blondinette, il esquisse un signe de tête « J’ai aidé ma mère à accoucher de ma soeur quand j’étais enfant. Et dans un village une femme, pendant la guerre avant de… » Il ne termine pas sa phrase. Parler du moment où il est devenu Winter Soldier n’avait pas sa place à cet instant. Tenant sa nuque il pose ses lèvres sur son front « Je sais quoi faire ne t’inquiète pas, tout ira bien. »

Et finalement le moment est là, Yelena assure sentir leur enfant arriver, et Bucky est loin de vouloir remettre cela en cause à cette seconde. « Très bien… Je vais m’en occuper » Avec une certaine délicatesse il l’aide à enlever ses vêtements et la recouvre d’un simple drap. Rapidement il va chercher ce qui lui sera nécessaire pour la suite, attache ses cheveux, nettoie ses mains, coupe la sonnerie de son portable et se place face à elle. Il pose ses mains sur ses jambes avec - étonnement- beaucoup de douceur. Il attend que la nouvelle contraction passe pour reprendre avec calme « Chérie on a plus le choix, ça va être toi et moi d’accord ? Alors la prochaine fois, pousse de toutes tes forces » Il s’étire légèrement vers elle pour l’embrasser, une main posée sur son ventre. « Tout va bien se passer je te le promet. » Effleurant son ventre, il reprend sa place et finalement attend le moment où la demoiselle aura une nouvelle contraction, sa main de métal, reprenant celle de Yelena dans la sienne.

"The beginning of our new life"(// beerus)
Give Life


When I forgot everything that I was

All I needed was your love...


bienvenue à new york
Yelena Belova
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 641
» ma tête : Yvonne Starhovski
NINA — MY LOVE
I will do the best, I promise you

» association : AIM
POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: Clase 4 - Maîtrise quasi parfaite
» appartenance: 5 - Humain victime d

MessageSujet: Re: Give Life — Buck   Jeu 30 Nov - 17:45



Give Life
Bucky & Yelena
Si les femmes avaient été crées pour donner naissance par césarienne, Dieu leur aurait mis une fermeture éclair sur le ventre.
Si je venais à mourir en couche, ça ne pourrait qu’être du positif je venais à me dire. Je ne décevrai jamais ma fille, ni mon amant. Et toute cette pression, n’aurait plus lieux d’être. Tant d’attente pour y arriver avant une multitude d’échec. Mais voilà qu’une nouvelle contraction me fait trembler et me rappelle la réalité du présent. Je suis en vie et elle cherche à nous rencontrer et comme d’habitude la nature ne chercher pas à comprendre les situations délicates. « C’est une question piège… » Des gens comme nous étions les aurais torturé avant de les tuer. Tout est depuis des mois un test, et j’essaye de réfléchir par moi-même avant de réfléchir par automatisme. Je ferme les yeux, respirant profondément imaginant la mer quand Bucky en parle. Et malgré la douleur j’arrive à avoir un petit sourire. J’aime beaucoup ce qu’il me propose et je trouve ça agréable. « Ca sera super. » Le bruit de la mer, les châteaux de sable. J’apprendrais à apprécier ce genre de chose en même temps que ma fille.

Le temps passe, j’ai l’impression que tout dure une éternité, personne n’arrive et je sais que dans le fond on va faire avec le système D… pas le choix. Mais j’ai confiance en lui. Je me contente de respirer calmement, la tête en arrière. Je pose ma main sur mon ventre et caresse celui-ci, il est énorme et bouge. Je bouge un coup à gauche, un coup à droite pour essayer de faire passer la douleur, l’atténuer mais rien y fait. Jusqu’à ce que le moment se déclenche de lui-même. Je la sens s’engagé et je regrette tout à ce moment. Je serre le dent, ma respiration s’emballant, la vue du sang me fait panique dans ce contexte et je m’inquiète pour elle. James m’aide à retirer les vêtements gênant pour mettre au monde notre fille, tant bien que mal j’essaye de m’installer dans le canapé. On ne peut pas dire qu’il y est une position plus ou moins agréable dans ce moment. Il s’en va tout préparer. J’essaye de reprendre mon souffle en main, mes deux mains sur mon ventre, je me redresse légèrement, les jambes écartées prête à me mettre au travail. Je n’ai pas vraiment le choix. Je fais un simple oui de la tête quand mon conjoint me dit de poussé à la prochaine contraction et qu’on ne sera que tous les deux. Cependant à sa seconde phrase, j’attrape son poignet et lui dit, droit dans les yeux. « Elle passe en priorité, Bucky, promet-le moi. Si ça se passe mal, sauve là elle ! » Mon pouce vient caresser quelque seconde ces doigts. Je veux qu’il pense à elle en premier, elle doit vivre. Ça sera ma première bonne action en tant que la nouvelle Yelena. Je veux qu’elle vive.

Et c’est sans attendre que la nouvelle contraction arrive, je serre la main de Bucky, mon autre main se tient à ma cuisse pour la maintenir contre moi. Je souffle, un petit moment de répit, j’ai l’impression qu’il ne dure que trop peu de temps. Ca reprend, je pousse, du plus fort que je peux et si je le pouvais j’écraserai la main métallique de Bucky. Ainsi de suite. Je transpire, je suis fatigué. C’est un combat qui ne s’arrête jamais dans l’obscurité. Essoufflé, je regarde Bucky « Je ne vais pas y arrivé… » La délivrance est proche, j’ai l’impression que je ne vais pas y arriver, que je n’ai plus de force. Mais voilà que l’ennemie tant attendu sort enfin le bout de son nez, m’arrachant un cri de douleur au passage de sa tête à la première poussé. Mes yeux sont humides par la douleur, lâchant la main de Bucky pour bien tenir mes cuisses. Je ne vois rien mais j’ai senti quelque chose. « Tu la vois ? » A la contraction qui suivit presque aussitôt je pousse par habitude et là voilà. Le souffle court, le cœur qui bats-je regarde mon homme, j’essaye de trouver une sensation dans ses yeux, son visage pour savoir ce qui se passe. « Elle va bien ? Bucky est-ce qu’elle va bien ? » Je suis tendu, tout mon corps entier, j’ai besoin de la voir, de la tenir. Je n’ai jamais ressenti ça, je suis inquiète je sais qu’elle n’est plus en moi et je ne peux plus la protéger comme avant.




-BLACK WIDOW II-


« Un jour, une personne te serrera si fort dans ses bras que tous tes morceaux brisés se recolleront. »


bienvenue à new york
Contenu sponsorisé

GÉNÉRAL.
POUVOIR.

MessageSujet: Re: Give Life — Buck   

 

Give Life — Buck

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» ezekielle ─ give life a meaning
» Thomas ♠ Never give up on life
» — bring me to life
» Life in UCLA
» le compte de Buck

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Avengers RPG :: Welcome to the Game :: New York :: Brooklyn :: Logements :: Bucky Barnes & Yelena Belova-