N'hésitez pas à demander des liens et des rps aux nouveaux membres.
Privilégiez les Marvel , ils sont badass.
Bienvenue sur The Avengers on vous aime déjà.

Partagez | .
 

 [+18]Au mauvais endroit au bon moment

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
bienvenue à new york
Kory Dixon
avatar

En ligne Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 573
» ma tête : Zachary Quinto








» association : Neutre mais associé au Dieu Loki
POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: -
» appartenance:

MessageSujet: [+18]Au mauvais endroit au bon moment    Mer 5 Juil - 1:57

J'étais dans les bars le soir en ce moment, je buvais souvent n'ayant plus personne qui ne m'attends nulle part. J'étais souvent dans ce genre de boite mais juste pour boire, certes les filles qui dansaient été un plus non négligeable mais j'en avais marre de ces bars miteux du Bronx. J'avais horreur de cet atmosphère morbide , j'avais juste besoin de tranquillité et puis parfois quand Blanche dansait je veillais à ce que personne ne lui fasse du mal. Je l'ai connu parce qu'elle avait un lien avec Hope.. Je ne sais même pas si elle est courant qu'elle m'a largué .. Cela me fait toujours bizarre de le dire mais bon c'est sûrement mieux ainsi, je ne l'ai jamais mérité de toute façon. Je bois mon verre puis un autre suivi d'un autre alors que les filles passent les unes derrières les autres. Quand je fut muté au Etat Unis par les services Irlandais ( J'étais militaire), on se retrouvait souvent dans ce genre de soirée avec les gars, un passé bien loin derrière moi.

Soudain le show de Blanche commence et je surveille chacun des hommes dans la pièce, autant dire que si un ce montre trop pervers, j'allais lui régler son compte. Entendez bien, mon but n'est pas de la mettre à mal, je sais quand je dois ou ne dois pas agir. Je dois être l'un des rares à fixer plus les gens autour que cette putain de scène. En plus, j'avais besoin de parler à quelqu'un et je sais que Blanche était tout indiqué pour ça. Je sais pas pourquoi je me suis attaché à elle, peut être que sa vie fait écho à mon passé à l'armée et à un temps plus tranquille je ne sais pas.. J'étais toujours le genre de mec à boire le plus loin possible de la scène. J'avais horreur de voir ces femmes se trémousser sur moi juste pour avoir un billet. J'ai juste envie de leur en coller une à ce moment là. Soudain le show se finit et je vais décide d'aller la voir dans sa loge. Sauf qu'un des hommes m'empêche de passer, surement un des videurs de la soirée. Je pourrais le tuer, là de suite, j'en ai envie. Cependant cela mettrait à mal le milieu ou bosse Blanche. Un meurtre amenérait la police et cela ferait une sale pub pour la boite. En plus la plupart de mes rendez vous clients se font ici alors bon. Je le regard avec un grand sourire avant de rire et de retourner dans mon coin et me décide à sortir.

Soudain j'entends la voix de Blanche, elle a l'air d'avoir des ennuies. Je sors donc dehors et  je vois deux mecs lui parler, le genre bien lourd. Putain ce con de videur, c'est pas faire la différence entre un gars qui veut aucun mal et deux pervers. J'avais déjà été videur mais j'ai été viré ma maniére de leur exploser la gueule n'était pas correct. Au moins, les filles me remerciait personne ne venait les faire chier. Je regarde Blanche et dit donc d'une voix calme mais autoritaire pour leur faire comprendre que je déconnais pas.

" Tout va bien? Ces deux mecs te font chier? Tu me le dis si c'est le cas. Je l'ai fais disparaitre et on ne les retrouvera jamais"

J'avais peut être un peu trop bu, je suis plus subtil normalement mais le pire est que ces deux tocards ne semble pas avoir peur. Elle avait interêt pour leur bien à dire que tout allait bien parce que si je vois ou comprends d'une façon ou d'une autre que cela va pas cela va chier bien comme il faut. J'en prendrais un pour cogner sur la gueule d'un autre. En plus, je suis dans une période où je suis vraiment de mauvais poil et un rien peut me rendre vraiment méchant. Je pense qu'au fond j'ai encore un peu de mal à oublier Hope. Je ne pleurais pas mais je buvais une manière comme une autre d'aller mal en faites. Je regarde les deux hommes alors que je sens la lame de mon couteau dans la poche, un jolie canif grâvé avec un aigle, souvenir de l'armée et autant dire qu'il coupe bien.. Enfin je crois mais je sens que je vais pas tarder à tester cela.


bienvenue à new york
Blanche Miller
avatar

En ligne Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 160
» ma tête :

feat. Margot Robbie


» association : A conclus un pacte avec le diable
POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: -
» appartenance:

MessageSujet: Re: [+18]Au mauvais endroit au bon moment    Lun 10 Juil - 21:45

 
Au mauvais endroit

Au bon moment

Je suis là, derrière la scène les yeux fermés, je respire calmement. Je ne pense à rien d'autre qu'à la chorégraphie que je fais effectuer sur scène dans quelques minutes. Car oui, il y a une chorégraphie, on ne devient pas strip-teaseuse du jour au lendemain ! Et on ne monte pas simplement sur scène en se trémoussant dans tous les sens, en se déshabillant quand bon nous semble, non ! Le strip-tease, c'est presque un art, une danse pas comme les autres, ça c'est vrai... Mais une danse quand même, on s'entraîne, on répète ensemble, on mémorise chaque pas de danse que nous faisons. Nous savons à quel moment nous devons nous déshabiller, à quel moment nous faisons tomber le haut. Eh oui messieurs, vous l'ignorez tous cela ! Nous sommes des professionnels, contrairement à ce que l'on pourrait croire. Bref me voilà derrière le rideau de la scène, me préparant mentalement à la danse que je vais effectuer dans quelques instants. En fait, j'aime beaucoup plus ce métier que l'on pourrait le croire, car j'adore danser. J'aime bouger, j'aime la musique et puis j'aime bien être le sens de l'attention, même si je suis dans une tenue des plus aguicheuses. Soudain, le rideau s'ouvre, ma collègue sort de scène me faisant un petit clin d'œil pour m'encourager. Je lui réponds d'un doux sourire avant de prendre une grande inspiration et de monter à mon tour sur scène.

Je suis au milieu de la scène avant même que la musique est débutée et dès qu'elle résonne dans mes oreilles, je mets à danser, à tourner autour des barres de pole-dance. Je ferme les yeux de temps en temps, profitant à fond de la musique qui résonne dans tout le night-club. Soudain, je remarque au loin Kory, je souris de loin en le voyant regardé tout autour de lui regardant attentivement chaque homme ayant les yeux posés sur moi. Je sais exactement ce qu'il est entrain de faire, il cherche n'à me protéger en surveillant que chaque mec reste bien à sa place et qu'aucun d'entre eux ne viennent de trop voir "la marchandise". Je continue ma danse avec le sourire aux lèvres, regardant de temps en temps mon ami au loin. La musique s'arrête enfin. Je descends de scène en étant juste habillée d'une minijupe noire où l'on voyait mon string rouge foncer dépasser et d'un soutien-gorge rouge foncer également. Je portais également des bottes noires qui plaisaient énormément aux hommes, on pouvait entendre mes talons claquer sur le sol du night-club. Je me dirige gaiement vers mon vestiaire pour me rafraîchir un peu. Alors que je bois tranquillement un peu d'eau dans la bouteille, une fille rentre dans les vestiraies.


- Salut Bamby.

- Oh Candy, je te cherchais !

- Ha bon ? Pourquoi ? Un soucis ? Un mec t'embête ?

- Non, non ne t'en fait pas ! Y a un gars qui veut te voir dehors.

Un énorme sourire se dessine sur mes lèvres. Cela doit être Kory qui souhaite me voir. Je ne demande pas plus d'explication et fonce dehors dans ma simple tenue, il m'a déjà vue plusieurs fois dans ce genre de tenue, ce n'est pas comme si j'allais le gêner ou quoi. J'arrive dehors le sourire aux lèvres, cherchant Kory partout, mais je ne vois que deux hommes fumant leurs cigarettes tranquillement dans leurs coins. Je n'y prête pas attention, faisant quelques pas dehors continuant à chercher mon ami du regard. Je sursaute soudainement sentant une main se pose sur mon épaule. Je me retourne immédiatement par reflex, mon sourire disparaît quand je vois les deux hommes de tout à l'heure maintenant face à moi.

- Oui, vous désirez ?

- Tu es finalement venu ma belle, j'avais très envie de faire ta... Connaissance...


Je recule doucement fixant un peu froidement les deux hommes. C'est donc eux qui voulaient me voir ? Et moi qui pensait bêtement que c'était Kory qui voulait me parler.

- Je n'ai pas très envie de faire connaissance avec l'un de vous deux !

- Allez fait pas ta timide ! On va bien s'amuser, tu vas voir.


L'homme qui vient de parler me pousse violemment contre le mur, me faisant crier de douleur. Je me retiens pour ne pas tomber par terre. Je sais très bien ce qu'ils me veulent ! J'ai envie de crier à l'aide, mais pas sûre qu'un de ces gros balourds vienne daigner venir jusqu'à moi et encore moins qu'ils viennent à mon secours. Alors à quoi bon crier au secours, de plus pas sûre que quelqu'un m'entend avec la musique qui commence à devenir de plus en plus forte dans la boîte. Soudain, je vois Kory apparaître dans mon champ de vision, mon sourire apparaît sur mes lèvres. Le voilà mon sauveur, même s'il risque de mettre en pièces ces deux hommes.

- Tout va bien? Ces deux mecs te font chier? Tu me le dis si c'est le cas. Je l'ai fais disparaitre et on ne les retrouvera jamais


- Kory...

- Hé toi ! Dégage de là ! Tu vois pas qu'on est entrain de s'amuser gentiment.


L'homme m'attrape violemment le bras, me faisant grimacer de douleur. Il approche son visage du miens, il approche ces lèvres des miennes, je lui crache au visage avant qu'il ait pu m'embrasser. Ce dernier me gifle d'une telle force que je vole par terre littéralement avant de ce tourner vers Kory, le regardant méchamment. Il ne sait vraiment pas à qu'il a faire... Il vas vite regretter ce qu'il est vient de me faire et les mots qu'il prononce à l'instant même :

- Un conseil mec ne joue pas les héros, on est deux ! Alors, tu retournes bien gentiment là d'où tu viens, pendant que nous, on apprend les bonnes manières à cette nana-là !

Codage par Libella sur Graphiorum




Spoiler:
 

bienvenue à new york
Kory Dixon
avatar

En ligne Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 573
» ma tête : Zachary Quinto








» association : Neutre mais associé au Dieu Loki
POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: -
» appartenance:

MessageSujet: Re: [+18]Au mauvais endroit au bon moment    Mar 11 Juil - 3:46




Au mauvais endroit au bon moment
Ft. Kory Dixon et Blanche Miller
 
Je crois que là, ils ont vraiment réussi à m'énerver, d'autant que je suis dans mes mauvais jours. J'ai perdu la personne que j'aimais le plus au monde alors bon j'étais loin d'être compatissant. Surtout qu'au moment où je demande à Blanche si elle va bien et qu'elle me réponds d'un ton presque supplicateur. Plus besoin de réponse, j'ai compris. Elle sait de quoi je suis capable et jusqu'où je peux aller. Je n'ai pas envie d'être sympa avec cette bande de gros naze. Surtout que le temps que l'un deux utilise avec moi et des plus déplaisant. J'ai horreur qu'on me parle comme ça, cela me rappelle trop mon enfoiré de père. Quand je vois l'homme attraper le bras de Blanche, mon sang ne fait qu'un tour, je me sens bouillonner de haine et de violence. J'ai très peu de gens qui compte pour moi, trois femmes pour être exact, et si on les touche je peux devenir vraiment violent. Je connais le caractère de Blanche et je me doute que l'homme avait payer chère son geste ostentatoire. Je commence un début de rire quand je la vois lui cracher dessus. Rire qui s'effaça aussitôt quand je le vit gifler ce petit bout de femme qui comptait tant à mes yeux. Je le regarde alors d'un regard noire et lui lâche:

" Tu es pathétique, t'attaquer à une si belle femme juste parce que tu es trop laid pour séduire une femme. Manque de bol pour toi et ton pote ducon mais il se trouve que cette femme est sous ma protection" 

Ne jamais en dire trop sur ce qui nous lit à une personne, cacher ses faiblesses et n'en dire qu'un minimum mais suffisamment pour lui faire comprendre l'erreur qu'il venait de connaitre. J'essaie de lui faire peur pour qu'il se casse, j'ai pas envie de faire du grabuge là où bosse Blanche, cela ferait mauvaise pub. Sauf que cet homme à l'air de tout faire pour me mettre hors de moi, il me menace et en plus manque de respect à Blanche. Il croit vraiment que je le crains c'est marrant quand on y pense. Je regarde ce faiblard que je pourrais briser en quelques secondes. Le Shield n'arrive même pas à m'attraper c'est pas des débiles congénitaux qui vont me faire peur. Alors je me contente de rire à sa gueule, ce qui à pour but de l'énerver d'autant plus. La patience d'un homme mis à rude épreuve peut faire bien des erreurs, je le provoquais juste pour qu'il me fonce dessus et perds son avantage. Alors tout y passe, je continue de le provoquer le traitant de lâche.Juste assez pour qu'il fasse ce à quoi je m'attendais. Il dit à son pote de surveiller la fille,le temps qu'il me règle mon compte. Il me charge et j'esquive son coup de poing une fois, puis deux avant de sortir mon canif de ma poche et le planter dans sa jambe puis dans son artère. L'homme crie et je me contente de le pousser au sol avant de regarder son pote. Je le fouille, regarde sa carte d'identité puis je regarde ma montre et le lui montre:

" J'ai touché ton pote à un endroit critique donc sois tu laisse ton porte monnaie et tout ton fric à la demoiselle en terme de dédommagement et je te laisse partir si avec ton pote si tu vas vite à l’hôpital ton pote sera sauvé et toi tu t'en sors indemne. L'autre solution est que tu ne m'écoute pas et je te tue toi et ton pote.. Oh j'oubliais j'ai le nom de ton pote alors si je vous revois encore une fois ici, je vous retrouve et je vous tue. Si vous touchez à Blanche ou la menacez de quelque autre façon je vous rattrape et je vous tue, pigé? Maintenant dégage du con avant que je change d'avis"

Je me dirige vers Blanche aprés que l'homme est jeté l'argent de son porte feuille au sol, je le vois prendre son pote et partir sans demander leur reste. Encore des petits cons qui aiment jouer les dures. Des types de ce genre j'en rencontre à la pelle, persuadé qu'ils sont les rois de la ville.
Je tends alors ma main à Blanche pour l'aider à se relever, je m'assure rapidement qu'elle n'est pas blessé en regardant tout autour d'elle. Pour certains, la vue d'une telle beauté dans un tel accoutrement pourrait donner des envies à n'importe qui mais pas à Kory. Il était au dessus de tout ça, la sexualité et tout n'était qu'un frein pour lui. Il était encore plus froid à ce sujet depuis sa séparation avec Hope. Il ne vivait plus que dans le but d'apporter le chaos pour Loki. Il avait toujours été cette arme qu'on utilisait pour faire le mal.. L'armée puis le gouvernement, chacun à son tour n'a fait que m'utiliser pour parvenir à leur fin. Je sais que Blanche a du avoir mal et cela m’énerve. Cependant je suis plus pensif, Hope et moi n'étant plus ensemble je craignais un peu ta réaction. Cependant l'heure n'était pas au sujet, il regarda la belle et lui dit de sa voix la plus naturelle:

" Tu vas bien? Une si belle demoiselle frapper par deux abrutis.. Ils ont de la chance que je veuille pas t'attirer d'ennui sinon je t'aurais bien tuer ces deux lascard. En plus cela m'aurait détendu avec ce que je vis en ce moment. Je te paie un verre?"

Je rangea la lame de mon couteau avant de la remettre dans ma poche, je regardais la belle attendant sa réponse. En faites, j'avais juste envie de bouger. Aller où elle veut, j'avais juste besoin de m'éloigner et de lui parler tranquillement. Je ne suis pas le mec le plus rassurant, ni le genre à plaindre une personne alors sûrement que ma demande était ridicule en faites j'en sais rien et puis je m'en cogne. J'ai jamais été doué pour discuter, moi je suis un homme d'action. Le genre d'homme qui réfléchit jamais avant d'agir. Moi on me paie pour tuer pas pour réfléchir et cela à finit par être ma façon de faire. J'étais plus cet homme qui voulait faire le bien, cet homme réfléchi qui croyait en la justice et qui voulait faire le bien dans ce monde. Maintenant je déteste ce monde et comme le disait si bien un auteur anonyme " Le chaos est la forme la plus noble de l'ordre". Je trouve que cela retranscrit bien les choses non?

© Belzébuth


bienvenue à new york
Blanche Miller
avatar

En ligne Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 160
» ma tête :

feat. Margot Robbie


» association : A conclus un pacte avec le diable
POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: -
» appartenance:

MessageSujet: Re: [+18]Au mauvais endroit au bon moment    Mar 11 Juil - 23:37

 
Au mauvais endroit

Au bon moment

Je reste là par terre, regardant mon ami au loin. Je lui fais entière confiance, je sais qu'il va me tirer de cette situation en deux trois mouvements. Je sais de quoi est capable Kory et ce n'est pas deux imbéciles qui vont réussir à l'arrêter. J'espère juste que mon ami ne mette pas trop de sang partout, je n'ai pas très envie de nettoyer tout cela en quatrième vitesse avant que la police ne passe dans le coin. D'autant plus que ces derniers adorent passer dans le quartier pour "notre sécurité", moi, je sais qu'ils viennent uniquement pour nous mater en petite tenue gratuitement. Bref, le moment n'est pas venu de penser à tout cela, je verrais bien le moment venu. Je vois parfaitement, de là où je me trouve, le regard noir de mon ami et je supplie au plus profond de mon être, qu'il ne fasse pas de cette altercation, une véritable boucherie.

- Tu es pathétique, t'attaquer à une si belle femme juste parce que tu es trop laid pour séduire une femme. Manque de bol pour toi et ton pote ducon mais il se trouve que cette femme est sous ma protection


Un sourire se dessine doucement sur mes lèvres en entendant les douces paroles de Kory. Il est vraiment trop adorable de me protéger ainsi, j'en viendrais presque à envier Hope... D'ailleurs, cela fait bien longtemps que je ne l'avais vu, je me demande comment elle va, je demanderais à Kory de ces nouvelles, après qu'il est réglé son compte à ses deux imbéciles. Quand j'entends le rire de mon ami, je ne peux m'empêcher de rire à mon tour, je sais très bien ce qu'il se dit dans sa petite tête, enfin, je l'imagine. L'homme qui m'a giflé me jette un regard noir en m'entendant rire, un sourire provocateur se dessine sur mes lèvres. Il meurt d'envie de m'en coller une autre, je le sens, mais les paroles de Kory l'énerve encore plus. Il pense sûrement s'occuper de mon cas une fois qu'il aura remis mon ami à sa place, car il demande à son copain de me surveiller pendant qu'il va régler son compte avec Kory. Mon sourire disparaît et une pointe de peur m'envahit peu à peu, quand je vois l'homme foncer sur mon ami. Je sais très bien qu'il va l'esquiver sans le moindre problème, mais que voulez-vous ? Je ne peux quand même pas m'empêcher de m'inquiéter pour lui... Je grimace quand je vois Kory sortir son couteau et le planter dans la jambe de mon agresseur puis dans son artère, ce dernier se met à hurler de douleur. Il n'aura fallu que quelques secondes à peine pour que cet homme se retrouve par terre. Et oui, retenez bien la leçon, messieurs, on ne s'en prend pas à Kory et encore moins à ses amis. Je regarde mon ami qui s'apprête à parler de nouveau, mais cette fois-ci, il s'adresse à l'homme resté à mes côtés pour me surveiller.

- J'ai touché ton pote à un endroit critique donc sois tu laisse ton porte monnaie et tout ton fric à la demoiselle en terme de dédommagement et je te laisse partir si avec ton pote si tu vas vite à l’hôpital ton pote sera sauvé et toi tu t'en sors indemne. L'autre solution est que tu ne m'écoute pas et je te tue toi et ton pote.. Oh j'oubliais j'ai le nom de ton pote alors si je vous revois encore une fois ici, je vous retrouve et je vous tue. Si vous touchez à Blanche ou la menacez de quelque autre façon je vous rattrape et je vous tue, pigé? Maintenant dégage du con avant que je change d'avis

L'homme ne prend pas la peine de réfléchir, il prend la solution qui lui semble la plus logique, il tient à sa vie le con. Ce dernier jette ces billets à mes pieds avant de courir vers son ami et partir en courant avec lui sous le bras, loin de nous, enfin, surtout loin de Kory. Mon ami lui vient vers moi et il me tend gentiment la main, j'attrape cette dernière avec plaisir. Je rigole à moitié en le voyant me regarder de la tête aux pieds, cherchant une quelconque blessure que les deux rigolos auraient pu me faire avant son arrivée où pendant qu'il était en train de se battre. Je sais bien qu'il n'est pas en train de me mater, il a Hope après tout et puis je ne suis qu'une amie à ces yeux. En tout cas, je suis bien heureuse qu'il soit venu me sauver de ces deux lascars, sans lui je... En fait, j'aurais pu me débrouiller toute seule... J'aurais pu glacer des deux hommes rigolos en quelques secondes à peine, si je le voulais... Si, je le pouvais surtout... Je commence tout juste mes entraînements avec Loki et avec Logan, enfin, c'est compliqué tout cela et je n'ai vraiment pas envie d'y penser ! J'ai juste envie de passer un peu de bon temps avec Kory, comme deux bons amis et oublier tous mes problèmes...

- Tu vas bien? Une si belle demoiselle frapper par deux abrutis.. Ils ont de la chance que je veuille pas t'attirer d'ennui sinon je t'aurais bien tuer ces deux lascard. En plus cela m'aurait détendu avec ce que je vis en ce moment. Je te paie un verre?


- Je vais bien mon cher Kory, ne t'en fait pas.


Je viens déposer un doux baiser sur la joue droite de mon ami, c'est ma façon de le remercier de m'avoir secouru de ces deux loustics. J'ai un énorme sourire sur les lèvres, son compliment m'avait fait chaud au cœur.

- Mais toi comment vas tu ? Quelque chose te tracasse ? Attention tu ne peu rien me cacher !

J'approche mon visage du siens, plongeant mon regard dans le siens cherchant à savoir ce que mon ami voulait dire par : En plus, cela m'aurait détendu avec ce que je vis en ce moment. Un souci avec Hope ? Il fallait que j'en sache plus, mais pas ici et pas dans cette simple tenu, pas que je me sente gêner, j'ai l'habitude, mais ce mieux de porter des vêtements quand on va boire un verre quelque part. Je pose mon index sur la bouche de Kory, ne lui laissant pas me répondre.

- Ne bouge pas ! Je vais chercher mon sac et surtout je vais me changer. On va aller boire un verre dans un petit bar sympa, pas trop loin d'ici, et tu me raconteras tous tes problèmes.

Je conclus ma phrase avec un petit clin d'œil adressé à mon ami. Je fais demi-tour et je me dirige vers mon vestiaire. J'enfile en deux-temps trois mouvements, un jean, un petit top noir, ma veste en cuir et mes bottes fétiches. J'attrape mon sac à main et sors enfin du vestiaire me dirigeant en courant vers la sortie. Au passage, je préviens mon amie, Bamby, que je quitte plutôt le travail. Je lui fais croire que je suis malade, elle me croit sans problème, parfait ! Une fois arrivé dehors, j'attrape le bras de mon ami en souriant et l'emmène dans un bar non loin du night-club. Sur le chemin, je ne cesse de le remercier de m'avoir sauvé la vie, lui disant que sans lui, j'aurais très mal fini. On finit par arriver devant le bar, j'entraîne mon ami à l'intérieur. Il n'a pas beaucoup de monde ce soir, c'est parfait au moins, on sera plus tranquille. On part s'asseoir dans un coin du bar, autour d'une petite table en bois. Le serveur est occupé avec un autre client pour le moment, je n'attends donc pas que l'on ait commandé notre premier verre pour interroger Kory. J'attrape d'une main le visage de mon ami, le forçant à me regarder dans les yeux.

- Alors ?! Dis-moi ce qu'il te tracasse ! Un souci avec Hope ? ... Dis-je d'une voix hésitante.

Codage par Libella sur Graphiorum




Spoiler:
 

bienvenue à new york
Kory Dixon
avatar

En ligne Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 573
» ma tête : Zachary Quinto








» association : Neutre mais associé au Dieu Loki
POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: -
» appartenance:

MessageSujet: Re: [+18]Au mauvais endroit au bon moment    Mer 12 Juil - 3:29




Au mauvais endroit au bon moment
Ft. Kory Dixon et Blanche Miller
 
Je regarde la demoiselle et je ne dis rien quand elle me fait un bisous sur la joue, à vrai dire les contacts humains se faisaient plutôt rare. Une habitude que je n'avais pas mise à part avec Hope. Cependant savoir qu'elle va bien me fait esquisser un sourire, une ébauche de quelques choses qui ressemble à de la joie. Soudain elle me demande comment je vais et là je perd ce sourire que j'avais avant. Je ne veux pas lui mentir, pas à elle.. Sociopathe que je suis d’après l'homme de l'asile .. Je sais ce qu'on dis de moi partout et j'en ai rien à foutre .. Je pense qu'elle sent mon silence que quelque chose cloche, j'arrive pas à lui mentir bordel. Bon allez je lui .. Mais elle fait quoi avec son doigt là sorti du contexte c'est hyper sexy. Je me pose donc contre le mur et m'allume une cigarette en attendant. Je regarde en face de moi le regard vide, je pense à la guerre.. Au gens que j'ai abattu.. Au yeux de tous je suis une arme, un truc dont on ce sert et puis qu'on jette. J'ai la haine envers ce monde et grâce à Loki je le ferais plonger.

Soudain je la vois sortir avec son sourire habituel et je la rejoins alors. Je l'écoute me remercier encore et encore alors qu'au final je n'ai rien fais de si extraordinaire. Je la remercie pour autant car au final cela ne m'a pas dérangé. Je suis une personne qui compte pour elle et je le vois. J'espérais qu'elle ne m'abandonnerait pas comme tous l'on fait. Je veux rester confiant quand à notre .. amitié. Tout me fais penser qu'elle ne me laissera pas .. Elle sait que ce que je fais n'est que pour atteindre le bien être d'un monde. Renverser le gouvernement par la force du chaos pour remettre le monde en route. Chaque chaos apporte une aire de bien être, un monde où des gens comme Hope ou Blanche ne seront plus jamais menacé. Un monde que je détruirais de mes mains.. Loki me la promis, le monde finira dans le chaos. Il m'en a pas fallu plus pour que je rejoigne ses rangs à ce Dieu là. Soudain on arrive au bar, je suis la belle demoiselle qui semble mieux que moi connaitre cet endroit. C'est vrai que boire un verre ne me ferait aucun mal. Je sens sa main puis son regard bloqué le mien et d'un air de défi je la fixe avant de soupirer me rappelant que c'était Blanche. Je n'avais aucune raison de me confronter à elle. Elle était différente, elle me comprenait .. Elle ne me voulait pas de mal.

Simplement que j'ai compris que l'amour était une belle connerie .. Hope m'a largué parce .. je sais pas en faites .. Elle était attaché à un mec de façon trop forte. Elle voulait pas me faire du mal.. Pourtant elle en a fait, je sais pas ce que j'ai cru.. Je ne suis qu'une arme anciennement crée par le gouvernement. Un tueur en série qui a déjà massacré des familles innocentes par millier au nom de l'argent. En quel honneur je méritais une femme tels qu'elle? Quel femme voudrait d'un homme qui aime tuer?

J'avais la haine contre elle pour le moment mais jamais je ne ferais du mal à Hope mais je lui en voulais.. Cependant j'étais pas au mieux de ma forme, un petit coup de moue comme on dit et puis je sais pas je veux rien cacher à Blanche. Je sais pas j'ai l'impression qu'elle me comprendra sans vraiment savoir pourquoi.. Un pré sentiment. Je savais qu'elle serait de mon côté.. Je sais une chose je ne changerais pour personne, j'aime ce que je suis et je ne changerais pour personne. Je pose rapidement ma main sur la sienne et puis rien.. Je compatissais à la tristesse qu'elle avait pour moi vraiment. Le serveur arrive et je retire ma main et sors du regard de Blanche pour le regarder. Je lui commande un martini sans glaçon et après que la demoiselle est passé commande, je vois l'homme partir. Au moins il m'a permit de changer la conversation ou du moins essayer. Penser à Hope me faisait du mal, frapper sur le peu d'humanité que j'avais encore .. Une voix retentit dans mon esprit " faible" .. Je fais pitié .. Je devrais .. Je sais pas en faites .. Je suis même pas sûr d'être vraiment fait pour ceux que les gens appellent l'amour.. D'ailleurs en parlant de ça..

Et toi personne dans ta vie ou dans ton cœur? Histoire que je zigouille pas l'homme ou la femme qui te plait si je le ou la vois te mater..

Bah quoi au fond les deux sont possible.. Qu'importe qui elle aime je respecterais ce choix et cet personne tant que cette personne respecte Blanche comme être humain et pas comme une marchandise de chaire.. C'est sûrement ça ce qui nous unit.. La façon dont le monde nous voit et c'est pour ça que je la mènerais en haut de mon monde chaotique.. Elle et moi sommes tous deux un genre de produit de consommation.. J'avais envie de me venger de toutes les souffrances qu'un jour elle ou Mary a pu ressentir .. C'est pour elle que je me battrais ainsi que pour celle qui fut autrefois celle qui était dans ma vie.. Je la regarde et je rigole à ma phrase .. Cacher certaines faiblesses voilà ce qu'on m'a appris à faire .. Alors je cache et je croise les doigts pour que cela passe. 

© Belzébuth


bienvenue à new york
Blanche Miller
avatar

En ligne Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 160
» ma tête :

feat. Margot Robbie


» association : A conclus un pacte avec le diable
POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: -
» appartenance:

MessageSujet: Re: [+18]Au mauvais endroit au bon moment    Mer 12 Juil - 20:40

 
Au mauvais endroit

Au bon moment

Assise à une table en bois, la main sous le menton de Kory et le regard plongé dans le siens, je me mets à questionner mon ami. Quand je lui avais demandé comment il allait la première fois, il était resté silencieux et cela ne signifie rien de bon. Je voulais savoir ce qui le tracassait. Kory sait qu'il peut tout me dire, je suis capable d'entendre le meilleur comme le pire. Et puis, je ne compte pas lui lâcher la grappe tant qu'il n'aura pas craché le morceau ! On se fixe quelques'un instant avant qu'il ne vienne à soupirer, il va enfin se confier à moi.

- Simplement que j'ai compris que l'amour était une belle connerie .. Hope m'a largué parce .. je sais pas en faites .. Elle était attaché à un mec de façon trop forte. Elle voulait pas me faire du mal.. Pourtant elle en a fait, je sais pas ce que j'ai cru.. Je ne suis qu'une arme anciennement crée par le gouvernement. Un tueur en série qui a déjà massacré des familles innocentes par millier au nom de l'argent. En quel honneur je méritais une femme tels qu'elle? Quel femme voudrait d'un homme qui aime tuer?

-Moi, par exemple.

Les mots sortent tout seuls de ma bouche, je n'ai même pas le temps de les retenir. Je me mords la lèvre inférieure sur le cou, baissant la tête vers la table en bois, ne voulant pas me confronter au regard de Kory. J'enchaîne rapidement avant qu'il n'ait réellement eu le temps de réfléchir sur le sens de mes simples mots. Et d'ailleurs si j'enchaîne aussi vite, c'est pour ne pas avoir le temps, à moi aussi, de réfléchir sur ce que je venais de dire. Mais pourquoi d'ailleurs ? Nous sommes justes amis, j'ai le droit de dire ce genre sans que ça sous-entende quoi que se soit... N'est-ce pas ? ...

- Je suis désolé pour toi et Hope... Tu sais, elle n'est pas la seule femme sur Terre, tu en trouveras une autre... Un jour... Une femme qui aimera tuer, elle aussi, ou bien une femme à qui cela ne dérange pas que tu tues par plaisir. En tout cas, moi, je serai toujours là pour toi ! Tu es mon ami ! Jamais je ne te laisserais tomber ! Je te le promets !

Je conclus ma phrase en lançant un timide sourire à Kory. Il est mon ami, un précieux ami... Jamais ne lui tournerait le dos, malgré les corps qui s'entassent autour de lui. Je m'en moque qu'il tue contre quelques billets, après tout moi, je vends bien mon corps contre quelques billets aussi. Bon, je sais bien que ce n'est pas deux choses comparables, mais bon... Les deux ne sont pas très morales et puis la plupart des personnes qu'il tue ne méritent sûrement pas de vivre sur Terre, comme c'est deux idiots de tout à l'heure qui voulaient sûrement me violer avant de me laisser crever dans le caniveau, comme une pauvre merde. Je n'ai jamais ressenti de tristesse pour ces inconnus morts au combat, pour ces personnes qui se suicident ou bien pour ces étrangers qui meurent de la main de quelqu'un d'autre par plaisir ou par vengeance. Moi la seule vie qui m'a toujours importé et celle de ma mère, tant qu'elle respire rien d'autre n'a pas d'importance. Le monde peu bien s'écrouler autour de moi, prendre feu ou bien être envahi par un pays étranger, je m'en moque complètement ! Moi, je veux juste que ma mère vive, je veux juste la sauver, la guérir... Je l'ai mise dans cet état, c'est à moi de la sauver !

Je sens soudainement la main de Kory se poser sur la mienne. Je sursaute légèrement à ce soudain contact physique. Je regarde mon ami, les yeux remplis de tristesse à son égard. Il fallait absolument que je parle à Hope, comment elle avait pu quitter Kory, elle qui semblait si heureuse avec lui... Je ne la comprends vraiment pas, là ! Alors que je m'apprête à réconforter mon ami une nouvelle fois avec une de ses fameuses phrases bidons que l'on dit tous quand un ami vient de se faire plaquer, du style "Un de perdu, dix de retrouver" ou encore "L'herbe est bien plus verte ailleurs, ne t'en fais pas", le serveur fait apparition à notre table. Je sens la main de Kory quitter la mienne, du bout des doigts, je cherche quelques secondes à la retenir, mais je lâche rapidement l'affaire me tournant à mon tour vers le serveur pour commander une margarita. Je regarde quelques instants le serveur s'éloigner avant de me retourner vers mon ami qui me pose une question que j'aurais préféré éviter...


- Et toi personne dans ta vie ou dans ton cœur? Histoire que je zigouille pas l'homme ou la femme qui te plait si je le ou la vois te mater..

-Heu... Je...

Je mets à soupirer et à jouer machinalement avec une mèche de mes cheveux, signe de ma soudaine nervosité vis-à-vis de cette question. L'amour ? Je ne connais pas le grand amour, enfin... Je ne connais pas l'amour tout court... Je n'ai jamais aimé et j'ai perdu l'espoir d'être un jour aimé en retour... Je ne sais même pas ce que cela fait d'être amoureuse, je n'ai jamais connu ces papillons dans le ventre et ce sentiment de bien-être total. Et puis j'ai perdu la foi en l'amour fidèle et loyal. Il faut dire qu'à force de se trémousser devant des hommes mariés et pères de famille, on se dit que l'amour, est bien... C'est vraiment de la merde ! Je préfère plutôt coucher à droite, à gauche, avec qui je veux quand je veux plutôt que d'attendre chez moi l'homme ou la femme de ma vie en me demandant s'il, elle ne me trompe avec sa secrétaire ou quoi. Et puis, pour terminer, je ne pourrais sans doute jamais partager le lit avec quelqu'un d'autre... Je parle bien de dormir là, attention. Car il faut savoir que mes pouvoirs sont encore imprévisibles et ils ont tendance à apparaître quand une trop grande tristesse ou colère m'envahit. Alors quand des cauchemars viennent envahir mes rêves et mon sommeil, ma chambre se retrouve vite recouverte de glace et de neige, on se croyait presque en Antarctique. De plus, ma peau vient à muter sans que je n'aie rien demandé à personne. Et si l'on touche ma peau bleue et bien... On se retrouve transformé en glaçon géant... Vous voyez le problème ? Alors tout cela quand puis-je un jour aimer sans avoir peur de tout cela ? J'envie beaucoup Kory d'avoir connu ce doux sentiment, même, si maintenant, il est seul...

Je soupire légèrement, je ne réponds pas tout de suite, je ne sais pas trop quoi lui répondre. Je pourrais simplement lui dire que je ne vois personne en ce moment, mais à quoi bon ? Autant me confier à lui, cela me ferait sûrement du bien, après tout. Mes yeux fixent une fissure dans la table en bois, ma voix est hésitante, je cherche mes mots.


- Je... Je ne suis jamais... Tomber amoureuse...

Ma voix est presque un murmure dont seul Kory est capable dedans. J'ai presque honte de lui avouer n'être jamais tombé amoureuse durant mes 25 années de vie pour l'instant. Quand j'étais plus jeune, j'étais tombée amoureuse des livres et de l'école. Je passais mon temps le nez dans les bouquins, que je prêtais à peine attention aux garçons et aux filles de ma classe, j'avais bien des amis, mais jamais d'amourette. Me voilà grattant la fissure que je fixais depuis tout à l'heure, refusant toujours de lever les yeux vers mon ami. Mes joues étaient légèrement rougies par la honte de cette soudaine révélation.

- De toute façon, je ne pense pas que quelqu'un soit capable d'aimer quelqu'un comme moi... Mes mains sont loin d'être blanches... Je ne suis même pas sûre que tu serais toujours mon ami, si tu savais toute la vérité à mon sujet...

Je relève enfin les yeux vers mon ami, un sentiment de peur m'envahit à cet instant. Un silence soudain se met à planer autour de nous, le serveur arrive pile à ce moment-là pour nous donner nos verres. Nous remercions le serveur du bout des lèvres, continuant à se fixer dans les yeux. Je sais bien que je venais d'éveiller la curiosité chez mon ami. Il ignorait beaucoup de choses encore sur moi, des choses très importantes... Il ne savait pas que j'étais une mutante, que c'est à cause de moi si ma mère se trouve à l'hôpital et que j'avais déjà tué un homme de mes propres mains grâce à mes pouvoirs de glace. Mais est-ce que je suis prête à lui avouer tout cela ? Je l'ignore encore... Et il prêt à l'entendre ? Prêt à accepter qui je suis ?

Codage par Libella sur Graphiorum




Spoiler:
 

bienvenue à new york
Kory Dixon
avatar

En ligne Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 573
» ma tête : Zachary Quinto








» association : Neutre mais associé au Dieu Loki
POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: -
» appartenance:

MessageSujet: Re: [+18]Au mauvais endroit au bon moment    Ven 14 Juil - 3:14




Au mauvais endroit au bon moment
Ft. Kory Dixon et Blanche Miller
 
Dans la vie, on a toujours des surprises et je pense bien que la réponse de Blanche en est une. Je sais pas pourquoi mais indirectement je souris mais vu qu'elle fuit mon regard, elle ne l'a pas vu c'est peut être mieux. Je ne mérite pas une femme tel que Blanche, elle est trop bien pour moi. Je ne veux pas lui faire du mal, je suis une arme, un produit de destruction et je ne veux pas la détruire.. Je veux juste la protéger.. Inutile de dire que la toucher vaudrait ma haine la plus totale. Elle est comme moi, produit de la consomation.. Un truc qu'on utilise et puis qu'on jette. Elle ne sombrera pas comme moi j'ai sombré parce que je serais là pour elle.. Les .. amis oui c'est ça ami c'est fait pour ça non? Pourquoi un certain trouble de sa réponse me persécute.. Je ne suis plus humain je ne devrais pas ressentir ce genre de chose .. Plus maintenant je dois aller tout de go vers mon but, dominer ce monde en le faisant se détruire par lui même. Je ne peux impliquer personne dans ce jeu d'échec car ma propre vie est dans la partie. Je la regarde alors totalement franc comme à mon habitude:

Tu es trop bien pour moi, crois moi je n'ai d'humain que le nom. Cela fait longtemps que je me suis débarrassé de mon humanité. Tu es une fille magnifique et bien trio bien pour moi.. Tu mériterais mieux crois moi..

C'est une discussion entre ami ou pas parce même moi je suis plus sûr de rien.. Cependant je suis sûr d'une chose cette fille est importante pour moi. AU départ je cherchais à me faire apprécier pour faire plaisir à Hope mais j'ai appris à la connaitre et maintenant je me vois mal sans elle. Je sais pas, on se ressemble tellement sur certains point. Elle m'explique qu'elle ne connait pas l'amour, je comprends donc que les hommes ne voit en elle qu'une poupée, un genre d'objet de plaisir. Bande de connard, je vous tuerais tous jusqu'au dernier. Si seulement il savait ce qu'ils perdaient cette bande de con. J'écoute son explication et je la regarde, n'étant pas tactile je ne touche pas vraiment sa main. Pourtant là je décide de le faire, je veux toute son attention pour ceux que je vais lui dire. Je bois un coup de mon verre, l'alcool me brûle la gorge et m'encourage. Je la regarde alors dans les yeux:

Blanche tu pourrrais être la putain de faucheuse que j'en aurais rien à foutre.. TU peux même être un dragon, tu restera ma Blanche .. Quoi que tu sois je serais là.. TU sais, moi je vais te dire ce que je suis .. J'ai tué de nombreuses personnes, les attentats au centre commercial c'était moi et Hope.. L'assassinat d'un Sénateur c'était moi aussi.. Mon paternel bosse chez Hydra et je n'éprouve aucun remords quand je tue .. As tu peur de moi maintenant que tu sais qui je suis? 

Je voulais la rassurer et lui faire comprendre que ce n'est pas un monstre comme moi qui allait la rejeter. J'ignore ce qu'elle me cachait et quand bien même ma relation avec elle ne changerais pas. Parce que si elle m'aime comme je suis , je l'aimerais comme elle est. Je veux qu'elle comprenne qu'elle est importante à mes yeux et que je tiens à elle plus que tout. Je ne voulais pas lui faire peur alors je me calme et je bois mon verre. Parait d’après le psy de l'asile que les sociopathes s'imagine beaucoup de chose mais aussi sont très attaché à ceux qu'ils aiment.Cependant je n'aime que trois personnes .. mon ex, ma soeur de coeur et Blanche .. Je ne sais pas vraiment décrire la relation que j'ai avec elle. Ami.. Plus qu'amis? Suis je qu'un sociopathe qui se fait des films? Je suis comme je suis et je sais que rien ne me fera changer d'avis à son sujet. Même un flingue sur ma tempe je la soutiendrais.Je souffle et pour la rassurer je fais un truc qui est rare pour moi. Je m'approche d'elle et embrasse sa joue pour la rassurer.. Il parait que cela fait du bien.. Je ne sais plus ce qu'être un être humain fait ou ressent alors je suis certains code. Je continue de boire dans mon verre, je lui fais un sourire pour la rassurer du mieux que je peux.

" Tu sais je me vois mal vivre sans ta petite bouille d'ange .. Tout ça me donne soif ( pour pas dire chaud) je nous recommande un verre je crois qu'on en a bien besoin "

Allez petite alcool fais ton putain d'office avant que je ne me mette à dire des conneries. Boire à tendance à me rendre moins bavard mais un peu plus tactil mais j'arrive à me contrôler de ce côté là donc ça ira. J'appelle le serveur et nous recommande la même chose, c'était la soirée révélation alors autant tout dire non? Pour le moment, je ne savais quoi penser et je préférais attendre que Blanche parle un peu avant de me confier d'avantage. Non pas que je n'ai pas confiance mais je sais pas je me sentirais peut être mieux. Sérieux je massacre des gens par milliers. J'ai tenu tête au dieu Loki et devant une belle femme je perdrais presque mes putains de moyens.J'ai pourtant assez de prestence pour garder mon assurance à tout épreuve. De plus, j'ai un visage bien peu expressif alors il est difficile de lire en moi. J'ai tellement perdu et si peu retrouver je crois bien que l'enfant rêveur que j'étais est mort depuis longtemps sur la croix de la destiné..



bienvenue à new york
Blanche Miller
avatar

En ligne Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 160
» ma tête :

feat. Margot Robbie


» association : A conclus un pacte avec le diable
POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: -
» appartenance:

MessageSujet: Re: [+18]Au mauvais endroit au bon moment    Ven 14 Juil - 20:03

 
Au mauvais endroit

Au bon moment


Moi, par exemple... Moi, par exemple ? Nan, mais pourquoi j'ai dit ça ? Pourquoi ces mots sont-ils sortis tous seuls de ma bouche ? En plus, je l'ai dit d'une voix tout à fait naturelle, comme si je lui avais, je ne sais pas moi : "J'aime le chocolat chaud". Mais bon, pourquoi ça me tracasse autant ? Après tout, j'ai juste dit ça en tant qu'ami, n'est-ce pas ? ... C'est ça, je lui ai juste dit cela pour le réconforter, c'est ce que l'on fait entre amis qui ce soutien. Mais alors pourquoi je me sens autant gêner par ces simples mots ? Pourquoi je n'ose regarder mon ami dans les yeux ? Il le faut pour temps ! Sinon, il va s'imaginer, je ne sais quoi... Mais après tout aurait-il tord ? Je n'ai pas vraiment le temps de me poser plus de questions à ce sujet, car j'enchaîne très vite, ignorant ce que je venais dire à l'instant même, espérant au plus profond de moi qu'il fasse de même.

- Tu es trop bien pour moi, crois moi je n'ai d'humain que le nom. Cela fait longtemps que je me suis débarrassé de mon humanité. Tu es une fille magnifique et bien trio bien pour moi.. Tu mériterais mieux crois moi..

Quoi ?! Blanche calme toi tout de suite et pitié arrête de rougir et d'avoir un stupide sourire béa sur les lèvres ! Je garde la tête baissée et c'est mieux ainsi, il faut mieux que mon ami ne me voit pas rougir ainsi. On pourrait presque me confondre avec une tomate ayant pris un coup de soleil. Bon aller, on inspire et on expire et surtout, on se calme ! C'est juste un ami qui te fait un compliment, alors pas de quoi rougir et de se cacher de la sorte. Voilà, je relève enfin la tête vers Kory avec un énorme sourire sur les lèvres. Je peux calmer mes joues rouges, mais pas cet énorme sourire. Ces mots, mon toucher en plein cœur, aucun homme auparavant ne m'avait dit de tels choses, enfin peut-être un ou deux, mais aucun ne l'avait pensé réellement. Ces autres hommes l'avaient juste dit pour espérer coucher avec moi, pour partager mon lit une heure ou deux. Mais là, c'est différent, je sais que mon ami pense chaque mot qu'il dit, je sais qu'il ne cherche pas à dire ces mots par gentillesse ou quoi, il le dit parce qu'il le pense. Enfin... Je l'espère en tout cas, j'ai envie de lui faire confiance à ce sujet, de croire en ces douces paroles qui réchauffent mon petit cœur de femme de glace. Je suis bien contente d'avoir un ami tel que lui.

- Je pense que je ne mérite personne...

Ma voix est un doux murmure, mes mots sont accompagnés d'un triste sourire. Je pense ce que je dis, je ne mérite pas de vivre une histoire d'amour comme dans les romans à l'eau de rose et je mérite encore moins mon ami... C'est marrant quand j'y repense, notre histoire d'amitié n'a rien de banal. La première fois que je l'ai vue, la première fois qu'on a prononcé son nom devant moi et bien... Je l'ai haï ! Au plus profond de mon être, je l'ai détesté ! Pourtant, je ne connaissais rien de lui, ni sa profession, ni même son âge ou son nom de famille. Mais tout cela, je m'en moquais, je ne voulais rien apprendre de lui, je le détestais tout bonnement, rien que sa présence m'était insupportable. Mais pourquoi me demanderiez-vous et bien tout simplement, car j'étais morte de jalousie. Hope était ma petite protégée et je ne la voulais qu'à moi et lui, il est arrivé comme ça, du jour au lendemain, dans sa vie et moi, je n'avais même pas mon mot à dire. J'avais l'impression que l'on me la volait... C'est pour cette raison que j'ai détesté Kory, la première fois que je l'ai vu. Ou bien... Il y a une tout autre raison à ma haine envers lui ? Et si au final, la raison pour laquelle j'avais détesté cet homme au début était parce que j'étais jalouse de leur histoire d'amour... Même si je n'ai jamais connu l'amour, même si je dis ne mériter personne, moi aussi, j'ai envie que l'on m'aime... Moi aussi, j'ai envie de vivre une histoire d'amour, moi aussi, j'ai envie que l'on m'aime et que l'on me chérisse ! C'est donc, peut-être, pour cela que je l'avais détesté au début... Où était-ce quelque chose de bien plus profond ? Et si je n'étais jalouse de leur amour, mais simplement de Hope et ne comprenant pas cela, je l'aurais détesté lui, vu qu'il venait de débarquer comme ça dans notre vie à Hope et à moi.

Enfin, bref... C'est donc comme cela qu'à commencer notre amitié, par de la haine pour ma part. Puis un jour je l'ai pris entre quatre yeux et on a enfin eu une vraie discussions comme deux adultes. On a appris à se connaître et par le plus grand hasard, on s'est trouvé quelque point commun. Au fil de ces discussions ma haine envers lui s'est totalement envolée, laissant place à une très belle amitié. Et puis nous avions tous les deux un énorme point commun : le bonheur de Hope. Et maintenant ce point commun, si important, n'existe plus... Mais pas grave, on a d'autres choses en commun et puis je n'ai aucune envie de perdre son amitié, elle si importante à mes yeux. Tant qu'il ne me demande pas de choisir en lui et Hope, ça ira. Même si... Même si... Je crois que mon choix est déjà fait...

Kory vient à me demander si quelqu'un partage ma vie, une question que j'aurais préféré ne pas entendre et surtout ne pas avoir à y répondre... Je ne tourne pas longtemps autour de la question, je ne cherche même pas à y échapper, pourquoi le faire d'ailleurs ? Kory est mon ami et puis je ne suis pas doué pour les mensonges, quel intérêt de toute façon ? Autant dire la vérité, la pure et stricte vérité. Je dis alors à mon ami que je n'ai jamais connu l'amour et je ne pense pas de toute façon que quelqu'un puisse aimer la vraie moi... Même pas lui... Je sais qu'en disant cela, je prends le risque, un très gros risque de perdre mon ami à tout jamais... Mais je ne peux lui cacher pour toujours mon terrible secret et mon horrible passé, je crois que le temps est venu de parler, de me confier... Mais est-ce que mon ami est prêt à l'entendre ? Alors que je suis perdu dans mes pensés, je sens la main de Kory se poser sur la mienne, ce qui me fait lever les yeux vers lui par reflex.


- Blanche tu pourrrais être la putain de faucheuse que j'en aurais rien à foutre.. TU peux même être un dragon, tu restera ma Blanche .. Quoi que tu sois je serais là.. TU sais, moi je vais te dire ce que je suis .. J'ai tué de nombreuses personnes, les attentats au centre commercial c'était moi et Hope.. L'assassinat d'un Sénateur c'était moi aussi.. Mon paternel bosse chez Hydra et je n'éprouve aucun remords quand je tue .. As tu peur de moi maintenant que tu sais qui je suis?

Est-ce que j'ai peur ? Non ! Est-ce que je suis triste pour le nombre de personnes qu'il a tuées ? Bien sûr que non ! Je m'en moque du nombre de personnes qu'il tue et je m'en moque de la célébrité de cette dernière, tant qu'il ne se blesse pas lors de ces massacres. Par contre, je pense qu'il faudra que je lui donne la liste, avec photo, de mes amis, je ne voudrais pas qu'il les tue par inadvertance. Alors sans m'en rendre vraiment compte, je mets à caresser la paume de la main de Kory. Un simple geste amical accompagné d'un doux sourire et de ces quelques mots :


- Je n'ai pas peur de toi, la seule chose dont j'ai peur, c'est de te perdre un jour... De perdre notre amitié.

Je me sens obligé de rajouter le "notre amitié", sinon cela pourrait laisser imaginer d'autre chose sur le sens de ma phrase. Je bois une gorgée de ma boisson, je sens l'alcool brûler mon palais. Et ben, dis donc, il ne lésine pas sur l'alcool ici et tant mieux, l'alcool me fait oublier tous mes problèmes, mais a tendance à me donner chaud, très chaud... Soudain, je sens une certaine chaleur m'envahir, mais elle ne vient pas de mon verre d'alcool, oh non ! Kory vient de poser ces lèvres sur ma joue, un simple bisou amical, mais pourquoi je sens mes joues rougir ? Je m'empresse de boire le reste de mon verre cul sec, pour faire croire que ce rougissement vient des effets de l'alcool et non de ce simple baiser. Je ne réagirais pas pareil si je savais qu'il était en couple avec Hope où une autre, je le sens. Nous sommes justes amis, un point c'est tout ! Il faut que je me calme, je crois que tous mes problèmes et la fatigue me rendent un peu trop sentimental.

- Tu sais je me vois mal vivre sans ta petite bouille d'ange .. Tout ça me donne soif ( pour pas dire chaud) je nous recommande un verre je crois qu'on en a bien besoin


Mon cœur fait un énorme bond dans ma poitrine, ces paroles me font fondre, je sens le bonheur envahir peu à peu, me faisant oublier tout ce qui me tracassait jusqu'à maintenant. Je me sens soudainement remplie de confiance, je peux lui dire qui je suis, il ne fuira pas, je le sens au plus profond de mon être. Kory nous recommande à boire, parfait boire à nouveau m'aidera à trouver les mots. J'attends alors que nos verres vides soient remplacés par des nouveaux remplis et d'avoir bu une énorme gorgée, presque un tiers de ma boisson pour enfin parler. L'heure est venue alors je t'en prie, mon amie écoute moi et surtout accepte moi, je ne te demande pas d'aimer celle que je suis, juste de m'accepter avec mon passé et mes pouvoirs et surtout, je te demande de ne pas me fuir, pas maintenant. Je fais glisser ma chaise vers lui, me rapprochant énormément de lui. Je n'ai pas envie que quelqu'un entende mes révélations, on ne sait jamais, des anti mutants pourraient se trouver dans ce bar et ils pourraient décider de me tuer. Même si... Je sais que Kory me protégerait d'eux. J'approche mes lèvres de son oreille, pour lui murmurer ces quelques mots :

- Moi non plus je ne suis pas humaine, enfin pas totalement... Je suis... Une mutante.

Ma voix tremble légèrement surtout sur la fin, j'éloigne légèrement mon visage pour regarder mon ami dans les yeux. Mais je ne m'éloigne pas trop, car il faut qu'il soit le seul à entendre mes confidences du soir. Il n'est pas question de fuir cette fois ! Je le regarderais dans les yeux, je compte bien tout lui révéler sur ma vie et sur mon passé. J'attrape mon verre d'une main, ne quittant toujours pas mon ami des yeux. Je bois une nouvelle gorgée, je cherche le courage au fond de ce verre de margarita avant de continuer mon monologue.

- Je suis née... Mutante... Le mot a du mal à sortir de ma bouche, comme si on me poignardait à chaque fois que je prononçais ce mot. Plus jeune, je m'amusais avec mes pouvoirs, pour moi, c'était normal, comme marcher ou parler. Mais en grandissant, j'ai vite compris à quel point j'étais différente des autres et donc j'ai moins utilisé mes pouvoirs. Cette différence a commencé à me faire peur... J'avais peur que les gens ne découvrent ce que je suis réellement, qu'ils me fuient, voire pire... Je finis mon verre cul sec avant de continuer. Quand j'ai eu 15 ans un putain de cambrioleur est rentré chez moi et chez ma mère, il nous a menacés avec son arme. Je n'ai pas réfléchi, j'ai foncé sur lui et je l'ai tué ! Avec mes pouvoirs, je l'ai tout bonnement tué. Mais... Je sens les larmes me monter aux yeux. Ma mère a voulu m'en empêcher... Elle ne voulait pas que je sois une meurtrière... Elle tirait sur les manches de mon haut, j'ai voulu la repousser, je voulais qu'elle me laisse tuer cet homme, ce connard qui voulait nous tuer à la base... Mais... En voulant la repousser, je l'ai blessée... Je baisse les yeux, cherchant à cacher ma tristesse à tout prix. Cet à cause de moi si ma mère est à l'hôpital ! C'est à cause de moi si elle est entre la vie et la mort...

J'ai envie de m'effondrer en larmes, je me sens terriblement coupable de sa situation. Même si Logan m'avait fait voir les choses d'une manière différente en me disant que si je n'avais rien fait, on serait morte toutes les deux à cette heure-là, je continue quand même à avoir des remords. Je fais signe au serveur au loin de me resservir un verre, car là j'en ai bien besoin. J'ai même besoin de me saouler la gueule un bon coup, d'oublier mes problèmes, quitte à les vomir le lendemain dans mes toilettes. Je lève doucement les yeux vers Kory, une larme coule doucement le long de ma joue droite, je n'ai pas fini de tout lui raconter, pas totalement.

- Depuis ce jour, je ne contrôle pas totalement mes pouvoirs... Je commence tout juste à les maîtriser, mais ils sont encore... Dangereux... Je pourrais même te blesser sans le vouloir... Toi aussi...

Je plonge mon regard dans celui de Kory, ma voix tremble de plus en plus. Je me retiens pour ne pas pleurer devant lui, je retiens cette deuxième larme qui menace de s'effondrer sur ma joue gauche pour rejoindre la première tombée par terre.

- Et toi ? As-tu peur de moi, maintenant ?!

Codage par Libella sur Graphiorum




Spoiler:
 

bienvenue à new york
Kory Dixon
avatar

En ligne Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 573
» ma tête : Zachary Quinto








» association : Neutre mais associé au Dieu Loki
POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: -
» appartenance:

MessageSujet: Re: [+18]Au mauvais endroit au bon moment    Sam 15 Juil - 2:25




Au mauvais endroit au bon moment
Ft. Kory Dixon et Blanche Miller
 
L'être humain dans toute sa splendeur, ce besoin d'aimer, ce sentiment qui redonne goût à quelque chose. Je crois que c'est ce que je ressens en ce moment même. Hope m'a largué et pourtant Blanche me redonne le sourire, ce petit bout de femme à elle seule me redonne ce petit goût d'humanité.. Je sais qu'elle tient à moi et je le sens dans ce regard rouge pivoine qu'elle semble vouloir me dissimuler pour des raisons que j'ignore. J'avais jamais vu une femme rougir avant et c'était pas déplaisant à regarder. Je sentais ce besoin de la protéger de ce monde pour moi ce n'était pas un corps c'était une âme. Pour tout dire aussi désirable qu'elle est je ne coucherais pas avec elle comme ça. D'ailleurs pourquoi je pense à ça? Cela devient vraiment bizarre dans ma tête, je ne sais pas comment l'interpréter. Tant de sensations à découvrir, je ne comprenais pas ce qu'il m'arrivait bordel. Je l'écoute me dire qu'elle ne mérite personne et là je me dit qu'elle ne peut pas penser comme ça. Je sais qu'elle le mérite plus que tout autre personne. C'est une femme fragile cacher derrière un caractère fort, elle joue les difficiles mais au fond elle est comme moi à la recherche de quelqu'un qui la comprendra.

- Si toi tu mérite personne alors moi je crois que je suis perdu d'avance. Suffit de voir ce qui se passe en ce moment, je compte au moins quatre gars à qui je vais bientôt pêté la gueule si il continue de te regarder ainsi!

Je ne savais si c'était pour la protéger ou si c'était le voile de la jalousie qui me poussait à agir comme ça. Je regarde la belle avec un sérieux déconcertant. J'avais vraiment envie de leur faire du mal pour un simple regard, je sais pas ce qui m'arrive mais voilà dans l'état dans lequel je me trouve. L'alcool ne m'aide sûrement pas mais j'ai juste envie de me prendre une cuite, oublier passée et présent.. Je ne veux profiter que de ce moment en sa compagnie.. Elle me parle de sa peur de me perdre et moi je lui promet que jamais elle me perdra car c'est la vérité.. Elle compte pour moi plus que ce que je ne voudrais avouer.. Je veux qu'elle se sente bien et je ferais tous pour que cela arrive. Soudain je sens qu'elle va me parler d'elle et cela me touche .. Oui je sens qu'elle va m'en apprendre plus sur elle, et là j'écoute. Quand elle me dis qu'elle est mutante ses lèvres sont si proche des miennes.. Je sais pas pourquoi j'éprouve tant de chose en cet instant mais c'est ainsi. Elle me parle de son histoire, des soucis avec sa mère et de cet homme qu'elle a tué.. Enfoiré qui avait tout interêt à rester mort sinon je lui referais le portrait genre Picasso. Je vois une larme perler sur sa joue que je viens cueillir d'un geste tendre de la main. Je sais ce qu'elle ressent j'ai ressenti pareil à la mort de ma mère tuer par mon père. Un sacré fis de pute ce mec je ne l'ai jamais aimé, il a fait de moi celui que je suis aujourd'hui. En voulant ne jamais devenir comme lui, j'ai finis par devenir tellement pire que lui, tellement plus haineux parce que personne ne m'a aidé. Je l'aime trop pour la laisser devenir comme moi, je la regarde alors en m'approchant assez prêt d'elle pour qu'elle m'entende elle seule comme deux amants au yeux du monde.

" Tu peux être mutante tu n'en reste pas loin ma Blanche.. Tu reste toujours cette splendide femme qui compte tellement pour moi! Sérieux tu as tué un homme qu'il aille se faire foutre .. Ne te sens pas coupable pour ta mère tu lui as sauvé la vie et si tu as besoin je peux te trouver de bon médecins en faisant jouer mes contacts.. Je veux que tu sache que je le ferais pour tes beaux yeux"

Je sais que .. je la veux plus qu'en ami, je sais pas je suis différent avec elle. C'est différent qu'avec Hope.. Je ne sais comment l'exprimer. Elle continue et je bois et l'alcool me fait tourner la tête. Je me sens autrement il est vrai que j'avais déjà bu avant et je me sens pas super frais. Je sais pas, je l'entends me parler de me blesser et là je rigole.. Pas méchamment mais comme un ange touché par une parole angélique de l'évangélisateur. Je la rassure, je lui explique que jamais elle ne me ferais le moindre mal. Je sais pas .. Puis elle me demande si j'aurais peur d'elle et pour toute réponse je dépose un baiser sur ses lèvres puis je me recule..

Je n'aurais jamais peur de toi ..

Pourtant j'ai l'impression d'avoir fait une erreur, dois je vraiment lui imposer mon monde .. Mon monde plein de mort et de trahison. Je veux pas qu'elle souffre et même si je commence à avoir des sentiments pour elle je ne veux pas lui faire de mal. Parfois je me mets en colère je me contrôle pas et si mon père l'apprends, il fera tout pour la tuer.. Je veux pas qu'elle meurt .. Je bois mon verre me disant qu'en cet instant précis je viens peut être de tout foutre en l'air .. Putain d'alcool...


bienvenue à new york
Blanche Miller
avatar

En ligne Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 160
» ma tête :

feat. Margot Robbie


» association : A conclus un pacte avec le diable
POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: -
» appartenance:

MessageSujet: Re: [+18]Au mauvais endroit au bon moment    Sam 15 Juil - 17:52

 
Au mauvais endroit

Au bon moment


- Si toi tu mérite personne alors moi je crois que je suis perdu d'avance. Suffit de voir ce qui se passe en ce moment, je compte au moins quatre gars à qui je vais bientôt pêté la gueule si il continue de te regarder ainsi!

Hein ?! Je relève la tête et mon regard se met à balayer la salle à la recherche de ces fameux quatre personnes. Un groupe de quatre garçons accoudés au comptoir qui me dévorent littéralement des yeux. Et maintenant que mes yeux se sont posés sur eux, les garçons se mettent sourires, à me faire des clins d'œil, à me montrer leurs muscles saillants et me faire des petits gestes de la main. Je vois même deux entre eux qui sont sur le point de se battre pour moi ou à cause de moi, chacun voit midi à sa porte. Ils sont assez beaux garçons, je dois bien l'avouer, mais je n'ai aucune envie ce soir de passer la nuit avec l'un d'entre eux. Je suis venu dans ce bar pour passer un peu de temps avec mon ami, pour le réconforter et non pour jouer les femmes faciles. Et puis... Je n'ai pas envie que Kory me voie ainsi et puis... Et puis... Il m'est difficile de l'avouer, mais ce soir je ne veux passer la nuit avec aucun homme ou aucune femme présents dans ce bar ce soir... Où peut être si... Il bien une personne... Enfin non... C'est impossible ! ... Ma tête commence à me faire mal, je suis entrain de me torturer les méninges à force de réfléchir, Kory me perturbe énormément ce soir, pour une raison que j'ignore encore... Il faut que je me calme une bonne fois pour toutes ! Mais d'abord, je dois faire calmer ces quatre petits jeunots, le seul moyen de le faire et de leur faire croire que Kory et moi somment ensemble. Cette idée me fait rougir jusqu'aux oreilles, mais pourquoi ? Nous sommes juste ami, n'est-ce pas ? Enfin... Je ne sais pas, je n'ai pas cherché à mettre une étiquette au nom de notre relation. Nous sommes plus que de simple ami, je dirais même que nous sommes plus que des meilleurs amis, alors quel nom pourrait-on donner à notre relation ? Peut-être que je le sais déjà, mais que je refuse d'ouvrir les yeux, car je sais que je suis la seule à voir les choses ainsi ? Dit-moi Kory, comment me vois-tu ? Suis-je une simple amie pour toi ? Ou bien, me vois-tu autrement ? Bref, il faut que j'arrête de réfléchir à tout cela et que je me concentre. Ma main se pose sur celle de Kory, mes doigts viennent s'entremêler avec les siens. Je prends une grande inspiration en faisant cela, mon cœur bat un peu plus vite. Petit cœur calme toi, c'est normal de se tenir la main entre amis. D'ailleurs, je mets à sourire à ce dernier en lui disant ces simples mots :


- Ils vont peut-être se calmer s'ils croient que nous sommes ensemble. Je me retiens pour ne pas rougir plus en prononçant ces mots, avant de continuer. Et... Je pense que tu mérites quelqu'un et tu trouveras cette personne, je le sens !

Notre conversation se poursuit, je dis à mon ami que je n'ai pas peur de lui, malgré son passé, son présent et je m'en moque d'avance de ce qu'il fera dans le futur. La seule chose dont j'ai peur, le concernant, c'est la peur de le perdre un jour. Il m'est beaucoup trop précieux, sans lui, je serais sans doute perdu. Kory me promet que, jamais, je ne le perdrais et cela me fait sourire, une joie immense m'envahit en entendant ces simples mots. Puis viennent les révélations, je me confie à mon ami en lui disant qui je suis vraiment : une mutante. Je lui avoue avoir déjà tué un homme et je lui avoue aussi la véritable raison pour laquelle ma mère se trouve à l'hôpital. La tristesse m'envahit peu à peu à force que je parle. C'est toujours pareil à chaque fois que je viens à parler de ma mère, j'ai toujours envie de m'effondrer en larmes dans les minutes qui suivent. J'essaye du mieux que je peux pour retenir ses larmes qui menacent de couler le long de mes joues. Une larme arrive quand même à se frayer un chemin, Kory arrête le chemin de cette dernière d'un simple geste de la main, un geste si doux qui arriverait presque à me faire sourire, mais la tristesse est trop forte. Alors que je finis mon monologue, mon ami se rapproche un peu de moi, pour chuchoter quelques mots que moi seul puisse entendre.

Tu peux être mutante tu n'en reste pas loin ma Blanche.. Tu reste toujours cette splendide femme qui compte tellement pour moi! Sérieux tu as tué un homme qu'il aille se faire foutre .. Ne te sens pas coupable pour ta mère tu lui as sauvé la vie et si tu as besoin je peux te trouver de bon médecins en faisant jouer mes contacts.. Je veux que tu sache que je le ferais pour tes beaux yeux

Mon cœur bat à cent à l'heure, ces mots me touchent en plein cœur. Non, Kory ne dit pas toutes ces choses, ne fait pas tomber les dernières barrières qui protègent mon cœur... Je t'en prie, il faut que cela cesse, il bat beaucoup trop, il va finir par sortir de ma poitrine à cette vitesse. Et pourtant... J'ai envie de t'écouter parler encore et encore, j'ai envie de te demander de m'appeler encore comme Ta Blanche, comme si je t'appartenais. Je te crois quand tu dis que tu ferais tout pour moi, mais je ne peux m'empêcher de répéter au plus profond de moi : en tant qu'ami. Car j'ignore si c'est l'alcool, la tristesse et ou bien tous ses problèmes personnels qui perturbent mon esprit, mais je sens quelque chose changer en moi... Je ne veux plus que tu me voies comme une simple ami, je n'en veux plus ! Non, il ne faut pas, je t'en prie mon cœur cesse de battre ainsi sinon je vais perdre la tête. Si j'écoutais mon cœur, je... Non ! Kory, je t'en prie fuis moi, je ne me sens pas bien... Tu es entrain de me changer et tu ne t'en rends même pas compte. Il faut que notre conversation cesse, il faut que je m'éloigne de toi, que j'éloigne mon visage du tien, avant de te blesser et de me blesser au passage... Nous sommes amis ! Je ne cesse de me le répéter, jamais il ne me verra autrement et moi, je dois faire de même ! Mes pouvoirs sont trop dangereux pour le moment et je pourrais venir à le blesser si... Si... Si, je laissais tomber la derrière barrière qui protège mon coeur...

Je lui pose enfin l'ultime question à mon ami, lui demandant s'il avait peur de moi maintenant en sachant tout cela, en sachant que je suis une mutante aux pouvoirs incontrôlables, pour le moment. Mon cœur cesse de battre un quart de seconde, mes yeux sont grands ouverts. Kory vient de m'embrasser à l'instant même... Je cligne plusieurs fois des yeux, cherchant à sortir de ce rêve... Mais non, je ne rêve pas, je suis toujours assise sur cette chaise en bois, un verre vide à la main et mon ami est toujours là en face de moi. OH MON DIEU ! Il vient de m'embrasser ! Le baiser n'avait duré que quelques secondes à peine, un moment beaucoup trop court à mon goût, je me sentais presque frustré. Si je m'écoutais parler, je l'attraperais par le col et je l'embrasserais, un baiser tendre et passionné. Kory me parle, il me dit qu'il n'aura jamais peur de moi, mais je ne l'écoute qu'à moitié. On pourrait croire en me voyant que l'on m'a mis sur pause, je ne bouge pas, je ne lui réponds rien, j'ignore quoi lui répondre... Pourquoi m'a-t-il embrassé ? A-t-il envie de moi ? Ou bien est-ce que c'est l'alcool qui la fait réagir de la sorte ? Ou bien... Non, c'est impossible, Kory ne peut quand même pas m'aim... Non, c'est tout bonnement impossible ! Ma main se serre fortement sur mon verre vide. Kory m'a embrassé simplement à cause de l'alcool et à cause d'Hope, il est triste, il a bu, il s'est fait larguer, c'est pour toutes ces raisons qu'il m'a embrassées... Ce n'est pas mes lèvres qu'il désire, c'est celle d'Hope... Putain, mais quelle conne ! Pendant une fraction de seconde, j'ai laissé le bonheur m'envahir croyant à un début de... Bref, pas la peine de se pencher plus longtemps sur le sujet, j'ai envie de m'effondrer en larmes, la maintenant. Je me lève subitement, évitant à tout prix le regard de mon... Ces mots me font terriblement mal au cœur... J'ai besoin d'air, j'ai besoin de respirer loin de lui et tout de suite !


- Je... Je... Je dois aller aux toilettes !

C'est tout ce que j'ai trouvé à lui comme excuse, avant de m'enfuir en courant vers les toilettes du bar. J'attrape au passage mon verre de margarita que le serveur était entrain de me ramener. Je ferme les toilettes à clé derrière moi avant de m'effondrer en larmes. Mes jambes ont du mal à me tenir, je me laisse tomber sur les genoux tout en continuant à pleurer. Je bois cul sec mon verre entre deux larmes, avant de balancer d'une violence monstre mon verre à travers la pièce. J'ai envie de hurler, de crier ma tristesse et ma colère. Je sens la jalousie m'envahir, je donnerais n'importe quoi pour être Hope quelques instants, juste pour ressentir encore les lèvres de Kory sur les miennes, pour sentir ses mains sur mon corps, pour le sentir contre moi, pour entendre sa voix me murmurer des doux mots d'amour... Mais je ne suis pas Hope et je ne serai jamais Hope... Pourquoi as-tu autant bu Kory ? Je sais bien que ce n'est pas mes lèvres que tu désires réellement et ça ne sera jamais le cas... Comment pourrais-tu vouloir de moi ? Du monstre que je suis ? Je me relève difficilement me dirigeant vers les morceaux de verre, une mauvaise idée traverse mon esprit. Non ! Blanche ne pense pas à cela, ne te blesse pas pour un homme, il y en aura d'autre. Sans le vouloir ou peut-être bien que si au final, mon poing se referme sur un morceau de verre, alors que je continue de pleurer de plus belle. Mon cœur saigne, j'ai mal au plus profond de moi, je n'avais jamais ressenti une telle douleur jusqu'à maintenant. Du sang se met à couler de mon poing, je relâche le morceau de verre en sentant la douleur causer par cette dernière. Je ne peux pas rester là enfermé dans ces toilettes, Kory va finir par s'inquiéter... Quelle importance au final ? Notre amitié vient de prendre fin à l'instant où ces lèvres, on toucher les miennes, je ne pourrais plus jamais le regarder dans les yeux sans repenser à ce doux moment... Un moment si doux et si cruel à la fois... Je te hais Hope, à cet instant même, je te voue ma haine la plus totale !

J'ouvre enfin la porte des toilettes, je vois tous les regards se tourner vers moi. M'ont ils entendu pleurer ? Ont-ils entendu le bruit du verre qui s'est brisé contre le mur ? Je m'en fous totalement, de ce qu'ils sont pus entendre et de ce qu'ils pensent à l'instant même. Je fonce vers Kory, jettent quelques billets sur la table pour payer nos verres, puis attrape la main de mon ami l'entraînant dehors, j'ai besoin de lui parler seul à seul, mais là je ne pense pas réussir à murmurer. Je grimace légèrement en lui prenant la main, par réflexe, je l'ai attrapé avec la main gauche, main avec laquelle j'avais serré ce petit morceau de verre quelques minutes plus tôt. Je me demande si Kory sent le sang sur ma main, me voit-il grimacer à cause de cela ? Nous continuons à marcher, en silence. Je dois avoir une tête horrible, mes yeux doivent être rougis par les larmes. Je lâche enfin sa main dans une petite ruelle, on ne voit personne, on entend que le bruit des voitures au loin. J'ai envie d'exploser, je suis comme une bombe à retardement. Je suis de dos à Kory, je ne peux affronter son regard, pas pour le moment. Ma voix est remplie de colère et de tristesse, ce qui l'a fait trembler légèrement, mon corps tremble également. Des larmes coulent le long de mes joues en même temps que je parle.


- Ce n'ai pas moi que tu voulais embrasser n'est-ce pas ? ...

Je tremble de plus en plus, mes larmes sont de plus en plus nombreuses sur mes deux joues. Je ne laisse pas à Kory le temps de répondre à mon unique question, j'enchaîne immédiatement. J'ai besoin de parler, car c'est peut-être la dernière conversation qu'on aura...

- Enfaite non, ne me réponds pas ! ... Je connais déjà la réponse... Ne t'en fais pas, je comprends... Tu as bu, tu as rompu avec Hope, tu dois être encore amoureux d'elle, c'est normal que tu m'aies embrassé. Ce n'est pas mes lèvres que tu voulais... Ce sont les siennes !

Sans le vouloir et sans m'en rendre compte, ma peau se met à muter peu à peu. Mes cheveux se mettent à blanchir et ma peau se met à bleuir. L'air devient de plus en plus froid dans cette petite ruelle. Je suis tellement en colère et tellement triste à la fois, que je ne me rends compte de rien. De la glace commence à se former autour de moi, formant des pics comme pour me protéger de Kory. Mes larmes se transforment en glaçons en coulant le long de mes joues geler avant de s'écraser sur le sol. La petite bombe que je suis est en train d'exploser... Je passe mes doigts sur mes lèvres repensant à ce baisser, je sens mon cœur se briser en deux en revoyant cette scène dans ma tête.

- Ne recommence plus jamais ça ! Jamais ! Je t'en supplie... Ne joue pas avec mon cœur... J'ai cru... Quelle conne je fus ! J'ai cru pendant une putain de seconde, que c'est moi que tu voulais embrasser, que ce baiser m'était vraiment destiné...

Mes doigts se décollent délicatement de mes lèvres, je me remarque enfin ma mutation et je vois enfin la glace qui m'entoure. Je mets à rire, un rire nerveux. Je me tourne vers Kory, un sourire nerveux aux lèvres, les pics de glace l'empêchent de m'approcher.

- Dire que j'ai cru que tu pouvais aimer un monstre tel que moi... Mais regarde-moi ! Qui pourrais tomber amoureux d'un tel monstre ?

Je m'effondre par terre en larme, je ne laisse pas le temps à mon ami de placer un traître mot depuis tout à l'heure. Je tremble de tout mon corps, pas de froid, mais de tristesse. Dans un doux murmure, je dis d'une triste voix :

- Si seulement je n'étais pas ce que je suis... Si j'étais Hope... Ce baiser...

Je n'arrive pas à terminer ma phrase, je pleure beaucoup trop... J'ignore à quoi pense Kory après tout ce qui vient de se passer, je pense qu'il va s'excuser et puis... Et puis après quoi ? Que va-t-il se passer ? Je crois que je ne préfère pas le savoir pour le moment...

Codage par Libella sur Graphiorum




Spoiler:
 

bienvenue à new york
Kory Dixon
avatar

En ligne Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 573
» ma tête : Zachary Quinto








» association : Neutre mais associé au Dieu Loki
POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: -
» appartenance:

MessageSujet: Re: [+18]Au mauvais endroit au bon moment    Sam 15 Juil - 22:17




Au mauvais endroit au bon moment
Ft. Kory Dixon et Blanche Miller
 
Si la connerie avait un nom autant dire que le mien le porterait avec prestance. Je la vois partir au toilette et je regarde les hommes qui la suit du regard alors je les regarde d'un regard noir. Je veux qu'il comprenne que la toucher serait une belle connerie passible de la peine de mort. Je ne suis pas le genre à me laisser faire. Déjà soldat, j'avais l'habitude de la bagarre pour régler des comptes. Je m'approche de leur table, beau gosse qu'il était dans quelques secondes j'allais leur faire la peau. Pour moi, si elle est partit c'est de leur faute, cela ne peut être de la mienne. Je m'approche donc d'eux et sous l'alcool je leur dis d'une voix énervé.

Le prochain qui la regarde encore comme ça je lui explose la gueule et je le bute d'accord? Un mot de tout ça et je t'explose la gueule d'accord? Toi ou tes potes rien à foutre, bande de tocard vous crevez.

Soudain un bruit de verre se fait entendre suivit de larmes. Rapidement comme les connards qu'ils sont tout le bar discute et je laisse les quatre jeunes pour retourner à ma place. J'ai envie d'enfoncer la porte et de la secourir. Tous passe par ma tête mais je suis trop recherché et tout les regards vont vers les toilettes alors je dois me contenter d'attendre .. Putain de merde, soudain je sens qu'un des hommes se léve alors j'allais lui en coller une, la porte s'ouvre et je vois Blanche sortir, le visage au combien humide. Elle a un pas pressé, elle paie puis me prends la main pour me traîner dehors. Sauf que je sens ma main devenir poisseuse , bordel de merde elle a pas fais comme ma mère.. enfin tenter. Mon sang bouillone, je me sens énervé vraiment énervé.. Ma mére c'est suicidé et là elle a tenté de .. Non putain .. Non bordel.. Une fois dans une ruelle je me prépare à l'ouvrir pour l'engueuler de tout mon soul mais là elle me regarde les yeux embué de larmes. Intérieurement je n'aimes pas la voir, extérieurement je suis froid.. J'ai tellement souffert que mon visage a pris les plies d'une vie trop peu simple. Elle me demande si c'est elle que je voulais embrasser et alors que j'allais répondre elle continue son monologue.

J'avais envie de hurler autant de rage que d'incompréhension. Pourtant je contrôle la rage en moi, je revois ma mère morte dans l'asile où mon père l'a fait enfermé. Elle c'était tailladé les veines pour fuir un monde bien trop noire et depuis j'ai changé. On peut voir sur mon visage, un peu de peur. L'enfant est prisonnier et ce qui se passe en ce moment l'a libéré. Pendant quelques secondes, Kory redevient cet enfant avec ces peurs .. Je le sens .. Elle me reparle de Hope.. Oui tiendrais toujours à elle même si aujourd'hui ce n'est plus pareille. Quand tu rejette un sociopathe, tout se termine, tu perds toute tes chances avec lui. Il avait été brisé par une femme et celle qui pouvait le sauver.. Elle me voyait comme .. comme.. comme ce que j'étais.. Un monstre prêt à tout pour arriver à ces fins. Soudain, je vois Blanche et je suis surpris parce que je vois. Je la vois muter, un vent glacial me courbe l'échine. Je la vois se transformer et des pics appairassent de partout. Elles sont toute dressé sur moi, je devais l'aider avant qu'elle ne fasse une erreur.

Calme toi putain ! Tu ne m'as même pas laissé le temps de ..

Sauf que son rire me coupe, le genre de rire presque froid. Ce même rire qui m'est propre, je vois sa souffrance et je la ressens car j'ai vécu la même. Je sens que je dois faire quelque chose, elle ne me voit pas mais moi je vois un des jeunes qui filme pas loin. Je sens que sa colère monte autant que la mienne. Je sens que des gens arrivent cela attire du monde. Je sors de mon manteau, un petit pétoire à deux coups et je tire un coup en l'air. On avait pas beaucoup de temps mais cela dissuadera ceux qui aurait envie de filmer. Sauf qu'un des jeunes de tout à l'heure filmait, je lui demanda de me donner ce téléphone et il s'y refusa alors je lui logea ma dernière balle en pleine tête et brisa le téléphone de mon pied. Je regarde Blanche et sans me regarder elle me dit qu'elle est un montre. Je choppe alors le corps mourant du jeune homme.. Ce genre de flingue même en pleine tête ne tue pas mais il était condamné. Je tuerais chaque personne qui tenterait de lui faire du mal, je n'ai plus aucune pitié pour eux. Et je le colle contre le pique froid en Glace sur la phase non létal. Elle me dit qu'elle aurait aimé être Hope rien qu'un instant. Là mon sens bouillone et je lui dis:

Toi un monstre? Laisse moi rire, tu n'es pas un monstre. Moi je le suis et j'aime ce que je suis. J'ai tué cet homme pour toi, je vais devoir en tuer combien pour que tu comprenne ce que j'essaie de t'expliquer? Ce baiser bien que certes sous l'effet de l'alcool n'en était pas moins voulu. C'est toi que j'ai voulu embrasser pas une autre.. Maintenant je vais m'approcher et tout va bien se passer.

Alors je m'approche d'elle et des piques de glaces, la mort ne m'a jamais fais peur et je sais qu'elle ne me fera pas de mal. Je refuse qu'elle devienne ce que je suis enfin pas comme je le suis.. Je la laisse faire ces choix et là elle en avait un, pour le moment il n'y avait personne. Le coup de feu ne semble pas avoir donné l'alerte pour le moment. Cependant les amis de cet abruti allait finir par remarquer son absence. On avait peu de temps, je devais la mettre à l'abri avant que la police arrive et si elle m'embarque mais que je l'ai mis à l'abri alors je l'accepte.


bienvenue à new york
Blanche Miller
avatar

En ligne Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 160
» ma tête :

feat. Margot Robbie


» association : A conclus un pacte avec le diable
POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: -
» appartenance:

MessageSujet: Re: [+18]Au mauvais endroit au bon moment    Dim 16 Juil - 0:58

 
Au mauvais endroit

Au bon moment


Je suis remplie de colère et de tristesse. Je suis tellement concentré sur moi-même que je ne remarque rien, je ne fais même pas attention au monde qui m'entoure. Des anti mutants pourraient débarquer pour me tuer, je ne les remarquerais même pas. De toute façon, je ne pourrais même pas les voir arrivés, mes yeux sont brouillés par le nombre de larmes qui coulent le long de mes joues. Je n'arrête pas de parler, je ne laisse même pas le temps à Kory d'en placer une, de toute façon à quoi ça servirait ? Je ne suis même pas sûr de vouloir de ces excuses, à quoi il me servirait ? Mon cœur ne guérira pas avec de simples mots... Mon âme est brisée tout comme mon cœur... Kory avait fait tomber toutes les barrières qui protégeaient mon cœur pour au final : le briser en mille morceaux. Mais au final, la personne que je détestais le plus, c'était Hope ! Si je ne la connaissais pas, jamais je n'aurais fait la rencontre de Kory ou si elle n'avait pas quitté Kory, jamais je ne me serais fait des films et jamais ces lèvres ne seraient posées sur les miennes. Enfin bref, pour moi tout était de la faute d'Hope, je ne voulais et je ne pouvais pas en vouloir à Kory... Mon esprit le refusait tout bonnement. Je ne pourrai jamais lui en vouloir, il pourrait presque tuer ma mère sous mes propres yeux que je ne le détesterais pas pour autant, j'en voudrais à une autre personne, mais jamais je ne lui en voudrais... Je me sens si faible face à lui... Sa présence me rend si... Fragile...

Je suis tellement égoïste sur le moment, tellement buter sur moi-même que je ne prête même pas attention au coup de fusil. Je ne remarque pas l'homme que Kory vient empaler sur un de mes pics de glace. Non, je ne vois rien, je n'entends rien. Je continue mon petit monologue comme ci de rien n'étais avant de m'effondrer en larmes par terre, en disant à Kory que je rêverais être à sa place. Pendant tout le temps où je parle, je ne lui prête même pas attention, ce n'est qu'à la fin de tout cela que je pense enfin à lui et que je me demande enfin à quoi il pense à cet instant précis. Je ne relève même pas les yeux, je ne veux pas le regarder, je ne le peux...


- Toi un monstre? Laisse moi rire, tu n'es pas un monstre. Moi je le suis et j'aime ce que je suis. J'ai tué cet homme pour toi, je vais devoir en tuer combien pour que tu comprenne ce que j'essaie de t'expliquer? Ce baiser bien que certes sous l'effet de l'alcool n'en était pas moins voulu. C'est toi que j'ai voulu embrasser pas une autre.. Maintenant je vais m'approcher et tout va bien se passer.


Hein ?! Je relève directement la tête en l'écoutant parlée, je vois l'homme mourant sur l'un de mes pics de glace. J'ai envie de vomir en voyant tout ce sang qui coule, mais une partie de moi est touchée par ce geste. Combien d'hommes tueraient réellement pour la personne qu'il aime ? Les hommes ont beau répété qu'ils décrocheraient la lune pour leurs belles, combien d'eux le feraient réellement ? Une chose est sûre, Kory, lui le ferait si je lui demandais, j'en suis presque sûr à présent. J'ai arrêté de pleurer quand il m'avoue enfin que c'est moi et moi seul qu'il voulait embrasser, j'ai du mal à accepter et à croire en ces belles paroles, mais je n'ai pas d'autre choix... Kory est mon ami, pourquoi me mentirait-il ? Pas pour coucher en tout cas, il pouvait avoir de plus belles filles que moi sans aucun problème. Il est beau garçon et n'importe quelles filles craqueraient devant son sourire. Il est vrai que je suis une des rare à l'avoir déjà vu sourire et je peux vous dire qu'il est juste magnifique ! Mais je n'ai pas le temps de penser à ça, il faut que je me concentre et que je calme mes pouvoirs, car mon... Enfin Kory, s'approche dangereusement de moi, il ne faut pas que je le blesse, je m'en voudrais tellement sinon... Alors je ferme les yeux et fais le vide dans ma tête et dans mon cœur. Lorsque j'ai décidé à mes 15 ans de ne plus utiliser mes pouvoirs, je me suis mise au yoga pour essayer de trouver une certaine paix intérieure et pour surtout éviter ce genre de réaction en chaîne. Les pics disparaissent peu à peu, ils deviennent, en tout cas, moins pointus, moins dangereux en somme. J'entends les pas de Kory qui se rapprochent, je sais qu'il est de plus en plus près, je sens sa présence, je me force donc à me concentrer de plus en plus sur mes pouvoirs. Les pics ont presque complètement disparu, ma peau reste tout même bleue et mes cheveux gardent une couleur blanchâtre. J'ouvre doucement les yeux, je suis toujours à terre et Kory est là, juste devant moi, à quelques millimètres à peine. Je le vois approcher une main vers moi, je recule immédiatement en lui disant d'une voix ferme :


- Ne me touche pas ! ... Tu pourrais te faire mal... Pardon...

Je me relève pour lui faire face, j'ai envie de le prendre dans mes bras, de le serrer fort contre moi. J'ai besoin d'un contact physique, mais vu mon apparence actuelle tout cela m'est impossible. Je m'approche légèrement de Kory, tendant ma main vers lui, que j'ai préalablement cachée sous la manche de ma veste. Je prononce son nom d'une douce et d'une timide voix, comme ci, c'était la première fois. Je m'approche encore un peu plus de lui, ma peau reprend peu à peu une couleur "normale", tout comme mes cheveux. J'approche mon visage du siens, en prononçant une nouvelle fois le nom de mon interlocuteur. J'en meurs d'envie de... Je ne suis plus qu'à quelques centimètres à peine...

- Nan, mais c'est quoi ce monstre ?!

Et merde ! ... Nan, mais ce n'est pas possible, c'est la Saint Blanche ou quoi ? Ou je n'ai juste pas de chance aujourd'hui et que du coup, je suis un aimant à con. Je penche la tête sur la droite et je vois au loin les trois amis du mec mort à peine quelques centimètres de moi et Kory, enfin, il est à l'agonie, mais vu son état, on peut déjà le considérer comme mort. Je me mets à soupirer en les voyant sortir leurs armes de loin. Je me place devant Kory, c'est à moi de le protéger cette fois, pour une fois au moins. Ils se mettent à parler tous les trois en même temps, j'ai du mal à comprendre leurs paroles. Tout ce que je comprends, c'est qu'ils sont en colère, qu'ils me trouvent hideuse ainsi, sous ma forme de mutante et qu'ils comptent me buter moi et Kory. La colère m'envahit à nouveau, même cette fois, elle est destinée à ces trois couillons. Je ne bouge pas, je reste droite devant eux, j'attends qu'ils soient les premiers à faire feu. L'un d'entre eux finit par tirer, me vise-t-il ou vise-t-il Kory ? Cela n'a pas d'importance, je frappe du sol du pied et un mur, immense, de glace se forme entre nous et eux. La balle vient donc terminer sa course dans ce mur, sous la grande surprise des trois hommes qui se mettent à tirer dans notre direction. Ma colère ne fait que grandir, moi qui allais... Enfin, bref, j'avance d'un pas sûr vers eux. Le mur de glace se déplace à chacun de mes pas me protégeant des balles, mais ils commencent à se fissurer à cause de ces dernières. Le mur s'effondre finalement alors que je ne suis plus qu'à quelques mètres d'eux, j'arrive à esquiver une balle, par contre une autre vient frôler ma peau, déchirant au passage ma veste préférée. J'attrape l'homme qui a fait cela à la gorge, les deux autres sont transpercés par des pics de glaces qui semblent surgir de nulle part. Je regarde l'inconnu dans les yeux, ma main se serre de plus en plus sur son coup, je le vois bleuir à vue d'œil. J'ignore si c'est à cause du froid que je lui cause à cause de ma peau bleue ou s'il commence à manquer d'air. Je ne peux m'empêcher de sourire en le voyant ainsi, je prends un malin plaisir à le tuer, il m'a mis tellement en colère que le voir mourir sous mes yeux me rend... Heureuse ? ...

Je relâche soudainement mon emprise sur l'inconnu quand j'entends des sirènes au loin. Quelqu'un aurait appelé la police ? Pas le temps de se poser la question, je cours vers Kory, je l'attrape par la manche de son haut, je fais bien attention à ce que ma peau ne touche pas la sienne. Nous nous mettons à courir dans les rues de la ville, nous éloignons le plus vite possible de ce massacre. La pluie se met à tomber soudainement, c'est parfait ! Nous serons moins faciles à repérer dans le noir et sous la pluie. J'ignore depuis combien de temps nous courons et où nous allons, nous cherchons juste à nous éloigner des sirènes qui semblent résonner dans ma tête. Depuis que nous nous sommes mis à courir mes pouvoirs ont cesser d'agir sur ma peau et mes cheveux. Je me rends soudainement compte que nous nous dirigeons vers mon appartement, Kory n'est jamais venu chez moi, peu de gens savent où j'habite, cet endroit est parfait pour nous cacher. Une fois que je suis parfaitement sûr que ma peau est bien normale et non bleue, je me permets de prendre le bras de Kory et de l'attirer contre moi, dans le hall de mon immeuble. Je me colle contre un renfoncement non loin de la porte d'entrer de l'immeuble, forçant Kory à se coller à moi. Pile à ce moment-là une voiture de police passe devant mon immeuble, sûrement une simple voiture qui patrouille dans la ville, mais mieux vaut être prudente. Mon cœur bat à cent à l'heure à l'idée que l'on se fasse prendre. Mes yeux sont fixés sur la porte, mon oreille écoute le bruit du moteur de la voiture qui s'éloigne peu à peu.

Une fois la voiture loin de nous, je me permets de poser les yeux sur Kory. Oh ! dieu ! Je n'avais pas remarqué qu'il était si proche de moi et... Il est tellement sexy avec les cheveux mouillés et avec les gouttes d'eau qui coulent le long de son doux visage. Je me mords immédiatement la lèvre inférieure, nan, mais à quoi je pense ? On est juste... Nan, mais attendez ! Kory a dit que c'est moi qu'il voulait embrasser, alors cela veut dire que... Ben voilà, vous voyez, n'est-ce pas ? Bref, si vous n'avez pas compris : ça veut dire que moi aussi, je peux l'embrasser, sans risque de me faire remballer sec. Et puis comment résister ? Nous sommes si proches l'un de l'autre, nos corps sont collés l'un à l'autre, je pourrais presque sentir son cœur battre et inversement. Il est tellement beau et puis j'en meurs d'envie depuis tout à l'heure, personne ne viendra nous interrompre, personne ! J'approche doucement mon visage du siens, mes yeux ne savent pas trop ou regarder, pendant une seconde ils sont plongés dans les siens et puis la seconde d'après ils regardent les douces lèvres de Kory. Nous sommes plus qu'à millimètre l'un de l'autre, je peux sentir son souffle chaud sur mon visage. Je ne plus reculer, je ne le peux pas tout bonnement ! Mes lèvres viennent se poser tout doucement sur celle de Kory, un baiser timide qui ne dure que quelques secondes à peine. Je recule assez vite pour le regarder dans les yeux, comme pour m'assurer qu'il est consentant avant de l'embrasser avec passion et fougue, plaçant une main dans son coup pour intensifier ce baiser. Nos lèvres finirent par se décoller l'une de l'autre, ils nous faut respirer, nous sommes humains. Et durant ce court instant, je lui dis, à bout de souffle :


- J'habite au deuxième étage...

Du doigt de lui désigne le plafond pour lui faire comprendre que c'est mon immeuble et mon appartement se trouvent presque au-dessus de notre tête. Après je lui laisse choisir, souhaite-t-il monter ou préfère-t-il... Attendre ? J'allais bientôt le savoir de toute façon.

Codage par Libella sur Graphiorum




Spoiler:
 

bienvenue à new york
Kory Dixon
avatar

En ligne Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 573
» ma tête : Zachary Quinto








» association : Neutre mais associé au Dieu Loki
POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: -
» appartenance:

MessageSujet: Re: [+18]Au mauvais endroit au bon moment    Dim 16 Juil - 2:07




Au mauvais endroit au bon moment
Ft. Kory Dixon et Blanche Miller
 
Lentement tous part en vrille, alors qu'elle se calmait et qu'elle allait m'embrasser; les trois connards viennent nous faire chier, trés bien vous allez rejoindre votre pote bande de .. Soudain je vois Blanche se mettre devant moi et au moment où je veux l'écarter. Les hommes tirent et un grand bloc de glace apparaissent. De suite, je leur fais un jolie doigt alors que je suis pas à pas Blanche pour rester derrière elle. Je vois deux d'entre eux se faire misérablement empaler et je remasse le flingue tombé et ramasse le chargeur puis je le mets dans mon dos. Je laisse Blanche tuer le dernier alors que je reste prêt d'elle sans non plus trop l'approcher. Je veux quand même profiter du spectacle bordel de merde, la mort me plait tellement, je danse avec elle tous les jours et à chaque pas, je la découvre un peu plus et à chacun de ses pas son étreinte funeste me couvre. Soudain alors qu'elle lâche les corps, je sors mon pistolet et leur colle chacun une balle dans la tête. Si il y a enquête ils penseront que c'est moi et non elle, je dois éloigner les autorités d'elle le plus longtemps possible. Elle me fait courir et soudain il pleut..

Je me souviens ainsi de la guerre sous la pluie, quand j'étais le seule écossais de l'armée américaine. J'étais le meilleur tireur de mon unité alors le sale boulot on me le refilait à chaque fois.. J'en ai eu des médailles pour avoir massacrer femme et enfant. J'ai même été obligé de tuer mon meilleur ami pour prouver ma fidélité à une organisation secréte gouvernementale. Je me souviens des jours de pluie dans des planques miteuse juste pour tuer un homme. Cette pluie me rappelle tellement de mauvais souvenir. Je regarde Blanche courir et je cours avec elle. Je suis soudain devant un immeuble et je regarde Blanche comme pour avoir un accord que c'est bien là. Elle me plaque soudain contre l'un des murs caché du bâtiment. Cette promiscuité est plaisante, elle est toute mouillé si vous me prêtez l'expression.  Elle est tellement belle, j'ignore pourquoi je ressens autant de choses pour elle, c'est comme si en peu de temps je venais de la redécouvrir.. Elle qui est tellement belle, elle qui est si parfaite? Je ne comprends pas tout ce que je ressens mais je le ressens belle et bien. J'entends encore la siréne enfoiré de flic , ils veulent jamais nous laisser tranquille..


Je crois que ..


Soudain de part ses lévres, elle me fait taire mais j'apprécie ce besoin même si il est aussi rapide que le mien en faites. Je sens comme un arriére gout de trop peu. Puis elle me regarde et là elle m'embrasse avec passion, passion que bien sûr je lui rends. Quand elle stoppe le baiser, j'ai un petit grognement viril de frustration intense. Elle m'annonce qu'elle vit au deuxième étage et moi je me décide de la suivre. Je prends bien gaffe à ce que personne nous voit. Je choisis de prendre l'ascenseur, pas par flemmardise mais par envie de quelque chose. Une fois dans l'ascenseur, je la plaque contre moi pour l'embrasser encore comme tous à l'heure. Je la laisse par moment respirer pour mieux pouvoir l'embrasser par la suite. Je ne vois même pas la vieille dame qui nous regarde plutôt gêner quand l’ascenseur s'ouvre sur le deuxième étage. Je la suis alors avec le sourire et attends qu'elle ouvre sa porte. Elle est belle quand elle est heureuse et je le vois en ce moment même. Je me sens tellement bien en cet instant, je n'aurais jamais pensé finir la soirée ainsi. Si on m'avait dit auparavant que moi et Blanche on serait .. quoi un couple en devenir jamais je n'y aurais cru. Jamais je n'aurais cru à ça.. Cette fille est bien trop parfaite pour moi mais elle semble m'avoir choisi j'ignore pourquoi !

Tu es belle quand tu souris tu sais?

J'ai peut être l'air ridicule en l'instant présent mais peu m'importe en faites. Je sais qu'elle ne se moquera pas et que je peut être plus doux avec elle vu que personne ne nous voit.Je la prends contre moi et lui fait un bréve calin pendant qu'elle cherche ses clés. Je me montre plus doux mais aussi je lui montre que je n'ai aucune peur de la toucher.


bienvenue à new york
Blanche Miller
avatar

En ligne Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 160
» ma tête :

feat. Margot Robbie


» association : A conclus un pacte avec le diable
POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: -
» appartenance:

MessageSujet: Re: [+18]Au mauvais endroit au bon moment    Dim 16 Juil - 12:14

 
Au mauvais endroit

Au bon moment


Mon cœur bat si vite, j'ai presque du mal à respirer, je me sens étrangement bien au fond de moi. Jamais de ma vie, je n'avais ressenti un tel bonheur, jamais je ne m'étais sentie aussi bien dans les bras d'un homme. J'affiche un doux sourire béa sur les lèvres alors que nous montons dans l'ascenseur de mon immeuble. Kory me plaque contre lui pour m'embrasser avec une certaine passion qui me ferait presque perdre la tête. Nous prenons la peine de respirer, quelques secondes, entre chaque baiser. Je regrette lors de ces cours laps de temps que nous soyons, tous les deux, humains et qu'ils nous faut respirer pour pouvoir vivre, car la seule chose que je désire à ce moment précis, c'est d'embrasser Kory encore et encore. Je veux goûter chaque millimètre de ces lèvres et bien plus encore. Je sens mon sang bouillir peu à peu, une flamme de désir qui commence à naître au creux de mes reins. La porte de l'ascenseur s'ouvre enfin, une vieille dame se tient là et nous regarde gêner par la scène qu'elle voit. Je me retiens pour ne pas rire, j'attrape la main de Kory et je l'entraîne vers mon appartement. Alors que je cherche les clés de ce dernier, j'entends la douce voix de Kory :

- Tu es belle quand tu souris tu sais?

Mon sourire s'agrandit encore plus, je me mords la lèvre inférieure pour retenir un rire étouffé. Mon dieu, il me doit me trouver idiote ainsi, à rougir pour un simple compliment. Je sens Kory me prendre dans ses bras, une brève étreinte qui fait fondre mon cœur comme marshmallow. J'ai du mal à chercher mes clés, il me perturbe. Je lui dis d'une douce voix amusée :


- Et toi, tu sais que ton sourire me fait carrément craquer ?

J'ouvre enfin la porte de mon appartement, entraînant Kory à l'intérieur, je ferme aussi vite la porte derrière nous. C'est la première fois qu'il vient chez moi, je me demande ce qu'il va penser de mon petit T2. L'appartement est très peu meublé, seulement le nécessaire et le décor est inexistant. L'argent est trop précieux pour moi pour le dépenser en des babioles inutiles. De plus, les meubles non-riens de neuf, ils sont vieux et abîmés. J'ai récupéré la plupart sur les bords des trottoirs et je leur ai donné un petit coup de jeune, juste assez pour pouvoir les utiliser sans problème, sans craindre qu'il ne s'effondre. Je fais quelques pas dans mon appartement, laissant Kory se faire un avis sur ce dernier. Je me dirige vers mon frigo, je l'ouvre à la recherche d'un petit truc à boire après toutes ces émotions. Mais je mets à grimacer soudainement, un petit "aïe" sort de ma bouche au même moment. Mes yeux se posent sur ma main blessée, je l'avais complètement oublié celle-là.

- Il faut vraiment que je soigne sa.

Ma voix est un murmure, je me parle à moi-même à voix haute. Le sang à un peu séché, mais la blessure s'est un peu ré-ouverte au moment où j'ai voulu ouvrir la porte du frigo. Je remarque enfin à quoi ressemble ma blessure, une légère entaille d'environ cinq centimètres. Je lance un léger sourire à Kory, essayant de le rassurer comme je peux à propos de cette coupure que je me suis faite. Je me dirige vers ma salle de bains à la recherche de désinfectant et de bandage pour me soigner. Je ne peux m'auto-soigner, enfin si je le pouvais, mais cela serait mal fait et j'aurais, beaucoup de mal ferme le bandage. J'apporte donc le matériel à Kory en lui disant d'une voix calme :

- Est-ce que tu peux t'occuper de ma blessure ?

Kory accepte naturellement, nous nous asseyons sur mon canapé. Je me mets à grimacer quand je sens le désinfectant sur ma plaie ouverte. Qu'est que ça peut faire mal ! Entre quelques grimaces et quelques "aïe", je dis à Kory :

- Je suis désolé... Aïe... Je me suis coupé sans le vouloir... Aïe... On dirait que je... Aïe... Suis un aimant à problème...

La douleur se calme enfin, Kory est doux dans ses gestes, il me met le bandage autour de la main. Je baisse soudainement la tête, il me faut lui poser une question qui me semble primordiale avant de s'embrasser de nouveau encore et encore. J'ai un peu peur de lui poser cette fameuse question, mais j'ai encore plus peur de la réponse qu'il pourrait me donner.

- Kory... Nous... Nous... Enfin... Nous sommes quoi maintenant ? ...

J'ai du mal à parler, ma voix tremble, je me mets à bégayer. J'enchaîne rapidement, je ne veux pas le faire fuir, je ne veux pas le forcer à donner, immédiatement, un nom à notre relation. Je ne suis pas même sûr de savoir comment l'appeler moi-même, je n'avais pas connu cela avec un homme auparavant. Est-ce que c'est cela l'amour ?

- On n'est pas obligé d'en parler maintenant si tu veux ! Ça... Ça peut attendre... Ne t'en fais pas...

Codage par Libella sur Graphiorum




Spoiler:
 

bienvenue à new york
Kory Dixon
avatar

En ligne Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 573
» ma tête : Zachary Quinto








» association : Neutre mais associé au Dieu Loki
POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: -
» appartenance:

MessageSujet: Re: [+18]Au mauvais endroit au bon moment    Lun 17 Juil - 3:19




Au mauvais endroit au bon moment
Ft. Kory Dixon et Blanche Miller
 
Le destin peut parfois s'avérer joueur, surprenant et imprévisible comme là en ce moment présent où j'aurais pensé à tous sauf me retrouver ici dans cette situation. Je sens bien que rien n'aurait emmené à vivre ça, pourtant je me sentais bien avec elle. Soudain voilà qu'elle me parle de mon sourire,
même pour moi il est trop peu présent je suis même pas sûr de l'avoir déjà vu un jour. Pourtant je tente un sourire à sa réponse, on m'a toujours dis que je n'étais pas expressif comme garçon. Je pense qu'au fond c'est ce pourquoi on m'engage, le côté froid et sans sentiment ... Pourtant je sentais que Blanche rallumait quelque chose en moi. Chose que Hope avait éteint, je sentais que Blanche la rallumait. Elle me fait rentrer chez elle et je vois que cela ressemble un peu à mon chez moi. Malgré la fortune que j'avais, je n’achetais de bien matérielle car le jour où je serais en taule, ces connards d'huissier me prendront tous.. C'est ça qu'ils n'auront pas ses fumiers.

Soudain je suis sorti par un petit crie de Blanche et là je sors mon pistolet par réflexe. Je jette un regard vers la cuisine et rassuré je range mon arme, il m'arrivait d'avoir ces vieux réflexe quelques fois. Petit souvenir de la guerre, c'était le genre de cadeau sympa que la guerre laisse sur ton esprit. Je la vois partir vers la seconde pièce puis revenir avec des bandages et ceux qu'il faut pour soigner. Elle me demande si je peux la soigner, oui ça aussi on m'avait appris à soigner.. Fin les bases.. Bander les blessures, retirer des balles et attribuer les premiers secours. Je regarde sa main puis tapote sur son canapé miteux mais bien confortable, il me rappelait un peu le mien.

" Bien évidemment, mets toi donc à côté de moi que je te soigne ça"


Je commence donc à soigner sa blessure, je prends soin de ne pas lui faire mal. Je prends le désinfectant et je commence à lui administrer le produit. Je l'entends avoir mal mais je continue car je fais cela pour son bien. Je prends soin de faire le moins durer ce supplice. En plus, je supporte pas les coupures sur le corps d'une femme depuis la mort de ma mère. Soudain elle dit être un aimant à problème et je ris rapidement, un rire rapide et à peine audible. Elle avait quelques de touchant en faites. Puis si elle avait pas tous ces soucis, à quoi diable je servirais. Je sais que je suis le plus à même de régler les soucis de ce monde. Moi les soucis, je les détruit et parfois je les tue. Un soucis disparaît bien vite quand celui qui l'apporte n'est plus. Je tuerais tous ce qui dérange Blanche, autant dire encore une fois, j'allais jouer à merveille mon rôle d'arme de destruction.

" Oui et moi je suis un aimant à résoudre les problèmes, je suis tellement bon qu'on me paie même pour les résoudre alors ne t'en fais pas ma belle tu es entre de bonne main"

Viens le moment plus calme, celui du bandage, je prends mon temps pour bien faire cela et je me trouve plutôt bon. Soudain je sens que Blanche essaie de me dire un truc, truc qu'elle finit par me dire. Je la regarde avec mon air habituel, j'étais toujours franc, je ne prenais jamais des pincettes pour dire les choses. Mon absence d'humanité n'aidant pas mal dans cet affaire là. J'allais donc lui répondre mais elle me coupa en me disant que je n'avais pas besoin de répondre maintenant .. Je soupire et la regarde, elle sait ce que je ressens, lui dire avec ses 3 mots est encore trop tôt mais je tiens beaucoup à elle. J'ai rarement dit à une femme que je l'aimais, même Hope n'a pas du souvent l'entendre. Je ne suis pas quelqu'un de démonstratif en faites. Je ne montre pas mes sentiments ou du moins très peu. Une fois le bandage finis, je la regarde dans les yeux parce qu'il parait que ce qu'on dit à plus d'impacte .. Allez savoir pourquoi..

" Je pense que nous sommes entrain de crée le début de quelque chose .. Je pense que nous formons le début d'un couple. Je me sens bien avec toi et j'ao vraiment envie d'aller plus loin mais je dois être franc avec toi. Je ne suis pas toujours facile à vivre, j'ai mes sauts d'humeur et si on est ensemble tu vas devoir vivre dans le crime.. Des gens voudront te faire du mal pour m'atteindre .. Si tu n'as pas peur alors on peut dire que nous sommes ensemble"

Le soucis de ma sociopathie est que je m'attache vite quand j'ai des sentiments pour quelqu'un mais que la moindre trahison peut me faire rentrer dans une colére noir .. Inutile de dire que j'ai couché avec beaucoup de femme et toute on eu peur de façon plus ou moins différente. Jamais je n'ai senti la peur autrement même Hope avait peur de moi par moment. Je joue le rôle de monstre à merveille. Je voulais que Blanche comprenne les enjeux avant qu'on commence cette histoire qui j’espère sera la bonne car pour moi cela sera la dernière.


bienvenue à new york
Blanche Miller
avatar

En ligne Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 160
» ma tête :

feat. Margot Robbie


» association : A conclus un pacte avec le diable
POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: -
» appartenance:

MessageSujet: Re: [+18]Au mauvais endroit au bon moment    Mar 18 Juil - 1:27

 
Au mauvais endroit

Au bon moment


C'est presque de marrant de voir comment une douleur peut faire du bien à un moment et si mal à un autre. J'avais presque adoré sentir ce bout de verre s'enfoncer dans ma main tout à l'heure, comme si un peu de ma tristesse, c'était échapper par cette légère entaille. Mais maintenant je grimace et je gémis de douleur en sentant le désinfectant sur ma blessure, me faisant regretter mon geste, que je trouve vraiment stupide avec le recul. Je sais que Kory fait de son mieux pour me soigner tout évitant de me faire le moins mal possible, mais le désinfectant piquera toujours autant sur une blessure ouverte. Alors que le beau Kory soigne bien gentiment ma blessure, je me mets à parler. Je lui présente des excuses, car j'ai l'impression ne lui causé que des problèmes depuis le début de cette soirée.

- Oui et moi je suis un aimant à résoudre les problèmes, je suis tellement bon qu'on me paie même pour les résoudre alors ne t'en fais pas ma belle tu es entre de bonne main

- On peu dire qu'on se complète alors.
Dis-je en rigolant à moitié.

Ça y est il il a enfin fini avec le désinfectant, un soupir de soulagement s'échappe d'entre mes lèvres. Alors que mes yeux fixent le bandage que Kory est entrain de me faire, une question vient me trotter dans la tête et il faut que je lui pose rapidement, avant qu'on n'aille plus loin... J'ai du mal à parler, ma voix se met à trembler, car je viens à lui demander de poser une étiquette sur notre relation. Mais ayant trop peur de sa réponse, j'enchaîne très rapidement en lui disant qu'il n'était pas obligé de répondre à ma question. Au fond, je préfère qu'il ne réponde jamais à cette question, car cette fameuse question pourrait au final casser tout ce qui était entrain de naître depuis tout à l'heure... Ces baisers... Ces bras... Sa voix... Je pouvais tout perdre à cause d'une simple et unique question... Je me mords la lèvre inférieure en attendant, presque tremble, sa réponse. Alors qu'il termine mon bandage, il se met enfin à parler tout en me regardant droit dans les yeux.

- Je pense que nous sommes entrain de crée le début de quelque chose .. Je pense que nous formons le début d'un couple. Je me sens bien avec toi et j'ao vraiment envie d'aller plus loin mais je dois être franc avec toi. Je ne suis pas toujours facile à vivre, j'ai mes sauts d'humeur et si on est ensemble tu vas devoir vivre dans le crime.. Des gens voudront te faire du mal pour m'atteindre .. Si tu n'as pas peur alors on peut dire que nous sommes ensemble

Blanche réfléchis bien ! Et tu prêtes à te mettre en couple avec un homme qui tue par plaisir et contre quelques billets ? Oui, mais moi aussi, j'ai déjà tué, alors quelle importance ? Oui, mais là, c'est diffèrent cet homme aime le mal ! Je me suis allié avec Loki, alors ça veut dire que moi aussi j'aime le mal ? Oui, mais... Mais... Mais rien du tout ! Tais-toi petite voix et laisse moi vivre enfin ! J'ai envie de cet homme, j'ai envie de vivre une vraie histoire d'amour, j'ai envie de sentir ces lèvres sur les miennes, j'ai envie de sentir son corps sur le mien.... Alors petite voix dans ma tête, tu te tais et tu me laisses vivre pour une fois !


- Je me sens bien avec toi également Kory...

J'approche mes lèvres des siennes pour venir l'embrasser avec passion, plaçant ma main non blessée dans son coup. Je décolle légèrement mes lèvres des siennes, il me faut le rassurer ! C'est lui que je veux, avec son passé, avec son présent et à son futur. Je ne crains pas la mort à proprement parler, j'ai juste peur que ma mère meurt un jour. Moi ? ... Personnellement, je pense que le monde tournerait bien mieux sans moi... Bref, là n'est pas le sujet !

- - Je ne suis pas facile à vivre également... N'ayant jamais connu l'amour, n'ayant jamais été en couple, je ferais sûrement des erreurs, je te blesserais même, sans le vouloir... Car je ne connais pas encore les codes du couple. Alors je te demande de me pardonner à l'avance...

Je l'embrasse de nouveau, mais cette fois un peu plus fougueusement, je viens dévorer ces lèvres. Je le pousse sur le canapé, le forçant à s'allonger, me mettant par-dessus lui, tout continuant à l'embrasser. Nos lèvres se décollent à nouveaux et je continue mon monologue visant à rassurer mon amant.

- J'ai déjà tué, alors on peu dire que je suis déjà une criminelle.

Un nouveau baissé fougueux, mes mains passent sous le haut encore trempé de Kory. Je caresse amoureusement son torse légèrement mouillé, tout cela est tellement excitant, je dois l'avouer. Je viens lui murmurer la fin de mon monologue à l'oreille, d'une voix presque sensuel.

- Tu as vu de quoi je suis capable ? Pour toi, je m'entraînerais encore plus dur pour maîtriser mes pouvoirs, pour tuer tous ces connards qui viendront s'en prendre à nous deux ! Pour toi... Je suis prête à tout... À tout...

Je viens mordiller sensuellement l'oreille de mon amant avant de descendre dans son coup le couvrant de baisers, le mordillant de temps en temps. Je reviens vers sa bouche quelques instants, mordillant ces lèvres avec passion. Je finis par me redresser quelques instants pour retirer mon haut, me retrouvant juste en soutien-gorge. Mes yeux sont remplis de désir, je me penche vers Kory, je commence à lui retirer son haut quand soudainement quelque chose vient me trotter en tête... Ne devrais-je pas attendre ? Qu'est-ce que ferait un couple normal ? Certains magazine raconte que les femmes qui couchent lors du troisième rencard, ont plus de chances de finir leur vie avec leurs compagnons. Est ce que déjà de base, on peut appeler cette soirée comme un premier rencard ? Et puis... Dois-je, vraiment écouter ces magazines ? Je suis un peu perdu... Je suis là à moitié nu devant un homme que je désire plus que tout au monde prêt à le déshabiller et voilà que je mets à me poser ce genre de questions. D'une voix timide et peu sûre de moi, je demande à Kory :

- Tu crois qu'on devrait attendre pour... ? On ne devrait pas plutôt prendre notre temps ?...

Codage par Libella sur Graphiorum




Spoiler:
 

bienvenue à new york
Kory Dixon
avatar

En ligne Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 573
» ma tête : Zachary Quinto








» association : Neutre mais associé au Dieu Loki
POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: -
» appartenance:

MessageSujet: Re: [+18]Au mauvais endroit au bon moment    Hier à 1:02




Au mauvais endroit au bon moment
Ft. Kory Dixon et Blanche Miller
 
Je sens ses questionnements et je n'aime pas ça, cela me donne l'impression qu'elle regrette et cela est vraiment désagréable. Je sens un je ne sais quoi qui me donne l'impression .. Oh puis merde laissez tombé. Elle me dit qu'elle se sent bien avec moi, le soucis est qu'elles m'ont toutes dit ça et personne n'ai jamais resté pour moi. Je ne me plains pas mais j'évoque juste un cas bien trop récurent à mon goût malheureusement. Personne ne comprends que le chaos est la plus belle forme de justice. Elle m'embrasse soudain avec passion et je prolonge caressant sa peau. Je m’imprègne de chaque frisson que je ressens chez elle. Je sens que je lui plait et cela me plait aussi. Je deviens fou de la belle et je sens qu'elle prends du plaisir en ce moment.

Puis elle me dit des mots qu'aucune femme ne m'a jamais dites. Elle me dit qu'elle a des faiblesses. Je ne connais rien en amour et j'ai aussi fait des erreurs .. Sauf que le pardon est dure pour moi mais pour elle je veux faire un effort. Je me sens tellement bien avec elle, je me dois d'être confiant. Alors que je comptais lui répondre, ses lévres me font taire, un baiser plus sensuel se fait et je me sens bien. Je me laisse tomber sur le canapé et voilà qu'elle me grimpe à califourchon dessus. Cela fait longtemps que je n'avais plus fait ça et cela fait longtemps que je n'avais pas senti le désir d'une femme à mon égard. Je prolonge son baiser encore et encore sentant mon désir monter en flèche.

" Peu importe qui tu es ce que tu as fais. Aujourd'hui tu es mienne et je ne laisserais plus jamais personne te faire d'accord? Je tiens à toi et jamais je ne t'abandonnerais tu es tellement importante à mes yeux"

J'ai du mal à rester concentrer car de part ses caresses sur son corps, je frissonnais d'envie pour elle. Je l'entends me parler mais sa voix sensuel me laisse sans voix. Je sens mon excitation pour elle monter, une excitation que je n'avais pas eu auparavant. Je la désirais comme un dingue, sourtout quand elle commence à me mordiller l'oreille. Je sens mes soupires de désir pour elle se faire sentir et je ne résisterais pas longtemps à l'appel de la chaire avec elle. Quand elle commence à retirer son haut je sens mon sexe durcir , je sens mon désir pour elle et je sais qu'elle le sentait aussi. Pourtant je la sens bien hésitante et soudain elle me pose la question.. Trop tard pour que je me calme maintenant tout était aller trop loin.

" J'ai envie de toi Blanche et je sais que tu le sens .. J'en ai envie et tu en as envie alors pourquoi s'en priver?"

Pour accompagner ma réponse j'embrassa son cou et descendit mes lévres jusqu'à son décolté que j'admirais de mes yeux. Je commença à passer ma langue contre sa poitrine commençant à lui caresser le bassin pour lui montrer que je la désirais. Je prenais mon temps car si elle le voulait on pouvait arrêter à tous moment .. Moi je ne veux pas je la désire trop. Je me sens en osmose avec elle, je sais pas ce que j'ai .. C'est tellement différent de ce que j'ai connu à l'heure actuelle mais je la regarde comme pris d'une derniére lumiére de lucidité.

" J'ai envie de toi Blanche tu as pas idée mais si tu n'es pas prête je peux arrêter mais dis le maintenant"


bienvenue à new york
Blanche Miller
avatar

En ligne Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 160
» ma tête :

feat. Margot Robbie


» association : A conclus un pacte avec le diable
POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: -
» appartenance:

MessageSujet: Re: [+18]Au mauvais endroit au bon moment    Hier à 14:24

 
Au mauvais endroit

Au bon moment


- Peu importe qui tu es ce que tu as fais. Aujourd'hui tu es mienne et je ne laisserais plus jamais personne te faire d'accord? Je tiens à toi et jamais je ne t'abandonnerais tu es tellement importante à mes yeux


- Je suis tienne ? ... Alors et si... On en faisait plus qu'un ?


J'embrasse amoureusement Kory, une fois ma phrase terminée. Ma voix est sensuelle, je lui mordille l'oreille, puis le coup avant de terminer par les lèvres. Je le désire tellement, mon corps tout entier le désire, il ne veut faire qu'un avec lui. Alors je retire mon haut prête à le faire, mais soudainement je me mets à me questionner. Et si l'on allait trop vite ? Qu'est que ferait un couple "normal" ? Mais mes pensées sont vite dissipées quand je sens le sexe de Kory durcir contre moi, m'excitant encore plus.

- J'ai envie de toi Blanche et je sais que tu le sens .. J'en ai envie et tu en as envie alors pourquoi s'en priver?


Je ne peux retenir mon petit gémissement quand mon amant vient poser ses lèvres sur mon corps avant de descendre vers ma poitrine. Je le sens tout dur contre mon entrejambe, je commence à trembler de désir pour lui. Ses mains, ses lèvres, sa voix, tout me fait perdre littéralement la tête. Pourtant, je sens que tout va trop vite, y à peine quelques heures nous étions juste des amis qui cherchaient à noyer leurs chagrins et leurs problèmes dans l'alcool. Et maintenant nous sommes sur le point de le faire et si c'est l'alcool qui nous faisait perdre la tête et qui faisait que l'on se désirait autant ? Oh et puis merde ! Blanche arrête de te prendre la tête et profite de cet instant présent ! Oublie un peu ta conscience et laisse parler ton corps, laisse tes désirs s'exprimer au grand jour.

- J'ai envie de toi Blanche tu as pas idée mais si tu n'es pas prête je peux arrêter mais dis le maintenant


- Trop tard... Je te désire tant !


Ma voix est plus que sensuelle, à peine ai-je terminé ma phrase que je viens plaquer mes lèvres sur celle de mon amant, un baiser brutal, voire bestial. Au bout de quelques minutes nos lèvres se décollent, j'attrape la main de Kory le forçant à se relever, l'emmenant jusqu'à ma chambre. Sur les quelques mètres qui séparent mon canapé de mon lit, j'en profite pour débarrasser mon amant de son haut, bien trop encombrant à mon goût. Je le pousse sur mon lit, je le regarde quelques instants, admirant son torse nu tout en me mordant la lèvre inférieure. Aucun homme ne m'avait excité de la sorte, je sens quelque chose naître en moi en plus du désir. Alors, je n'attends pas longtemps pour me jeter sur lui, l'embrassant fougueusement venant enrouler ma langue avec la sienne. Ma main descend délicatement le long de son torse, puis j'arrive vers sa bosse que je sens à travers son jean. Je m'amuse quelques instants, passant lentement ma main par-dessus son jean lui faisant arracher quelques gémissements de plaisir. Mais je ne tiens pas longtemps, j'arrache violemment la ceinture de son jean, la faisant voler à travers la pièce.

Je mordille les lèvres de Kory, avant de descendre mes lèvres vers son coup que j'embrasse et que je mordille de temps en temps. Mes lèvres descendent un peu plus, je passe de son coup à son torse le mordillant un peu plus fort. J'ai envie de le marquer, j'ai envie de laisser une marque qui prouvera à n'importe quelle femme qui osera s'approcher de lui, qu'il m'appartient. J'arrive enfin à son jean, je lève les yeux vers Kory, lui lançant un regard rempli de désir, lui faisant comprendre à quel point il m'excitait. Alors, je n'attends pas plus longtemps, je lui retire son jean et son caleçon en même temps, les faisant voler à travers la pièce eux aussi. Eh bien, dit donc, mon amant est bien monté, ce pensé m'arrache un sourire. Je prends son sexe d'une main commençant à faire quelques va et viens, lentement. Ma langue vient rapidement accompagner ma main. Je passe ma langue sur le bout de son sexe, je veux lui donner le plus de plaisir possible. Puis je finis par le prendre entièrement en bouche, au début je fais des lents vas et viens, mais j'accélère rapidement la cadence. Je jette de temps en temps des coups d'oeil vers mon amant, le regardant prendre son pied grâce à moi. Lentement je passe ma langue tout le long de son membre, continuant les vas et viens avec ma main, avant de lui murmurer sensuellement :


- Tu peu te laisser aller, ne t'en fait pas....

Je reprends rapidement son sexe en bouche, lui faisant comprendre que s'il souhaitait jouir, il le pouvait, que j'étais prête. J'espère juste qu'il sera en forme pour continuer après cela, car j'ai envie... De le goûter un peu plus...

Codage par Libella sur Graphiorum




Spoiler:
 

bienvenue à new york
Kory Dixon
avatar

En ligne Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 573
» ma tête : Zachary Quinto








» association : Neutre mais associé au Dieu Loki
POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: -
» appartenance:

MessageSujet: Re: [+18]Au mauvais endroit au bon moment    Hier à 21:39




Au mauvais endroit au bon moment
Ft. Kory Dixon et Blanche Miller
 
Je sentais un intense plaisir me prendre à l'estomac, je sentais tout mon être la désirer et l'appeler.. Je voulais ne faire qu'un avec elle par pure besoin .. Je ressentais un petit quelques choses de naissant pour elle, quelque chose que je croyais mort et enterré. Je la regardais elle, si douce et innocente.. Une femme de rêve dans un corps d'ange, je ne la voyais plus autrement. Je me sentais renaître avec elle , une flamme qui se rallumait en moi et qui embrasait mes sens. Sa voix sensuelle est un appel au mot plaisir. Si vous cherchez la définition du désir, vous n'y verrez que Blanche.

Quand on y réfléchis bien cette fille a toujours eu un genre d'effet sur moi. Je la haïssais et pourtant j'ai tout fait pour la connaitre. Au départ je pensais que c'était pour Hope mais si cela en était autrement.. Serais je entrain de tomber .. amoureux.. Je le sentais et au fond de moi j'en ressentais une peur, cependant au milieu de tous ce plaisir je savais bien que tout n'étais que rêverie. Je ne voyais plus qu'elle comme si tout le reste n'existait plus. Je sentais une genre de bulle nous entourer .. Elle m'avait fait oublier Hope et ma jalousie envers elle, elle avait prit une place que je pensais que jamais aucune autre femme ne prendrait .. Je sens que je me sens vivant, heureux et surtout amoureux ...

Quand je l'entends gémir, je deviens fou dans ma tête( un peu plus que la normal) et là je la désire encore plus. Elle m'embrasse brutalement, c'est animal et j'aime ça. Je défait son soutien gorge puis elle enléve mon haut. Quand elle me pousse sur le lit, j'admire ce corps offert à moi. Je n'avais jamais vu Blanche ainsi ou alors c'était enfoui en moi. Je la sens me mordiller un peu plus fort et je gémis, la violence me plait .. Pendant ce temps là je caresse ses tétons, les faisant rouler entre mes doigts pour faire monter son plaisir pour mon plaisir. Soudain je lui enléve le bas, ne laissant que sa culotte mais pour une fois quelqu'un a été plus gourmand que moi vu que je finis entiérement nu. Je sens son regard et là je sens une chaleur bestial en moi. J'apprécie le rire de mon amante quand elle voit mon sexe dont j'avoue je ne suis pas peu fiére. Je veux qu'elle sache à quel point je la désire alors je l'embrasse entre deux râle de plaisir. Elle commence à me masturber alors que je caresse sa poitrine, cela devient plus compliqué d'être concentré tellement le plaisir était fort en moi.

Han Blanche ...


Bon d'accord ce n'est pas la phrase la plus intéressante à dire mais c'était la seule chose qui me passait à l'esprit, appeler mon amante pour lui exprimer le désir que je ressentais. Puis elle commence une fellation et là je gémis de plaisir comme un fou. Cela fait longtemps que je n'avais pas pris un pied comme ça. Je vois son visage coquin alors que je sens mon plaisir monter. Je sais que même si je venais, je pourrais venir. Alors quand elle me dit de me laisser aller, je l'écoute et aprés deux minutes j'éjacule dans sa bouche. Je la laisse se redresser et la regarde avec un sourire coquin.. Je la plaque contre le lit te grimpe dessus et retire son dernier vêtement avec mes dents. Puis je t'écarte les cuisses et te regarde avec un sourire coquin.

" Avant tout chose j'ai aussi envie de te goûter aussi"

Sans lui laisser le temps de réagir je plonge ma langue sur son humité et je laisse toute sa mouille d'excitation en plus de son intimité que j'explore de ma langue experte. Je voulais lui faire atteindre le nirvana et lui faire découvrir le suprême plaisir. Je voulais lui montrer à quel point je la désirais et la regarde avec un regard chaud comme la braise. Je veux la rendre folle jusqu'à ce qu'elle me supplit de la prendre .. Oui mon côté dominant reprenait le dessus pour le meilleur comme pour le pire.


bienvenue à new york
Contenu sponsorisé

GÉNÉRAL.
POUVOIR.

MessageSujet: Re: [+18]Au mauvais endroit au bon moment    

 

[+18]Au mauvais endroit au bon moment

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» (flashback) Au mauvais endroit...au bon moment [Pv Lyra]
» Une envie pressante... Dans les mauvais Toilettes!
» Toujours au mauvais endroit au mauvais moment (f. James)
» Au mauvais endroit, au mauvais moment. [Ft. Keith]
» Au mauvais endroit au mauvais moment [Shin-Il&Dong Sun]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Avengers RPG :: Welcome to New York :: Brooklyn :: Night Club-