N'hésitez pas à demander des liens et des rps aux nouveaux membres.
Privilégiez les Marvel , ils sont badass.
Bienvenue sur The Avengers on vous aime déjà.

Partagez | .
 

 Moi qui croyais que tout ça c'était fini [Lily]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
bienvenue à new york
David Haller
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 51
» ma tête :
POUVOIR.

MessageSujet: Moi qui croyais que tout ça c'était fini [Lily]   Mar 27 Juin - 7:58

Moi qui croyais que tout ça c'était fini
Lily & me



••••

   
J'ere dans les rues de New York. Je suis toujours à la recherche de mon père. Mais pour le trouver... Je suis aussi à la recherche de cette femme inconnue qui a écrit ces lettres. Des lettres adressées à mon père, qui expliquent que je suis son fils, que j'ai les mêmes pouvoirs que lui, mais que je suis... plus puissant que lui. Je veux absolument trouver ces personnes. Je veux rencontrer mes vrais parents. Je veux connaitre mes origines et apprendre à contrôler ce pouvoir destructeur. Oh ça va beaucoup mieux depuis que Lenny est sorti de ma tête ! Mais... J'ai toujours du mal à contrôler et j'ai peur de blesser mon entourage, ou de me retrouver enfermé dans le plan Astral pendant des années comme Oliver, ce mutant télépathe que j'avais rencontré là bas... J'aimerais tout autant ne jamais y retourner, dans le plan astral. C'est assez effrayant de perdre son esprit un peu partout...

Bien que ces derniers jours, depuis mon arrivée à New York, j'étais plutôt détendu, aujourd'hui je me sens pas très bien. Au départ, j'étais tellement heureux d'être libre, d'être enfin moi même ! Faut dire que passer 6 ans dans un hôpital psychiatrique... Ça n'aide pas vraiment à s'ouvrir au monde ensuite. Mais je me débrouille pas trop mal pour le moment. J'ai fait des rencontres vraiment sympa, et d'autres... moins. Mais aujourd'hui je m'aperçois que je n'avance pas. J'ignore toujours qui sont mes parents, et j'ai cette angoisse soudaine de ne jamais les retrouver. Peut-être même qu'ils sont morts. Ces pensées m'ont valu de nombreux cauchemars cette nuit, ce qui a déclenché un peu mon pouvoir. Encore... J'ai cassé pas mal de truc dans ma chambre par la pensée. Je vous raconte pas la note que je vais devoir payer à la fin de mon séjour. Sans compter que j'ai pas d'argent. Je sais déjà pas comment je vais continuer à payer ma chambre d'hôtel.

Je suis sorti tôt ce matin pour tenter d'évacuer la pression et de poursuivre mes recherches. Et merde mes pouvoirs ne peuvent-ils pas m'aider à détecter un autre télépathe ?? Je pourrais pas retrouver mon père ainsi ? Ne sent-il pas ma présence ? Mais a-t-il seulement envie de me rencontrer ? Mon cœur bat trop fort et le stress m'emporte. J'accélère le pas, croisant des gens sur mon passage, les ignorant, tentant de me calmer mais je n'y arrive pas. Je percute une jeune fille aux cheveux bouclés sur mon passage.

- Oh pardon, désolé !

J'ai les mains moites, j'angoisse. Et soudain... Je ne suis plus dans la rue. Merde ! Non pitié me dites pas que ça recommence ! Bon je suis pas dans le plan astral c'est déjà une bonne nouvelle... Mais je suis où ?? Au milieu d'une pièce blanche et immense. Je me croyais seul mais... La jeune fille ?? Celle que j'ai bousculé dans la rue ! Elle est là ! Est-elle... réelle ? J'espère pas parce que... Merde !! Je voulais pas l'entraîner là dedans ! Je panique mais il faut que je me calme !

- Tu... Tu... Es vraiment là ??

Plus le temps passe plus j'ai du mal à distinguer le faux du vrai. Mais ce que je sais c'est que nos esprits sont dans un autre univers. Un univers que j'ai inventé de toute pièce et qui n'est pas très... Sécurisant. Je transpire, j'ai peur tel un enfant hanté par ses cauchemars. Le monstre ne peut plus venir. Lenny n'est plus dans ma tête ! Non... Mais j'ai mes propres fantômes. Soudain des soldats armés courent en notre direction. Je n'ai pas connu la guerre qui a eu lieu à New York contre les mutants. Mais j'ai connu la division 3. Ces types qui m'ont traqué... Ils sont là pour tuer les mutants qui sont dangereux, qui ne contrôlent pas leurs pouvoirs. Par instinct, je passe doucement mon bras devant la jeune fille, comme pour la protéger. Les soldats braquent leurs armes sur nous.

- Rendez-vous... Mutants...

Le chef de leur petite équipe, je le connais bien... Il s'approche de nous.

- David... Tu es un danger. Tu le sais. Et elle aussi.

Il pointe la jeune fille du doigt. Je ferme soudain les yeux à m'en fendre les paupières et je murmure.

- C'est dans ta tête... C'est dans ta tête David sors de là!

Je me concentre pour nous faire retourner dans la réalité. A tout prix !

   
   

    ••••

by Wiise


bienvenue à new york
Lilyanne Menzel
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 1114
» ma tête : Isabella Acres

» association : X-Men
POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: 3 - Pouvoir en développement
» appartenance: 5 - Humain victime d\'expérimentation / Mutant 3&5

MessageSujet: Re: Moi qui croyais que tout ça c'était fini [Lily]   Mar 27 Juin - 9:09





Dryade + David



« Occupe-toi de l'étranger qui passe, car tu ne sais pas pourquoi Dieu te l'a envoyé. »

Proverbe africain





La journée avait commencer doucement. Plus d'école depuis quelques jours, les examens avait, malgré tout, bien été pour Lily. Elle avait rapidement ratrappé le retard qu'avais causé la guerre, même si tous ça lui semblait tellement futile, comme une autre vie, une vie insipide, un rêve en teinte de gris.

Kate toujours pas retrouvé, Vaas qui sombrait, malgé qu'il tente de le cacher, Logan qui avait disparu... l'école semblait futile et inutile, mais Lily savait qu'elle devait malgré tout passé par là. Elle espérait un jour étudiez pour être médecin, avoir un vrai diplôme, pas juste les connaissance, c'était quand même utile. Même si avec ses pouvoirs, et son enfance, elle en savait déjà tellement, ce qu'elle apprenait n'était perdu et inutile, juste insipide.

Mais elle se sentait flotter, dérivé dans cette vie après la guerre. Les cicatrice dans son âme était encore tellement fraiche. La mort de ses parents, la guerre, le sang, la violence, tous ceux qu'elle n'avait sauver, la vie de fugitive, les privations. Mais elle passerais au travers, avec la même volonté, avec la même force de vivre qu'avant. Son innocence était définitivement morte, mais elle avait choisis d'en conserver un peu, d'y puiser de sa sagesse et de son réconfort. Elle refusait que la guerre lui vole son regard d'espoir, sa foi en l'humanité, sa foi en son prochain. Elle choisais de continuer de faire confiance, de vaincre ses peurs et ses démons, jour après jour. C'était difficile, mais elle y arriveait.

Ce matin, elle avait décider de sortir dehors, de se mêler à la foule, encore et encore. Comme tous les matins depuis un moment. Elle retournait se promener dans new-York, comme avant la guerre, avant toutes les batailles qui l'avait changer. Pour tenter de retrouver un peu de cette jeune fille émerveiller et confuse qui était arrivé à New-York plusieurs années auparavent. Elle refusait que cette part d'elle soit complètement morte, tué par les horreur de la guerre. Il y avait encore des gens à aidé, des choses à découvrir, des beauté caché à admiré. Elle les trouverait et metterais des baumes sur ses plaies Son âme finira par guérir, elle voulait y croire.

Elle marchait au gré de ses pas, sans but précis, se confrontant à la foule, se forçant à voir le bien, à mettre ses inquiétude de côté, à trouver les geste d'affection, de beauté autour d'elle. Elle ne voulait plus voir l'inquiétude, elle voulait voir les sourires refleurir, entendre les rire d'enfants sans y voir de différence, de noirceur. Le monde renaissait à la lumière, elle le devait aussi.

Elle avait chercher à embaumé sa peau et ses cheveux de parfum et de pollen appaisant, qui éveillait les sens et l'espoir. Elle étudiait l'aroma thérapie plus encore qu'avant, pour se changer les idées, comme passe-temps, parce que ça ne lui rappelait pas la guerre ou les horreur, ni ne lui semblait aussi insipide que des mathématique ou de l'anglais. Et ses derniers temps, elle voulait être une sorte d'anti-dépresseur ambulant. Pour aidé les gens, et s'aidé elle aussi.

Sauf qu'elle n'avait pas prévu que sa journée virerais au cauchemar aussi rapidement. A partir du moment où elle se fit bousculer par quelqu'un dans la foule, tout partis de travers. Soudainement, elle se retrouvait ailleur, dans une piece entièrement blanche. Un endroit qui n'était pas les rues de New-York. Elle y était avec la personne qui venait de la bousculer, et il semblait confus, effrayer, et elle pouvait SENTIR sa peur à lui. Comme si elle était dans sa tête. C'était effrayant.

"Tu... tu est vraiment là ?"

Comme s'il ne la croyait pas réel. Qu'est-ce que c'était que ce merdier ? Étais-ce une nouvelle arme ?

"Bien sur que je suis réelle, pourquoi je ne le serais pas ? De quoi tu parle ? As tu besoin d'aide ?"

Avait-il des problèmes ? Un jeune mutant qui découvrait ses pouvoirs, ou qui les avait découvert durant la guerre peut-être ? Devait-elle parlé de l'institut ? Mais quelque chose l'en empêchait. Elle le devrait, mais pendant des mois, elle s'était conditionné à n'en parlé à personne, à taire leur cachette. Et la les mots refusait de sortir, d'être prononcé. La peur lui coupait la parole. La peur du garçon entrainait la sienne. Elle les avait vaincu ses crise d'angoisse pourant. Mais elle sentait la panique revenir, l'assaillir de pleine force.

Soudain des soldats armés courent en notre direction et elle se revoit à la guerre, elle la revit. Ce n'était pas terminé, ça recommençait.

"Rendez-vous mutant !"

Elle est prête à défendre l'homme avec elle... sauf qu'il semble vouloir faire de même avec elle. Et un des soldats se mets à dire des choses qu'elle ne comprend pas, complètement hors contexte. Et David, car cela semble être son prénom devient un peu flippant.

Il pointe la jeune fille du doigt. Je ferme soudain les yeux à m'en fendre les paupières et je murmure.

"C'est dans ta tête... C'est dans ta tête David sors de là!"

Mais de quoi parlait-il ? Les soldat eux attaque et Lily réagit d'insctint, elle lance ses plantes pour les arrêter, mais rien ne se passe. Ses pouvoirs ne lui réponde pas, elle est complètement à leur merci. Elle fait donc la seule chose qu'elle peut pensée en voyant les armes se lever vers eux, les doigts appuyare sur la détente. Elle se jette sur David et le plaque au sol. Elle entend les balles et elle revit les image, les souvenir de la guerre. Elle sens la douleurs des balles dans son corps, mais elle ne sait même plus si elle été touché ou pas. Elle peine à faire la différence entre la réalité et ses souvenir.

Elle dois se ressaisir. Elle a vaincu ses souvenir il y a un moment déjà, et jamais elle n'a été aussi confuse par les flash-back, aussi incapable de diserné le vrai du faux. Qu'est-ce qui se passe ? Pourquoi elle qu'elle se sens envahi, attaqué par la peur, une peur qui lui semble presque étrangère. Elle étouffe,
sous le poids de cette peur. Elle a l'impression de plus en plus de se noyer, d'être entrainé sous la surface de cette peur.

Mais elle ne dois pas, elle dois garder le contrôle, protégé ceux qui sont autour. Prévenir les X-men que des gens semble en vouloir encore au mutant. Elle a une mission, elle doit rejeter la peur, elle doit passer par dessus. Elle tente de reprendre le contrôle, elle tente de respité. Elle doit faire sans ses pouvoir, trouvé comment il les bloques. Elle n'a même pas senti de dard ou de sérum. Est-ce une nouvelle arme ?


© A&Fitch / Hollow Bastion sur Bazzart / modifié par mes soins  


Peut importe la direction du vent, le Soleil va toujours là où il doit aller

bienvenue à new york
David Haller
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 51
» ma tête :
POUVOIR.

MessageSujet: Re: Moi qui croyais que tout ça c'était fini [Lily]   Dim 2 Juil - 14:00

Moi qui croyais que tout ça c'était fini
Lily & me



••••

   
Les coups de feu retentissent. Je me sens plaqué au sol par la jeune fille. Je dois réagir.  Je n'ai pas le droit de la mettre en danger. Lève toi David !! Je lâche un râle de colère et me redresse d'un coup, brandissant mes mains face à moi et hurlant

- Tout ça n'est pas réel !

Soudain, les balles flottent, s'arrêtant juste devant moi. Tout s'est arrêté autour de nous. La scène est comme mise en pause. Je me retourne vers la jeune fille pour m'assurer qu'elle va bien.

- Ça va ?? Je suis désolé ! Je vais nous sortir de là !

Je ne dois pas laisser mes émotions et ma peur m'envahir. La scène est toujours en pause. Je me dresse face à ma vision, puis je ferme les yeux. Je me concentre. Alors que je rouvre mes paupières, on est à nouveau dans cette rue de Brooklyn. Je lâche un soupire de soulagement. C'est finit... Pour le moment. Je dois contrôler mes émotions.

Je regarde la demoiselle. Je suis soulagé de voir qu'elle n'a rien.

- Je suis vraiment désolé pour tout ça... Et merci de m'avoir protégé.

C'était touchant de sa part, de me plaquer au sol pour que j'évite les balles. J'espère qu'elle ne me déteste pas trop pour tout ça. Va-t-elle seulement comprendre ? Est-elle un mutant elle aussi ? C'est ce que disaient les soldats dans ma vision mais... C'était qu'une vision que j'ai monté de toute pièce. Ça ne voulait rien dire...

- Je ne voulais pas t'entraîner là dedans.

Je regarde autour de nous puis je m'éloigne un peu de la foule en espérant que la demoiselle me suive. Je voulais qu'on soit un peu plus discret malgré tout.

- Est ce que tu es... Une mutante ? J'en suis un. Et ce que tu as vu, c'était pas réel. C'est mon pouvoir qui a... dérapé disons.

J'aimerais la rassurer en lui disant que ce n'est rien que je ne suis pas quelqu'un de dangereux, que je contrôle. Mais ça ne serait pas vrai. Va-t-elle me dénoncer ? J'ignore ce qu'il font aux mutants dangereux ici. Mais quoi qu'il arrive, je saurai me défendre. Je l'ai déjà fait... Et j'ai envie de lui faire confiance.

   
   

    ••••

by Wiise


bienvenue à new york
Lilyanne Menzel
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 1114
» ma tête : Isabella Acres

» association : X-Men
POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: 3 - Pouvoir en développement
» appartenance: 5 - Humain victime d\'expérimentation / Mutant 3&5

MessageSujet: Re: Moi qui croyais que tout ça c'était fini [Lily]   Lun 3 Juil - 19:53





Dryade + David



« Occupe-toi de l'étranger qui passe, car tu ne sais pas pourquoi Dieu te l'a envoyé. »

Proverbe africain





Lily pense bien que son heure est venues, elle l'acceuil comme une amie, même si la peur est présente. Il y aurait eu encore beaucoup de chose qu'elle aurait faites, mais elle ne regrette rien de sa vie. Mais soudains, tous se met en pause, le temps semble s'arrêter, les balles ne bouge plus, le reste des gens non plus. Et l'homme lui dit qu'il va les sortir de là, qu'il est désolé.

Lily ne comprend pas tous, et elle se demande un peu en quoi c'est la fautes de cet homme qu'elle viens à peine de rencontré. Il semble se concentré quelque instants, et les revoilà à Brooklyn, comme une illusion qui se dissipe. Donc, c'était effectivement pas réel. Un autre mutants, ou quelqu'un avec quelque pouvoirs en tout cas. Elle a de la compassion pour lui, ce doit pas être quelque chose de facile à vivre ce genre de pouvoir. Ne pas savoir quand on va perdre la maistrise, ni ce qui est réelle. Lily est bien heureuse de ne jamais avoir eu de tel problème avec sa propre mutation.

- Je suis vraiment désolé pour tout ça... Et merci de m'avoir protégé.

Lily lui sourit gentillement, ses yeux sage et compatissant posé sur lui avec douceur.

"Ce n'était rien, on pourrait dire que c'est mon job depuis la guerre... ou peut-être même avant." Aucun ressentiment, elle se remets aussi lentement de la peur qu'à engendrer le fait de croire ses pouvoirs disparut. Ils sont une partie d'elle, elle en est fière, et surtout, c'est le seul liens qu'il lui reste entre elle et ses parents. Un des cadeaux les plus précieux qu'elle a hérité d'eux.

- Je ne voulais pas t'entraîner là dedans.

Lily ne fait que répondre en souriant, et elle le suis quand il commence à s'éloigné, il semble avoir besoin d'aide. Hors de questions qu'elle laisse quelqu'un en détresse tous seul si elle peut faire autrement.

- Est ce que tu es... Une mutante ? J'en suis un. Et ce que tu as vu, c'était pas réel. C'est mon pouvoir qui a... dérapé disons.

"Oui, je suis une mutante, je suis même une X-Men. On m'appel Dryade, ou Lily, comme tu préfère. Et ne t'en fais pas pour ça, je suis habitué avec mes camarades de classes ou les plus jeunes qui arrive à l'institut. C'est un peu mon travail d'être mentor avec certains d'entre eux. Et on est tous passé par là, je suis une des rares chanceuse qui ne l'a pas eu trop difficile. J'ai juste rendu certaine personnes très allergique à moi pendant un temps, mais sinon, à part que mes pouvoirs ne répondait pas toujours, je l'ai eu très facile."


Elle repense à certains autre enfants de l'insitut avec un peu de tristesse. Tous ne s'en sont pas sorti de la guerre, et les autres sont encore plus traumatisé. Ils est difficile, pour eux, d'aimé leur pouvoirs, les pauvres. Mais Lily fait de son mieux pour aidé les professeurs avec eux. Parce que ne pas aimé une partie de soi, c'est tellement triste. Elle se demande si elle devrait proposé à David de venir, mais ses derniers temps, même si la guerre est terminé, les gens se méfie souvent de l'institut, et elle ne le connait pas vraiment. Elle ne veux pas le faire fuir, ou avoir l'air trop insistante.

"Je maitrise les plantes, tous ce qui est végétale, et je peut en quelque sortes leur parlé, comprendre leur propriété... et je suis devenue en partie une d'elle aussi."

Elle sourit avec une petite lueur malicieuse, et soudain, dans ses cheveux qui tourne doucement au vert, des lys se mettent à éclore. Ils sont d'un orange profond, une coleur qu'on ne retrouve que dans la jungle. Et sa peau devinent comme de l'écorce pendant un moment. Lily prend alors une des fleurs de ses cheveux et la tend à David avec un petit clin d'oeil.


© A&Fitch / Hollow Bastion sur Bazzart / modifié par mes soins  


Peut importe la direction du vent, le Soleil va toujours là où il doit aller

bienvenue à new york
David Haller
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 51
» ma tête :
POUVOIR.

MessageSujet: Re: Moi qui croyais que tout ça c'était fini [Lily]   Dim 16 Juil - 18:39

Moi qui croyais que tout ça c'était fini
Lily & me



••••

   
Son job depuis la guerre ? Que veut-elle dire ? Je ne comprends rien. En tout cas elle semble... bienveillante. Elle me rassure et je me calme doucement. Je lui demande alors si elle est mutante. Elle me répond que oui, et je suis déjà curieux de savoir ce qu'elle sait faire. Je l'écoute alors me parler et j'essaye de suivre même si elle parle un peu vite. X-men ? Institut ? Attends... Elle parle... D'un institut pour mutants ?? Je crois rêver ! Elle les aide ? A quoi ? A contrôler leur pouvoir ? Mais c'est génial ! Je suis peut-être un peu vieux pour ça mais... J'adorerais apprendre à contrôler ! Et surtout j'adorerais rencontrer d'autres mutants !

- Un institut ?? Il existe un institut pour les mutants ?? C'est quoi les X-Men ?

Je ressemble à un enfant émerveillé et excité qui pose tout un tas de questions sans même laisser le temps à son interlocuteur d'y répondre.

Elle me parle alors elle-même de ses pouvoirs. Je suis aux anges. C'est rare ici de voir des gens qui exposent leur pouvoir. C'est même très mal vu. Depuis cette guerre j'imagine... Moi je n'ai pas pris l'habitude de les cacher. Oh ce n'est pas mieux vu au Canada loin de là... J'ai failli me faire exécuter car jugé trop dangereux... Mais je n'ai jamais appris à cacher quoi que ce soit.

Je l'écoute alors, émerveillé. Son don a l'air si beau ! Si poétique ! Je la regarde alors me faire une démonstration. J'ai un regard d'enfant devant tant de beauté. Elle se transforme doucement. C'est si beau ! Je n'ai jamais vu un pouvoir si pur, si innocent. J'en suis presque ému. Ses cheveux sont verts et parsemés de fleurs, et sa peau est devenue écorce. Elle cueille alors une fleur et me la tends. Je la prends délicatement, un immense sourire sur mon visage.

- C'est magnifique.

Je suis complètement apaisé. Je n'ai plus aucune pensée négative. J'approche doucement ma main de la sienne. Je suis curieux. Je touche doucement le dessus de sa main. De l'écorce... C'est impressionnant. J'ai le sourire jusqu'aux oreilles.

J'aimerais lui montrer un côté plus beau de mon pouvoir, à mon tour. Je ne veux pas la mettre en danger non plus, mais si je fais un petit tour de base, elle ne risque rien. Je l'ai déjà fait avec Syd... Mais cette fois, j'aimerais créer un endroit rien que pour elle. J'attrape alors doucement sa main et ferme un instant les yeux. Quand je les rouvre, nous sommes dans un endroit magnifique. Un champ rempli de fleurs de toutes sortes. Le paysage est calme, rassurant. Le vent est très léger et le soleil se reflète sur le champ. On entend le chant des oiseaux et on voit des papillons voler autour de nous. Quel plaisir d'utiliser son pouvoir, sans ce mutant dans ma tête... C'est si... apaisant... Dryade m'aide à conserver ce calme et cette beauté.

Debout aux côtés de Dryade, observant ce paysage rassurant, je lui demande alors

- Tu crois qu'ils pourraient m'aider, dans cet institut ?

   
   

    ••••

by Wiise


bienvenue à new york
Contenu sponsorisé

GÉNÉRAL.
POUVOIR.

MessageSujet: Re: Moi qui croyais que tout ça c'était fini [Lily]   

 

Moi qui croyais que tout ça c'était fini [Lily]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Tout s'expliquera ... un jour - Xander (fini)
» Les aventuriers vont jamais tout droit...
» Le plus féroce de tout les chiens... Mouk!
» La Chasse, tout un art ... [ Braise ]
» Amis, envers et contre tout [ PV ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Avengers RPG :: Welcome to New York :: Brooklyn-