N'hésitez pas à demander des liens et des rps aux nouveaux membres.
Privilégiez les Marvel , ils sont badass.
Bienvenue sur The Avengers on vous aime déjà.

Partagez | .
 

 Pourquoi tu ne reviens que maintenant ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
bienvenue à new york
Blanche Miller
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 111
» ma tête :

feat. Margot Robbie


» association : A conclus un pacte avec le diable
POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: -
» appartenance:

MessageSujet: Pourquoi tu ne reviens que maintenant ?   Mar 16 Mai - 15:05

 
Pourquoi tu ne reviens

que maintenant ?

Aujourd’hui, je ne travaille pas, alors j'en ai profitais toute la journée. Après avoir fait une petite grasse mâtinée, un bon petit déjeuner composé d'un chocolat chaud et de tartine beurre-confiture, j'ai passé le reste de la matinée à l’hôpital près de ma mère. Elle était à moitié endormi, complètement shooté par les médicaments et pourtant, ça me faisait du bien de la voir, d'être près d'elle. Je lui ai lu sont livre préférer, j'ai l'impression ainsi de lui être un temps sois peu utile, de lui apporter un peu de bonheur dans son malheur. Après tout cela est ma faute, si elle est dans cet état, dans cet hôpital, tout cela est à cause de moi, de mon pouvoir... Alors c'est de mon devoir de venir la voir tous les jours, de lui chanter des chansons, de lui lire des histoires, de lui dire les nouvelles du jour, même si elle est à moitié endormie, même si elle m'écoute que d'une oreille à cause de ses médicaments. Après cette matinée quelque peu bouleversante, je quitte une nouvelle fois l’hôpital en retenant mes larmes, il est temps pour moi de manger.

Il est midi, mon ventre gronde de faim, il est l'heure pour moi de trouver un truc à grignoter. Pas question de cuisiner quelque chose à l'appartement, le frigo est vide, enfin presque vide... Il reste quelques bières au fond du bac à légumes, mais cela n'a rien de nourrissant. Au bout de quelques minutes, je me rends compte que mes pas, ou plutôt je devrais dire mon ventre, mon conduit devant ma pizzeria préférée. Cela fait bien longtemps que je n'y suis pas allé, depuis que Wade.. Voilà, j'ai de nouveau envie de pleurer, j'ai du mal à ravaler mes larmes. Wade, mon meilleur ami, mon frère de cœur, mon petit poney à moi, mon confident... Tu me manques tellement, nos rires, nos délires, nos soirées bière et licorne, tout cela me manque. Sans me rendre vraiment compte de ce qu'il m'arrive, me voilà ressortir de cette pizzeria avec deux pizzas sous le bras. Pourquoi deux ? Non pas que j'ai un appétit gargantuesque, mais j'ai commandé la mienne et... J'ai commandé la préférée de Wade, ce fut un reflex devant la vendeuse. Je vous l'ai dit, cela bien longtemps que je ne suis pas allé dans cette pizzeria et la dernière fois que j'y suis allé et bien, Wade était en vie.

Bref, je pars en courant vers mon appartement serrant fort les pizzas contre moi. Je pars vite pour ne pas m'effondrer en larme devant la pizzeria et risquer de laisser mon pouvoir exploser au grand jour. Une fois chez moi, je laisse quelques larmes de glace couler le long de mes joues, je pose vite les pizzas sur ma table à manger avant de les congeler à cause de mon pouvoir. Je m'allonge par terre, je ferme les yeux et me voilà en train de chanter la chanson de ma mère, c'est le seul moyen que je connaisse pour ne pas transformer cet appartement en congélateur. Au bout de longues minutes à chanter en boucle la même chanson, me voilà calme, l'esprit vider de toute tristesse, enfin... Du moins en apparence vue que mon pouvoir, c'est calmer. Je me relève doucement, j'ouvre un carton de pizza, attrape une part de ma pizza préférée et...

Toc Toc Toc

Hum, tien, mais qui cela peut bien être ? Peut-être que j'ai chanté un peu trop fort et que c'est un voisin qui vient se plaindre. J'avance d'un rapide vers la porte d'entrée, me jurant plusieurs fois de garder mon calme quoi qu'il arrive. Je pris une grande inspiration avant d'ouvrir la porte, un petit sourire aux lèvres essayant de calmer un futur voisin furieux contre moi.

- Oui ? ...

Je perdis vite mon sourire en voyant l'homme qui se trouvait devant moi, un homme au visage défiguré. Je ne savais pas trop comment réagir devant cet homme, j'avais un peu de mal à trouver mes mots et à retrouver mon sourire.

- Est-ce que je peux faire quelque chose pour vous, monsieur ?
Codage par Libella sur Graphiorum




Spoiler:
 

bienvenue à new york
Wade D. Wilson
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 77
» ma tête :
Hugh Jackman Ryan Reynolds !!
BOUH:
 

» association : Vanessa pour le meilleur et pour le pire !
POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: -
» appartenance:

MessageSujet: Re: Pourquoi tu ne reviens que maintenant ?   Mer 17 Mai - 23:07



❝ Pourquoi tu ne reviens que maintenant ? ❞


Wade & Blanche
Quand deux licornes se retrouvent est-ce qu'elles pètent des arcs-en-ciel ? △
B
on allez c’est parti pour la séance flashback ! Un flashback c’est comme un western spaghetti ou un blockbuster pop-corn. On le revoit avec plaisir, en se disant que c’était un bon moment. Puis dans notre cas faut l’avouer hein, ça permet de justufier une nouveauté. Bref c’est le genre de truc sympa de temps en temps, ça change. Et vous petit curieux, vous en apprenez plus sur mon humble personne, (c’est la partie intéressante pour les fans ! Youhou !!). Bon alors voilà comment ça va se passer. Je vais vous raconter un peu ce qu’il y a eu avant que je ne frappe à la porte de Blanche (bah oui les “toc-toc” c’est moi hein, pas Sheldon, sinon vous auriez eu un “toc-toc, Blanche, Toc-toc, Blanche, toc-toc, Blanche” et ça aurait gâché toute la beauté de cette surprise non ?)

Attendez je rembobine… Ah nous y voilà… Prêt ? C’est parti !

A
lors, vous vous souvenez de ce moment où Francis gît mort ? O.K alors j’avance… Ensuite Vanessa découvre mon nouveau visage (pas celui de Hugh Jackman hein, l’autre, la face de pizza…) Bien… Nous nous embrassons sur du Wham! Vous suivez toujours ? Et forcément nous rentrons chez nous ! Quand tout ce moment de pure euphorie est finalement retombé, je me suis aussi réveillé. Vanessa n’était pas la seule à me croire mort. Bah ouais, si vous pensez que mon univers ne gravite que autour de Vanessa… Vous n’avez pas complètement tord. Mais pas tout à fait raison non plus… J’ai ce que communément vous appelez des proches. Des amis, une famille de cœur (et oui ça vous embouche un coin hein ?!). Et parmi eux il y a Blanche. Petite friandise qui bosse avec Vanessa (ah ah vous avez vu on en revient toujours à la même !). Je l’ai rencontré “grâce” à un contrat, on a toute suite collé. J’avoue, avant de rencontrer ma bombe anatomique, l’idée de jouer à zizi-panpan avec elle m’a traversé l’esprit. Bah quoi ? Elle est canon, des yeux de biche, un petit cul bombé. Elle aime la bière et les licornes ! Bref on était fait pour se rencontrer ! Vous comprenez mieux ? Bon alors voilà maintenant on peut avancer la vidéo et reprendre à ce moment où je cogne à sa porte.

J
e voulais lui faire le même coup qu’à Vanessa, me scotcher le visage d’un autre sur le mien, et puis je me suis dit que la répétition c’était pas une bonne idée (comment ça elle ne m’a pas laissé le choix en me démasquant d’office dans sa réponse ? Bon O.K…) Bref j’ai enfilé mon sweat à capuche, mon jean, pas de masque et j’ai fait en sorte de ne pas trop me faire repérer. Je me tiens bien, sagement. En même temps je n’en mène pas large. Je n’étais déjà pas fier avec ma Vaness, alors bon… Bref on en arrive à ce fameux “toc-toc” Forcément il y a ce moment de flottement et je comprend qu’elle ne me reconnaît pas. Bon allez Wadounet dit quelque chose… Je ne peux que baisser ma capuche en esquissant un sourire maladroit. Allez accouche ! Ca vient, ça vient deux secondes ! « Salut mon petit poney… T’aurais pas embarqué une hawaïenne par hasard ? » Bah ouais y a que moi pour l’appeler comme ça, et pour bouffer ces pizza horribles avec de l’ananas dessus. Elle le sait bien, et honnêtement j’espère ne pas me prendre une claque dans la tronche… Enfin ça ou la voir tomber dans les pommes hein, moi je ne sais pas gérer, alors déconne pas Blanche !

©BESIDETHECROCODILE


2 Swords, Maximum Effort

X gon' give it to ya


bienvenue à new york
Blanche Miller
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 111
» ma tête :

feat. Margot Robbie


» association : A conclus un pacte avec le diable
POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: -
» appartenance:

MessageSujet: Re: Pourquoi tu ne reviens que maintenant ?   Jeu 18 Mai - 13:47

 
Pourquoi tu ne reviens

que maintenant ?

Mon petit poney ? ... Une Hawaïenne ? Ces mots résonnent dans ma tête, je reste là, bouche béé, comme si je venais de les entendre pour la première fois, comme si on me parlait une langue étrangère. J'ouvre la bouche, puis la referme, je veux parler, mais c'est comme ci tous les mots que je connaissais rester bien bloquée, au fond de ma gorge. Ce n'est pas possible, tout cela n'est pas réel ! Cette personne ne vient pas de dire... Enfin non, c'est tout bonnement impossible ! Je dois rêver, ce n'est pas possible autrement... Mais oui, c'est ça, je suis allongé sur le sol de mon appartement et je suis en mode totalement déprimé que mon esprit est en mode :"Coucou, on va te faire rêver à des fleurs, licornes et à ton meilleur ami mort" Mais si c'est le cas, pourquoi mon esprit me le représenterait ainsi ? Si c'était vraiment un rêve, je le verrais en mode beau gosse et tout, enfin, je crois... Ou alors je meurs tellement de faim, que c'est normal que dans mon rêve, il ait une tête de pizza.

Deuxième possibilité mes amis : les fantômes existent. Et il a cette tête-là, car... Les personnes mortes d'un cancer ont une tête de pizza au paradis ? Et le fantôme de mon meilleur ami est venu me rendre visite, car c'est le rôle de tous les fantômes de dire au revoir à toutes les personnes qu'ils aimaient. Je n'arrive pas à me dire laquelle de mes deux idées et la plus crédible dans ma petite tête.

Je reste ainsi sans bouger, sans parler, comme-ci on avait mis mon cerveau sur pause. Puis je finis par tendre une main tremblante vers l'homme face à moi, j'ai besoin de le toucher, besoin de vérifier qu'il est bel et bien réel. Ma main se pose délicatement sur sa joue, l'autre vient faire de même, je le regarde droit dans les yeux. On dit que les yeux ne mettent jamais, c'est le moment de savoir si c'est la vérité.


- Wade ?...

On entend clairement ma voix trembler, rien qu'en prononçant son nom, ce nom que je n'avais pas prononcé depuis bel lurette, ce nom que j'ai enterré au fond de moi. Je le vois le sourire doucement, en signe que :"Oui c'est bien moi" Je sens comme un déclic dans ma tête, comme si je vais de résoudre un mystère. Bon, les fantômes n'existent peut-être pas, mais j'étais presque quasi sûr que je n'étais pas en train de rêver.

- Oh mon dieu... Mais qu'est-ce qu'il t'est arrivé ? ...

Je caresse délicatement sa joue avec mon pouce, j'ai tellement peur de lui faire mal. Je regarde chacune de ces marques sur le visage, est-ce que c'est le cancer qui lui a fait cela ? Ou bien, ce sont les traitements contre le cancer, qui sont responsables d'un tel massacre ? Je suis beaucoup trop triste et heureuse de le revoir, que je n'arrive pas à me mettre en colère contre le responsable de ce massacre. Je passe mes bras autour de son cou et je me laisse fondre en larmes ainsi. Je reste ainsi quelques secondes, mais ma douce et tendre tristesse se transforme vite en colère. Pourquoi ? Réfléchissez bien deux secondes s'il vous plaît ! Ce mec s'est fait passer pour mort ! Pourquoi au juste ? Car il avait honte de sa nouvelle tronche ? Si c'est bien cela... Je sens la moutarde me monter au nez rien qu'à cette idée ! Si c'est vraiment ça, cela signifie qu'il me prend pour toutes ces filles superficielles qui ne pensent qu'à la beauté physique et qui s'en moquent de sortir avec un mec bête comme ses pieds, tant qu'il a de beaux pectoraux. Je recule, le regard de nouveau droit dans les yeux et lui met une gifle monumentale.

- Je peux savoir où tu étais passé depuis tout ce temps ? Est-ce que tu as la moindre idée de la peine que j'ai eut ? Je te croyais mort ! Et tu penses revenir comme ça, comme une fleur sans un, je suis désolé ? Je compte si peu à tes yeux !? ...

Alors que je m'apprête à lui coller une deuxième baffe, j'arrête ma main à quelques centimètres de sa joue. Pourquoi est-ce que je m'arrête soudainement ? Aurai-je une once de pitié pour cette tronche de cake ? Loin de moi cette idée ! À mon avis, il mérite encore deux, trois baffes bien placer, afin de lui faire comprendre tout le mal qu'il m'a fait endurer. Mais non, je n'arrête pas ma main pour cela, je l'arrête pour une raison beaucoup plus grave. Ma main est bleue... Sans réfléchir deux secondes, j'ai laissé mes émotions m'emporter, résultat voilà que mon pouvoir faisait son apparition sans crier garde. Je me mets à trembler, je cache immédiatement ma main dans mon dos, mais vu la tête que fait mon ami, il est trop tard... Des taches de couleurs bleues apparaissent partout sur ma peau devenant de plus en plus grande, se rejoignant, se touchant et faisant disparaître ma couleur de peau naturelle. Mes cheveux sont en train de devenir blancs peu à peu, même de ce côté-là, c'est plus uniforme, sa part du sommet de mon crâne et ça descend doucement jusqu'aux pointes. Je tremble de peur, adieu tristesse, adieu colère, la peur est le sentiment le plus puissant au monde et aucune autre peut le renverser, en tout cas, pas là.

Ce que je craignais le plus au monde était en train de se produire, on venait de découvrir mon secret. J'ai caché pendant 25 ans ma malédiction et voilà, quand seulement quelques secondes, ce que j'avais mis tant de mal à cacher venait d'être découvert. Et tout cela devant mon meilleur ami, mon premier véritable ami, mon frère de cœur... Alors que je venais tout juste de le retrouver, voilà que j'allais le perdre définitivement... Je préfère mourir plutôt que de le voir me fuir ! Je m'effondre sur le sol, me mettant en boule essayant de cacher comme je peux ma mutation de peau. Je pleure à chaudes larmes, des larmes qui se transforment en glaçon en coulant sur mes joues avant de s'effondrer sur le sol.


- Je t'en prie... Ne me fuis pas... Ne me déteste pas...

Ces mots sortent difficilement de ma bouche, ils sont entrecoupés par mes larmes et par mes tremblements. Wade, je t'en prie ne me fuis pas... Ne me haïs pas... Je t'en prie... Pas maintenant que je viens juste de te retrouver !

Codage par Libella sur Graphiorum




Spoiler:
 

bienvenue à new york
Wade D. Wilson
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 77
» ma tête :
Hugh Jackman Ryan Reynolds !!
BOUH:
 

» association : Vanessa pour le meilleur et pour le pire !
POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: -
» appartenance:

MessageSujet: Re: Pourquoi tu ne reviens que maintenant ?   Jeu 1 Juin - 21:31



❝ Pourquoi tu ne reviens que maintenant ? ❞


Wade & Blanche
Quand deux licornes se retrouvent est-ce qu'elles pètent des arcs-en-ciel ? △
B
on soyons honnête vous voulez bien ? Je me doutais bien qu’elle n’allait pas me reconnaître au premier regard hein ! Faut pas être idiot. Attention musique d'apitoiement. Elle m'a connu au meilleur de ma forme. J’étais jeune, beau et insouciant. Je draguais tout ce qui avait une paire de boops et ressemblait un peu à Vénus. Je vengeais la veuve et l'orphelin un peu comme le super héros que je ne suis pas ! J'avais le visage d’un ange vengeur. Et mon complice de toute une vie : le bien membré euh nommé Jean-Paul, faisait déjà rougir ces mêmes veuves… Fin de la musique d’ambiance. Si les choses ont changé pour moi si peu. Pour les autres…. BORDEL JE RESSEMBLE À UNE CALZONE QUI AURAIT OUBLIÉ DE GONFLER AU FOUR !! Bien sûr que j’ai changé je vous le dis depuis que je suis arrivé ici. Vous devez bien vous douter que je ne fais pas le malin à cette seconde. Déjà avec Vaness je me pissais limite dessus dans mon lycra rouge. Alors imaginez là… Je ne peux même pas lui faire le coup du visage agrafé je n’ai pas de masque !

B
on on y est… le toc toc, elle ouvre la porte et je balance ma phrase à la con parce que je n'ai rien trouvé de mieux à dire et que je ne voulais pas qu’elle se mette à pleurer, je ne sais pas gérer les filles qui pleurent. Vaness n’a pleuré qu’une fois devant moi… Quand j’ai voulu me barrer en emportant Bernadette… Et encore elle se contenait alors imaginez si elle avait pleuré à chaudes larmes devant moi… (ouais je précise parce que bon trou du cul comme j’ai été elle a dû bien chialer à cause de moi…) Enfin bon… Bref revenons en à notre joli mouton blond. Vous entendez les trémolos dans la voix quand elle dit mon nom ? Je n’aime pas ça… Ah bah voilà ça je sais gérer! Une bonne tarte dans la figure ! «OK celle ci je la mérite ! » J’ai même pas eu le temps de répondre à sa question que je suis retrouvée accablé de reproche avec pour seul cadeau de bienvenu une bonne claque ! (Méritée je l’ai dit suivez un peu !!)

Q
uand je l’écoute j’ai envie de faire de l’humour mais je crois que ce n’est pas la bonne idée… Mais bon il faut préciser un truc quand même… « Vaness a cru la même chose… » ouais je devrai peut être éviter de préciser ce genre de chose… Mais bon… « C’est pas ça petit Poney… Me sort pas le couplet de la fierté blessée hein mais t’as vu ma face de pizza. Crois moi avouer que j'ai cru aux bobards d'un couillon en costume juste parce que j’avais peur de crever ça me trou suffisamment le cul comme ça… Je n’ai jamais cru… Enfin si parce que comme un gland j’ai pensé pareil pour Vaness… Alors tu vois, si on garde ma logique tu compte autant que Vaness… Enfin d’une certaine façon parce que elle c’est…. » Là normalement je devrais me prendre une deuxième baffe… peut être même un coup de genou mal placé mais rien… Surpris je me suis même arrêté (enfin surpris on se comprend hein…)

S
oudainement je la vois se mettre en boule complètement repliée sur elle même. Ah bah voilà ça devait arriver. C’est jamais non de garder un secret seule… Bon allez sois un gentil Wadounet et rassure la parce que bon s’imaginer que je vais fuir… Je m’accroupi face à elle avant de finalement lui souffler. « Eh je vais pas me barrer avec ma tronche de pizza… honnêtement même si ça doit être douloureux pour toi de pisser des glaçons, tu restes toujours aussi sexy alors que moi hein... » Quoi encore ? C’est gentil ça non ? Non ? Bouarf que vous dites… Bon par contre ne restons pas que le qui de la porte. En douceur je viens glisser mes bras sous elle et la soulève dans mes bras. « Viens là Schtroumpfette. Je vais te montrer pourquoi je serai très mal placé pour me barrer… En attendant sèche ces… glaçons? Et fait un sourire je préfère… »

©BESIDETHECROCODILE


2 Swords, Maximum Effort

X gon' give it to ya


bienvenue à new york
Blanche Miller
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 111
» ma tête :

feat. Margot Robbie


» association : A conclus un pacte avec le diable
POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: -
» appartenance:

MessageSujet: Re: Pourquoi tu ne reviens que maintenant ?   Ven 2 Juin - 22:31

 
Pourquoi tu ne reviens

que maintenant ?

J'étais tellement énervé contre lui que je n'écoutais que d'une oreille, ces excuses, mon cerveau refusait de les accepter sur le moment. J'étais bien trop en colère contre lui ! Je lui ai donné une bonne gifle bien placée sur la joue, j'espère bien lui laisser une petite marque, désoler Vanessa, je marque mon territoire en quelque sorte. Si j'avais pris le temps d'écouter ces excuses, si j'avais réfléchi quelques instants, peut-être que je n'aurais pas explosé de la sorte. D'autant plus qu'il avait de bons arguments, il avait les mots justes, mais non, j'ai fait la fière, je n'ai rien écouté, je suis resté refermer sur moi. Je lui en voulais trop de m'avoir abandonné, de ne m'avoir même pas envoyé un SMS, une lettre pour me dire qu'il était en vie. Alors, j'ai laissé mes émotions m'emporter...

Je tremble de partout, mon cœur bat tellement vite, j'ai du mal à respirer et je n'arrête pas de pleurer. J'ai honte, tellement honte si vous saviez... Je me suis laissé emporter si facilement, je n'ai même pas réfléchi une seule seconde. Mais bon, revoir un ami que l'on croyait mort, c'est quand même un sacré choc. Mettez-vous à ma place, est-ce que vous auriez réussi à garder votre sang-froid ? Je pense que personne ne l'aurait pu. Mais le pire, ce n'est pas de m'être laissé emporter de la sorte, c'est que j'avais laissé mes pouvoirs prendre le contrôle sur mon corps. Ma peau et mes cheveux avaient muté en ont peine quelques minutes, je ne m'en étais même pas rendu compte.

C'est pour cette raison que j'étais là, roulé en boule sur moi-même devant mon meilleur ami. À le supplier de rester, de m'aimer tel que je suis en quelque sorte, même si je ne m'aime pas moi-même. Je ne remarque même pas qu'il s'accroupit face à moi, je le remarque seulement que quand il se met à parler, car je relève la tête vers lui aussitôt par reflex.


- Eh je vais pas me barrer avec ma tronche de pizza… honnêtement même si ça doit être douloureux pour toi de pisser des glaçons, tu restes toujours aussi sexy alors que moi hein...

Je ne peux pas m'empêcher de rigoler à moitié en l'écoutant, il n'a vraiment pas changé et cela fait plaisir à voir. En tout cas, il n'a pas l'air effrayé par ce changement d'apparences et de mes larmes, qui se transforment en glaçon en coulant sur mes joues. N'importe qui se serait enfui en courant ou bien aurait fait un pas en arrière, n'osant trop s'approcher de moi et encore moins me toucher. Mais lui non... Il passe ses bras tout doucement sous moi pour me soulever, ses gestes sont si délicats, cela m'apaise. Je cache mes mains dans mes manches, il ne faut surtout pas qu'il touche ma peau, je ne voudrais surtout pas lui faire du mal. Ces mains à lui ne touchent pas ma peau, seuls mes vêtements, donc, aucun problème, mais je reste extrêmement vigilante.

- Viens là Schtroumpfette. Je vais te montrer pourquoi je serai très mal placé pour me barrer… En attendant sèche ces… glaçons? Et fait un sourire je préfère…

J'essuie mes larmes/glacons avec la manche de mon pull, avant de tourner mon regard vers mon ami et de lui sourire, comme il me l'a demandé. Je ne dois vraiment pas ressembler à grand-chose ainsi, les yeux rouges, la peau bleue, les cheveux blancs, on dirait presque un début d'un film d'horreur. Mais là, on est bien loin d'un film d'horreur, même si on ne ressemble pas à grande chose tous les deux, nous ça serait plutôt une comédie dramatique. Nous sommes tous les deux des personnes drôles, mais notre vie n'a rien de drôle si l'on y regarde bien. Je place mes mains, bien caché sous mes manches, je vous le rappelle, sur le visage abîmé de mon Best Friend. J'ai envie de le serrer fort contre moi, mais je le pourrais geler si ma joue touchée la sienne par mégarde. Je plonge mon regard dans les siens, avant de lui dire ceci :

- La Schtroumpfette, sérieusement ?

Je mets à rigoler, un peu nerveusement, je dois l'avouer, la scène est quand même assez cocasse. Si quelqu'un arrivait, je me demande comment il réagirait en nous voyant ainsi. Je me mets à rigoler un peu plus en imaginant la scène, je vois bien la personne partir en courant et en hurlant de peur. Wade me porte jusqu'à mon canapé, je fais bien attention pendant tout le trajet à ce que ma peau ne le touche surtout pas. D'ailleurs en parlant de cette dernière, elle reprend peu à peu sa couleur normale. Il faut dire que rire et le fait d'être dans les bras de mon frère de cœur, m'avait fait beaucoup de bien psychologiquement. La peur, la tristesse, la colère tout cela était parti, tout avait disparu ou presque de mon esprit. Je vois très vite que mon meilleur ami à repérer les pizzas, est-ce par l odeur ou par son œil vif de mangeur de pizzas, aucune idée. Je l'attrape par le poignet, toujours avec mes mains cachées bien sous mes manches, je vous le rappelle une dernière fois. Je ne vais pas le laisser se goinfrer de pizza, alors que j'ai tant de questions à lui poser.

- Tu as dit que tu allais me montrer pourquoi tu serais très mal placé pour te barrer. Alors montre moi et ensuite, tu pourras manger, peut-être...

Je me retiens pour ne pas afficher un sourire sadique sur mes lèvres. Les filles, vous avez deux façons pour tenir un homme dans votre main : le lit et la nourriture. Bon quand c'est votre ami, vous pouvez juste le tenir avec la bouffe quoique... Je rigole bien sûr, quoique... Bref, Wade avait ma curiosité quand il avait dit cela, j'avais besoin de savoir de ce qu'il entendait par ça.

Codage par Libella sur Graphiorum




Spoiler:
 

bienvenue à new york
Wade D. Wilson
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 77
» ma tête :
Hugh Jackman Ryan Reynolds !!
BOUH:
 

» association : Vanessa pour le meilleur et pour le pire !
POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: -
» appartenance:

MessageSujet: Re: Pourquoi tu ne reviens que maintenant ?   Dim 18 Juin - 15:02



❝ Pourquoi tu ne reviens que maintenant ? ❞


Wade & Blanche
Quand deux licornes se retrouvent est-ce qu'elles pètent des arcs-en-ciel ? △
C
a fonctionne toujours de la même manière, vous ne choisissez pas vos pouvoirs, ce sont eux qui vous choisissent, qui s’implantent dans votre A.D.N. Certains ont des trucs classes. Si prenez je ne sais pas moi, Colossus, il est en métal mais quand il veut il peut être un Russe sexy. Enfin tout reste une question de point de vue on est d’accord. Bon en soit le pouvoir de ma Licorne mutée en Schtroumpfette n’est pas si mal. Dans un conte pour enfant elle serait une version plus sexy de la Reine des Neiges. (et si l’envie lui en prend on chantera Libérééééééééée, Délivrééééééééée, je me transformerai en Olaf mais promis je ne fond pas avec l’été. O.K j’arrête !) En attendant je la prend entre mes bras et notre foutu binôme de monstres de foire rentre dans son appartement « Ouais sérieusement… Elle est sexy, blonde, en robe blanche, et elle est bleue… Comme toi… » Oh un peu d’humour hein, ça ne fait de mal à personne. Et puis c’est vrai qu’elle est sexy ma petite Blanche. (moins que Vanessa, arrêtez de me faire dire ce que je n’ai pas dit !) « J’hésite à garder ce surnom plutôt que ma Licorne maintenant… Je serai le seul à comprendre en plus ! »

N
ous voilà donc de retour dans son salon. L’odeur de pizza me prend au nez et me ferai presque baver.j’adore les hawaïennes ! Je l’installe sur le canapé, parce que je suis un gentleman (quand je veux !). Je tend ma main vers cette beauté à la sauce tomate et à l’ananas… Je pourrai presque sentir son goût sur ma langue, dans mon palais. Je peux presque sentir la part chaude sur mes doigts… Mais…. Hum une manche de pull. C’est presque un soupir d’agacement qui franchit mes lèvres. ON N'A PAS LE DROIT DE ME TENIR ÉLOIGNE DE MON HAWAÏENNE !! Mais bon c’est Blanche, alors ce n’est qu’un petit agacement, et puis je dois avouer. Je l’ai cherché un peu quand même, à lui dire que je ne partirai pas, que la comprenait. Je la regarde, regarde sa main. A quelque chose prêt à se croirait dans un film romantique… « O.K, O.K tu as gagné... » Bon je vais avoir besoin de son aide. D’habitude j’aurai fait un truc dégueux, genre me tirer dans le genou, mais je veux pas tâcher son canapé. Je n’ai pas assez de thunes pour le teinturier. Bon alors comment faire cela sans la faire flipper…

O
n va faire ça comme dans les films… « Bon alors tu veux voir… Donne moi ta main… » En fait même si je le demande gentiment, je ne le lui laisse pas vraiment le choix, j’ai attrapé son poignet, (par la manche pour ne pas qu’elle panique tout de suite, elle aura le temps après…) « En fait, rien que à ma tronche devrait te faire comprendre pourquoi je ne partirai pas... » Mais bon elle a l’air d’insister. « Je n’ai pas seulement hérité d’une sale tronche... » Je retire sa manche. Je ne lui laisse pas le choix. Ce qui adviendra après ne sera qu’une partie de rigolade pour moi. Ça ne sera jamais pire que de se retrouver avec une main qui repousse ou enfermé dans un caisson sans oxygène pendant tout un week-end… Alors que le show commence !

©BESIDETHECROCODILE


2 Swords, Maximum Effort

X gon' give it to ya


bienvenue à new york
Blanche Miller
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 111
» ma tête :

feat. Margot Robbie


» association : A conclus un pacte avec le diable
POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: -
» appartenance:

MessageSujet: Re: Pourquoi tu ne reviens que maintenant ?   Dim 18 Juin - 22:04

 
Pourquoi tu ne reviens

que maintenant ?

Je suis dans les bras de mon meilleur ami, combien de fois j'avais rêvé de revivre un tel moment ? Combien de fois j'avais rêvé de revoir une dernière fois mon petit poney pour lui dire à quel point il comptait dans ma vie, qu'il est et qu'il restera toujours mon Best Friend Forever. Et voilà que le rêve était devenu réalité sous mes yeux, j'ai encore du mal à y croire, j'ai envie de me pincer pour vérifier que tout cela n'est pas un rêve. Alors, j'étais en larmes, il y a quelques secondes encore, Wade se met à plaisanter sur le fait que je ressemble étrangement à la Schtroumpfette. Mes larmes se transforment en rire, on peut dire que ces blagues m'avaient manqué.

- Ouais sérieusement… Elle est sexy, blonde, en robe blanche, et elle est bleue… Comme toi…

- Tu fantasmes sur la Schtroumpfette ? Intéressant ça et compréhensible, même si à mon avis elle a vue plus d'un Schtroumpf dans lit.

Je ne peux m'empêcher de rire en disant et oh mon dieu qu'est-ce que cela fait du bien de rire. Voilà des jours, voire des mois que je n'ai pas ri avec mon meilleur ami. C'est comme ci rien n'avait changé, il n'a pas changé et j'en suis rassuré.

- J’hésite à garder ce surnom plutôt que ma Licorne maintenant… Je serai le seul à comprendre en plus !

- Ça, c'est sûr ! On peut aussi faire un mix des deux, la Schtroumpf Licorne ! Un peu long pour un surnom par contre...

Après cette conversation sur le pas de la porte, Wade me porte jusqu'à mon canapé. À peine m'avait-il déposé sur le canapé, qu'il fit un pas en direction de la table à manger où se trouvait sa pizza préférée, que j'ai achetée par erreur. Quel heureux hasard quand on y pense, c'est comme si le destin m'avait guidé jusqu'à cette pizzeria, me forçant d'une certaine façon à acheter la pizza préférée de mon frère de cœur. Tout cela était le signe qu'il me revenait et que je devais l'accueillir comme n'importe, quelle meilleure amie le ferait. Enfin... Je ne crois pas vraiment au destin, mais là j'avoue avoir envie d'y croire de tout mon cœur et de toute mon âme. Bref, revenons à cette pizza et au fait où mon BFF s'éloignait de moi. Je stoppai net sa progression vers son Hawaïenne, il avait dit qu'il serait très mal placé pour se barrer comme ça loin de moi et je voulais qu'il me montre pourquoi.

- O.K, O.K tu as gagné...

Je lui souris heureuse qu'il accepte de laisser son estomac de coter pour moi, de toute façon, il n'avait pas vraiment le choix. C'était soit ça, sois-je lui congeler sa pizza d'amour... Oui, je suis une méchante meilleure amie ! Bien sûr, je rigole, jamais je n'aurais fait de mal à une pizza, même si c'est une dégoûtante Hawaïenne.

- Bon alors tu veux voir… Donne moi ta main…

Hein quoi ? Mon sourire disparaît immédiatement, mon meilleur ami est suicidaire ou quoi ? Ce n'est pas possible autrement ! Il n'a peut-être encore compris que si j'évite de le toucher, que si j'ai attrapé son poignet en cachant bien mes mains sous mes manches, c'est pour éviter de lui faire du mal. Si je ne le touche ne serait-ce que du bout des doigts, alors que ma peau est bleue, je risque de le geler et je ne sais pas à quel point je peux le blesser ainsi. Alors que j'allais m'éloigner gentiment de lui, par sécurité, Wade m'attrape presque immédiatement le poignet.

- En fait, rien que à ma tronche devrait te faire comprendre pourquoi je ne partirai pas... Je n’ai pas seulement hérité d’une sale tronche...

- WADE NON !

Je hurle dans l'appartement à l'instant même où il retire ma manche. Je suis à nouveau envahie par la peur et elle plus grande, plus féroce que celle de tout à l'heure. Ma peau qui avait commencé à retrouver sa couleur naturelle redevient presque instantanément bleue. L'air dans la pièce est devenu glacial, de la glace se forme autour de moi. Je n'arrive pas à me contrôler et encore moins à empêcher mon meilleur ami de toucher ma main bleue. Des larmes se mettent immédiatement à couler le long de mes joues quand je vois sa main se recouvrir entièrement de glace. Je n'imagine même pas la douleur qu'il doit ressentir, je ne veux pas le perdre, je ne veux pas qu'il finisse à l'hôpital lui aussi...

- MAIS POURQUOI TU A FAIT ÇA ? TU VEUX MOURIR ?

Je lui crie dessus, je saute vite hors de mon canapé pour me mettre loin de mon meilleur ami. Pa chance la glace à arrêter sa progression au niveau de son poignet. J'essaye de me calmer, mais impossible en regardant Wade. Des pics de glaces se forment tout autour de moi créant ainsi un rempart entre moi et Wade. On dirait que mes pouvoirs comprennent que je veux le fuir, que je ne veux pas le toucher plus et donc créer ce mur de glace pour me protéger, d'une certaine manière, je pense. Je tremble de tout mon long, je viens de blesser une personne que j'aimais à nouveau... Mes larmes ne cessent de couler, je me retiens pour ne pas m'effondrer par terre, je me dois de lui faire face, d'assumer mes actes.

- Il faut appeler... Une ambulance... Et il faut surtout que tu ne t'approches surtout plus de moi quand je suis ainsi ! J'ai déjà failli perdre ma mère, je ne veux pas te perdre toi...

Codage par Libella sur Graphiorum




Spoiler:
 

bienvenue à new york
Contenu sponsorisé

GÉNÉRAL.
POUVOIR.

MessageSujet: Re: Pourquoi tu ne reviens que maintenant ?   

 

Pourquoi tu ne reviens que maintenant ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» JOEL POURQUOI VOTRE PETIT INOSANG A SI PEUR DE LA PRISON ET DE L'EXIL ???
» Pourquoi Haiti est-elle si pauvre ?
» Pourquoi les pommes sont-elles rondes ? (PV - Kallo Hone)
» Pourquoi les nègres sont-ils des xénophobes?
» aucun rapport j'avoue mais j'aime les pipes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Avengers RPG :: Welcome to New York :: The Bronx :: Logements :: Blanche Miller-