N'hésitez pas à demander des liens et des rps aux nouveaux membres.
Privilégiez les Marvel , ils sont badass.
Bienvenue sur The Avengers on vous aime déjà.

Partagez | .
 

 Malgré tout, je te comprends — LOKI

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
bienvenue à new york
Gunna Naga-ne Sijurvald
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 176
» ma tête : Paula Patton

» association : SHIELD
POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: 4 - Maîtrise quasi parfaite
» appartenance: 8 - Divinité de bases

MessageSujet: Malgré tout, je te comprends — LOKI   Dim 30 Avr - 13:20


❝ Malgré tout, je te comprends ❞
- Loki & Gunna -
« Le bonheur est comme un vieil ami; il arrive toujours quand on s'y attend le moins, tandis qu'on est occupé à autre chose. »
Le terre est brulé, Asgard un champ de ruine… une vaste cours sans âme, des corps calcinés jusqu’au dernier. Bras levés attendant un signe, une rédemption, de l’espoir. Et parmi eux, Brorson… je ne puis reconnaitre son visage, seulement l’épée qu’il tient entre ses doigts de charbon, partant en poussière au contact de ma peau. J’hurle… mon cœur est détruit, anéanti. Si jusqu’à aujourd’hui il tenait en forme par une quelconque magie… Je le savais en vie. Mais aujourd’hui, là, à cet instant. Je suis arrivé trop tard, tout est détruit, il ne reste plus rien…
Je me réveille en sursaut, reprenant mon souffle comme si je n’avais plus respiré durant des heures entières. La première chose que je fais c’est de tenir le collier magique du fils de Bror, malgré la nuit je voyais très bien, observant la pierre… priant pour que celui-ci se montre. Il est là, il est vivant. Me laissant tomber dans mon lit, soulagé, reprenant mon souffle… A chacun de mes cauchemars concernant l’homme que j’aime je serais capable de m‘arrêter de vivre tel qu’à cette instant pour être sûr qu’il soit en vie… qu’importe où, qu’importe comment… il doit rester en vie.

Il était temps pour moi de me lever. Ma morphologie d’Yggdrasil me permettait de dormir très peu. Alors je m’habillais de vêtement humain, un jean, des chaussures et un tee-shirt. Je regarde au travers de ces grandes baies vitrées, sur plongeant New York… Cette si grande ville humaine, remplie de lumière. Ce n’est pas Asgard qui me manque, loin de là en réalité. C’est Brorson, il fait de n’importe quel monde de désolation un monde d’amour… j’aurais pu vivre n’importe où avec lui. Mais pour l’instant me voilà dans les quartiers privés de la tour du SHIELD. Dans la cuisine prenant un bol de lait avec des céréales… c’est ce que m’avais appris à manger Leo au petit déjeuner. Nous étions bien loin de l’heure d’un petit déjeuner, sans montre je dirais qu’il n’est pas loin de 4h du matin. Mon bol en main, un sweet à capuche sur le dos je monte jusqu’au sommet de la tour prendre avec ça un bol d’air frais. Me remettre les idées au clair.

Assise sur le rebord d’une bouche de ventilation. Les coudes sur les genoux je mange ces quelques céréales avec du lait… bien loin de mes préférences alimentaires mais j’ai ce respect familiale de remercier mes hôtes d’avoir déjà un repas, de quoi dormir. Sans Phillip Coulson je serais certainement toujours terré dans ma tanière au fond de la forêt d’Amazonie. Mais sans crier garde c’est une odeur bien distincte qui glisse à mes narines. J’en perds presque mon bol des doigts et me relève rapidement. Pour finalement le lâcher volontairement cette fois. Je cours jusqu’au bord de l’immeuble, a quatre patte, je renifle l’air… Pourquoi est-il ici ? Aucun doute c’est l’odeur du dieu de la ruse… Je regarde derrière moi, il n’y a personne… Coulson doit être en train de dormir et je m’en occupe personnellement.

Je descends alors de la tour en sautant, me rattrapant à certain endroit de la tour pour réduire ma vitesse. Être sûr de ne pas être suivis. Je tombe sur le sol dans un bruit assez fracassant, créant une petite onde sans gravité. Je suis sûr mes deux pieds en une petite roulade, la capuche sur ma tête je cours dans les rues pour suivre l’odeur. Et à cet instant plusieurs questions se bousculent dans ma tête. Mes intérêts sont partagés, ma fidélité envers Phillip que Loki à tuer et en même temps mon seigneur en qui je dois certainement la vie ou du moins d’avoir été épargné de multiple souci durant mon long séjour à Asgard. Son odeur s’arrête au pied d’un Hôtel des plus chics… Je passe par derrière et assomme les deux vigiles en les cognant l’un contre l’autre. Personne ne m’a vu très bien je monte directement à même l’immeuble. Jusqu’à ce que l’odeur devienne de plus en plus forte.

Au moment même où je m’arrête, à ma droite il y a une longue vitre, donnant sur une chambre… Un homme inconnu se trouve à l’intérieur… je reste caché, attendant de voir si Loki fait son apparition… Pourtant je ne sens qu’une seule odeur au travers de l’épaisse couche de verre. Je me penche de l’autre côté mais cela donne sur une autre chambre. Quand soudain l’homme à l’intérieur change d’apparence pour prendre celle de Loki. Vieux fourbe, un sourire en coin se dessine sur mon visage de troll et je donne un énorme coup dans la vitre. La faisant tremblé, sans la cassé – je maitrise ma force, pleine puissance j’aurais explosé la vitre – Et pousse un grognement entre mes crocs. « LOKI. Seigneur d’Asgard, fils d’Odin. » S’il n’a qu’une seule parole et si ces mots n’étaient pas du poison il m’ouvrir cette fenêtre. Mon regard est planté dans le sien, droit, le suivant dans ses mouvements sans trésaille, ni regarder en bas.


code by lizzou — gifs by TUMBLR




❝ L'esclave qui obéit choisit d'obéir. ❞

Wikipedia ▬ Liberté : Pouvoir inaliénable de l’individu, droit qu’il a de disposer de sa personne ; capacité des individus et des organisations qu’ils forment à agir sans restrictions, autre que celles imposées par la loi.

bienvenue à new york
Loki Laufeyson
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 79
» ma tête :
POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: -
» appartenance:

MessageSujet: Re: Malgré tout, je te comprends — LOKI   Lun 1 Mai - 14:30



     
Malgré tout, je te comprends




Première nuit sur Midgard. Je suis presque écœuré d'avoir vécu cette journée parmi les humains. Ils sont si... petits, insignifiants. Mais je dois me fondre dans la masse pour que mon plan fonctionne. Ça prendra peut-être plusieurs années. Je dois me montrer extrêmement patient. J'ai pris l'apparence d'un jeune homme inexistant. Un certain William Blake. Plutôt beau d'apparence, tant qu'à faire. Un petit minois blond et innocent. Il est parfait pour passer inaperçu.

En attendant de me trouver une habitation, j'ai pris place dans un hôtel de New York, cette ville qui devrait m'appartenir... La chambre est peu spacieuse. Je me sens à l'étroit. Et il n'y a aucune dorure. Quelle tristesse.

Je n'arrive pas à fermer l’œil. J'ai trop de choses en tête. Je garde l'apparence de William pour le moment. Je dois rester discret. Je n'ai pas le droit au moindre faux pas. Tout le monde me croit mort et c'est bien mieux ainsi. Je m'ennuie, je me lasse. La nuit est longue. Je finis par reprendre mon apparence naturelle, tout en gardant mes vêtements midgardiens. Personne ne peut voir mon visage d'ici, et ça me fait du bien de redevenir un peu moi-même. Mais d'un coup, j'entends frapper fortement à la fenêtre et je sursaute quelque peu. J'entends mon nom. Mon vrai nom. Et je reconnais cette voix, cette silhouette de troll. Y'en a pas deux comme elle.

Je m'approche de la fenêtre. D'un côté je suis heureux de la revoir. J'ignorais ce qu'elle était devenue et je me sentais un peu seul en cette nuit. Mais je m'en veux de m'être fait prendre sous ma vraie forme. Personne ne devrait être au courant que je suis en vie et encore moins que je suis sur Midgard. Même Gunna...

J'ouvre la fenêtre dans un soupire et la laisse entrer. Je ferme les rideaux juste derrière elle.

- Que fais-tu ici? J'espère que personne ne t'a suivi...

Je sais, je ne suis pas très accueillant... Je la regarde un instant. Malgré tout, ce regard me fait chaud au cœur. Je finis alors par afficher un sourire.

- Je suis heureux que tu ailles bien.

Je crois que Gunna est la seule personne au monde pour qui j'ai de l'affection. Il y avait ma mère... Mais elle n'est plus de ce monde.

Je m'assois sur le lit, invitant ainsi Gunna à en faire de même. Malgré tout, sa compagnie me fait du bien. Mais je n'aime pas qu'elle soit au courant de tout ceci...

- Comment as-tu survécu ici?

Les Asgardiens étaient de vrais monstres avec elle. J'imagine que les midgardiens sont encore pire. Et je n'étais plus là pour la protéger... Il m'arrivait souvent de penser à elle... Mais je n'ai pas bougé, je n'ai pas cherché à la retrouver... Parfois je le regrette... Mais mes idées de grandeur m'empêchaient de laisser place aux sentiments... Tout ceci n'est que faiblesse...

     
©Ely


bienvenue à new york
Gunna Naga-ne Sijurvald
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 176
» ma tête : Paula Patton

» association : SHIELD
POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: 4 - Maîtrise quasi parfaite
» appartenance: 8 - Divinité de bases

MessageSujet: Re: Malgré tout, je te comprends — LOKI   Lun 8 Mai - 15:02


❝ Malgré tout, je te comprends ❞
- Loki & Gunna -
« Le bonheur est comme un vieil ami; il arrive toujours quand on s'y attend le moins, tandis qu'on est occupé à autre chose. »
Alors que Loki, visiblement surprit de me trouver accrocher tel une chauvesouris à sa fenêtre. J’entrai dans la chambre de celui-ci une fois qu’il m’eut ouvrit la porte. Mes pieds retrouvant le contact du sol je retirai la capuche de sur ma tête. Regardant autour de moi, bien loin du fastidieux palais d’asgard, qu’est-ce que le fils du père de toute chose pouvait faire ici, si bas de son rang. Il n’avait dû lui pardonner son attaque de midgard, il n’avait pas les épaules d’un roi de paix, tout comme le père de toute chose. Au mépris de ce qu’il voulait bien faire croire. Je reste planté devant lui, le regard droit sur lui, le voyant presque comme une menace. Il y a un tas de question qui se pose et j’ai besoin de ces réponses pour continuer à savoir si je dois me méfier de lui ou non.

« Personne ne m’a suivis. »

Je ne réponds que par de simple phrase, les bras se croisant sur ma poitrine. Le dos droit, je ne quitte pas mes yeux de son maléfique visage. Il a changé et je ne comprends pas comment Loki, fils d’Odin, pourtant si gentil bienveillant est pu devenir un être si crapuleux de son espèce. Je n’en aurais pas été surprise de Thor, ambitieux, trop sûr de lui… imbu de lui-même et de son marteau magique.

« Comme j’ai survécu jusqu’à présent et par le passé. Une poignée de gens et mon seul et unique courage. »

Parce que si j’avais réussi à survivre parmi les Asgardien ce n’était que par la volonté d’Odin le grand, et la bienveillance de la famille de Brorson et de Loki. Parmi les planètes esclavagistes je ne pouvais compter que sur moi-même. Aujourd’hui, tout est bien différent.  

« Pourquoi as-tu fais ça Loki ? Pourquoi as-tu voulu soumettre ce bas peuple à ta soumission ? Le peuple d’Asgard ne te suffisait plus ? De quoi as-tu besoin de plus que l’amour et l’affection d’une famille et d’un peuple ? Fils d’Odin… ! »

Bien loin d’imaginer tout ce qui s’était passé. Loki était le fils du roi, le prince,  le second de Thor. Oui il ne serait que le second mais c’est toujours mieux que de n’être rien. Je faisais parti de ces êtres inférieurs pour les Asgardiens, tout comme la terre est vu par les autres peuples. Et je pense qu’il a changé, me voit-il désormais comme un de ces êtres inférieurs que s’amusent les Asgardien… Il n’est pas le prince que j’ai connu.

« Ce peuple m’a accueilli, ils m’ont protégé et tu as failli tuer de tes propres mains la seule personne qui sur cette jeune terre m’a apporté tout ce que je n’ai jamais reçu… pas même sur Asgard. Alors je veux savoir Loki Odinson la motivation de ton attaque, de ces milliers de mort, de cette guerre que tu as mené contre ces gens faibles, incapable de se défendre. Quelle justification as-tu à donner pour trahir ce que tu as toujours détesté chez ton propre père. »

Oui je n’étais pas contente, je n’aimais pas ce que je voyais de mon ami. Il n’était plus celui que j’avais connu autre fois et il avait intérêt à me répondre sans subterfuge ni magie car il s’est très bien que si mon intelligence est moins lumineuse que les Asgardien, ma force elle n’est pas moindre pour avoir des réponses.


code by lizzou — gifs by TUMBLR




❝ L'esclave qui obéit choisit d'obéir. ❞

Wikipedia ▬ Liberté : Pouvoir inaliénable de l’individu, droit qu’il a de disposer de sa personne ; capacité des individus et des organisations qu’ils forment à agir sans restrictions, autre que celles imposées par la loi.

bienvenue à new york
Loki Laufeyson
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 79
» ma tête :
POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: -
» appartenance:

MessageSujet: Re: Malgré tout, je te comprends — LOKI   Jeu 18 Mai - 19:08



     
Malgré tout, je te comprends




Je regarde le comportement de Gunna. Elle est sur la défensive. Elle se méfie de moi. Alors elle aussi n'a plus confiance en moi? J'affiche un sourire. Je suis déçu en réalité...

- Alors toi aussi tu te méfies de moi ?

Qu'a-t-on pu lui raconter à mon sujet ? Ou bien est-ce simplement l'attaque de New York qui ne fut pas à son goût ?

Je suis quelqu'un de solitaire mais ce n'est pas vraiment par choix. J'ai toujours recherché l'amour et la reconnaissance et je ne les ai jamais obtenu. Celui qui prétendait être mon père n'avait d'yeux que pour son fils biologique. J'ai toujours été effacé. Pourquoi ai-je organisé l'attaque de New York ? Pour me faire remarquer. Pour imposer ma puissance et me faire respecter comme il se doit. Je l'ai fait pour moi.

J'écoute les reproches injurieux de la troll que je croyais être mon unique amie. Elle n'approuve pas ce que j'ai fait mais il y a un point que j'apprécie. Malgré sa colère elle ne semble pas me juger. Elle demande à comprendre. Elle connait le Loki gentil et sensible qui la défendait à Asgard. Mais cet homme là est mort. Je tente de rester calme. Je n'ai pas à me justifier mais elle a le droit de savoir pourquoi j'ai fait tout ça.

- L'amour d'une famille et d'un peuple ? Mais c'est absolument tout ce que je cherchais Gunna. Tu connais aussi bien que moi le rejet. Ma famille ne m'a jamais aimé mon soit disant père n'avait d'yeux que pour Thor. J'étais noyé dans son ombre. Ce n'est pas un trone que je cherche. Je cherche le respect. Je cherche à fuir l'indifférence. Je veux que l'on me remarque et que l'on me craigne. Parcqu'être craint c'est beaucoup mieux qu'être ignoré. Quant à la personne dont tu parles j'ignore de qui il s'agit. J'ai tenté de tuer de nombreuses personnes pour être honnête.


Oh oui elle va surement me prendre pour un dingue. Elle voudra peut-être me fuir. Peut-être même qu'elle voudra me dénoncer au S.H.I.E.L.D. pour que mon cher frère vienne me chercher. Après tout je ne peux faire confiance a personne. Même pas à Gunna. Je vois bien que son regard sur moi à changer... Mais étonnament je suis incapable de lui faire du mal. J'ai toujours apprécié ce troll écervelé au grand coeur. Et ça ne changera pas. Elle est la seule personne que j'ai apprécié et défendu au cours de ma longue vie en dehors de ma mère...

     
©Ely


bienvenue à new york
Contenu sponsorisé

GÉNÉRAL.
POUVOIR.

MessageSujet: Re: Malgré tout, je te comprends — LOKI   

 

Malgré tout, je te comprends — LOKI

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Mathilda de Cologne ϟ « Le temps malgré tout a trouvé la solution malgré toi. »
» Malgre tout, Haiti progresse.
» 01. L'amitié résiste à tout
» On finit par s'habituer à tout ☆ Terminé
» Percée Louverturienne malgré tout?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Avengers RPG :: Welcome to New York :: Manhattan :: Logements-