N'hésitez pas à demander des liens et des rps aux nouveaux membres.
Privilégiez les Marvel , ils sont badass.
Bienvenue sur The Avengers on vous aime déjà.

Partagez | .
 

 Oh shit we are in trouble [Silke-Laura-Kieran]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
bienvenue à new york
Kieran G. McTavish
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 108
» ma tête :

Meghan Ory




» association : neutre
POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: 3 - Pouvoir en développement
» appartenance: 5 - Humain victime d\'expérimentation / Mutant 3&5

MessageSujet: Oh shit we are in trouble [Silke-Laura-Kieran]   Mar 28 Mar - 22:35


Every day I'm drinking
 



Le regard dans le vague l’espace d’un instant, je me demande comment ma vie en est arrivée la. Petite héritière Écossaise, bien élever dans le milieux des vielles famille noble… Et maintenant ? Je ne sais pas comment j’ai fait pour que ma vie prenne un virage a 180° et une tournure aussi… atypique ? Oui on peux dire atypique je crois. Pourtant je ne me suis jamais senti aussi bien, aussi vivante et aussi entouré de gens qui me comprenne.

Je place une couverture sur Silke qui c’est endormi pour changer, totalement nu, dans ma baignoire. Cela fait un moment que je me suis habitué à ses frasques, je ne pose plus de question. Je sais qu’il en a besoin et il sais que ma porte est toujours grande ouverte, enfin surtout quand Lucian n’est pas là, mais ça Silke à le flair pour venir au bon moment. Son côté canin à du bon quand il s’en sert intelligemment. Je préfère qu’il cuve et face ses redescente ici, chez moi que dans la rue, c’est moins risqué et au moins ici il peux réellement se reposé. C’est comme ça que l’on s’est rencontré lui et moi, il était entrain de cuvé dans ma benne a verre et plutôt dans un sale état…

Sur certain point on est pareil c’est ce qui fait que j’ai envie de l’aider comme si ça pouvais m’aider moi même. Tout les deux héritier, tout les deux rejeté pour notre différence. Tant pis on ne vie pas plus mal après tout. Je lui caresse la tête et lui grattouille derrière l’oreille ce qui lui fait tendre le cou comme pour en avoir plus… Un vrai chien quoi. Je pouffe de rire.

- T’es vraiment grave hein mon louloup…

Je me redresse et essaye de lui reprendre la poêle a frire qu’il a piquer dans mon placards. Je tire doucement dessus mais il s’agrippe. Je soupire et tire plus fort jusqu’à ce qu’il grogne. Je lâche prise en levant les yeux aux ciel. Non mais je rêve ou il roule une pèle à la poêle là ??? Ah ouaiiiis il est bien percher cette nuit…Je ne sais pas quel saloperie il s’est encore injecté mais ça la bien secoué, je n’ose pas imaginer ce qui ce serais produit dehors… l’image du loup noir famélique entrain de forniqué avec une bouche à incendie traverse mon esprit et je hausse les sourcils surprise par mes propres pensé. Je regarde de nouveau le jeune brun lové dans ma baignoire avec ma poêle à frire. Il me semble même qu’il essaye de la draguer. Bon je crois qu’il est perdu je ne vais pas insisté. Je crois que mon idées de bouche à incendie n’était pas si folle.

- C’est bon garde là ta fichu poêle… je te l’offre.


Un large sourire fend mon visage d’un air presque sadique. Je sors mon téléphone et prend quelques photo. Hop pour demain matin ça… Mon téléphone soigneusement rangé dans la poche de mon jeans, Je couvre correctement le métamorphe drogué jusqu’au yeux et éteint la lumière pour le laisser digérer tout ça.

- Je retourne bosser, ne fais pas trop de bébé avec la poêle à frire et je te rappelle que si tu vomis c’est toi qui nettoie.

Je ris en laissant la porte légèrement entrouverte et jette un dernier regard à l’homme à moitié endormi. Et dire que si les mutations n’existait pas… tout cela aurai été bien différent. Oh si bien sur que j’aurais connus Silke mais ça… c’est une autre histoire. Je redescend au Pub, c’est plutôt calme ce soir, la nuit est déjà bien entamé. Je remercie la nana à qui j’ai demander de surveiller cinq minute le temps que « j’aille couché le petit », pour la peine je lui offre sa boisson et une réduction la prochaine fois qu’elle vient. Les habitués sont cool. C’est plutôt sympa en fait la grande ville. On se fond dans la masse, on deviens personne mais on noue des liens qu’avec des gens que l’on choisi. En un mots. Indépendance.

Je me remet à l’ouvrage et passe mon tablier de serveuse que je noue à la taille et redresse mes cheveux que je fait tenir avec un stylo. Je repense à tout ce qui m’est arrivé depuis que je suis ici et essaye d’imaginer la tête de mes parents si il savais que ma vie tourne autour de deux « anormaux » comme moi, anglais pour bien enfoncé le clou et que je gagne ma vie en tenant un Pub. Cette image est parfaite, scandale chez les McTavish… enfin bon au dernière nouvelle ils ont dit que j’étais morte dans un incendie. C’est beau la famille. Tss comme si le feu pouvais me brûler.

La clochette tinte signe d’une nouvelle entrée. Je prend le temps d’essuyer mes verres, ranger un minimum. Un coup d’oeil dans les placards me renseigne sur le fait qu’il faut que je repasse commande demain matin. Je me redresse en souriant et me dirige vers la nouvelle venue, jeune femme au visage inconnue. c’est rare que des femmes seule viennent boire c’est pour cela que je note le détail.

- Bienvenue au Last Drop. Qu’est ce qu’il vous ferais plaisir de boire mademoiselle ?

Je ne sais pas pourquoi mais je sent des mauvaises ondes qui émanent d’elle… je me fait peut-être des idées...



Stick Boy liked Match Girl,
He liked her a lot.
He liked her cute figure,
he thought she was hot.
But could a flame ever burn
for a match and a stick?
It did quite literally;
he burned up quick.
bienvenue à new york
Laura Kinney
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 189
» ma tête : India Eisley




Dafne Keen (Young X-23)




» association : Tout ceux qui veulent survive
POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: 4 - Maîtrise quasi parfaite
» appartenance: 5 - Humain victime d\'expérimentation / Mutant 3&5

MessageSujet: Re: Oh shit we are in trouble [Silke-Laura-Kieran]   Dim 21 Mai - 18:20

Mon nez ne me mentait jamais. J’avais la mémoire des détails et des odeurs. J’avais cette capacité étrange de me rappeler des odeurs mêmes des années plus tard. J’étais faite ainsi, je pouvais savoir si quelqu’un était passeur par un chemin presque 24 h avant moi. J’avais cette capacité surhumaine et je ne l’utilisais que très rarement.

Mais aujourd’hui c’était différent. J’avais décidé d’arrêter d’écouter ma tête et d’écouter cette petite voix qui me disait de le suivre, de le retrouver et par le fait même de connaitre la vérité. En fait, ce n’était pas que je n’avais pas confiance en moi-même, mais plutôt que ce parfum me déstabilisait a la longue.

Jamais je n’avais senti la même odeur sur Silke plus de deux ou trois fois. Il ne revoyait généralement jamais les femmes avec qui il couchait… Je veux dire par là les autres femmes que moi. Mais depuis quelques mois il rentrait constamment avec cette odeur de femme. Ce parfum qui au début ne me dérangeait pas… mais qui me donnait presque mal au cœur maintenant. À vrai dire, ce parfum me rendait malade… Et potentiellement jalouse… mais je ne suis pas certaine de bien cerner ce que jalousie veux dire alors…


Doucement j’avais passé la journée à refaire les pas de Silke, a passé plus ou moins par où il était passé lui-même. Et me voilà que j’arrivais devant un bar. En général l’endroit ne semble pas être trop mal, si l’on n’était pas une jeune fille seule et sans arme. Mais si on se fiait aux apparences, j’avais tout pour retenir l’attention des lieux. Mais avant d’entrer, je devais juste vérifier certaines choses. Je devais être sûre que c’était ici qu’il se trouvait. Je me mis donc à sentir l’aire, sentir les odeurs ambiantes. Ces mêmes odeurs me disaient que Silke n’était pas loin et que la mystérieuse personne que Silke voyait régulièrement aussi.

J’étais donc là, à attendre de savoir comment j’allais réagir une fois dans l’établissement. Il ne m’arrivait pas souvent d’être confondre a ce genre de chose, a vouloirs presque espionner les gens que je connaissais. Mais je le faisais pour une bonne raison… non? Parfois je venais à me demander ce que Wolverine ferait à ma place, et comme la seule réponse qui me venait en tête était « Frapper, tuer et poser des questions âpres », je me contentais d’être moi-même. Je poussai donc un dernier soupire avant d’entrer dans le bar.

Pour une fille provenant des bas quartiers, le décor n’était pas trop effrayant. En fait, au contraire, s’était bien moins pire que certains endroits où j’avais travaillé par le passer. Doucement je fis mon chemin dans l’établissement encore vide de clients. Je me fiais à mon nez, comme trop souvent, surement. Puis cette odeur revint. Je l’aurais reconnue entre mille. Mais lorsque la propriétaire de l’odeur m’interpela, je levai mes yeux d’émeraude vers elle ne sachant pas comment réagir.

Avoir été Wolverine j’aurais sorti les griffes, j’aurais grogné et j’aurais frappé. Avoir été encore une arme, je l’aurais juste tranché, la tête…. Mais je suis que Laura…. Et j’ai peur de ce que je ressens, de ce que je pense et de ce que ma tête me dit de faire. Quelque part j’entends, cette voix me souffle, l’idée de me battre, de faire couler le sang. Mais beaucoup trop de sang a coulé au cours de ses dernières années…

- Il est où?

Demandais-je simplement d’une voie neutre. À vrai dire s’était à lui que j’en voulais, s’était à lui que cette voie en voulait… il était la raison de ma présence ici, il était la raison de ce débat de constance. Bon ou mal… sourire ou crier… Aimer ou détester…

Silke Sambre, si tu ne me connais pas encore, tu vas très bientôt savoir qu’il ne faut pas se jouer de moi!




HJ: Je vais mettre un codage demain et revérifier les fautes.. je suis pas chez moi pour le weekend :S



Don’t put the blame on me


bienvenue à new york
Silke A. Sambre
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 389
» ma tête :

Aidan Loutre Turner

» association : good
POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: 3 - Pouvoir en développement
» appartenance: 5 - Humain victime d\'expérimentation / Mutant 3&5

MessageSujet: Re: Oh shit we are in trouble [Silke-Laura-Kieran]   Lun 29 Mai - 22:50

 
 
" Buvons bien ! Buvons mes amis ! "
 
Ils y a des hommes qui rêveraient de voir deux femmes se battent pour eux, moi je veux me marié avec une poêle Sangria gratuite
 
 

Il est beau hein ? Hein qu’il est beau l’héritier de la plus grande famille d’Angleterre ? Hein qu’il est beau cet héritier déchu qui ressemble à une carpette miteuse plutôt qu’à un noble ? N’est-ce pas ? On est bien loin du mutant fier et fort après son retour du front, non là on a juste affaire à un truc miteux qui actuellement git dans une baignoire. Mais revenons un peu en arrière.

Une fois n’est pas coutume, j’ai un petit peu picoler. Bon techniquement, il est possible que je me sois piquer avant ce qui de ce fait n’arrange pas du tout mon cas. Rien que par ça je savais qu’une fois décuver, la perspective d’une claque enflammée était sans doute au programme vu mon état quand je suis arrivé au bar de mon écossaise favorite à savoir Kieran McTavish, mais comme je vais me faire défoncer… bon au moins, je paye mes consommations, je suis un putain de bon client bordel ! Bon ça n’empêche pas qu’au bout d’un moment j’ai filais dans son appartement au-dessus de son bar sans demander mon reste pour aller vomir tripe et boyaux avant de finalement picoler à nouveau en vidant les bouteilles présente sous mon museau. Mais c’est qu’il a putain de bon gout son mec ! Bordel du whisky typiquement anglais pas cet espèce de tord boyaux que boivent les écossais. Ils n’ont pas de palet, ironique pour des adeptes de la jupette en tweed.
J’ai donc continuer à picoler comme un trou en déblatérant et en parlant avec Shadow de la pluie et du beau temps avant de parler du sujet de Laura, ne comprenant pas pourquoi elle se prend la tête pour si peu alors que merde un meurtre c’est un meurtre ! aller basta ! On passe à autre chose ! mais non dès que je tente de lancer le sujet sur la table, ben elle se referme comme une huitre avec son regard de « tu ne peux pas comprendre »

-Mais je demande que ça à comprendre merde !
-Laisse tomber tu sais comment elle est nan ?
-Et ben nan ! Putain faut un mode d’emploi ou chuis un putain de Branc pas foutu de comprendre !

Shadow soupire alors que j’avale de nouveau une rasade de gniole a même la bouteille, les verres c’est pour les tapettes ! Je me lève soudainement pour attraper une poêle à frire avant de la serrai dans mes bras comme si c’était mon doudou.

-Toi je t’aime ! Tu crois qu’on aura de beaux enfants ? Et puis toi au moins tu me diras quand ça n’ira pas hein ? Mais moi aussi je t’aime euh… Je retourne alors la poêle pour voir son petit nom. Tefal ! C’est trop mignon comme prénom !
-Silke tu as trop bu faut que t’aille t’allonger.

Je hoche la tête alors que Silke me prend par la main et m’entraine vers la salle de bain dans l’optique de me faire prendre une douche. Mais a peine passer la porte, je me fous à poil et m’allonge dans la baignoire en chien de fusil, la poêle dans les bras pour finalement plonger dans un sommeil sans rêve.
Je suis vaguement tiré de mon sommeil quand je sens quelqu’un tiré sur Tefal, non elle me comprend ! Vous n’avez pas le droit et qu’importe que cela soit pas naturel ! Elle me donnera des poêlons louveteaux !

- C’est bon garde là ta fichu poêle… je te l’offre.

Je grogne un remerciement en me retournant, la serrant toujours plus contre moi, on va se mettre bien Tefal… tu vas voir…

- Je retourne bosser, ne fais pas trop de bébé avec la poêle à frire et je te rappelle que si tu vomis c’est toi qui nettoie.

Je bats doucement la queue pour lui faire comprendre que j’ai entendu. Je l’entends descendre alors que je décuve tranquillement.
Combien de temps j’ai dormi ? Je l’ignore et Shadow est maintenant terré dans mon ombre pour se détendre, mais dans tous les cas je suis réveillé par un haut le cœur qui me pousse finalement a vomir sur Tefal et sur moi-même. Je regarde la vomissure d’un œil morne avant d’allumer doucement l’eau chaude, cette fois elle a laissé le chafaud en marche… Vaut mieux avec moi parce que sinon je saccage son bar sans état d’âme.
Une fois douché sommairement, j’enfile un jogging et attrape Tefal que je nettoie rapidement avant d’inspirer un grand coup.

-MAMAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAN ! J’AI VOMIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIS !

Oui Kieran est un peu une maman pour moi, c’est donc tout penaud que je descends difficilement les marche en les insultants, les marches hein pas le reste. Une fois en bas je regarde pas qui est là et je fonce m’affaler sur le dos de Kieran en grognant de joie.

-maawoh t’es aussi chaude d’un plaid tout doux moi je ne bouge pas.

Je sens un frisson glacial me traverser la colonne vertébrale, me forçant à me blottir un peu plus contre elle.

-Tefal aussi a froid…
Je glisse alors la poêle entre le dos de Kieran et mon torse. Voilà comme ça t’as plus froid !

 
Code by Sleepy


Wolf inside my head
bienvenue à new york
Kieran G. McTavish
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 108
» ma tête :

Meghan Ory




» association : neutre
POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: 3 - Pouvoir en développement
» appartenance: 5 - Humain victime d\'expérimentation / Mutant 3&5

MessageSujet: Re: Oh shit we are in trouble [Silke-Laura-Kieran]   Jeu 1 Juin - 9:57


Every day I'm drinking
 



Le torchon à vaisselle encore en main je regarde la cliente devant moi, une petite brune aux aires de petite souris, pourtant son regard dur trahis une nature bien différente que ce que peux laisser présagé l’enveloppe. Je s’en qu’elle m’en veux personnellement, je ne comprend pas pourquoi, je ne la connais pas après tout cette nana. Fusille moi du regard si ça te chante ma jolie ça ne me fait ni chaud ni froid. Par contre le regard qu’elle porte autour d’elle me hérisse, qu’on ai un problème avec moi c’est une chose, qu’on en ai avec mon bébé s’en est une autre.

Hey lassie si il te convient pas mon pub, que le style Écossais chic te va pas avec tout ses matériaux noble je te retiens pas il y a des pub crasseux à deux rue ! Mon pub je le réserve à ceux qui en sont digne ! Ça c’est peut-être ce que je lui aurais sorti si je n’avais pas appris à faire taire mon bouillant sang Écossais pour m’adapter à la clientèle Américaine.

Je la regarde d’un air dubitatif lorsque après un moment elle décide à ouvrir la bouche pour posé une question qui me laisse pantoise.

- Il ?

Je souris légèrement en plissant les yeux sous la réflexion et l’amusement que provoque cette question ce qui me donne un air de renard en y repensant avec mon visage fin.

- « Il » c’est un peux vaste comme terme lassie. Des hommes j’en vois passer de toute sorte dans mon pub. Il me faudrait un peux plus de détail. C’est qui que vous cherchez ? Votre homme ? Il est ...

Je n’ai pas le temps d’en ajouter plus que j’entends beugler à l’étage.
Je pousse un jurons en gaélique avant de me redresser et de posé mon torchon sous le bar. Maudit sassenach je vais le tuer. Ok je donne le feu vert à Lucian pour nous en faire une descente de lit ! Après tout il recommence à prendre du poids et vu qu’il mange mieux il a un plus joli poil. Où un kilt ! Un kilt en fourrure ça c’est original et en plus ce serais une bloody victory sur ces anglais, Un kilt en peau d’anglais… ouais c’est décider je vais me faire un kilt.

- Désolé j’ai un colocataire un peux… spéciale.

Autant dire que c’est un colocataire, ça simplifie les choses et au vu de la fréquence de ses visites c’est un peux vrai. Je l’entends descendre de manière tout à fait incertaine, m’attendant à entendre un gros boum suivi d’une dégringolade mais non, il tiens sur ses pattes ce maudit loup, il ne me fera pas le plaisir de se vautrer et d’avoir l’amabilité de s’assommer en tombant au sol. On parle du savoir vivre et des bonne manière à l’anglaise mais Silke c’est assis dessus depuis des années.

Je me tourne légèrement en l’entendant entrée dans la pièce et BAM il s’affale contre moi. Il baragouine des choses quasi incompréhensible en étant gluer dans mon dos. Je sens la pression qui monte en moi. Nan mais bien sur ça aurai été trop demander à ce fichu loup exhibitionniste de passer ne serais-ce qu’un boxer… Nan trop compliquer pour lui. Je ne sais pas ce qui ma pris d’aidé de fichu clébard. Si en fait je sais, il est fun et il apporte un peux de vie et d’animation dans se paysage morne qu’est l’Amérique, ça plus la solidarité de notre situation.

Il va jusqu’à me coller la poêle dans je dos ce sale cabot ! Je fait volte face et lui met une pichenette brûlante sur le bout des oreilles de loup, discret mais efficace. Je lui arrache la poêle des mains en faisant chauffer les miennes accompagner d’un regard menaçant celui qui dit « vas y essaye de me contre-dire sassenach et je te crame le cul modèle géant » une fois la poêle en main me retiens de ne pas lui mettre un coup avec.

- Maudit clébard. Combien de fois je devrais te dire que je bosse. Je suis avec des clients là alors à moins que tu ai envie d’être marqué au rouge « Écosse indépendante » ou « à bas la reine » je te conseille de remonter en quatrième vitesse t’habiller. Je plaisante pas j’ai Tefal en otage et je n’hésiterais pas à la faire fondre !

Pour une fois je suis contente que la soirée soit plutôt calme et les rares client au fond du pub trop occuper à siroté leur whisky pour nous porté attention, enfin tous sauf la jeune femme devant le bar.



Stick Boy liked Match Girl,
He liked her a lot.
He liked her cute figure,
he thought she was hot.
But could a flame ever burn
for a match and a stick?
It did quite literally;
he burned up quick.
bienvenue à new york
Laura Kinney
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 189
» ma tête : India Eisley




Dafne Keen (Young X-23)




» association : Tout ceux qui veulent survive
POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: 4 - Maîtrise quasi parfaite
» appartenance: 5 - Humain victime d\'expérimentation / Mutant 3&5

MessageSujet: Re: Oh shit we are in trouble [Silke-Laura-Kieran]   Ven 23 Juin - 19:12

Je restais la sans bouger a simplement cligner des yeux en voyant Silke débarquer. La bouche entre ouverte tel un poisson j'étais figée. Ma tête me criait de crier que je parlais de lui, mais encore une fois je restais muette. C’était surement mieux ainsi de toute façon! Je ne voulais pas ajouter de l'huile sur le feu!

Donc je laissais la femme tenant le bar lui faire la morale. Après tout, ça ne se faisait pas de se promener ainsi, nue, devant de possibles clients. Bon... Je l'avais vue nue bien souvent, et je n'étais pas du genre à rougir en voyant l'appareil reproductif d'hommes.... Donc moi ça m'importait peu qu'il soit habillé ou pas. Ma question était juste pourquoi, il était nu!

J'aurais pu dire des centaines de choses, crier des bêtises plus terribles les unes que les autres et surtout j'aurais pu sortir mes griffes et juste flanquer une frousse aux quelques clients présents et bien tranquilles jusqu'as présent. Mais au lieu de ça je m'approchai simplement de Silke et la gifle de toute mes forces! Il le méritait cet enfoiré! Il méritait bien pire... Mais pour le moment ça allait suffire, nous allions devoir régler cette histoire une autre fois.

- c’est de ce cabot que je parlais!


Dis-je pour pressier mon geste. Après tout j'étais entrée ici pour savoir ou il retrouvait non!? De plus, le terme cabot était plutôt bien trouvé. Il n’avait rien du loup majestueux que j’avais rencontré il y a de cela plusieurs années. Si j’avais pu simplement ressentir de la pitié pour lui en ce moment… Mais non, j’étais remontée, il disparaissait trop souvent sans rien dire. Il revenait avec l’odeur de cette fille et je devais faire comme si de rien n’était. Il avait ses problèmes et moi les miens! Mais parfois l’instinct était plus fort et me forçait à faire des choses stupides sous le regard de Romulus…

Romulus vous le connaissez? C’est le premier lupus, il n’est que trois générations en haut de moi et Logan alors sa présence dans nos têtes est plutôt forte. Je ne sais pas pourquoi il est arrivé ni comment il a fait pour pénétrer dans ma tête, mais je devrais probablement en parler avec Wolverine… lui il saurait peut-être comment s’en débarrasser! Car Romulus n’a aucun effet positif sur moi, la semaine passer il m’a fait tuer un clodo (sans abris) qui m’avait simplement bousculée.

Mais revenons à la scène qui se passe en ce moment avant qu’il revienne! J’observe Silke dégouter. Je sais pertinemment qu’il pense que je ne peux pas comprendre. À vrai dire, c’est peut-être vrai, mais j’essaimais s’il me parlait plus ouvertement… au lieu de simplement se planquer lorsqu’il en ressent le besoin.

- Ton « colocataire » vie a des tas de place à ce que je voie…

J’espère sincèrement qu’il va remonter en haut et s’habiller. Ça me laisserait le temps de me calmer avant que je tente de lui arracher la tête. Je respire tranquillement en me rappelant intérieurement que ce ne vaut pas la peinte de le tué. « Tu dois simplement relaxer ma vieille… respirer tranquillement et te calmer ». Avoir eu des fusils aux lieux des yeux je pense que Silke serais mort, tout comme l’homme assit seule a la table à notre gauche qui me regardais comme si j’étais une martienne. Dans les films c’est le moment ou l’héroïne demande au mec louche s’il veut sa photo… mais cet homme risque de me répondre « oui »! Alors je fais simplement comme s’il n’existait pas. C’est ce que j’ai toujours fait avant… faire comme si les hommes n’existaient pas… faire mon travail et ne rien demander d’autre…

Pourquoi Silke est venue déranger ma façon de penser et de faire… pourquoi j’ai dû m’attacher à un mec si différent de moi… et si pareil à la fois. Je hais la vie, je hais ma vie… Je hais ce que je suis devenue et je me hais…

Je regarde Silke, avec autant de haine que je me serais regardée dans le miroir en ce moment même. On dit que les yeux sont le reflet de l’âme… mon reflet n’est donc certainement pas plein de bonne pensée… ni d’amour….



Don’t put the blame on me


bienvenue à new york
Silke A. Sambre
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 389
» ma tête :

Aidan Loutre Turner

» association : good
POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: 3 - Pouvoir en développement
» appartenance: 5 - Humain victime d\'expérimentation / Mutant 3&5

MessageSujet: Re: Oh shit we are in trouble [Silke-Laura-Kieran]   Ven 30 Juin - 3:05




" Buvons bien ! Buvons mes amis ! "

Ils y a des hommes qui rêveraient de voir deux femmes se battent pour eux, moi je veux me marié avec une poêle Sangria gratuite



Coller au dos de Kieran, je ne fais pas grand cas de ce qui se passe autour de moi, cela pourrait être la fin du monde que je m’en battrais les couilles mais alors royalement. Pour l’instant je profiter de mon plaid humain tout chaud, bon dit comme ça on pourrait penser que je porte de la peau de Kieran tout juste retiré de son cadavre… Charmante l’image hein… Sauf que dans le cas présent j’étais juste glué a son dos, Tefal entre nous deux, elle aussi elle a besoin de réconfort.

Cependant je suis obligé de m’écarter d’un bon quand je reçois une légère brulure a l’oreille, me séparant de Tefal et de Kieran qui actuellement me fusille du regard, me faisant presque regretter d’être arrivé aux Etat Unis et me donnant juste envie de me terrer dans les jupons d’Irys pour pleurer comme un gosse.

- Maudit clébard. Combien de fois je devrais te dire que je bosse. Je suis avec des clients là alors à moins que tu ai envie d’être marqué au rouge « Écosse indépendante » ou « à bas la reine » je te conseille de remonter en quatrième vitesse t’habiller. Je plaisante pas j’ai Tefal en otage et je n’hésiterais pas à la faire fondre !

-Ha ben si c’est juste ça…. Ok je ne suis pas monté comme ton mec l’écossaise mais bon je pense que je m’en sort pas mal ! Pour un britannique ! GOD SAVE THE QUEEN ! Dis-je avec un sourire en coin, trop content de la faire chier sur les mensurations de son mec le gigantor.

Je tends lentement la main alors vers le tablier alors que je me prends une gifle monumentale qui a le mérite, à défaut de me faire redescendre sur terre de me figé. Pour être franc, j’entends même Shadow souffler un outch discret… Je lève alors un regard torve vers la propriétaire de ladite gifle.

- c’est de ce cabot que je parlais !

-Oh Laura ! ça va ?
demandai-je avec un grand sourire innocent.

Quand je vous dis que j’ai un défaut de fabrication qui me pousse à ne pas avoir d’instinct de survie et ben c’est vrai ! Parce que de un répondre à une feral comme Laura avec un grand sourire alors qu’on a fait une connerie est dangereux et de deux c’est pas que je m’en fous mais un peu. Je chope alors le tablier et je le noue autour de mes hanches a la manière d’un kilt, bon un petit kilt mais un kilt quand même avant de lancer un regard à Kieran qui veut simplement dire « tu vois ! les anglais aussi portent bien le kilt ! » J’arbore un sourire idiot alors que j’arrache Tefal des mains de mon écossaise.

- Ton « colocataire » vie a des tas de place à ce que je voie…

-Mais pourquoi m'en faire ? La rue, j'connais ! J'ai du savoir-faire ! Je fais reluire le pavé yeah yeah…
Chantonnai-je en me servant un verre de… De quoi d’ailleurs je chope la bouteille pour observer … Rodenbach Rosso… Ouais ça fera l’affaire. Je l’enfile d’une traite en posant Tefal près de moi. Promis je te payerai Kieran !

Je pose alors mes yeux Rubis sur Laura en faisant bougé ma mâchoire inférieur.

-Oui Je vis à des tas de places, mais je dois avouer que c’est le plus sécurisant ici… Quand y a pas son gigantor de mec… Même si il est bandant je l’avoue…. Et puis en quoi ça te surprend hum ?

Son mec je l’ai vaguement croisé et franchement il est pas commode avec son regard de psychopathe froid et méthodique. Kieran m’a vaguement dit qu’il était libraire moi je pense qu’il découpe des gens dans sa cave pour les exposaient ensuite… ET puis au vu des photos il est canon ! Non je ne suis pas difficile, en soit il est possible que je lui ai aurait sauter dessus mais de un j’ai pas envie de me faire éviscérer et Kieran fait peur quand elle est en rogne.

Je digresse GRAISSE ! Hum pardon, donc appuyer sur le comptoir, je continue de sourire niaisement alors que Shadow déguste le spectacle, il lui manque plus que les pop-corn et c’est bon.

-Après je ne vais pas chez n’importe qui hein !
Je reprends une gorgée de bière avant de reprendre. Je la connais depuis longtemps donc bon je risque pas grand-chose.

Je siffle ma bière avant de la posé dans l’évier et de retourner me gluer sur le dos de Kieran.

-Et puis quoi ? Tu préfères me voir ici ou dans un squat miteux ? A la fin faut savoir. Soit je me pique et me bourre la gueule en étant encadrer soit tu me retrouve mort à demi putréfier.

Je tourne alors la tête vers Kieran en grognant.

-Au fait j’ai un peu gerbé dans ta baignoire…. Il te reste des Scones ? c’est toi qui fait les meilleurs scones… avec tes buns ça aussi c’est bon quand c’est toi qui les faits… et tu pourras demander a gigantor de refaire de la tarte aux myrtilles ? Elle était bonne….

EN plus d’être un junkie je suis un estomac sur pattes étonnant quand on voit comment je suis maigre… A croire que c’est Shadow qui bouffe mes stock de graisse.

Code by Sleepy



Wolf inside my head
bienvenue à new york
Kieran G. McTavish
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 108
» ma tête :

Meghan Ory




» association : neutre
POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: 3 - Pouvoir en développement
» appartenance: 5 - Humain victime d\'expérimentation / Mutant 3&5

MessageSujet: Re: Oh shit we are in trouble [Silke-Laura-Kieran]   Mar 4 Juil - 12:01


Every day I'm drinking
 



Je fusille Silke du regard malgré son air de chiot battu. Je commence à être habitué à ses bouilles trop mignonne avec des petites oreilles de loup que l’on a envie de papouiller et j’arrive à maintenir un air assez strict. C’était sans compté son air indigné en comparant sa virilité à celle de Lucian suivi d’un God save the Queen. La je tiens pas et je pouffe de rire. Qu’il est con ce clebs.

Mon rire est stoppé net par la gifle spontané de la jeune femme envers Silke. Je reste bouche bée en la fixant. Oula ! qu’est ce qui ce passe, pourquoi elle frappe Silke ? Ok c’est vrai il est à poil et il est con-con sur les bord mais quand même !

Ah… Je regarde tour à tour Silke et la dénommé Laura. C’est Elle la copine de Silke ? Pour le coup j’ai envie de me faire toute petite et m’éclipser ni vu ni connu. Silke c’est ta copine c’est toi qui te démerde ! Mais non je suis coincé entre les deux et je ne tiens pas à laisser mon Pub avec ces deux là. Je ne sais pas trop de quoi ils sont capable donc on va hisser le drapeau blanc et jouer le rôle de la neutralité pour désamorcé les tensions. Oui voilà c’est ça on va discuter calmement et voir si on peux pas trouver un terrain d’entente.

Je regarde Silke qui se fait un kilt et nous chantonne une chanson de dessin animé sur des chiens errant et je manque de pouffer de rire à nouveau. Non Kieran, ne te met pas à rire avec Silke ça va foutre la merde. Je contient un sourire et essaye vainement de rester sérieuse.

- La bière sera mise sur ta note jeune exhibitionniste…

Je le laisse régler ses comptes avec sa copine et me place en retrais comme une commentatrice sportif. Et Silke contre-attaque avec une répartie tout à fait digne de lui, la foule retiens son souffle et espère que d’autres baffe ou pire ne vont pas arrivé, rappelons que le jeune loup à prévenue que sa copine n’était pas du genre commode avec des sorte de griffes à la Wolverine ! … Attends... si ! Il m’a dit en plus que c’était sa fille non ? Je sais plus, à vrai dire avec tout ce que peux débité ce cabot quand il en tiens une couche je n’enregistre plus tout.

Il parle encore de Lucian et je lève les yeux au ciel. Je ne veux pas voir les images qui me vienne en tête à cause de ce chien errant. Lucian est à moi. Quoi que par un quiproquo assez drôle ils ont bien fini dans le même lit une fois… avant que Silke ne passe par la fenêtre.

-Après je ne vais pas chez n’importe qui hein !Je la connais depuis longtemps donc bon je risque pas grand-chose.

- Oui c’est vrai qu’on se connais depuis un bail même si physiquement parlant cela ne fait pas si longtemps que ça.

Dit comme ça cette phrase parait super ambiguë, heureusement que je l’ai dit dans ma tête … ah… a voir leur tête je n’étais plus dans mes minis commentaire sportif au fin fond de mon esprit mais j’ai lâcher ça comme si de rien était.

- Non mais je veux dire qu’on se connaissais via notre famille, de réputation, mais on ne s’est rencontrer qu’il y a quelques mois… Enfin bref je vais arrêter de me justifier c'est encore pire…

Je passe une main dans mes cheveux nerveusement. Et dire que c’est moi qui engueule toujours Silke pour mettre son grain de sel dans mon couple mais la je ne suis pas mieux. Je n’ai pourtant rien à me reprocher. Bon son mec passe la plupart de son temps a poil chez moi, certes ça peux porter à confusion, mais si elle le connais si bien que ça elle sais qu’il est comme ça, c’est dans sa nature.

Silke reviens contre moi et réclame à manger. Bonne idée ça.

- J’espère que tu as tout nettoyé en haut sinon je t’y fait nettoyer à la langue. . .Si tu veux manger les scones sont ranger dans le placard habituel, j’en ai fait une fournée hier. Pour la tarte aux myrtille je dirais à Lucian de m’en faire une pour moi, si je dit que sais pour toi, Dieu seul sais ce que tu pourrais trouver dedans… Aller file, va manger et va mettre un boxer, ta queue de loup soulève ton Kilt espèce de Sassenach.

Je souris et lui met une pichenette sur les oreilles. Je me retourne vers Laura la fameuse copine de Silke.

- Désolé pour ça. C’était mon idée le fait qu’il vienne ici. c’est moi qui l’ai forcé. Je préfère le savoir chez moi pour ses descentes et pouvoir le surveiller et surtout le nourrir plutôt que de le retrouver dans le même état que la première fois ou il a atterrit ici. J’ai l’impression qu’il a repris un peux de poids depuis qu’il viens… en tout cas il a un plus jolie poil !

Je souris mais me dit que partir sur de l’humour n’est peut-être pas le bon moyen de commencer. Je soupire et sort trois verre que je remplie de bière.

- Je comprends que tu sois en rogne Lassie. Ton mec disparais des jours durant et la tu te rend compte qu’il est chez une nana, moi même je criserais et je pense que je cramerais tout le quartier si mon mec me faisait ça… Mais après mon mec c’est pas Silke. Silke à toujours été un électron libre, il la toujours été. Quand tu t’es mis avec lui tu devais bien le savoir. Je sais que l’amour est aveugle et que l’on pense pouvoir changer les choses par amour mais ce n’est pas aimer Silke de le tenir en laisse. Sa grand-mère est du même avis que moi il va se calmer de lui même il lui faut juste un bon encadrement pas une muselière.


Je pousse un verre vers la jeune fille en prend un pour moi et en laisse un de coté pour la boule de poil. Quand on parle avec des Écossais ou des Anglais ça se fait en générale autour d’un verre, c’est plus conviviale et c’est la que l’on trouve les meilleurs solution.

- Du coup je ne me suis pas présenté. Kieran McTavish et donc toi tu es Laura c’est ça ?



Stick Boy liked Match Girl,
He liked her a lot.
He liked her cute figure,
he thought she was hot.
But could a flame ever burn
for a match and a stick?
It did quite literally;
he burned up quick.
bienvenue à new york
Laura Kinney
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 189
» ma tête : India Eisley




Dafne Keen (Young X-23)




» association : Tout ceux qui veulent survive
POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: 4 - Maîtrise quasi parfaite
» appartenance: 5 - Humain victime d\'expérimentation / Mutant 3&5

MessageSujet: Re: Oh shit we are in trouble [Silke-Laura-Kieran]   Sam 15 Juil - 3:50

-Oh Laura ! ça va ?

Silke a toujours aimé le gout du risque. Demander a quelqu’un d’aussi instable que moi si je vais bien après l’avoir trouvé dans l’appartement d’une autre femme, s’est comment se jeté d’une tour de 100 étages et espérer n’avoir que quelques petites blessures mineures. Néanmoins, je dramatise un peu, je ne suis pas comme Logan! Pas totalement, je pense que je dramatise moins et qu’en paroles je m’apitoie un peu moins sur mon sort… Ma tête en revanche n’arrête pas de me ramener dans mon passé.

Alors je l’observe, il me parle et tout ce qu’il me dit entre par une oreille et ressort par l’autre. À vrai dire, je ne l’écoute pas. Je suis restée éprise de son sourire niais que j’aime tant. Je ne lui en veux pas d’aller voir ailleurs, je le fais moi-même à l’occasion. JE déteste juste, ou plutôt je ne supporte pas de ne pas avoir d’explication sur le parfum féminin qu’il porte si souvent.

Je laisse Silke fait son « one man show », s’est-ce qu’il fait toujours lorsqu’il bois trop ou consomme. JE ne suis pas stupide, ce n’est pas parce que je ne peux pas ressentir les effets que je n’ai jamais vu des gens sous leur influence! Il ne faut pas oublier que j’ai été une pute pendant un temps!

Lorsque Silke part enfin, je me retourne vers la propriétaire des lieux. C’est curieux, j’ai plus retenu ce qu’elle a dit que ce que Silke me racontait. Elle est écossaise au vu de son accent, elle a parlé de Lucian, et maintenant que je prends le temps de me concentrer sur les lieux il est vrai que je reconnais cette odeur de vieux livres. Le monde est beaucoup trop petit à mon avis! Elle me parler et je lui réponds avec aucune amertume. Oui je sais je suis étrange!

- Oui c’est vrai qu’il a repris du poids…


Alors que je me disais que j’allais reprendre doucement la conversation, elle m’appelle Lassie. Pour moi ce surnom c’est celui d’un chien qui passe à la télé et qui est perdu, je croie, bien… ou quelque chose comme ça, je ne suis pas douée avec les téléséries ! à ce surnom, je la fixe et mes griffes sorte d’eux même. Je n’aime pas qu’on me compare à des choses que je ne peux pas réellement comprendre! J’ai de la difficulté avec le second degré, je n’ai pas été à la même école que tout le monde.

- Ne m’appelle pas LASSIE!

Lui blanchis-je. Presque méchamment. Si elle n’est pas conne, elle a compris que je n’aime pas ce surnom. Sur quoi, je range mes lames, et inspire tranquillement. Elle s’imagine vraiment que je suis en rogne parque Silke vas voir ailleurs? Il ne doit pas lui avoir parlé de notre entente alors… On fait un peu ce que l’on veut, mais on ne va pas voir un autre constatent. Donc en résumé… Silke s’est mon mec, et si je veux je peux aller me faire des inconnues ici et là… mais je n’ai pas d’autre mec régulier…

- Hahahah, moi mettre une muselière a Silke!

Je la trouve bien drôle celle-là! Alors qu’elle me tend le verre, je le bois en entier, avant de me dire que je peux me servir de celui de Silke… il a déjà trop bu dernièrement, et moi je n’aurais aucun effet. Mais cette deuxième bière je décide de la boire lentement.

- Ouais… c’est bien Laura. Laura Kinney.

Dis-je avant d’ajouter, puisque je ne veux pas qu’elle le dise elle-même, s’est une plaie quand on me dit que je suis la fille de Wolverine.

- Eh oui… je suis parente avec Wolverine, mais on va passer le sujet!


Dis-je avant de continuer de siroter la bière de Silke. Cette Kieran a l’air sympa, je peux peut-être comprendre pourquoi Silke aime passer du temps ici. Mais elle a dit qu’elle avait un mec, donc s’est pratiquement sûr qu’elle et Silke ne couchent pas ensemble, de plus il dormait vraisemblablement dans la baignoire…

- Je ne sais pas ce qu’il a Silke as aimé dormir dans les baignoires…

Lançais-je pour partir un sujet de conversation avant qu’un silence gênant s’installe.



Don’t put the blame on me


bienvenue à new york
Silke A. Sambre
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 389
» ma tête :

Aidan Loutre Turner

» association : good
POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: 3 - Pouvoir en développement
» appartenance: 5 - Humain victime d\'expérimentation / Mutant 3&5

MessageSujet: Re: Oh shit we are in trouble [Silke-Laura-Kieran]   Sam 29 Juil - 15:08

 
 
" Buvons bien ! Buvons mes amis ! "
 
Ils y a des hommes qui rêveraient de voir deux femmes se battent pour eux, moi je veux me marié avec une poêle Sangria gratuite
 
 

- La bière sera mise sur ta note jeune exhibitionniste…
-Je savais que tu me gardais uniquement pour mon argent répliquai-je avec air faussement choqué avant de prendre une lampé en souriant.

Alors que je déblatte un flot de paroles, il n’ait pas difficile de voir que Laura ne m’écoute pas… Toujours agréable hein… Aucune réponse au deux alternatives que je propose ça fait toujours plaisir… J’en viens a me dire que je pourrais me faire tanner le pelage dans une ruelle sordide, je pense pas qu’elle s’en rendrait compte. Je gronde sourdement en entendant Shadow sifflait l’air de dire : et ben putain mon gars courage…

- Oui c’est vrai qu’on se connais depuis un bail même si physiquement parlant cela ne fait pas si longtemps que ça.

Je lui souris amusé avec un grand sourire d’evil smile. Je vois alors l’écossaise devenir rouge mais rouge ! Digne du tweet rouge de sa patrie pour vous dire ! je hausse un sourcils en la voyant se débattre dans des explications plus ou moins foireuses.

- Non mais je veux dire qu’on se connaissais via notre famille, de réputation, mais on ne s’est rencontrer qu’il y a quelques mois… Enfin bref je vais arrêter de me justifier c'est encore pire…
-Ha non tu t’en sort très bien ma chère. Répondis-je de manière ironique avec un grand sourire.

En retournant me gluer contre le dos de Kieran, je ne peux m’empêcher de soupirait face au non réactions de Laura, dire que ça e pèse est peut-être un euphémisme, mais je préfère attendre pour l’instant. Elle me prend pour un idiot encore ivre alors que j’ai bien décuvé ? Parfait ! Un idiot est plus facile a oublié qu’un homme lettré. Il y a des jours devant le miroir, je ne peux m’empêcher de repenser au mythe de Brutus et du bâton d’apollon, un homme qui s’est fait passer pour un idiot pour éviter la mort et entré dans la grâce des dieux, dés fois je me vois comme Brutus et d’autre fois juste comme un idiot fini qui aurait pu être du mourir à la guerre. Cependant je reprends rapidement mon sourire alors que Kieran me répond.

- J’espère que tu as tout nettoyé en haut sinon je t’y fait nettoyer à la langue. . .Si tu veux manger les scones sont ranger dans le placard habituel, j’en ai fait une fournée hier. Pour la tarte aux myrtille je dirais à Lucian de m’en faire une pour moi, si je dit que sais pour toi, Dieu seul sais ce que tu pourrais trouver dedans… Aller file, va manger et va mettre un boxer, ta queue de loup soulève ton Kilt espèce de Sassenach.

-Cool ! Bon ben tu n’étonnes pas si tu as plus rien dans ton placard, tu me connais.
Rigolais-je doucement, Quoi ! Ton mec pourrait m’empoisonner ? Dommage je pensai qu’on aller vivre l’idylle parfaite, lui et moi a grand coup de je t’aime vole par la fenêtre je suis triste… Repris-je en faisant une moue de chiot misérable.

Je m’écarte doucement avant de prendre les escaliers en bougeant ma queue de Loup et de regarder Kieran d’une manière faussement aguicheuse :

-Et mes fesses Merteuil ? tu les aimes mes fesses ?

Je monte en vitesse pour échapper a des représailles en ricanant. Mais une fois à l’étage, je laisse tomber le masque que je porte, plus de sourire, plus de jeu, juste celui que je suis. Une créature fissurait et fragmenté qui tente vainement de se reconstruire lentement. Je me dirige vers la salle de bain ou je vérifie si j’ai bien nettoyé. Ça va la porcelaine et propre. Je jette un coup d’œil dans le miroir. Cicatrice toujours présente sur l’œil, des yeux rouges presque sans pupilles, un corps trop maigre… Pathétique. J’entends vaguement le rire de Laura, me faisant grogner :

-Hahahah, moi mettre une muselière a Silke!

J’inspire un instant avant me passer un peu d’eau sur le visage, histoire de me remettre les idées en place. Je sors de la salle d’eau pour aller engloutir quelques Scones en silence. Shadow ne dit rien, il sait qu’il n’y a rien a dire, je mange et souris en grignotant la nourriture que Kieran fait, j’adore ce qu’elle fait a mangé, je suis sûr qu’elle pourrait me faire manger un haggis sans que je bronche… Au pire on fera du lancer de Haggis avec son mec dans la rue. Je ricane en imaginant la scène. Même s’il ne m’aime pas bien, il est sympa le Lucian, lui il s’en fout du passé et il faut être aveugle pour ne pas voir qu’il est fou de l’écossaise. Non il y à pas dire, elle est en sécurité avec lui.

Je vais dans le placard où une petite étagère aménager pour moi m’attend, une idée de Kieran encore une fois. Quand je vous disais que c’était une vraie maman, j’attrape de quoi m’habiller, caleçon, jean, une chemise pour une fois ça changera des t-shirt informe. J’enfile le tout dans la salle de bain et fixe ce reflet honnis. Je me retiens de briser la glace et m’arrange rapidement. Avant de redescendre je tends l’oreille pour entendre deux trois paroles qu’elles s’échangent sans pour autant se sauter à la gorge bien qu’une chape de plombs s’est abattu sur le comptoir.

-Je ne sais pas ce qu’il a Silke as aimé dormir dans les baignoires…
-Ca me rappelle l’Afghanistan c’est tout.

Je hausse un sourcil en la voyant ma bière à la main. Ha ben d’accord ! Donc mon avis et ma volonté de finir ma bière ben on s’assoit dessus hein ? Je serre les dents et attrape mon verre pour me resservir une bière ainsi que pour en servir une à Kieran. Je commence à les maitriser ses tireuses à bières. Je me rassois sur le comptoir en sirotant mon verre doucement. Je souris un instant à Kieran en la fixant droit dans les yeux. Elle sait que je vais dire une vérité qui va faire des étincelles.

-Je vois que vous vous entendez bien, c’est agréable ça ! Déclarai-je avec le sourire.
Silke qu’est-ce que tu fais ?
-Je suis même surpris je dois l’avouer, je ne pensai pas que ça se passerai si bien en fait.
Bordel Silke n’annonce pas ça comme ça

A vrai dire je m’en fous maintenant des détails, je suis un idiot aux yeux des autres alors pourquoi ne pas faire ça de la manière la plus idiote au monde. Je me tourne alors vers Laura avec un grand sourire en montrant du pouce Kieran.

-Ils l’ont bien choisi mes parents hein ? Laura je te présente Kieran McTavish, ma fiancée au pays et techniquement future madame Sambre aux yeux de la noblesse du Royaume Uni.

J’avale d’une traite mon verre avant de le reposé bruyamment sur le comptoir. La bombe était lâchée, maintenant qu’importe les dégâts, ce qui est dit est dit. Plus de mensonges hein ? Et ben voilà plus de mensonge ! la vérité aussi belle que hideuse.
Je reprends un air soucieux en me tournant vers Kieran.

-leannan je te rassure la baignoire est propre et j’ai mangé la moitié des scones, il en restera un peu pour ce soir. Je pourrais avoir des buns aussi s'il te plaiiiiiiiiiiiiiiit... Demandai-je piteusement

Le flegme et l’indifférence anglaise. Nos voisins gallois, écossais et irlandais ne peuvent s’empêcher de grincer des dents quand on balance des grandes révélations avant de revenir au chose plus trivial, c’est dans notre nature d’être des fouteurs de merde. Mais on le vit tellement bien
 
Code by Sleepy


Wolf inside my head
bienvenue à new york
Kieran G. McTavish
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 108
» ma tête :

Meghan Ory




» association : neutre
POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: 3 - Pouvoir en développement
» appartenance: 5 - Humain victime d\'expérimentation / Mutant 3&5

MessageSujet: Re: Oh shit we are in trouble [Silke-Laura-Kieran]   Jeu 10 Aoû - 18:03


Every day I'm drinking
 



Je regarde Silke remonter les marches en soupirant. Je ne suis pas sur que la vu sur son postérieur qui se dandine était obligatoire mais il prend un malin plaisir à nous faire part de la vue en redressant bien sa queue de loup. Cet homme à un gros problème avec la notion de pudeur. Et cette référence… Merteuil… la marquise de Merteuil connu dans le monde littéraire pour sa jambe légère et ses liaisons dangereuse. J’ai un doute sur comment prendre la chose… Pour le coté de la noblesse ou le coté pervers ? Passons.

Je sursaute légèrement lorsque la copine de Silke me grogne dessus pour mes expressions. Je la regarde avec de grand yeux remplie d’incompréhension. C’est quoi le problème ? C’est que l’expression Écossaise pour Lady… Enfin je ne vais pas trop m’attarder sur le sujet, je sais que pour la plupart des gens les expressions Écossaise sont inconnu au bataillon… Très pratique pour insulté les connard en tout genre en toute discrétion, soit dit en passant.

Au fond je ne sais pas trop quoi pensé de cette fille. J’ai ce que m’en à dit Silke mais de ce que je vois là devant moi… Je vraiment l’impression que cette fille n’en à tout simplement rien à faire de son homme. Ce n’est pas comme si Silke venais de lui dire qu’il pouvais tout simplement mourir en pleine rue à la suite de ses shots non encadré… mais non, elle ne semble pas prendre ça en compte. L’idée que Silke puisse mourir ne semble pas l’affecter, le savoir dans des squattes miteux à partager ses seringues et bien plus avec n’importe qui ne semble pas lui poser plus de problème que ça.

On doit pas avoir la même conception de l’amour car je ne m’imagine pas rester de marbre en voyant Lucian sombrer à la manière de Silke… Et même avec Silke je n’ai pas cette attitude aussi détacher. Cela viens peut-être de mon tempérament de feu, sans mauvais jeux de mots, ou bien cette propension à jouer les mère juive… Bon ça c’est surtout avec Silke : T’étais où ? Regarde comme tu es crade ! Tu vas ruiner mes canapés !  Va te doucher… ah bon tu veux pas ? Je vais te doucher moi même alors ! Mange t’es maigre !

Cela me fait sourire en repensant à toute ses scènes qui ce sont dérouler ici. Ici Silke est chez lui et il le sais, il aura toujours un toit au dessus de sa tête en cas de coup dur et toujours un refuge. C’est ça l’entraide. Bon je l’engraisse peut-être un peu… mais en même temps c’est pas pour ce qu’il mange en temps normal que ça va lui faire du mal. Quoi qu’il en soit il sais qu’il aura toujours un soutiens en ma personne, même contre mon homme qui le défenestre tout les quatre matin...

Je reviens à la jeune Laura qui confirme son identité. C’est bien ça, pour une fois Silke n’as pas raconter que des crack. Au fond cette fille doit être gentille, elle aime sûrement Silke hein, je ne suis pas dans ça tête pour juger… Mais Elle ne sais juste pas comment le montrer. Silke doit avoir ses tord aussi il peux se montrer taciturne par moment et passer des jours ici sans parler ou juste grogner, il n’est pas forcément toujours facile à vivre. Mais il y a des limite, là on dira juste que Silke est son chien de compagnie dont elle est mécontente car il ne la pas suivi en laisse.

Je ne sais pas si elle se rend compte à quel point son homme est brisé. Il lui faut un minimum d’encadrement… En fait Silke par moment est un enfant. Il ne veux pas le montrer et il n’aime pas que l’on ai pitié de lui alors il faut trouver les bonnes tournures pour le caresser dans le sens du poil quand ça va pas. Enfin ça c’est quand il a ses coups de blues on des mauvaises descente… Par contre quand il y a l’ombre dans son regard, cette ombre noir qui prend la place de Silke par moment là on enlève les gants et on y va franchement. Il y a des limite à la douceur et parfois une mandale enflammer est plus efficace qu’une caresse dans le dos.

Je grogne légèrement lorsque je vois Laura prendre la bière de Silke. C’est pas très courtois de prendre la bière des autres même la bière d’une personne qu’on ne peux pas se voir. En Écosse comme en Angleterre d’ailleurs, c’est vraiment mal vu de voler la bière d’un autre. Je la regarde boire sans rien dire mais le regard légèrement plus sombre.

-Je ne sais pas ce qu’il a Silke as aimé dormir dans les baignoires…

Je la regarde un peu tristement, j’allais lui dire que je n’en sais rien c’est tout aussi étrange que de dormir sur le rebord d’une fenêtre mais je sursaute légèrement en entendant la voix du loup derrière moi. Je ferme un instant les yeux à ses mots. Petite phrase lâcher l’air de rien mais qui porte un vrai poids pour Silke. L’Afghanistan là ou tout à basculer pour le jeune Sambre, fils d’une des plus grosse famille de la noblesse anglaise. Tout ce qui c’est passé là bas à fait de lui l’homme qui se tiens devant nous. Je lui souris doucement en le voyant.

- Merci de nous faire la grâce d’avoir mis des vêtement sur ton petit cul de loup et… A Dhia ! Tu nous fait l’honneur d’une chemise !

Je prend ma bière et la lève dans sa direction à sa santé et lui fait signe de se servir, celle là elle est pour moi. Je me retourne vers la jeune femme et sirote tranquillement ma bière en laissant l’Anglais nous rejoindre. Étrangement lorsque je vois son regard aller de moi à Laura pour se planter à nouveau dans le mien un étrange pressentiment me parcourt.

Ce regard… avec ce petit sourire en coin… il va faire ou dire une connerie. Je le sais. Je le sent. Je commence à le connaître assez pour reconnaître les petites mimiques annonciatrice. Je plisse les yeux cherchant ou il veux en venir sur notre bonne entente entre moi et sa copine. Jusque là rien de bien anormal, c’est vrai quoi de plus naturel pour quelqu’un de vouloir que sa copine et sa… je suis quoi au juste ? Son amie ? Sa confidente ? Sa mère adoptive ? Sa marâtre des mauvais jours ?

-Ils l’ont bien choisi mes parents hein ? Laura je te présente Kieran McTavish, ma fiancée au pays et techniquement future madame Sambre aux yeux de la noblesse du Royaume Uni.

Je manque de m’étouffer avec ma bière pendant que cette dernière est en ébullition dans mes main. Je la pose sur le comptoir et le verre brûlant blanchi légèrement le bois. Je fusille Silke du regard alors qu’il prend un air totalement détaché avec ses yeux de chiot et en rajoute une couche en utilisant ma propre langue pour me dire des mots doux. Saleté d’anglais, l’instinct de survie chez vous c’est pas inné.

Je me redresse et lève une main avant que les choses ne parte trop en vrille car je vois bien que la copine n’était pas au courant et n’apprécie pas vraiment la nouvelle. En même temps qui est ce qui pourrais apprécier ce genre de déclaration ?

- Sur papier on est fiancé, mais dans les faits c’est plus compliqué vu que je suis censé être morte et toi aussi. Il faut juste qu’on annule le papier… même si, si on le fait ça veux dire qu’on est… bien vivant et qu’il ...n’y a pas de raison de l’annulé…Ifrinn !

Je fusille Silke du regard ouais en fait dans tout les cas on est fiancé.

- De toute façon tes parents ne voudrons pas que tu épouse une bannie et les miens ne voudrons pas d’un loup comme gendre, je passe assez pour l’envoyé de Satan auprès des miens pas la peine de rajouter le mari de l’enfer…

Je lui tire légèrement la langue.

- Et je tien à te dire mon louloup que si on l’annule pas c’est mon homme qui va s’en charger… Et je suis pas sur que toi comme moi avons envie que cela arrive n’est ce pas.

Je me retourne vers la jeune femme qui à un peux de mal à encaisser la nouvelle.

- Ce n’est qu’un bout de papier, juste un petit inconvénient des familles noble. On va trouver une solution ne t’en fait pas.

Je bois ma bière tranquillement et continue ma phrase.

- De toute façon ce n’est pas un bout de papier qui influe les sentiments même si j’aime beaucoup Silke ça s’arrête là. Je tiens énormément à lui c’est sur mais mon coeur est pris par un autre anglais et j’ai du mal à imaginer ma vie avec un autre que lui.

À peine ai-je fini ma phrase que je me retourne vers Silke avec un air menaçant, un doigt en l’air en signe d’avertissement. Mes yeux vire au doré comme les fois ou je lui met des roustes ou que je passe mes nerfs sur ses conneries.

- Et ça tu ne le répète pas à Lucian ! Jamais ! Pas besoin qu’il le sache ça va lui donner encore plus de raison de se vanter et c’est vraiment pas utile.

Je reprends ma place avec mes airs de petite femme modèle avec le grand sourire, comme si le passage des flammes de l’enfer n’était qu’une bref illusion.

- En bref tu n’as rien à craindre de moi. Silke est bloqué en friendzone et pour en ajouté une couche je ne suis pas Zoophile, me réveiller dans le lit avec un loup c’est pas mon truc…

J’envoie un petit baiser à Silke avec un clin d’oeil.



Stick Boy liked Match Girl,
He liked her a lot.
He liked her cute figure,
he thought she was hot.
But could a flame ever burn
for a match and a stick?
It did quite literally;
he burned up quick.
bienvenue à new york
Laura Kinney
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 189
» ma tête : India Eisley




Dafne Keen (Young X-23)




» association : Tout ceux qui veulent survive
POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: 4 - Maîtrise quasi parfaite
» appartenance: 5 - Humain victime d\'expérimentation / Mutant 3&5

MessageSujet: Re: Oh shit we are in trouble [Silke-Laura-Kieran]   Ven 25 Aoû - 2:33

Je ne sais pas combien de temps s'est écoulé entre l'annonce de Silke et mes premiers mots. Je restais sans voix. Venait-il réellement de dire ce que je pensais avoir entendu? Était-ce réel? Mon regard valsait entre cette Kieran et Silke. Je ne sais même pas ce qui me dégoutait le plus de cette histoire hideuse.

Cette trahison est bien pire que tous les coups que j'ai reçus dans la vie. Il avait eu du temps pour me le dire, des années! Mais il avait gardé pour lui le fait qu'il était fiancé! De plus, il semblait bien plus heureux ici dans cette fausse relation, qu'avec moi ses derniers temps. Je ressens le coup de couteau qui vient de s'enfoncer dans mon dos pour venir transpercer mon pauvre petit coeur qui était déjà en miettes. Je ne m'attache pas facilement aux mondes qui m'entourent à cause de ce genre de comportement!

Les yeux écartiller je les regarde en serrant les poings. Pour le moment il y a que de la colère. Rien d'autre que de la colère fasse n’a cette enfant de putain si je peux me permettre de le penser. Et dire qu'il se jouait de moi tout ce temps. Mes poings se serrent. À ce moment précis je le déteste et me l'imagine bruler vif, car se serais toujours moins terrible que si je laisse ma rage s'occuper de lui. Non si je m'en occupe,si l'autre moi s'en occupe j'ai bien peur qu'il finisse en ragout... Ou en purée pour bébé!

Et cette femme qui se met a déblatéré pour tenter de calmer le jeu. J'ai bien peur qu'actuellement et que mes dernièrement années de vie n'ai été qu'un jeu pour Silke Sambre! Toutes les fois que l'on s'est vue n'étaient que des mascarades? Quedes mots lancés en l'air dans le seul but de divertir monsieur Silke Sambre!?

Je lute intérieurement pour ne pas sortir les griffes, mais c’est finalement plus fort que moi. Les deux lames de ma main gauche sorte sous la rage. Je le fixe, si mes yeux avaient pu tuer cet homme serait Degas mort.

Il s'était amusé bien trop longtemps à mes déments. Alors je me lève, alors que la femme vient de dire que ce n'était qu'un papier. Mais je fais abstraction de sa présence. J'essayais d'être gentille! Je le faisais pour lui et tout ce que je ramassais en contrepartie était des miettes!

- Ça t'amuse?

Il s'était donc amusé tout ce temps a mes dépends. J'en avais fait tant pour lui et il me sortait ça ainsi? Je me sortais tout juste du seul mal que les immortels avaient, et la seule chose qui trouvait à faire était de m'envoyer balader en me parlant de sa fiancée? Je ne pouvais pas boire pour oublier mes problèmes! Je ne pouvais pas me droguer pour devenir une autre personne ou pour me perde dans un monde de bisou-ourse. Non-moi je pouvais que souffrir encore et encore!

- Je t'ai fait sortir de ta cage, je commence vraiment à le regretter! Tu y serais mort toute seule m’arguer par un chihuahua! Mais non, j'ai été gentille et j'ai payé pour sortir le cabot que tu étais.

Je le regarde avec mépris. Ne s'est-il jamais rendu compte de tout ce que j'avais fait pour lui? N'avait-il jamais rien compris du mal qui m'habitait? Je savais qu'il consommait, mais je n'y pouvais rien! S'étais sa volonté de consommer jusqu'as perde la carte! J’avais dû lui pardonner tout, mais lui il préférait me tirer en plein cœur.

J’avais plein de choses à lui crier aux oreilles! J’aurais pu dire tellement de choses, mais tout cela ne sortait pas. Non ses mots reste coincé dans ma gorge alors que je le regarde avec mépris. Il semblait s’être joué de moi tout ce temps et j’étais tombée dans le piège! Je le détestais à ce moment précis! Je le détestais et je voulais le voir mort. Néanmoins je ne levai pas la main sur lui. Je ne voulais pas redevenir cette personne prête a tué tout ce qui bouge.

- Tu avais du temps pour me dire ça, mais tu as préféré ne rien me dire et tu t’amuses a mes dépend!

Ce n’était pas sorti comme je le voulais, mais l’idée générale était là. Je détournai mon regard de Silke pour regarder Kieran qui me disait qu’il était en friendzone. Mais ça ne changerait rien! Non il m’avait menti tout ce temps! Il s’était fait sa vie sans se préoccuper de ce que je voulais ou en pensais. Je pouvais vive avec les agissements volages de Silke, mais pas avec les mensonges! Pas comme ça, je ne pouvais pas toujours donner et ne jamais rien recevoir!



Don’t put the blame on me


bienvenue à new york
Silke A. Sambre
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 389
» ma tête :

Aidan Loutre Turner

» association : good
POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: 3 - Pouvoir en développement
» appartenance: 5 - Humain victime d\'expérimentation / Mutant 3&5

MessageSujet: Re: Oh shit we are in trouble [Silke-Laura-Kieran]   Mer 1 Nov - 15:06





" Buvons bien ! Buvons mes amis ! "

Ils y a des hommes qui rêveraient de voir deux femmes se battent pour eux, moi je veux me marié avec une poêle Sangria gratuite



- Merci de nous faire la grâce d’avoir mis des vêtement sur ton petit cul de loup et… A Dhia ! Tu nous fait l’honneur d’une chemise !

Je m’incline dans un simulacre de révérense avant de me servir a nouveau vu que ma bière semble avoir disparu dans les mains de Laura. En me voyant faire, je savais que Kieran avait compris que j’allais faire une connerie et pas une petite loin de là… Non la bonne grosse connerie des familles. Celle qui marque les esprits et les cœurs !
Une fois l’annonce laché, je me satisfait des réaction, entre Kieran qui manque de s’étouffait et Laura qui vient de faire planter le système, je ne peux pas m’empêcher de soupirer de bonheur. Sambre, fouteur de merde depuis des générations !

- Sur papier on est fiancé, mais dans les faits c’est plus compliqué vu que je suis censé être morte et toi aussi. Il faut juste qu’on annule le papier… même si, si on le fait ça veux dire qu’on est… bien vivant et qu’il ...n’y a pas de raison de l’annulé…Ifrinn !

Je vois Shadow se prendre la tete entre les mains en me regardant avec un regard qui semble dire : je te connais pas, j’ai honte de partager le même corps que toi… devant ce regard je hausse discrètement les épaules avant de reporter mon attention sur Kieran qui semble vouloir me détruire sur place.

- De toute façon tes parents ne voudrons pas que tu épouse une bannie et les miens ne voudrons pas d’un loup comme gendre, je passe assez pour l’envoyé de Satan auprès des miens pas la peine de rajouter le mari de l’enfer…

-Je te rappelle que c’est pas mes parents qui font la loi dans ma famille mais la grand-mère et elle je suis pas sur que ca la dérange que j’épouse une pyromane comme toi. Ricanai-je doucement, quoi ? Tu laisserai tes parents interféré avec notre amour ? Je suis choqué !
Souriais-je alors que la perspective de voir Lucian débarqué en hurlant soit le top pour les deux familles.

Bon en soit cela serait marrant pour ma famille de les voir se faire rabaisser par un misérable roturier comme ils disent.

-Dans ce cas je veux voir la première rencontre avec les beaux parents ! Un anglais roturier avec la fille banni, on dirait une nouvelle de Shakespear !

- De toute façon ce n’est pas un bout de papier qui influe les sentiments même si j’aime beaucoup Silke ça s’arrête là. Je tiens énormément à lui c’est sur mais mon coeur est pris par un autre anglais et j’ai du mal à imaginer ma vie avec un autre que lui. Et ça tu ne le répète pas à Lucian ! Jamais ! Pas besoin qu’il le sache ça va lui donner encore plus de raison de se vanter et c’est vraiment pas utile.

Tu vas tout lui dire ?
Bien evidemment …
T’es pire qu’un gosse

Je ne crois pas… Cela fait bien longtemps que je ne suis plus un enfant. Sous couvert de sourire et de jeu, je remet les choses au clair, je réorganise les chose a ma façon qui n’est pas au gout de tout le monde je le conçois…

- En bref tu n’as rien à craindre de moi. Silke est bloqué en friendzone et pour en ajouté une couche je ne suis pas Zoophile, me réveiller dans le lit avec un loup c’est pas mon truc…

Je fais claquer ma langue contre mon palais en souriant devant la petite attaque sur la zoophilie. 9a c’est mesquin Leannan avant de rigoler doucement face a ses paroles.

- Ça t'amuse?

Haaaaa le deuxième round va commencer. Je me rembruni en me fermant quand la voix de Laura s’élève dans le bar.

- Je t'ai fait sortir de ta cage, je commence vraiment à le regretter! Tu y serais mort toute seule m’arguer par un chihuahua! Mais non, j'ai été gentille et j'ai payé pour sortir le cabot que tu étais.

Je sent Shadow prendre doucement le dessus, il effleure mon esprit sans jamais l’étreindre totalement. Il sait que j’ai besoin de cette colère, que j’ai besoin de lacher prise le temps d’une discussion musclé.
Laura me regarde avec mépris, je sais qu’elle se dit que je lui dois tout, mais c’est faux. Je ne lui dois pas grand-chose au final. Son regard je le soutient sans sourciller, un sourire méprisant se dessine sur mes lèvres, je ne ressent aucune pitié face a l’échange qui va suivre et qu’importe que je m’en prenne physiquement. J’en ai plus rien a faire…

- Tu avais du temps pour me dire ça, mais tu as préféré ne rien me dire et tu t’amuses a mes dépend!

Je n’en peux plus, j’explose de rire, un rire froid calculateur et méprisant. Je me calme doucement avant de répondre.

-Si ça m’amuse ? Putain oui t’as pas idée !

Je finis ma bière d’une traite avant de faire claquer mon verre sur la table. Mes oreilles sont dressaient, je n’ai plus envie de joué, pas un sourire plus rien.

-Que je meurs dans une cage ou dans la rue au final tu t’en fous Laura. Tu veux juste te donner une bonne conscience et te dire « Tiens j’ai fais quelque chose de bien ! » T’étais ou quand je me shootai ? Quand je picolai a ne plus savoir mon nom ou même ce que j’étais ? Hein ! T’étais ou ! T’étais ou pendant que je passer de Squat en squat ? Que je partageai es seringues avec des substances plus que douteuses ! T’étais pas là ! Et tu ose me dire que je te dois quelque chose !

Je serre violemment le poing en me retenant de l’abattre sur la table, j’ai les mains qui tremblent… Et merde pas maintenant les souvenirs.

-Et Toi ! Tu avais tout le temps aussi pour me dire ce qu’y aller pas ! Mais non Mademoiselle Laura Kinney est Solitaire ! Mademoiselle se démerde seule et qu’importe qu’on s’inquiéte hein ! TU sais pourquoi j’ai rien dis ? Parce qu’au fond je sais que tu t’en fous ! Tu t’en fous des soucis que je peux avoir comme tu t’en fous de me dire ce qu’il ne va pas ! La Laura que j’ai connu n’est pas celle que j’ai devant moi ! N’est pas celle qui prend en pitié et qui rachète son mec ! Non !

Je me penche au dessus du comptoir alors qu’elle posait son regard sur Kieran.

-Ca te fout en rogne hein ? De savoir qu’elle prend plus soins de moi que toi ? Que même si un vulgaire morceau de papier nous relie on passe outre pour être ami, c’est ça qui t’énerve ? Au Final Laura qu’est ce que tu connais de moi ? Outre tout ce que j’ai pu te raconter, qu’est ce que tu sais de ma vie hum ? Rien… C’est bien ce que je pensai.

Je me ressert une bière en grognant. Cela ne vaut pas la peine de s’énerver plus que ça… Je n’en ai pas l’envie pour l’instant mais je sais que l’on va pas en rester là.


Code by Sleepy



Wolf inside my head
bienvenue à new york
Contenu sponsorisé

GÉNÉRAL.
POUVOIR.

MessageSujet: Re: Oh shit we are in trouble [Silke-Laura-Kieran]   

 

Oh shit we are in trouble [Silke-Laura-Kieran]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» la fiche de Méline Laura
» Angela Laura Trinity [Pouffy]
» Hope is Dead : Kira Takumi & Trouble VS Mina Luvia
» Laura et le secret d'Aventerra
» L'Histoire de Trouble or Misery .

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Avengers RPG :: Welcome to the Game :: New York :: Manhattan :: Commerces :: The Last Drop-