N'hésitez pas à demander des liens et des rps aux nouveaux membres.
Privilégiez les Marvel , ils sont badass.
Bienvenue sur The Avengers on vous aime déjà.

Partagez | .
 

 Help me... please! (Bucky)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
bienvenue à new york
Laura Kinney
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 189
» ma tête : India Eisley




Dafne Keen (Young X-23)




» association : Tout ceux qui veulent survive
POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: 4 - Maîtrise quasi parfaite
» appartenance: 5 - Humain victime d\'expérimentation / Mutant 3&5

MessageSujet: Help me... please! (Bucky)   Jeu 24 Nov - 3:19






Help Me... Please

Bucky J. Barnes & Laura Kinney

"Toutes les batailles de la vie nous enseignent quelque chose, même celles que nous perdons" -  Paulo Coelho



Liberté : La liberté est l'état d'une personne ou d'un peuple qui ne subit pas de contraintes, de soumissions, de servitudes exercées par une autre personne, par un pouvoir tyrannique ou par une puissance étrangère. C'est aussi l'état d'une personne qui n'est ni prisonnière ni sous la dépendance de quelqu'un.

DÉSOLER J'AI ÉDITER CE POSTE PLUTÔT QUE DE LE CITÉ.... JE POSTE MON ANCIEN POSTE DES QUE POSSIBLE SI JE LE RETROUVE. SINON JE LE RÉÉCRIRAIS!


© Fiche de Hollow Bastion sur Bazzart


bienvenue à new york
Bucky J. Barnes
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 265
» ma tête : Sebastian Stan


James Buchanan Barnes, Bucky, Buck, Sarge, Winter Soldier, The Asset, The New Fist of HYDRA, Director...
You're the only one who will call me...
Dad.



» association : Le S.H.I.E.L.D
POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: 4 - Maîtrise quasi parfaite
» appartenance: 5 - Humain victime d\'expérimentation / Mutant 3&5

MessageSujet: Re: Help me... please! (Bucky)   Sam 10 Déc - 20:00


Help Me... Please !

- Laura Kinney -


I'm only human, after all. Don't put the blame on me.
Don't ask me to lie...
Ce jour là ? Il y a un goût de liberté pour Bucky, cette fois il peut sortir sans se cacher, il peut marcher sans dissimuler son visage sous une casquette. Plus encore il a participé à la fin de tout cela, et c’est la tête haute qu’il peut avancer, sans avoir à craindre les regards. Du Winter Soldier ? Il ne reste que ce bras en vibranium pour l’heure dissimulé sous sa veste de cuir, dont le col est relevé. Ses cheveux un peu plus long qu’il arbore depuis des années dissimule les écouteur d’un ipod glissé dans la poche de sa veste. Non aujourd’hui il n’a pas peur d’avancer, il n’a pas peur de marcher dans cette rue. Sourit en croisant une enfant qui l’observe presque ravie de le voir là.


A cet instant ? Il prend le temps de faire quelques courses, parce qu’aujourd’hui il a un vrai chez lui, aujourd’hui il a un avenir qui se construit lentement, surement même. Dans sa main de chair et d’os se tiennent plusieurs sacs, tandis qu’il avance sa tête remue doucement au rythme de la musique qu’il écoute. Voilà bien longtemps que James Buchanan Barnes n’avait pas été si léger, sin “normal”. Il y a quelque chose de complètement nouveau dans cet instant, de rassurant aussi, parce que cela signifie que tout est enfin fini.


Voilà où en est Bucky ce jour là, alors qu’il observe une vitrine en se disant qu’il y ferait bien un tour, intrigué par le look présenté là, mais rapidement il fronce les sourcils, se sent observé. Et c’est sans mal qu’il voit un reflet dans la vitrine. Cette silhouette il l’a reconnaît sans mal, elle doit être la première qu’il a vu en “mentant” à Ross. Alors oui, quand elle l’appelle sans connaître son nom il l’entend malgré la musique. D’un geste le lent il retire son écouteur avant de l’observer. Un échange qui ne dure pas longtemps. Le temps pour elle de comprendre qu’il n’est plus le même et pour lui de voir que la réciproque est vraie. Elle fait plus effrayée, plus blessée et perdue que la première fois. Que lui était il arrivé pour qu’elle vienne ainsi se jeter dans la gueule d’un possible loup.

la voyant reculer il tend la main vers elle en lâchant un « Hey ne t’en va pas attends ! » et la voyant reculer avant de se mettre à courir il souffle un « Eh merde… » Bien sûr qu’il ne pouvait pas la laisser dans cet état là errer en pleine rue, bien sûr qu’on allait peut être croire qu’il lui voulait du mal à lui courir ainsi après, mais il n’avait pas vraiment le choix, il ne voulait pas la laisser comme ça. Et c’est après avoir mis ses sacs dans sa besace qu’il replace sur son épaule avant de se mettre à courir à son tour. Il peut aller jusqu’à prêt de 45 km/heure alors il n’a aucune mal à la rattraper, et c’est avec douceur qu’il se saisi de son bras avant de finalement souffler « Eh calme toi, je ne te veux aucun mal… Qu’est-ce qu’il t’est arrivé ? » Lors de leur première rencontre Bucky avait compris qu’il ne pourrait pas l’arrêter ou la ramener comme on le lui avait ordonné. Parce qu’elle était forte certes, mais surtout parce qu’il ne le voulait pas, elle ne le méritait pas. Elle avait été la première pied de sa fuite, si il était là aujourd’hui c’est, parce que malgré les coups et les électrochocs reçus à son retour, Bucky avait compris comment il parviendrait à fuir… Alors non il ne peut pas la laisser à errer telle une âme brisée…

code by lizzou — gifs by TUMBLR —



When I forgot everything that I was

All I needed was your love...


bienvenue à new york
Laura Kinney
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 189
» ma tête : India Eisley




Dafne Keen (Young X-23)




» association : Tout ceux qui veulent survive
POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: 4 - Maîtrise quasi parfaite
» appartenance: 5 - Humain victime d\'expérimentation / Mutant 3&5

MessageSujet: Re: Help me... please! (Bucky)   Mar 13 Déc - 3:13






Help Me... Please

Bucky J. Barnes & Laura Kinney

"Toutes les batailles de la vie nous enseignent quelque chose, même celles que nous perdons" -  Paulo Coelho



Je courais aussi rapidement qu'il m'était capable. Je me concentrais uniquement sur ma fuite, essayant aussi bien que possible d'éviter les passants. J'en bousculai quelque un sans le vouloir. Je leur aboyais un simple.

- Pardons!

Si certains me voyaient arriver et se tassaient, je devais faire comprendre à d'autres qu'ils étaient dans mon chemin.

- Desoler... Laisser passer...

J'avais beau être à bout de souffle, je continuais ma course. Je savais qu'il me suivait. Je le sentais, il était là, derrière moi. Je prenais tantôt de grandes rues et à d'autres moments des ruelles. C’est d'ailleurs dans une de ses ruelles qu'il me rattrapa.

J'avais espéré qu'il me frappe! Cela aurait surement fait beaucoup moins mal que ce qui se passait présentement. Il m'arrêta dans ma course en m'attrapant le poignet. Il me stoppa net, mais sans me faire du mal... Non au contraire, ces paroles étaient douces et ces gestes étais tout aussi doux.

« Eh calme toi, je ne te veux aucun mal… Qu’est-ce qu’il t’est arrivé ? »


Pouvait-il simplement comprendre? Personne ne me comprenait réellement! J'étais un projet qui avait mal fini. J’étais briseuse! On m'avait brisée! C'était sois ce a, sois une défectuosité de fabrication! C’est ce que l'on dit sur les armes qui explose pour rien... Ils ont des défectuosités... Comme moi!

- Rien.... Laisse-moi tranquille!

Il n’y avait rien de plus à dire. Je me débattais tant bien que mal pour me déprendre. Je ne souhaitais pas rester là, je voulais juste partir! Il ne pouvait pas comprendre, personne ne le pouvait!

J'avais mal, de très vieilles blessures s'étaient ouvertes. Je soufrais comme jamais, et j'étais seule comme jamais aussi. Si quelqu'un avait pu prédire que je finirais de la sorte que je serais qu'une âme errante ait la recherche de la meilleure façon de mourir ou d'au moins oublier! Oublier que j'avais mal, oublier ce trou béant qu'il y avait dans ma poitrine, oublier tout ce poids que je ressentais, oublier mon passé, oublier qui j'étais... Oblier mon coté humain si durement acquit!

Alors que je me débattais pour qu'il lâche prise, des larmes se mirent a couler sur mes joues. Je ne contrôle pas encore parfaitement tout ce que je ressens, mais ce mal de vivre me faisait souffrir le martyr.

- Lache moi!


Lui criais-je, j'aurais voulu me cacher, mourir! Est-ce qu'une seule personne sur cette planète pouvait comprendre que mon plus gros problème était moi-même! Je me faisais autant de mal que j'en avais fait aux autres par le passé! J'étais aussi dangereuse qu'avant... J'étais une arme brisée... J'étais un monstre qui tue des gens...

Je le regardais de mes yeux d’émeraude. Je ne comprenais même pas ce qui m’arrivait réellement… Je n’avais jamais rien compris à l’injustice de la vie! J’avais toujours été sur un mode automatique, sur un mode de survie… et maintenant j’étais perdue! Perdu dans cette vie de merde qui ne faisait que m’enlever les gens qui m’étaient chers! Cette chose que l’on appelait le destin jouait avec mes nerfs depuis mon enfance! On m’avait toujours tout enlevé! Chaque étape de ma vie avait été parquée par le mort de quelqu’un qui m’était cher! Mon professeur d’auto défonce, ma maman… Michael… qui était le prochain sur la liste!?

Alors que je parvinsse à me séparer de lui, je me mis à le frapper de toutes mes forces, comme si m’acharner sur lui allait me donner quelque chose en retour! C’était stupide certes, mais j’espérais! J’avais toujours espéré tant de choses de ma misérable existence! J’avais toujours tout fait pour devenir une bonne fille…

Plus je le frappais et plus je sentais la rage montée en moi! Il aurait dû me ramener à la maison… il aurait dû être ma porte de sortie…. Je le frappais à en oublier tout le reste, mes yeux se remplissaient d’eau et je continuais à frapper. Je sortais toute la rage qui pouvait encore m’habiter jusqu’à ne plus avoir de force….

À ce moment-là, je m’éloignai de lui une fois de plus. Essoufflé de l’avoir tant frappé. Je savais qu’il pouvait en prendre… ce n’était pas ma première bataille contre lui… Ma respiration était saccadée. Je sentais le poids de ma poitrine monter et descendre au rythme de ma respiration…

Mon regard monta tranquillement de son torse à son visage. Oui, j’étais perdue! J’étais l’image même d’un animal sauvage complètement perdu, apeurer et isoler de tout. J’avais toujours été cet animal en cage… et je n’y pouvais rien… et ne rien pouvoir faire me faisait mal! Je me faisais mal… j’étais mon propre démon…


© Fiche de Hollow Bastion sur Bazzart


bienvenue à new york
Bucky J. Barnes
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 265
» ma tête : Sebastian Stan


James Buchanan Barnes, Bucky, Buck, Sarge, Winter Soldier, The Asset, The New Fist of HYDRA, Director...
You're the only one who will call me...
Dad.



» association : Le S.H.I.E.L.D
POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: 4 - Maîtrise quasi parfaite
» appartenance: 5 - Humain victime d\'expérimentation / Mutant 3&5

MessageSujet: Re: Help me... please! (Bucky)   Sam 17 Déc - 17:31


Help Me... Please !

- Laura Kinney -


I'm only human, after all. Don't put the blame on me.
Don't ask me to lie...
C’est un don de te mettre dans ce genre de situation ? Dis celui qui attire tous les ennuis autour de lui ? Bon O.K  vas-y continue, je n’ai rien dit… Merci… Si il s’était à un moment douté que cette sortie finirait de la sorte ? Non, je ne serai pas sorti sinon… Non définitivement non. Mais il n’avait pas pu fermer les yeux, il n’avait pas pu faire comme si il n’avait pas entendu sa voix, vu cette silhouette dans le reflet de la vitrine. Il ne pouvait fermer les yeux sur cette douleur qu’il avait vue, aperçue.

Il n’avait eu aucun mal à la rattraper, à la retenir non plus. Il voulait qu’elle lui parle, qu’elle lui explique. Mais au vu de ses cris, de ses suppliques et des regards qui déjà se posent sur lui il la libère de sa faible emprise en soufflant un « Je te lâche, calme toi, voilà… » Il lève les mains pour lui prouver qu’il ne lui fera aucun mal. Mais il ne s’attendait pas à la suite. La suite ? Ce sont ses coups à elle sur son torse. Elle frappe avec force, et si le premier coup le déstabilise, il n’en perd pas l’équilibre qu’il retrouve rapidement. Il la laisse faire sans l’arrêter. Si elle avait si mal ? Elle pouvait bien le frapper de toutes ses forces. Lui ? Il avait eu ce même épisode, si personne n’avait subit son courroux, il avait éventré de nombreux sac de boxe soit-disant résistants. Mais résister à un bras en Vibranium ? Voilà quelque chose d’impossible.

Son regard gris bleu se pose sur elle tandis qu’elle frappe de toutes ses forces. Il ne sait pas combien de temps cela dure, mais il voit bien lentement elle perd ses forces, entend son souffle qui se saccade. Et quand de nouveau il parvient à recroiser son regard, il s’approche lentement. Ses bras se passent alors autour d’elle, avec précaution et douceur. Il ne lui dit pas que c’est finit, il ne lui fera pas l’affront de ui dire que ça allait aller, sans savoir ce qui avait provoqué une telle colère en elle. Non il ne lui fera pas cet affront. Il l’entoure donc sans un mot et finalement, après qu’elle ait retrouvé son souffle il pose son regard sur elle et relève doucement son visage du bout des doigts. « On ne devrait pas rester là… Viens on va se mettre au calme.  »

Non il ne lui laissait pas le choix. Le “non” ne serait pas une réponse qu’il accepterait. Il entoure donc ses épaules de sa main large et puissante, la place contre lui et ses pas lents la conduise vers un petit café discret non loin de là. Un lieu discret où le propriétaire leur attribu une petite table dans un coin discret et à l’abri des regards. Bucky remercie l’homme d’un signe de la tête. Il ne se place pas face à elle mais à ses côtés. Il n’avait pas l’intention de la laisser se perdre dans cette terreur qui semblait être la sienne. Son regard se pose sur elle sans jamais la détailler et finalement il prend enfin la parole. « Maintenant tu peux me dire ce qu’il vient de se passer ? » Il n’allait pas renouveler sa demande, il n’allait pas une nouvelle fois se questionner sur ce qu’il lui arrivait, il tournait les choses différemment. Si elle ne voulait pas parler de ce qu’il lui était arriver, parler de ce qu’il venait de se passer était au fond une première porte d’entrée.

code by lizzou — gifs by TUMBLR —



When I forgot everything that I was

All I needed was your love...


bienvenue à new york
Laura Kinney
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 189
» ma tête : India Eisley




Dafne Keen (Young X-23)




» association : Tout ceux qui veulent survive
POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: 4 - Maîtrise quasi parfaite
» appartenance: 5 - Humain victime d\'expérimentation / Mutant 3&5

MessageSujet: Re: Help me... please! (Bucky)   Mer 21 Déc - 2:42






Help Me... Please

Bucky J. Barnes & Laura Kinney

"Toutes les batailles de la vie nous enseignent quelque chose, même celles que nous perdons" -  Paulo Coelho



Dès l'instant où je sentis ses bras m'entourer, je me calmai. Je pris le temps qu'il fallait pour tenter de reprendre mes esprits et ma respiration. Certes je n'étais pas habituée à être brisée ainsi, mais cela avait quelque chose de rassurant.

Après tout je venais de me défouler sur lui avec force, et il n'avait pas bronché. Il n'avait pas essayé de m'arrêter... Il aurait pu!

Plus le temps passait, plus je me calmais. J'ignore totalement combien de temps je suis restée entre ses bras. Je sais juste que lorsque je me séparai de lui, je me sentais légèrement mieux. J'étais encore brisée, mais je me sentais un peu mieux. Comme si l'on venait d'envelopper de douceur mes plaies invisibles.

Alors qu'il relevait mon visage vers le sien tout doucement pour que je puisse le regarder. Je sentis cette énergie se dégager de lui, de ses gestes et de ses mots. Il n'était pas agressif, il n'était pas repoussé par la créature que j'étais. Non au contraire même... Il restait là!

Il aurait pu me mentir à plusieurs reprises, me dire que tout allait bien aller maintenant, me dire que ça allait passer. Mais il n'avait rien dit. Et maintenant qu'il me disait qu'il ne filait pas rester ici, je me sentais coupable de lui dire non. Alors après un simple mouvement positif de la tête je me laissai guider par lui. Il n'y avait rien de plus à faire, rien de plus à dire... Je ne voulais pas rentrer chez moi.... Car je n'en avais pas réellement un.

Tout doucement, je me laissai guider. Je ne dis rien, sentais mieux ainsi. J'aimais le silence lorsqu'il n'était pas trop lourd. Mais lorsque nous fument assit. L'homme se permit de me questionner. Je ne connaissais toujours pas son nom, je savais juste qu'il avait travaillé pour Hydra. Pourquoi je parlais au passé? Parce qu'il était clair pour moi, avec ce qui venait de ce passé qu'il ne travaillait plus pour eux. Non, Hydra ne réagissait pas ainsi!

Alors qu'un lourd silence commençait à s'installer, puisque je ne répondais pas à sa question. J'entrepris de vouloir tout lui expliquer. Mais il n'eux que quelques mots qui sortirent de ma bouche...

- Je suis brisée....

Mouais, je sais que ça ne veut pas dire grand-chose. Mais c’est ce que je ressentais.... C’est ainsi que je me voyais! J'étais brisée... Je m'étais mise à ressentir des choses que je ne ressentais pas avant. Je m'étais attachée à des gens... Je devais être brisée...

- Je dois rentrer... Ils pourront me reparler... C’est la seule solution...et après... Après je n'aurais plus mal.... Je ne ressentirais rien.... Comme avant... Et je serais réparer..

Je n'avais jamais eu la meilleure logique. Je n'avais jamais été doué pour m'exprimer non plus et je le savais très bien! J'avais prié une fée jusqu'as mes 14 ans. Il faut dire que j'étais surement naïve.... Innocente.... Dans la mesure où ce monde n'était pas le mien. Je pouvais survivre...

Il me regardait comme si je débarquais d'une autre planète à tenir des propos aussi bizarres. Mais il devait comprendre non? Il devait savoir comment ça fonctionnait chez Hydra, il devait être au courant... Il n'y avait pas de place pour les sentiments, pour les émotions en général... Et de ce fait, en bonne arme que nous devions être, je ne devrais pas ressentir tout ce poids sur mes épaules! Ma poitrine ne devait pas me faire si mal! Je n'étais pas habituée à ça... J'étais rendue là! J'étais rendue au point que malgré plusieurs bonnes choses que ma liberté m'apportait, je préférais ne plus me souvenir!

Le poids de toutes ses morts était rendu trop lourd a porté. Toutes ses images de mon passé avaient forgé, qui j’étais… mais elle me hantait chaque nuit. Je ne mangeais presque plus, je ne dormais presque plus. Pour une personne comme moi s’n’était pas trop grave pour le moment. Mais j’en étais à essayer de me faire souffrir pour oublier mes autres douleurs. C’était la preuve que quelque chose n’allait pas non? Et comme aucune marque ne restait sur moi, il y avait que moi qui le savais. J’étais la seule a porté mon désespoir, j’étais la seule à me rendre compte que je ne pouvais pas vivre ainsi. Mais le pire c’était que j’étais dépourvue de toute solution. La seule que j’avais trouvée depuis, s’était de retourné chez Hydra…

- Hydra pourrait me réparer…


Juste prononcer leur nom était bizarre. J’avais passé douze ans de ma vie a les fuir et maintenant je voulais y retourner… ne s’était pas moi, ce n'était pas le vrai moi!

- C’est la seule solution que j’ai…. Je… je pensais que tu aurais pu m’apporter a eu… mais tu n’es plus avec eux…


C’était tout ce que je pouvais dire. Mon raisonnement s’arrêtait là. J’aurais pu utiliser des grands mots savants, mais je n’aurais pas su où les placer dans ma phrase. Je levai mon regard vers lui. Il devait comprendre…. Je ne devais pas être si stupide! Il devait savoir s’était quoi de ne rien avoir comme solutions…



© Fiche de Hollow Bastion sur Bazzart





Don’t put the blame on me


bienvenue à new york
Bucky J. Barnes
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 265
» ma tête : Sebastian Stan


James Buchanan Barnes, Bucky, Buck, Sarge, Winter Soldier, The Asset, The New Fist of HYDRA, Director...
You're the only one who will call me...
Dad.



» association : Le S.H.I.E.L.D
POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: 4 - Maîtrise quasi parfaite
» appartenance: 5 - Humain victime d\'expérimentation / Mutant 3&5

MessageSujet: Re: Help me... please! (Bucky)   Dim 22 Jan - 12:18


Help Me... Please !

- Laura Kinney -


I'm only human, after all. Don't put the blame on me.
Don't ask me to lie...
Des personnes comme elle ? Il en avait connu oui, mais pas revu depuis bien longtemps. Ces personnes qui réclament qu’on les ramène à leur bourreau, en temps de guerre cela était, fréquent même, plus qu’on ne peut - aujourd’hui - l’imaginer. Mais il ne s’attendait pas à trouver cela aujourd’hui. Naïvement peut être, il avait imaginé que les gens avaient changé, que l’être humain avait appris de ses erreurs passées et que son âme s’était endurcie avec le temps, que l’errance inhérente aux guerres avait fini par sombrer elle aussi dans l’oubli. Mais cette jeune femme face à lui lui prouve qu’il a tord. Quoi que l’on fasse, les dégâts sont toujours les mêmes. Surtout quand d’autres se sont emparés de votre esprit et l’ont asservit? Face à cette détresse, à cette simple phrase c’est un peu lui qu’il retrouve, une réflexion de ce qu’il avait été avant que Coulson ne lui tende la main et fasse de lui l’homme qu’il voulait être, loin des désirs de Ross ou de H.Y.D.R.A

Et tandis que son regard se pose sur elle, il ne fait aucun jugement sur ce qu'elle fait ou dit. COmment la considérer comme venue d’une autre planète alors que lui même était passé par là. Qu’il a été aussi perdu qu’elle, à se demandait qui pourrait réparer les tréfond cet esprit qu’il croyait perdu à jamais ? Non elle n’a rien de bizarre, elle n’est pas une folle à ses yeux, parce qu’elle n’est qu’une victime de toute cette folie. C’est pour ça qu’il l’a prend sous son aile, qu’il l’entraîne en silence loin de cette ruelle trop sombre et bercée par bien des tourments. Ils ne doivent pas rester là, mais retrouver la lumière de la ville. Sortir de ce réel ténèbres pour espérer sortir de celui plus psychique de Laura. Lentement il l’entraîne donc vers un café à l’abris des regards et des indiscrétions.

Attentif il avait écouté ses espérances perdues face à une organisation qui ne lui aurait rien fait de bon. Comment espérer que H.Y.D.R.A la répare alors que tout ce qu’ils font c’est semer la mort et la destruction aussi loin qu’ils le peuvent. A cette seconde elle est la preuve vivante de ce qu’ils sont capables de faire… De toute leur cruauté. Un sourire indulgent se dessine sur ses lèvres tandis qu’il pose sa main sur la sienne. « Laura ils ne pourront rien pour toi… Je suis désolé de te le dire comme ça, mais ce que tu vis, nulle personne ne peut le réparer, parce que ce n’est pas comme ça que ça fonctionne. » Il observe le serveur venir vers eux et prendre leur commande avant de repartir. « Ce que tu éprouves à cette seconde, ce qui t’emporte au-delà de ta raison, ce n’est pas une défaillance, c’est parce que tu es humaine. Malgré tout ce que l’on t’a dit ou fait, tu es un être humain. Capable d’aimer, de t’attacher et de souffrir aussi. Te ramener à eux serait te condamner à mort… » Doucement il se penche pour mieux plonger son regard dans le sien « Tu le sais comme moi, ils n’aiment pas les armes défaillantes, éprouver de la tristesse, du remords, c’est un échec pour eux. Ce qu’ils t’auraient fait ? Probablement te laver le cerveau pour enfouir tout cela, mais crois moi, je l’ai vécu, ça n’aurait été que temporaire. Les cauchemars seraient revenus un jour où l’autre. tu n’aurais rien pu faire de plus.  »

De nouveau un court silence alors qu’on pose leur commande sur la table. Il observe le serveur, le paye avant qu’il ne parte. Son regard le suit avant qu’il ne se repose sur Laura. « Je n’ai pas de réponse claire à ce que tu éprouves, je ne peux pas te dire que ça s’arrêtera dans deux jours ou dans un mois, mais tu n’es pas seule, et si tu veux de l’aide, je serai là. Et je suis certain que je ne suis pas le seul… »


code by lizzou — gifs by TUMBLR —



When I forgot everything that I was

All I needed was your love...


bienvenue à new york
Laura Kinney
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 189
» ma tête : India Eisley




Dafne Keen (Young X-23)




» association : Tout ceux qui veulent survive
POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: 4 - Maîtrise quasi parfaite
» appartenance: 5 - Humain victime d\'expérimentation / Mutant 3&5

MessageSujet: Re: Help me... please! (Bucky)   Mer 25 Jan - 3:00






Help Me... Please

Bucky J. Barnes & Laura Kinney

"Toutes les batailles de la vie nous enseignent quelque chose, même celles que nous perdons" -  Paulo Coelho



Il n’y a rien à faire!? C’est tout ce qu’il trouvait à me dire! J’allais devoir ressentir ce trou béant pour le reste de ma longue existence? La différence d’âge entre moi et cet homme de métal était flagrante. Elle continuerait à s’accentuer avec le temps. C’est peut-être pour ça que le serveur nous regardait étrangement…

Il fut un temps ou je ne me laissais pas anéantir par les regards extérieurs. Aujourd’hui c’était pourtant tout autre. Un seul regarde de travers et j’avais l’impression d’être encore cette enfant de 8 ans qui tuais simplement pour obéir aux ordres.
Ce serveur me mettait tout aussi mal à l’aise qu’un vulgaire passant qui s’amusait à me juger. Je dus d’ailleurs me retenir pour ne pas sortir mes griffes et lui dire de nous laisser tranquilles. Mais, avec le recul cela n’aurait vraiment pas été une bonne idée! J’étais le visage même des mutants dangereux. Je ne portais pas les marques du passé, et je ne les porterais surement jamais! La vie ne m’avait peut-être pas gâtée, mais elle m’avait donné la jeunesse…

Je le laissai parler, on m’avait appris à écouter. De plus, j’avais réalisé qu’en laissant les gens parler, souvent ils venaient à répondre à mes questions futur. Mais ce ne fut pas son cas. À vrai dire, il me parla de l’être humain tel qu’on était. Il ne fit que dire se que Logan m’avais déjà dit… Il n’y avait rien de nouveau… Je gardais e moi cette sensation de déchirure. Je gardais ce trou béant, cette immensité qui ne voulait pas se refermer malgré le temps! Pourtant on disait souvent que le temps guérissait tout!

Néanmoins il me dit une chose que personne d’autre ne m’avait dit… J’en restai d’ailleurs béa. Nos plats avaient été servis, mais je n’osai même pas y gouter, tant ce qu’il venait de me dire me troublait.

Il venait d’être sincère. Il venait de me dire ce qu’il pensait réellement… il venait de m’assurer ne pas connaitre la réponse à mes questions. Et plutôt que de me mentir, il m’avoua simplement qu’il ne savait pas. Et juste cela me rendait incrédule.

- Ma maman aurait aimé savoir qu’il y avait des gens comme toi chez HYDRA.

Lui dis-je avant toutes autre chose. S’il avait lu mon dossier, il devait savoir que je l’avais tué de mes propres mains quand j’avais 12 ans à cause d’eux… Elle m’avait libérée, elle m’avait accordé le droit de vivre… et moi… moi je l’avais tué!

Je pris une grosse respiration avant de le regarder droit dans les yeux. Une des choses qui me faisait le plus peur était le futur… c’était de vivre et mourir seule… Car la fatalité de la vie des gens comme mois étais qu’ils finissaient toujours par perde les gens autour d’eux.

- Ceux qu’il veulent, qui peuvent et qui tentent de m’aider…. Finiront par mourir.  Le seul changement avec le passé c’est qu’ils ne mourront plus par mes mains…


Dis-je doucement, avant de prendre la première bouchée de mon repas. Elle avait commandé quelque chose de simple, une salade.

- Dit moi bras de métal, que sais tu sur moi?


Lui demandais-je finalement. Je ne connaissais toujours pas son nom, alors je dus l’appeler d’une façon que j’avais déjà utilisée plus tôt…


© Fiche de Hollow Bastion sur Bazzart





Don’t put the blame on me


bienvenue à new york
Bucky J. Barnes
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 265
» ma tête : Sebastian Stan


James Buchanan Barnes, Bucky, Buck, Sarge, Winter Soldier, The Asset, The New Fist of HYDRA, Director...
You're the only one who will call me...
Dad.



» association : Le S.H.I.E.L.D
POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: 4 - Maîtrise quasi parfaite
» appartenance: 5 - Humain victime d\'expérimentation / Mutant 3&5

MessageSujet: Re: Help me... please! (Bucky)   Sam 18 Fév - 23:36


Help Me... Please !

- Laura Kinney -


I'm only human, after all. Don't put the blame on me.
Don't ask me to lie...
Il connaissait bien cette sensation, ce malaise lorsqu'un regard se pose sur vous. Cette impression constante de jugement. D’être même épié ou jugé alors que finalement il n’en était rien. C’est lors de sa fuite à Bucarest qu’il avait pris à oublier ces regards. À comprendre que ces mêmes regards n’étaient pas tous malveillants. Néanmoins il comprenait sans mal ce que Laura ou ce serveur pouvait imaginer. Lui apparemment plus vieux qu’elle était entré là en la tenant contre lui comme si elle était son amante. Surpris probablement il ne devait pas arriver à se défaire de cette idée. Afin de couper court à cette situation, de faire en sorte que la tension redescende c’est avec un sourire aimable qu’il ajouta à sa commande passée « Pourriez vous apporter un grand verre d’eau rapidement ? Je ne voudrai pas que ma petite sœur fasse un malaise. Merci » Sa voix était nette, le ton sans appel ne laissait place à aucun doute au point que le serveur y cru et esquisse un sourire presque soulagé mais aussi charmeur à Laura. Bucky attendit son départ avasnt de souffler. [colo=navy]« Même si je crois que tu lui as plu… »[/color] Un petit sourire en coin pour dédramatiser cela ne pouvait pas faire de mal non ?

Les commandes furent rapidement servies et Bucky attrapa son verre d’eau qu’il porta à ses lèvres avec tranquillité. Son regard fut un instant surpris lorsqu’elle évoque sa mère. Une gorgée avalée et il répondit avec bienveillance. « Si ta mère faisait partie de H.Y.D.R.A alors elle savait que j’existais. Mais je doute qu’elle ait alors pensé cela de moi. Elle devait même penser le contraire, je n’étais pas le meilleur des hommes, je n’étais qu’une arme, comme toi jusqu’alors. » Bien sûr il savait, il savait ce qu’elle avait fait pour survivre, ce qu’ils l’avaient peut être obligé de faire aussi. Aucun enfant ne tue volontairement sa mère. Mais il n’insiste pas sur ce point, il n’a pas envie de remuer quelque chose d’aussi douloureux. Autour de lui nombreux étaient ceux qui lui épargnait cette peine, il pouvait bien faire cela pour elle aussi non ?

Son regard se posa sur son assiette, et entre ses doigts de chair, il l’observa avant de la manger tranquillement. Il prit une légère inspiration. A son avertissement, il sourit avec bienveillance. « Je suis déjà mort une fois, crois moi ce n’est pas en voulant t’aider qu’il risque de m’arriver quoique ce soit. Je suis un grand garçon capable de me protéger. T’aider ne représente pas un risque pour moi, je te le promet. » Il l’observa commencer à manger,et à ce surnom il esquisse un sourire en coin avant de souffler « James.. » Et à sa question il souffla avec la même tranquillité, la même sérénité. « Ce que je devais savoir en tant que Winter Soldier. Ton niveau de dangerosité, Tes capacités si l’on peut appeler ça de la sorte. Je sais les expérimentations qu’ils t’ont faites et ce que cela a provoqué sur ton organisme. J’ai eu accès à ton dossier la dernière fois, quand il m’avait demandé de effectivement te ramener. En faisant cela ils espéraient que je trouve une faillie, un point faible. C’est toujours comme cela que ça fonctionne. » Il pris le temps de deux trois bouchées, avant de souffler « Où est-ce que tu vis actuellement ? » Commencé par savoir si elle était à l’abris pour l’heure ou non.

code by lizzou — gifs by TUMBLR —



When I forgot everything that I was

All I needed was your love...


bienvenue à new york
Laura Kinney
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 189
» ma tête : India Eisley




Dafne Keen (Young X-23)




» association : Tout ceux qui veulent survive
POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: 4 - Maîtrise quasi parfaite
» appartenance: 5 - Humain victime d\'expérimentation / Mutant 3&5

MessageSujet: Re: Help me... please! (Bucky)   Lun 20 Fév - 3:40






Help Me... Please

Bucky J. Barnes & Laura Kinney

"Toutes les batailles de la vie nous enseignent quelque chose, même celles que nous perdons" -  Paulo Coelho



- Elle n’en faisait pas vraiment partie…


Lui dis-je simplement. Ma maman n’était pas une membre d’HYDRA, elle était juste une scientifique prise en otage. Elle avait été utilisée tout comme moi. Et on l’avait empêché de jouer son rôle de mère… Le seul jour où j’en avais eu une était le jour ou je l’ai tué…

- Et te refaire capturer par HYDRA s’est pas un risque?


Lui demandais-je tout simplement. Je leur échappais depuis 12 ans maintenant, mais ils avaient fini par me retrouver. Et s’ils m’avaient retrouvée, ils pouvaient très certainement le retrouver lui aussi. Je n’étais pas programmable, mon cerveau n’avait jamais été programmé pour faire quoi que ce soit, j’avais simplement été utilisée. Mais HYDRA possédait une façon de me récupérer. Ils avaient mis au point une sorte d’odeur qui me rendait folle. Qui me faisait tout tuer sur mon passage s’entait leurs façons de me faire obéir. Il pouvait simplement mettre un échantillon sur les gens qu’ils voulaient que je tue, ou il pouvait m’enfermer dans une pièce et y vaporiser ce produit…

Je continuai à manger jusqu’à ce que j’entrevoie ce léger sourire sur ses lèvres lorsque je l’appelai « le bras de métal ». Bien que j’aimais ce surnom, il m’indiqua que son vrai nom était James…. James… c’était le vrai nom de Logan! S’étais son nom de naissance je croie bien… James Howlett… j’aurais pu être une Howlett, mais j’étais une Kinney. Ma maman avait choisi de m’appeler Laura Kinney, c’est la dernière chose qu’elle m’a donnée d’ailleurs! Elle m’a baptiser alors qu’elle agonisait…

- Et quel est mon point faible? Parce que… j’ai réussite a partir la dernière fois… quoi que j’ai vu des combats plus brutaux et…


Je m’arrêtai de manger et le regarda un instant. C’était impossible, il ne pouvait pas m’avoir laissé partir! Il avait des ordres à ce moment-là, il travaillait pour eux… Il… ne s’était pas possible! Même moi je n’aurais pas fait ça, je n’aurais pas laissé échouer une mission… je…

Je le regardais, et a son regard, je devisais qu’il devinait ce que je pensais. La panique s’empressa de gagner mon regard avant de se laisser submerger par l’incompréhension

- Tu m’as laissé partir pas vrai! L’autre fois tu as fait en sorte que je réussisse à me sauvé!

J’étais presque indignée! Je ne comprenais pas pourquoi quelqu’un pouvait arriver à faire ça! Je ne comprenais pas pourquoi malgré des ordres il avait fait ça! Je ne comprenais tout simplement pas ses agissements! Il n’y avait pas de raison! Il ne me connaissait pas, il n’avait aucune raison d’agir ainsi! ET tout ça me ramenait à ma rencontre avec Coulson quelques semaines tout juste après… Lui aussi m’avait laissée tranquille après notre discussion…

- Je vis dans un appartement de Luxe non loin d’où tu m’as trouvée la première fois… Mais je songe très fortement à partir de la… j’ai eu de la visite imprévue… et… S’est pas un endroit sécuritaire pour le petit…

Il me regardait comme si j’avais dit quelque chose de bizarre. Était-ce le cas? J’avais souvent de la difficulté a exprimer réellement ce que je voulais dire et peut-être était-ce sorti de travers!?

- J’étais nounou… s’est mon patron qui m’as payé mon appartement… avant qu’il meur… et que je perde la trace du petit… ou plutôt que je l’abandonne… lâchement… parce que je n’avais pas réussite la tache que l’on m’avait donnée…

Niko avait été une très grande partie de ma vie. Il m’avait permis de voir la vie différemment! Son père avait cru en moi, il avait été le premier d’ailleurs! Il avait réussite a voir en moi ce que personne ne pouvait voir. Même moi j’étais surprise de toute la confiance qu’il avait pu m’accorder! Mais je l’avais trahi, j’avais abandonné! J’étais arrivée une fraction de seconde trop tard pour le sauvé lui, et j’avais été incapable de reparler avec le petit… Jusqu’au moment où il était venu chez moi. Jusqu’au moment où il avait eu le courage de m’aborder, de m’approcher et de simplement me dire que je lui manquais. La mon cœur avait recommencé à saigner!

- Ce gamin c’est en quelques sortes… ma partie humaine. L’espoir que je peux être meilleure… même si j’ai été lâche et que je ne lui ai pas parlé pendant 1 an! Même son chiot ne doit pas se souvenir de moi…


Dis-je avant de recommencer à manger la tête baissé pour ne pas laisser entrevoir une larme coulé sur ma joue. Je m’ennuyais du petit, je m’ennuyais de nos jeux, de ses rires… il était un peu comme mon petit ferre… la seule vraie famille qui me désirait…



© Fiche de Hollow Bastion sur Bazzart





Don’t put the blame on me


bienvenue à new york
Bucky J. Barnes
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 265
» ma tête : Sebastian Stan


James Buchanan Barnes, Bucky, Buck, Sarge, Winter Soldier, The Asset, The New Fist of HYDRA, Director...
You're the only one who will call me...
Dad.



» association : Le S.H.I.E.L.D
POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: 4 - Maîtrise quasi parfaite
» appartenance: 5 - Humain victime d\'expérimentation / Mutant 3&5

MessageSujet: Re: Help me... please! (Bucky)   Dim 12 Mar - 13:53


Help Me... Please !

- Laura Kinney -


I'm only human, after all. Don't put the blame on me.
Don't ask me to lie...
Nous étions nombreux à être les victimes innocentes de leur envie de pouvoir. Tous n’ont pas eu la même chance que nous, Finalement on s’en est bien sortis… En refaisant le point sur ces années passées, sa mémoire semblait vouloir lui rappeler, les visages croisés, les enfants entraînés, les expérimentations sur eux, sur lui. Machinalement sa main de chair se porta sur son bras de métal. Pourtant rien ne semblait entacher sa volonté de s’en sortir, et d’aider Laura. La remarque de la jeune femme lui arracha un petit sourire. « Il y a un avantage à être un être humain. Nous avons une capacité d’adaptation hors pair. Nous apprenons, encore et encore et nous agissons en conséquences. Alors non me refaire capturer n’est pas un risque. Puisque cela n’arrivera pas. » Il l’observe avant de continuer le fil de sa pensée « Cela fait plus de dix ans que tu les fuis, ils te retrouvent mais personne ne t’a jamais ramené dans les locaux de H.Y.D.R.A vrai ? Alors tu vois, toi aussi tu t’es adaptée. » Il savait, il connaissait cette phase qui semblait s’étirer dans le temps pour Laura, tandis que lui n’avait pas eu de mal à passer à la prochaine étape. Il semblerait que lui fut mieux entouré qu’elle. Une chance dont il saisissait toute l’ampleur à cette seconde.

A son tour il commence à manger et laisse à la demoiselle le temps d’assimiler cette petite “histoire” qu’il vient de lui raconter. De repenser aux événements qui se sont déroulés lors de leur dernière rencontre. Son verre proche de ses lèvres, il sourit lorsqu’elle précise que justement elle était parvenue à s’échapper. Son sourcil s’arquant sous l’amusement. La demoiselle semblait avoir compris ce qu’avait alors fait le Winter Soldier Supposé Winter Soldier… A cette vision de panique dans son regard James avala une gorgée d’eau avant de reprendre avec calme « Je n’avais pas l’intention de te ramener vers eux. Le but, mon but était de pouvoir fuir à mon tour. Tu as été la première pierre de mon plan d’évasion. Quant à ton point faible, disons que tu le vis de plein fouet à cet instant. L’humanité te fais peur, ils savent “maîtriser” X-23 mais ne savent pas parler à Laura. Alors que pour l’heure c’était elle qui dirige ton corps, ton âme et tes espoirs. Tant qu’ils n’auront pas compris cela, tu seras en sécurité. Et quand bien même ils le comprennent il est trop tard pour que tu leur fasse confiance. Tu as évolué, pas eux. » De nouveau ce sourire serein et calme, tandis qu’il repose son verre sur la table.

Bucky pris le temps d’un calme, tandis qu’il écoutait la jeune Laura lui expliquer où elle vivait à présent. Un mot l’intrigua dans ce discours “le Petit”. Il ne fit aucun commentaire, n’ayant pas les détails de sa vie. Cela ne le regardait finalement pas, mais si un enfant était en danger dans toute cette histoire, alors aider Laura devenait plus qu’urgent. Mais la demoiselle sembla comprendre le doute qui envahi James, et c’est presque naturellement qu’elle lui expliqua le fond de son histoire. Voyant sa tête se baisser, voyant la peine qui semblait envahir la demoiselle, Bucky vint poser sa main de chair sur la sienne, et finalement inclina la tête vers elle comme pour croiser son regard. « Cet enfant est la meilleure chose qui peut t’arriver Laura, tu ne dois pas l’éloigner de toi. Si tu as pu t’occuper de lui alors que H.Y.D.R.A te pourchassait, crois moi que tu peux toujours le faire. Il y a toujours quelqu’un pour veiller sur l’autre. Retrouve le, occupe toi de lui, réconcilies toi avec cette partie humaine que l’épuration et quelques fous ont voulu t’arracher. Et laisse quelqu’un d’autre veiller sur toi. » Maintenant qu’il faisait parti du S.H.I.E.L.D, maintenant qu’il allait “mieux” Bucky savait pertinemment qu’il était en mesure de veiller sur quelqu’un d’autre. Et si cela commençait par la jeune X-23 alors soit. Et puis au fond lui savait aussi que ses arrières étaient bien couverts. Après tout n’est-ce pas l’une des définitions de l’Humanité : “Bonté, bienveillance de l'homme pour ses semblables.”

code by lizzou — gifs by TUMBLR —



When I forgot everything that I was

All I needed was your love...


bienvenue à new york
Laura Kinney
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 189
» ma tête : India Eisley




Dafne Keen (Young X-23)




» association : Tout ceux qui veulent survive
POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: 4 - Maîtrise quasi parfaite
» appartenance: 5 - Humain victime d\'expérimentation / Mutant 3&5

MessageSujet: Re: Help me... please! (Bucky)   Dim 30 Avr - 3:21






Help Me... Please

Bucky J. Barnes & Laura Kinney

"Toutes les batailles de la vie nous enseignent quelque chose, même celles que nous perdons" -  Paulo Coelho



À l’écouter parler, je voyais bien qu’il avait surement un passer aussi charger que le mien. À Vrai dire, je ne le connaissais pas beaucoup, je ne connaissais pas grand projets d’HYDRA. J’avais été créée au Canada, j’étais la 23e tentative de l’arme X pour récré Wolverine… Je n’étais qu’une poussière dans l’univers. Je ne connaissais que le peu que j’avais lue ou que j’avais expérimenté. Mais certaine personne, peuvent vous en apprendre beaucoup plus sur vous, que vous-même en 10 ans. C’était le cas de Bucky.

Il était déterminé à vivre, à ne plus être une arme. Il avait cette petite étincelle dans le regard, cet espoir. Plus je l’écoutais plus j’avais l’impression de me retrouver face mon reflet. Face à une autre possibilité de vie, face à ce que j’aurais pu être ou devenir….

Je continue à manger, doucement, j’ai tendance à ne pas manger beaucoup ses derniers temps… un rien me rassasie. Il me parle de notre adaptativité, notre capacité a changé. L’être humain a cette merveilleuse capacité, comme toutes les espèces vivantes non? J’ai lu quelque chose sur ça, Charles Darwin je crois…

- La théorie de l’adaptation, Charle Darwin.


Dis-je à voix haute, plus pour moi-même que pour lui. À vrai dire, parfois pour me sentir en vie, pour sentir que je suis là et que je ne perds pas complètement la carte, je tente de me souvenir des choses que j’ai lues avec les années…

Il ne semble pas tenir compte de ce que j’ai dit, peut-être ne l’a-t-il pas entendue. Il continue à manger lui aussi, puis lorsque je fais la remarque sur notre dernier combat il sourit. Ce petit sourire qui indique que je viens de mettre le doigt sur la bonne réponse. J’ignore pourquoi, mais lorsqu’il me parle de son but, du fait que j’étais la première pierre sur son chemin… pendant un instant je me sens presque importante. J’ai presque l’impression d’être quelqu’un, ou plutôt d’avoir été quelqu’un. Puis il me parle de mon point faible. Cette phase que je vis présentement et qui me tue de l’intérieur. Il semble pourtant persuadé que ce me met en sécurité, que ça les empêchera de me ramener. Pourtant il n’y a pas 2heures je voulais qu’il me ramène a eux!

Puis je lui parle de Nikolas. Repenser à lui me fait toujours mal, repenser à son père aussi. Mais étonnamment ses mots ne m’apaisent pas. Le retrouver? Et lui dire quoi? Que je suis finalement bien plus lâche qu’il n’a jamais voulu l'admettre? J’étais son héros. Il m’adorait…. Et puis… je suis arrivée en retard et on lui a volé la seule personne qui n’a jamais été capable de lui donner de l’amour! La façon dont est mort Michael devant Nikolas est presque aussi atroce que la façon que j’ai tué ma propre mère! C’est quelque chose qu’aucun enfant ne devrait vivre!

- Je n’ai plus de nouvelle de lui depuis 1 an, j’ai bien essayé de le retrouver, mais j’en ai même pratiquement oublié son odeur…

Je m’accordais des défaites. Je le savais moi-même. Je pense que je savais que je n’étais pas prête à le revoir. JE devais avant réussir à redevenir quelqu’un! Je ne pouvais pas le laisser me voir dans cet état! Je  ne pouvais juste pas être cette Laura!

- Combien de temps cela prend-il s’adapter? Toi tu as réussite à devenir tout ça en moins d’un an! Tu t’es affranchi! Tu es devenue quelqu’un… comment on fait pour devenir quelqu’un?



© Fiche de Hollow Bastion sur Bazzart





Don’t put the blame on me


bienvenue à new york
Bucky J. Barnes
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 265
» ma tête : Sebastian Stan


James Buchanan Barnes, Bucky, Buck, Sarge, Winter Soldier, The Asset, The New Fist of HYDRA, Director...
You're the only one who will call me...
Dad.



» association : Le S.H.I.E.L.D
POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: 4 - Maîtrise quasi parfaite
» appartenance: 5 - Humain victime d\'expérimentation / Mutant 3&5

MessageSujet: Re: Help me... please! (Bucky)   Lun 10 Juil - 21:39


Help Me... Please !

- Laura Kinney -


I'm only human, after all. Don't put the blame on me.
Don't ask me to lie...
« Darwin serait surpris de voir jusqu’où nous avons poussé sa théorie… » A son tour, Bucky continuait de manger, prenant une gorgée de boisson entre deux bouchées. Son regard restait bienveillant sur la jeune fille qui lui faisait face. Il tente de lui prouver qu’elle n’est pas qu’une ombre perdue dans une grande ville. Même si il était facile de le penser, de le ressentir. New-York n’est pas la “Grande Pomme” pour rien. tous les êtres qui y vivent, si ils ne se font pas remarquer, si ils se font “oublier” finissent pas l’être. Laura ? Elle lui avait permis sa liberté à lui, alors oui, elle peut se sentir importante, parce qu’à ses yeux, et probablement aux yeux d’autres elle est importante. En tout cas, cet enfant dont elle parle doit l’être.

Il prend le temps de la laisser parlera avant de finalement reprendre « Cet enfant, en plus d’une odeur il doit avoir un nom et un prénom ? C’est facile de retrouver quelqu’un quand on a son nom, et les moyens qui sont maintenant les miens. Je peux t’y aider. » Des êtres qui baissaient les bras ? Il en avait vu beaucoup, il avait été l’un de ceux là. Alors non elle ne devait pas compter ses défaites avant d’avoir mené ses combats. C’est d’ailleurs comme pour appuyé ses dires que Bucky reprit la parole et revint sur un point. « Si nous le retrouvons, j’ai des amis qui peuvent te fournir un endroit sûr où vivre. Ce ne sera pas un appartement de luxe, mais il sera sûr pour toi et pour cet enfant. Bien sûr je ne te force à rien, tu es la seule à choisir. »

Et alors qu’il porte un frite à ses lèvres son geste se stoppe à sa question. Devenir quelqu’un ? Est-ce qu’il était parvenu ? Pour l’heure il était un agent du S.H.I.E.L.D, il avait combattu Ross, et son avenir se métamorphosait lentement. Comment avait il fait ? Son regard se pose un court instant sur le mur derrière la jeune Laura, avant que finalement il ne trouve la réponse, ou du moins ce qu’il voyait comme une ébauche de réponse. « Je ne suis pas si je suis devenu quelqu’un, mais je m’efforce de trouver une voie bien meilleure que celle que l’on voulait m’imposer. J’ai rencontré les bonnes personnes, celles qui voulaient me donner une seconde chance. Qui ont été prêt à oublier ce que j’avais fait. Tu imagines un seul instant la tolérance qu’il faut pour accepter un assassin dans ses rangs ? » Il repensa un instant à tous ceux qui lui avait tendu la main. « Il suffit d’une seule personne qui te tend la main, une seule et tu deviens enfin quelqu’un. Pas pour toi, mais aux yeux des autres. » Il posa en douceur sa main sur la sien, celle de métal, comme un rappel de ce qu’il était, qu’il comprenait mieux que quiconque ce qu’elle vivait. « Tu m’as permis de m’en sortir Laura, tu as été la première malgré toi à me tendre une main, laisse moi être le premier à pouvoir t’aider. Je t’aiderai à retrouver cet enfant, et tu verras dans ces yeux tu comprendras que tu as toujours été quelqu’un… Quant au temps que cela va prendre pour t’adapter à toute cette situation ? Honnêtement je ne sais pas, le plus rapidement possible pour toi je l’espère... »

code by lizzou — gifs by TUMBLR —



When I forgot everything that I was

All I needed was your love...


bienvenue à new york
Laura Kinney
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 189
» ma tête : India Eisley




Dafne Keen (Young X-23)




» association : Tout ceux qui veulent survive
POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: 4 - Maîtrise quasi parfaite
» appartenance: 5 - Humain victime d\'expérimentation / Mutant 3&5

MessageSujet: Re: Help me... please! (Bucky)   Sam 22 Juil - 0:05






Help Me... Please

Bucky J. Barnes & Laura Kinney

"Toutes les batailles de la vie nous enseignent quelque chose, même celles que nous perdons" -  Paulo Coelho


Alors que je me concentrais sur ses dires et que je mangeais toujours aussi lentement. Je levai les yeux vers lui. Il était vrai qu'aujourd'hui mes talents de pisteur n'étaient pas nécessaires pour retrouver quelqu'un. Avec internet et les réseaux sociaux il était sur qu'un adolescent comme Nikolas devait y avoir un profil et une vie publics. Sans compter que Bucky disait vrai, il avait les ressources et les outils pour le retrouver.

Alors que mon cerveau commençait à se remémorer le nom complet du petit, il dérivait aussi sur la possibilité qu'il ait changé de nom. Nikolas Eastwood, Nikola Youri Eastwood, Nikola Youri Eastwood Issakov, Voila son nom complet. Les possibilités de surnom utiliser par les jeunes étaient infinies. Remplacé les syllabes par des symboles ou même juste se trouver un nouveau nom. La meilleure chance que j'avais restait donc Bucky.

Alors que j'entrouvrais la bouche pour lui dire le nom de mon protégé, Bucky enchainait dans ses idées à propos de mes retrouvailles. Ce n'est pas que je n'aimais pas ses idées ou ses propositions, mais j'aimais mon appartement... Et si je le vendais, je pouvais certainement m'en acheter un autre aussi luxueux. Il fallait admettre que M. Eastwood ne m'avait pas offert le plus laid des habitations!

- Si je le retrouve.... je pense que je resterais chez moi... et que je verrais avec lui s'il souhaite déménager... Il se sentira chez lui, chez moi.

C’était une des rares affirmations que je pouvais faire sur lui. Niko était chez lui dans mon appartement et même son chien y avait ses habitudes, sans compter que c’était tout près de son ancien appartement ou il vivait avec son père.

Lorqu'il me propose d'être LA bonne personne, d'être celui qui me tend une main en premier pour m'aider à m'en sortir. Je ne comprends pas tout de suite tout le sens que prend cette proposition. Mais en analysant ses dernières phrases, je comprends qu'il veut m'aider tout comme je l'ai aidé sans le vouloir! Il l'a dit, j'ai été la première pierre sur son chemin vers la "liberté", il pourrait donc être la première pierre qui me permettrait de me libérer de mes chaines.

Le contacte de la peau sur le Metal m'était indifférents. Non pas que j'y étais habituée, mais je comprenais mieux le fonctionnement des armes que celle des êtres humains. Mais malgré toutes nos ressemblances dans nos histoires respectives, il y avait une seule différence majeure. J'étais enterrement fait de chair, hormis mes griffes je ne possédais rien d'artificiel. Lui il avait un bras de Metal et portaient les cicatrices du temps passé chez Hydra.

Je fis un signe de tête positif. Je comprenais ce qu'il me proposait, je savais aussi que ce ne serait pas facile. J'avais réussite un temps a garder la tête hors de l'eau, mais je me laissais submerger beaucoup trop profondément depuis un temps.

- Je veux retrouver Nikolas...

Luis dis-je alors, le petit étais important pour moi, il avait su me rendre beaucoup plus humaine que qui conque d'autre et il avait su ne pas avoir peur. Je devais le retrouver et Bucky m'avait confirmé ce que je ne voulais pas dire à voix haute avant. Je m'ennuyais de mon petit bonhomme.

- Je le dois...

Je relevai alors mon regard déjà rempli d'eau vers l'homme à mes côtés. Il était impératif qu'il m'aide à retrouver mon humanité. Je voulais être une vraie personne. J'avais toujours voulu être une vraie petite fille... Du moins gamine je voulais être une vraie petite fille, maintenant je voulais être une femme!

- Aide-moi, s'il vous plait.


Je savais qu'il le pouvait, je savais qu'il en était capable et il m'avait démontré son envie de m'aider. Maintenant je pilais sur mon orgueil pour le lui dire à voix haute.



© Fiche de Hollow Bastion sur Bazzart





Don’t put the blame on me


bienvenue à new york
Contenu sponsorisé

GÉNÉRAL.
POUVOIR.

MessageSujet: Re: Help me... please! (Bucky)   

 

Help me... please! (Bucky)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» James B. Barnes - "who the hell is Bucky ?"
» Une arme éveillée pour tuer : Winter is coming
» chut c'est le vent qui parle. Et qu'est-ce qu'il dit ? Je sais pas je parle pas le vent.. (bucky)
» Who the Hell is Bucky ?
» Journal de Bucky Barnes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Avengers RPG :: Welcome to the Game :: New York :: The Bronx-