N'hésitez pas à demander des liens et des rps aux nouveaux membres.
Privilégiez les Marvel , ils sont badass.
Bienvenue sur The Avengers on vous aime déjà.

Partagez | .
 

 We need to talk...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
bienvenue à new york
Bruce Banner
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 518
» ma tête : Mark Ruffalo
» association : Avengers
POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: 3 - Pouvoir en développement
» appartenance: 5 - Humain victime d\'expérimentation / Mutant 3&5

MessageSujet: Re: We need to talk...   Mar 21 Mar - 13:54

We need to talk...
Feat Natasha Romanoff


*C'est n'importe quoi...* *Que veux-tu dire?* *Mais regardez-le! Il ne sait pas quoi faire! Il ne profite en rien de ce moment! Si j'étais à sa place, je...* *Mais tu n'es pas à sa place. Tu es avec nous. Coincé ici. Car la volonté dont fait preuve Bruce pour nous tenir en laisse est tout simplement bien plus forte que l'émotion qui l'étreint à ce moment précis.* *C'est du gâchis. Il ne sait pas quoi faire. Il ne sait pas où placer ses mains. Il ne sait pas ce qu'il peut se permettre ou non. Un vrai...* *Gentleman. Regarde. Sens, comme il agit. Chacun de ses gestes est empreint d'une grande douceur, de délicatesse. Il ne veut pas perdre le contrôle, qu'un être comme toi vienne ruiner ce premier instant si pur qu'ils s'accordent.* *Ruiner!?! J'incarne tout ce qu'il a de plus bestial, de...* *Tu es un idiot.* *Arrête de me couper! Si je ne perdais pas mon temps avec toi, je serais déjà dehors!* *C'est justement pour cela que je suis là. Te distraire. T'empêcher d'atteindre une nouvelle fois ton but. Bruce pense que nous sommes tous là pour prendre sa place. Il ignore à quel point il se trompe. Que l'on peut aussi agir contre certaines facettes de sa personnalité, même celles qui ne sont pas aux commandes. Comme toi!* *Mais elle est si...* *Plus un mot! Tu es tellement focalisé sur ta petite personne, que toi-même ne profites pas de cela. Ouvre un peu ton esprit. Tu sentiras la chaleur de l'eau qui coule, le contact de cette peau si douce. Les mouvements... répétés... réguliers... La respiration qui s'emballe... Le...* *Quand je sortirai, et je sortirai, tu peux me croire... Je donnerai à la rouquine plus qu'elle ne pourra en...* *SILENCE!* *...* *...*

La bataille intérieure - bien que calme, il faut l'admettre - qui se déroule dans les recoins de l'esprit de Bruce s'interrompt donc sur le simple cri haineux d'une créature verte à la puissance démesurée. Pendant ce temps, le maladroit docteur Banner essaie de prendre part pleinement à ce qui se passe. Alors que sa respiration se fait plus saccadée, il conserve néanmoins le contrôle, yeux clos.

*Des années sans vivre ce genre de relation. Peux-tu comprendre ce qu'il ressent maintenant?* *Je...* *J'AI DIT SILENCE!*

La question posée était-elle seulement destinée à Fixit, ou bien le physicien se demandait si Natasha elle-même réalisait quel pas ils venaient de franchir ensemble? Et ce que cela pouvait représenter pour lui?


You won't like me when I'm angry...
bienvenue à new york
Natasha Banner
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 820
» ma tête : Scarlett Johansson

» association : Avengers & S.H.I.E.L.D
POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: 4 - Maîtrise quasi parfaite
» appartenance: 4 - Humain sur entraîné / Mutant 1&2

MessageSujet: Re: We need to talk...   Dim 26 Mar - 21:30



We need to talk...


« We make these memories for ourselves.
Where our eyes are never closing.
Hearts are never broken. »


Il y a dans cet instant quelque chose de surprenant, d’unique. Elle serait influencée par un tout autre monde elle dirait “magique”. Mais Natasha a toujours été quelqu'un de pragmatique. De censé. Ce n’est pas de la magie. C’est une lutte de tous les jours qui trouve la plus belle des conclusions. Ils ont gagné cet instant à force de patience. De petits gestes anodins, des sourires et du calme. Lutter contre les doutes, lutter contre la peur et tout ce que leur passé a fait d’eux. Cet instant c’est la preuve qu’ils sont plus que ces Avengers, plus que cette assassin et cette créature pleine de rage. Ils sont deux êtres capables de plus. Capable de cela…

Cela ? De l’amour, parce que même si ni lui, ni elle ne prononcera ce mot, il ne s'agit pas d’autres choses que de l’amour. Ils sont capables de faire battre leurs cœurs à l’unisson. Capables de s’unir dans une passion retenue et pourtant brûlante. Si elle a conscience de ce que cela représente ? Oui parce que même si elle profite de chaque instant de chaque sensation, elle demeure dans la retenue. Dans un contrôle. Elle si passionnée en temps “normal” maîtrise chaque geste, chaque mouvement qui l'envahit. Cette vague qui la submerge, ce plaisir qui imprime chacun de ses mouvements, de ses baisers, tout est gardé sous contrôle… Autant que possible. Elle ne veut rien perdre de ces secondes, imprimer chaque sensation, chaque geste, chaque respiration. Cela tourne presque à la survie.

Ses mains se retiennent à Bruce, et inscrivent dans chacune de ses cellules le souvenir de ces minutes qui s'égrainent avec plaisir et douceur. Cette danse là ? Natasha pensait la connaître, pensait la maîtriser… un peu. Mais à cet instant, alors qu’une sensation nouvelle l’étreint, elle réalise, elle comprend que tout cela est bel et bien nouveau pour elle, qu’elle n’a jamais éprouvé cela avant lui. Un frisson de plaisir la parcourt, incontrôlable et incontrôlée. Un désir qui franchit ses lèvres dans un soupir langoureux. C’est tout son corps qui se cambre alors qu’elle se laisse emporter vers ces limites qu’elle n’avait pas encore éprouvé avec lui.

Se laisser emporter, emmener, guider par lui, par ses mouvements… Il y a quelque chose de naturel, de simple dans cet instant et pourtant de tellement passionnel et charnel. On croirait presque que à de l’intuition, à un présage comme si Natasha savait que cet instant était plus particulier encore que le palier franchit. Sur fond d’Épuration ce moment est bel et bien unique… Cette voix rauque qui est la sienne donne à ses soupirs, à ses gémissements un accent particulier, révélant bien plus que ce qu’elle voudrait peut être avouer...

- Adrenalean 2016 pour Bazzart



Keep my heart

beating like a drum


bienvenue à new york
Bruce Banner
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 518
» ma tête : Mark Ruffalo
» association : Avengers
POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: 3 - Pouvoir en développement
» appartenance: 5 - Humain victime d\'expérimentation / Mutant 3&5

MessageSujet: Re: We need to talk...   Lun 27 Mar - 15:45

We need to talk...
Feat Natasha Romanoff


*Pourquoi s'inflige-t-il ceci?* *De quoi parles-tu?* *De la douleur?* *Oh, tu veux parler de cette lèvre inférieure qu'il mord si fort?* *Oui...* *Je pense que c'est un moyen de masquer le... plaisir qu'il prend derrière une sensation douloureuse qui lui évite de perdre le contrôle.* *Et ça marche?* *Je ne pense pas...*

Les différents facettes de Bruce, découvrant ce qu'il est en train de vivre pour la première fois depuis si longtemps, se posent des questions qui prêtent à sourire. Et pourtant, pourtant... C'est bien ce que Bruce fait. Maladroit, un peu pataud, il se demande s'il s'y prend comme il faut, si ce qu'il fait n'est pas trop ou pas assez... Il ne sait comment décrire cela. C'est peut-être même là le problème. Il cherche à intellectualiser quelque chose qui n'a pas à l'être, encore une fois. Il n'est pas dans le ressenti, dans l'instant.

Enfin... Ce n'est pas tout à fait vrai. Quelque chose va venir l'ancrer dans la réalité, et lui faire reprendre conscience de ce qui se passe. Un simple soupir. Une simple expression de ce qu'elle ressent, comment elle se sent, comment elle "apprécie" l'instant.

* Si je...* *NON!* *...*


Il y a des détails qui rendront fous certaines personnes. Un vêtement. Une façon de se tenir. Une partie du corps. Et bien qu'il n'en était pas conscient jusque-là, il semblerait que la petite faiblesse de Bruce, ce soit les sons, et ce genre de soupirs rauques en particulier.

Il n'en fallut pas plus pour que...

*Enfin. Il accepte enfin ce que la vie peut lui offrir. Ce n'est pas trop tôt.*


La respiration haletante, les yeux clos, il demeure immobile, l'esprit trop embrumé par cette vague qui vient de l'envahir, contractant alors chaque muscle de son corps. Il parvient à reprendre son souffle lentement, mais il n'en demeure pas moins immobile et silencieux.

L'eau continue de couler sur eux. C'est d'ailleurs le seul bruit que l'on entend maintenant. La chaleur qui se dégage est agréable, mais n'est en rien comparable à ce qui vient de se produire. Les pensées du scientifique se bousculent dans sa tête. Mais... Se bousculent-elles vraiment? N'est-il pas en train de faire le vide justement, après cet instant de bonheur - qu'il espère - partagé?


You won't like me when I'm angry...
bienvenue à new york
Natasha Banner
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 820
» ma tête : Scarlett Johansson

» association : Avengers & S.H.I.E.L.D
POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: 4 - Maîtrise quasi parfaite
» appartenance: 4 - Humain sur entraîné / Mutant 1&2

MessageSujet: Re: We need to talk...   Jeu 6 Avr - 22:44



We need to talk...


« We make these memories for ourselves.
Where our eyes are never closing.
Hearts are never broken. »


Se laisser emporter, emmener par ce moment, profiter de chaque seconde, de chaque instant. Jamais elle n’avait éprouvé cette sensation. Celle d’être complète, d’être bien. D’être elle-même aussi, parce que ce n’est pas une mission, ce n’est pas parce qu’il le faut qu’elle est là, contre lui. Mais parce qu’elle en a envie, parce que ce qu’elle éprouve pour Bruce ne pouvait plus s’exprimer par de petits mots, ou de petites attentions. Parce que c’est tout son corps qui voulait s’exprimer et lâcher prise. Lâcher prise, c’est exactement les bons mots. Perdre un faible contrôle, parce que lui aussi se laisse aller, savoir pertinemment qu’elle ne craint rien et voir que lui aussi l’accepte. Ne pas se retrouver face un être gris ou vert, mais garder sous ses doigts les sensations de ce corps proche et pourtant inconnu. Voilà qui a de quoi enivrer chaque sens de la petite rousse qui soudainement n’est plus rien de ce qu’on lui connaît. Emportée par chaque sensation, comprenant que plus rien ne céderait à cette instant, elle se laisse simplement aller entre les bras de son amant.

Voilà une normalité qu’elle ne connaissait pas et qu’elle embrasse avec passion. Jusqu’à cette passion, jusqu’à cet instant. Et puis vient le silence, plus un mot, juste le bruit de l’eau et le son de leurs respirations qui s’entremêlent et tentent de retrouver un apaisement, ne serait-ce que minime. L’eau qui coule le long de son dos provoque un nouveau frisson. Ses doigts glissent le long du dos de Bruce, cherchant à prolonger ce moment de plénitude. Naturellement elle est venue se blottir contre lui, sa tête s’enfouit contre sa nuque, elle inspire profondément avant de finalement venir poser son front contre le sien. Son regard plonge dans celui de Bruce, tandis que son nez effleure le sien avec la même douceur. Elle attend de voir si il arrive à reprendre son souffle, si son esprit est là, encore un peu avec elle. Un sourire traverse ses lèvres avant qu’elle ne vienne l’embrasser avec douceur. Une de ses mains remonte avec douceur entre ses cheveux, l’effleure et tente de prolonger encore un peu cet instant en laissant ses doigts glisser sur sa joue comme pour mieux capter son attention, sa présence. Un baiser posé sur ses lèvres,preuve si il en fallait encore une que cet instant était bel et bien partagé.

Raccrocher la réalité, retrouver la douceur de cet instant qui est le leur, et en même temps ne surtout pas percer cette bulle qui maintenant n'appartient qu’à eux,ses doigts continuant d’effleurer le visage de Bruce, se glissant jusqu’à sa nuque, et après ce long silence elle finit par murmurer contre ses lèvres « Tu vas bien ? » Se reblottissant contre son torse elle souffle alors de nouveau au creux de son oreille « Je t’aime… »

- Adrenalean 2016 pour Bazzart



Keep my heart

beating like a drum


bienvenue à new york
Bruce Banner
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 518
» ma tête : Mark Ruffalo
» association : Avengers
POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: 3 - Pouvoir en développement
» appartenance: 5 - Humain victime d\'expérimentation / Mutant 3&5

MessageSujet: Re: We need to talk...   Lun 17 Avr - 9:49

We need to talk...
Feat Natasha Romanoff


La tête baissée, les yeux clos, Bruce ne se concentre plus que sur une chose: rien. Son esprit vadrouille, c'est le vide sidéral dans sa tête. Sa respiration devient lente, bruyante, alors qu'il s'appuie d'une main contre l'une des parois de la douche.

Il profite de chaque sensation que son épiderme lui transmet. De la plus petite goutte d'eau brûlante qui coule sur lui à la douceur de la peau de la femme qui se tient contre lui. Celle de ses lèvres, qui viennent l'embrasser et lui sourire.

Il a du mal à réaliser qu'il a surmonter ses peurs, sa condition pour faire quelque chose qu'il ne pensait plus possible, étant donné ce qu'est devenue sa vie. Et quand l'Agent Romanoff lui demande s'il va bien, il prend pas la peine de parler. Il ne fait qu'une petite mouvement de la tête, lui confirmant que "oui", tout va bien. En fait, il n'a pas souvenir de s'être déjà senti mieux.

Il faut dire que ces derniers temps, il n'a pas eu la vie dont tout le monde rêve. Et cet instant partagé, inattendu, et certainement la bouée de sauvetage qui l'empêchera de perdre pied à l'avenir. Enfin, il l'espère. S'ensuit quelque chose d'encore plus inattendu.

Enfin, inattendu pour Bruce Banner, car pour quelqu'un de normalement constitué, faire part de ses sentiments dans ce genre de situation, c'est d'une évidence déconcertante. Et pourtant... Notre cher scientifique ne sait trop quoi répondre quand la rouquine lui dit qu'elle l'aime. Attention, il n'a pas de doute sur la nature des sentiments qu'elle a pour lui, ni de ceux qu'il éprouve à son égard. C'est juste que parler aussi "crument" de cela...

Alors, que vas-tu faire Banner? "Affronter" cette situation comme un homme, ou simplement être Bruce Banner, l'homme dont la maturité sentimentale est de dix en-dessous de zéro?

- Je... Il marque une pause pour se reprendre. Je ferai en sorte que cela ne change jamais.

Elle sait - enfin l'espère-t-il - que les sentiments qu'il a pour elle sont forts. autant que ceux qu'il a pour lui. Et possible, probable même, qu'elle aimerait l'entendre lui dire ces trois petits mots. Pourtant, pour une raison tout à fait inconnue et qui touche bizarrement bon nombre d'hommes, quand il faut se dévoiler un peu, bah les choses prennent un tournant étonnant. Et Banner vient de laisser passer sa chance de révéler très clairement qu'il l'aimait également.

Même si... ce qui vient de se produire, cet instant à la limite entre la magie, la réalité et la fiction, est tout aussi révélateur que trois mots prononcés sous le jet d'eau d'une douche, dans un coin perdu de l'Amérique.

Il reste ainsi contre elle, immobile, sourire aux lèvres. Sourire qu'elle ne peut pas voir, puisque Bruce vient d'appuyer sa tête sur son épaule. Toujours les yeux fermés, les sens en éveil, et ceinturant de ses bras le corps de la jeune femme.




You won't like me when I'm angry...
bienvenue à new york
Natasha Banner
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 820
» ma tête : Scarlett Johansson

» association : Avengers & S.H.I.E.L.D
POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: 4 - Maîtrise quasi parfaite
» appartenance: 4 - Humain sur entraîné / Mutant 1&2

MessageSujet: Re: We need to talk...   Dim 23 Avr - 17:56



We need to talk...


« We make these memories for ourselves.
Where our eyes are never closing.
Hearts are never broken. »


Elle sentait sa respiration contre son épaule, la chaleur de ses mains sur son dos, la force de ses bras qui la ceinturait. Sa respiration lente qui appelait ce silence autour d’eux. En douceur Natasha libéra ses bras de cette étreinte, pour qu’ils puissent rejoindre les cheveux de Bruce. Avec cette même douceur elle avait entourer sa nuque pour glisser ses mains entre les cheveux trempés de son amant, les effleura. Ô bien sûr elel savait, elle savait que ces petits mots lâchés tels une confidence trouvaient un écho dans ses mots à lui. Elle ne demandait pas à ce qu’il les lui répète. Être là, entre ses bras, avoir vécu cet instant avec lui cela signifiait bien plus pour elle que des mots qui se perdraient avec le temps. En douceur elle posa sa tête contre son épaule, pris une profonde inspiration, avant de rester immobile à son tour.

Il fallut de longues minutes à Natasha pour se remettre en mouvement. Cela commença par un mouvement de tête, son visage cherchant le sien pour embrasser ses lèvres avec douceur, effleurer son nez du sien. Une fine inspiration traversa ses lèvres avant qu’elle ne pose son front contre le sien. « Je crois que si l’on reste ici, on va se dissoudre… » Un petit rire traversa ses lèvres, et naturellement elle revint se nicher contre son torse. « Pourtant j’aimerai ne pas bouger de là, mais le ballon d’eau chaude ne tiendra pas ça c’est certain… » Son regard vint croiser le sien, elle se hissa sur la pointe des pieds et retrouva ses lèvres, l’embrassa avec la même passion qu’il y avait encore quelques instants. Mais elle savait aussi qu’il était inutile de jouer avec le feu, que l’étape franchie était importante. Alors elle posa de nouveau son front sur le sien, ses bras autour de sa nuque. Un murmure franchit alors ses lèvres « Ça te dit si on sortait d’ici, que l’on allait faire ce tour dont on avait parlé, juste nous deux et le calme de la compagne ? » Un sourire traversa ses lèvres puis un baiser fut poser sur le front de Bruce.

Chacun de ses gestes étaient emplis d’une douceur inédite et probablement bienvenue pour Bruce, comme pour elle. De longues minutes s’écoulèrent encore avant qu’elle ne se décide à sortir. Elle laissa à son amant le choix de la suivre ou non. Elle s’enroula dans une serviette de bain, et se plaça face au miroir. Lentement elle ramassa ses cheveux qu’elle rassembla en un chignon, pour mieux se sécher ensuite. Son regard dans le miroir guettait la présence du Docteur derrière elle.

- Adrenalean 2016 pour Bazzart



Keep my heart

beating like a drum


bienvenue à new york
Bruce Banner
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 518
» ma tête : Mark Ruffalo
» association : Avengers
POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: 3 - Pouvoir en développement
» appartenance: 5 - Humain victime d\'expérimentation / Mutant 3&5

MessageSujet: Re: We need to talk...   Lun 24 Avr - 16:16

We need to talk...
Feat Natasha Romanoff


Quand l'agent Romanoff lui propose d'aller faire un tour à l'extérieur, Bruce acquisse silencieusement, affirmant vouloir cela d'un simple mouvement de la tête. Avant de sortir, il s'accorde une petit instant pour lui seul, sous l'eau chaude. Eau dont il augmente encore un peu la température.

Les mains posées contre la paroi de la cabine, il regarde le bac à douche et les gouttes qui quittent son visage pour aller s'écraser au sol. Il tente de comprendre ce qui vient de se produire. Non, pas... l'acte en lui-même, mais comment, malgré un emballement de son rythme cardiaque, il a pu garder sa forme "humaine". La dernière fois, une version pervertie de ce qu'il est avait pris le dessus, et les rares occasions qui s'étaient présentées avant n'avaient rien donné, puisqu'il faisait tout pour que les choses n'aillent pas trop loin.

Pour lui-même, il murmure donc un "Comment est-ce possible..."

Il sait qu'intellectualiser ce qui vient de se passer n'est pas super "romantique" ou magique. C'est juste qu'il aimerait bien comprendre comment il a pu parvenir à cela. Quel mécanise s'est enrayé pour empêcher sa transformation.

Il aura tout le temps de trouver réponse à cela plus tard. Il coupe l'eau et sort finalement de la douche à son tour, se saisissant d'une serviette. Par l'intermédiaire du miroir, il regarde la rouquine. Un petit sourire mêlant satisfaction et bien-être s'affiche sur son visage.

Se séchant grossièrement, il passe derrière Natasha, laissant une main glisser de sa hanche vers son dos, pour finalement rompre le contact quand il se dirige vers la chambre. Il enfile une tenue confortable, dont on taira la couleur, pour ne pas faire offense au bon-gout de tous.

Assis sur le lit, la serviette couvrant sa tête, il a les coudes appuyés sur ses genoux. Les yeux rivés sur le sol, il tend l'oreille pour savoir ce qu'est en train de faire mademoiselle Romanoff.

Mais contrairement aux croyances populaires, les hommes peuvent se concentrer sur plusieurs choses à la fois. Enfin, à cet instant précis, c'est ce que fait Bruce. Car en même temps qu'il écoute, qu'il est attentif à ce que peut faire Black Widow, le docteur Banner, scientifique jusqu'au plus profond de son être, dessine mentalement des schémas dans lesquels il inscrit différentes théories concernant... Vous savez quoi.

Et un claquement de langue trahit son inaptitude à trouver une réponse pour l'instant.




You won't like me when I'm angry...
bienvenue à new york
Natasha Banner
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 820
» ma tête : Scarlett Johansson

» association : Avengers & S.H.I.E.L.D
POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: 4 - Maîtrise quasi parfaite
» appartenance: 4 - Humain sur entraîné / Mutant 1&2

MessageSujet: Re: We need to talk...   Dim 7 Mai - 14:51



We need to talk...


« We make these memories for ourselves.
Where our eyes are never closing.
Hearts are never broken. »


La suite du programme semble convenir à l’un comme à l’autre, c’est donc après de longues minutes contre son amant que Natasha avait fait le choix de quitter la chaleur de la douche. Elle avait probablement éprouvé le besoin de Bruce de se retrouver seul, quelques minutes, un instant. Et c’est naturellement qu’elle voulait lui accorder cela, veillant malgré tout sur lui. Le silence des premiers moments, fut bientôt rompu par le faible murmure de Bruce. Intriguée Natasha se retourna légèrement et esquissa un sourire sans intervenir. Elle savait que comprendre était quelque chose d’aussi naturel que de respirer pour elle. Alors pourquoi l’en empêcher ?

Rapidement, la douche se stoppe et c’est naturellement qu’elle lui tend la serviette dont il se servira ensuite. Croisant son regard, un sourire semblable au sien se dessine sur ses lèvres pulpeuse, avant de les fermer en sentant sa main. Et même si cette caresse ne dure pas, et qu’elle sait qu’il quitte finalement la pièce. D’un commun accord silencieux, elle continue de se préparer dans la salle de bain. Lui laissant tout le loisirs de profiter du calme de leur chambre. Ce qu’elle fait pendant ce temps ? Sécher ses cheveux, les rattacher en un chignon décoiffé. Pour le reste ? Tout comme Bruce, tout se trouve dans la chambre.

C’est donc silencieusement que Natasha se dirige vers la pièce, ses pieds ne faisant pas de bruit sur le sol. Rien ne peut indiquer à son amant qu’elle s’approche. Qu’elle a quitté la salle de bain ? Oui puisque aucun bruit ne provient de la salle de bain… Lentement elle s’est dirigé derrière lui, et avec la même légèreté elle s’est hissée sur le matelas. Et tandis que Bruce claque de la langue face à ce grand questionnement qui est le sien, les bras de Natasha viennent lentement entourer sa taille, se posant sur son torse. Sa tête est venue se placer contre son dos , tandis que ses jambes repliées se sont placées de part et d’autre de lui. Avec la même douceur elle vient poser ses lèvres sur sa nuque avant de souffler « Tu as besoin d’aide pour y voir clair ? » Natasha n’était pas spécialement une adepte du “parlons pour comprendre”, du moins en général, mais avec Bruce,pour lui, elle tentait de faire des efforts. Et si l’aidait à comprendre tout cela pouvait soulager son esprit cartésien alors elle tenterait de faire au mieux.

Se redressant légèrement elle attrape en douceur la serviette posée sur les cheveux de Bruce et vient glisser son visage près du sien avant de les recouvrir avec. Un petit sourire se dessine, et dans un murmure elle souffle « On arrivera peut être à mieux réfléchir bien caché comme ça… » Un petit rire raisonne avant qu’elle ne murmure de nouveau « Dîtes moi tout Docteur… » Petite moue adorable son menton posée sur son épaule.

- Adrenalean 2016 pour Bazzart



Keep my heart

beating like a drum


bienvenue à new york
Bruce Banner
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 518
» ma tête : Mark Ruffalo
» association : Avengers
POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: 3 - Pouvoir en développement
» appartenance: 5 - Humain victime d\'expérimentation / Mutant 3&5

MessageSujet: Re: We need to talk...   Lun 15 Mai - 17:28

We need to talk...
Feat Natasha Romanoff


Si au départ, il était relativement attentif à ce qui se passait autour de lui, il faut bien reconnaitre qu'à un moment, il perd pieds avec la réalité. Complètement perdu dans ses pensées, il n'entend pas du tout les déplacement de Black Widow. Il sent à peine les mouvements du matelas quand la jeune femme se meut jusqu'à lui. Ce que lorsqu'il sent la douceur des lèvres de la rouquine se poser contre sa nuque qu'il est tiré de ses pensées.

- Je ne comprends pas comment c'est possible, dit-il d'un air contrit, avant de se reprendre. Attention, je ne... C'est... C'était vraiment... Vraiment super... C'est juste que... Il cherche à formuler une phrase qui ne sera ni blessante, ni déplacée. Il faut donc exclure tout allusion à ses précédentes tentatives qui n'ont pas abouti - et ce, avec une autre femme. Hum... Physiologiquement, cela ne devrait pas être possible. Pas sans...

Pas la peine qu'il s'enfonce plus dans une explication purement théorique - d'autant que Natasha sait comment cela s'est passé la dernière fois, avec l'apparition du Hulk Gris. Mais lui... Il ne sait pas. Il aura beau se triturer les méninges pendant des heures, cela ne changera rien au fait que ce qui vient de se passer est bien arrivé. Et il ne s'en plaindra pas! Entre nous, qui le ferait?

Laissant glisser ses mains sur les jambes de la danseuse qui l'entourent, il affiche un sourire, alors qu'il prend une grande inspiration. Et quand il expire, ses épaules s'affaissent, et il se penche alors en avant. Il aime tellement cette proximité, ce contact. Il essaie d'écarter de son esprit les bribes de théories qui commencent à germer bien malgré lui. D'écarter les questions qui supposent que pour ce coup-ci, il a juste eu de la chance, mais que ce n'est pas prêt de se reproduire...

Bref, secouant sa tête, comme si un mouvement physique pouvait remettre en ordre le chaos qui règne dans sa tête, il penche finalement la tête sur le coté, pour regarder la rouquine en coin.

- Tu es prête?

Non, il ne voit pas si elle est prête ou pas. Il ne l'a pas vu ni entendu arriver. Et ils sont tous les deux, la tête cachée sous une serviette de bain, l'un contre l'autre, et elle est derrière lui. Donc non...

Marcher au grand air, après ce qui vient de se produire... Un enchainement de petits instants plaisants qu'il souhaite pouvoir revivre chaque jour...





You won't like me when I'm angry...
bienvenue à new york
Natasha Banner
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 820
» ma tête : Scarlett Johansson

» association : Avengers & S.H.I.E.L.D
POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: 4 - Maîtrise quasi parfaite
» appartenance: 4 - Humain sur entraîné / Mutant 1&2

MessageSujet: Re: We need to talk...   Jeu 18 Mai - 19:36



We need to talk...


« We make these memories for ourselves.
Where our eyes are never closing.
Hearts are never broken. »


Bien installée au creux de sa nuque, elle profite de cet instant qui n’appartient qu’à eux. Ô bien sûr certains couples seraient déjà partis dans une dispute mémorable simplement parce que l’un des deux aurait tenté d’intellectualiser ce qui venait de ce passer. Mais Natasha n’est pas vraiment comme ça. D’ailleurs elle ne sait pas comment elle aurait réagit si cela était venu de quelqu’un d’autre. Mais c’est Bruce elle l’a, pour ainsi dire, toujours connu ainsi. Et face à cette situation inédite, elle ne peut que comprendre son envie de le saisir à sa manière. Alors elle se fait légère, et étonnement douce, elle que l’on qualifiait si facilement de “machine à tuer”, la voilà si humaine. Cacher avec lui sous cette serviette qui les coupe un peu plus du monde, Et quand il dit ne pas comprendre, lui assurer que cela n’aurait pas dû arriver, elle comprend tout aussi silencieusement sa référence à ce Hulk Gris qui avait tout détruit sur son passage. En douceur elle pose ses lèvres sur son épaule avant de finir sa phrase pour lui « Sans émergence de ce Hulk Gris ? »

En sentant ses mains sur ses jambes, elle se laisse mener par cette profonde inspiration qu’il prend, son corps suivant celui de son amant, elle vient lentement entourer son torse de ses mains, l’effleurant en douceur « Peut être que la partie de toi qui voulait cet instant a été plus forte que lui… En te laissant aller tu ne lui donner plus aucune raison d’émerger... » sa main gauche vient alors se nicher entre ses cheveux bruns, jouant avec du bout des doigts. L’idée que, dans tous ces morceaux de lui dont il avait parlé, certains pouvaient lui venir en aide lui effleura l’esprit, mais elle se retint de le formuler à haute de voix de peur de se retrouver sur une mauvaise piste ou déclencher quelque chose de plus grand. C’est avec une infinie douceur qu’elle l’incita à tourner son visage vers elle lorsqu’il cherche son regard. Et si il lui demande si elle est prête, Natasha, elle, vient poser ses lèvres sur les siennes suavement. Terminant ce baiser sur son nez effleurant le sien, elle finit par souffler « Je dois encore m’habiller... » Un second baiser posé sur sa tempe en dans un murmure elle demande « Ça va aller ? »

Elle préfère s’en assurer avant de reculer. De nouveau elle s’est faite légère, prenant la direction des armoires, elle y attrape un jean, mais au lieu de se contenter d’un soutien gorge violet  elle fouille dans la partie de Bruce et en sort une chemise de la même couleur. Nouée savamment sur le bas et largement déboutonnée vers le haut. Si Bruce était encore à ses pensées, elle se faisait la promesse de lui changer les idées, Quitte à lui prouver que tout cela n’était pas dû à de la chance, mais bien à lui, à eux. Lentement elle vient se replacer face à lui, et ôtant la serviette de sa tête elle esquisse un sourire en coin mutin et adorable « Maintenant je suis prête… » Un sourire au coin des lèvres elle a croisé ses mains dans le dos et attend de voir le petit effet que son idée va produire…

- Adrenalean 2016 pour Bazzart



Keep my heart

beating like a drum


bienvenue à new york
Bruce Banner
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 518
» ma tête : Mark Ruffalo
» association : Avengers
POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: 3 - Pouvoir en développement
» appartenance: 5 - Humain victime d\'expérimentation / Mutant 3&5

MessageSujet: Re: We need to talk...   Lun 22 Mai - 21:07

We need to talk...
Feat Natasha Romanoff


*I am always Angry*

Il y a de ça quelques années maintenant, le monde était en proie à une attaque sans précédent. Venus d'un autre monde, des extra-terrestres, dirigés par Loki, le frère de Thor, prenaient New-York d'assaut. Et alors que la situation semblait désespérée, avec l'arrivée de monstres volants semblables à des baleines de l'espace, l'une des prédictions de Tony Stark se réalisa: le scientifique Bruce Banner, chevauchant une vieille moto, rejoignit le groupe composé de Thor, Steve Rogers, Clint Barton, Tony donc et Natasha Romanoff.

Là, alors que la menace était imminente, Captain America "invita" le physicien à se mettre en colère. Ce à quoi l'alter-ego de Hulk répliqua...

*I am always Angry*

Quand la rouquine demanda à Bruce s'il allait bien, il resta muet. Mais d'un simple mouvement de la tête, il acquiesça. Oui, ça allait, même si la situation lui échapper, d'un point de vue intellectuel. Il la suit du regard, il la regarde se diriger vers l'armoire. Il détourne un petit moment les yeux, mais c'est plus fort que lui, ils finissent par revenir sur elle. Et quand elle revient, il ne peut réprimer un sourire. Un sourire qui vient égayer son visage, dont la mine presque triste n'allait pas du tout avec l'ambiance qui devrait régner dans la pièce.

Il ne peut la lâcher des yeux. Cette façon de se vêtir. Ces cheveux encore un peu humide. Cette peau pâle. Ces yeux clairs...

*I am always Angry*

Comment expliquer cela? Est-ce qu'en fait, il a compris que pour déclencher les transformations en monstre vert au potentiel destructeur incroyable, il lui suffit d'être tout le temps en rogne? Et qu'ainsi, il peut conserver une forme humaine, malgré une "agacement" assez intense? Possible. Et si, en cet instant d'intimité partagée, la formule se devait d'être remaniée?

Lentement, le docteur Banner se lève, laissant ses bras le long du corps. Il reste ainsi, immobile, pendant ce qui lui semble être des heures, alors qu'en définitive, cela ne dure pas plus de quelques secondes. Il fait alors quelques pas vers Natasha, et se laisse envahir par son simple... désir.

Alors qu'il n'est qu'à une dizaine de centimètres d'elle, il glisse son bras droit autour de sa taille, et l'attire contre elle. Il l'embrasse dans le cou, la mordille, en douceur, avant de venir chercher ses lèvres. L'initiative dont il fait preuve... La fougue, à la limite de la sauvagerie, qui l'anime tranche tellement avec ce qu'il a l'habitude de montrer... C'est sans ménagement que son second bras vient ceinturer la demoiselle, et qu'il finit par la soulever. Il se dirige ensuite vers le lit. Et là...

*I am always Angry*

Avec une certaine force, il défait - arrache, peut-être? - la chemise qu'elle avait si bien attaché. De son coté, l'animalité dans ses mouvements, ses gestes... Il y a des signes qui ne trompent pas. Comme ses ongles, qui viennent griffer la jeune femme dans le dos. Comme ces petites morsures qu'il lui inflige... Sur les lèvres, dans le creux du cou, au niveau de l'oreille... Inutile de dire qu'en dépit de tout cela, il ne brusque rien, il a simplement réalisé une chose.

Dans sa vie, des occasions de vivre des instants comme celui-ci, cela ne se représentera pas. Et on ne parle pas ici d'un simple coup d'un soir, mais bien d'un moment d'intimité, de lâché-prise, qu'il peut étreindre de toutes ses forces. Il partage ici un moment de pur plaisir avec l'être aimé. Et dont il sait être aimé en retour. Dans une vie, qui peut se vanter d'avoir pu vivre cela?

Mais pourquoi n'a-t-il plus peur de ce fameux Hulk Gris? De cette facette de sa personnalité qui portera plus tard le nom de Joe Fixit et qui représente tous ses plus bas et vils instincts? Est-ce qu'il a su contourner le problème, de la même manière qu'il a su dompter - pas tout le temps, nous sommes d'accord - la violence de Hulk - le vrai, le vert? Peut-être que c'est ce qu'il a réalisé il y a simplement quelques minutes, avant de prendre la situation en main, et de se retrouver à nouveau tout contre elle, de sentir son souffle au creux de sa nuque, de glisser ses mains dans sa chevelure rousse...

*I am always... in love?*





You won't like me when I'm angry...
bienvenue à new york
Natasha Banner
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 820
» ma tête : Scarlett Johansson

» association : Avengers & S.H.I.E.L.D
POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: 4 - Maîtrise quasi parfaite
» appartenance: 4 - Humain sur entraîné / Mutant 1&2

MessageSujet: Re: We need to talk...   Sam 3 Juin - 21:46



We need to talk...


« We make these memories for ourselves.
Where our eyes are never closing.
Hearts are never broken. »


Il existe des personnes qui sont faites pour être toujours égales à elle même, d’une certaine façon Natasha fait partie de celle-là. Et d’un autre côté il existe des gens qui eux sont fait pour vous surprendre, et Bruce semble faire partis de ceux là. Pourquoi ? Parce que tout ce qui arrive à partir de cette seconde le prouve.

Habillée, prête à sortir, Natasha était donc là, face à son amant. Cet air pensif, en pleine réflexion qui était le sien avait capté l’attention de la rouquine. Elle s’était un moment donné inquiétée de le voir se redresser de la sorte, immobile, les bras le long du corps. Elle avait incliné la tête sur le côté comme pour mieux tenter de croiser son regard. Le voyant approcher ? C’est un sourire doux sur ses lèvres rouges qui l’accueille. Cette main sur sa taille l’amuse, et c’est naturellement qu’elle a glissé ses bras autour de sa nuque pour se donner un meilleur équilibre. Des frissons l’envahissent littéralement lorsqu’elle le sent faire. Des frissons à la hauteur de sa surprise, elle qui ne s’attendait pas à cela n’en est pas moins ravie, le voir ainsi lâcher prise fait partie de ces petites victoires qu’ils remportent au quotidien. Mais c’est quand elle est soulevée et saisie, que cette même surprise dessine un sourire plus charmeur sur ses lèvres. Elle se prête à ce jeu là sans le moindre problème, le voir ainsi lui plaît plus qu’elle ne pourrait l’avouer. Ses mains se glissent entre ses cheveux, l’attirent à elle un peu plus tandis qu’elle répond avec la même fougue.

Allongée sur le lit, son regard croise celui de Bruce et un léger soupire de plaisir traverse ses lèvres. Rares étaient les fois où Natasha avait pu faire preuve d’une telle forme de séduction avec lui, de dévoiler cette facette plus charnelle de sa personnalité. A ses côtés elle avait appris la beauté de la retenue, ce qu’il y avait de séduisant dans le désir plutôt que dans les actes. Mais à cet instant c’est lui qui réveille ce qu’il y a de plus sensuel en elle. Cette facette qu’il n’avait jamais réellement pu voir… Avec le même désir elle s’est redressée pour venir lui ôter son tee-shirt. Des gestes rapides avant qu’elle ne se laisse aller sous les différentes attentions qui sont les siennes, mais qui toutes la font vaciller vers ce plaisir inédit. Si Bruce peut se vanter d’une chose à partir de ce soir ? Avoir fait succomber Natasha sans qu’elle n’aie eu le temps de comprendre ce qui lui arrivait. Et si la surprise avait géré la majeure partie de ses réactions, c’est à présent son désir pour lui qui revenait sur le devant. Si un instant elle offre sa nuque à chacune de ses attentions bientôt ce sont ses lèvres qu’elle veut retrouver, embrasser avec passion et désir, la sensation de son corps contre le sien qu’elle veut redécouvrir. Sa main glissant dans la sienne elle s’étend sur le matelas tout en l’attirant à elle dans un mouvement lent et charmeur.

Ces instants aussi volés soient ils, aussi rares seront ils, elle ne veut pas s’en priver, ne veut pas les tenir à l’écarts parce que comme lui elle ne sait pas de quoi leur avenir sera fait. ce qu’elle sait à cette seconde c’est que ce qu’il éprouve pour elle est suffisamment fort pour qu’il parvienne à mettre à distant celui qui est la source de ses plus grandes craintes :Hulk. Peu importe sa couleur, sa signification, chacun des deux êtres qu’elle a eu à affronter ne semblent pas en mesure d’interrompre ce moment. Alors quand une nouvelle fois elle sent la morsure de ses lèvres sur sa peau, c’est sans aucune retenue qu’un gémissement de plaisir s’échappe de ses lèvres pour se réfugier au creux de l’oreille du Docteur Banner. Si ce moment ne doit appartenir qu’à eux, elle n’a aucune raison de garder sous silence le désir qu’il éveille en elle…

- Adrenalean 2016 pour Bazzart



Keep my heart

beating like a drum


bienvenue à new york
Bruce Banner
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 518
» ma tête : Mark Ruffalo
» association : Avengers
POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: 3 - Pouvoir en développement
» appartenance: 5 - Humain victime d\'expérimentation / Mutant 3&5

MessageSujet: Re: We need to talk...   Mar 13 Juin - 21:37

We need to talk...
Feat Natasha Romanoff


Nous sommes dans l'un de ces moments où les actions des gens présents défient toute logique. Alors que jusqu'à il y a encore quelques instants, Bruce Banner semblait avoir renoncé à tout ce qui pouvait faire partie d'une vie amoureuse plus ou moins normale, le revoici en train de balayer d'un revers du bras les doutes et les peurs qui étaient accrochés à son âme.

Ce n'est pas la peine de rentrer dans le détail, tout le monde sait ce qui peut se passer entre la rouquine et le scientifique. Non? Quoi, vous n'avez pas la moindre idée de ce qui pourrait se produire quand on accorde à quelqu'un une chose qu'il se refusait depuis des années, pensant que cela ferait plus de mal que de bien et qui se rend compte que c'est une source de bien-être sans commune comparaison?

Tout ce que l'on peut dire sur ce qu'ils font, c'est à la limite décrire les différents lieux dans lesquels les amants laissent parler leurs envies.

Il n'a jamais été fait d'allusion à cela, mais il semblerait que l'agent Romanoff dispose d'une salle équipée d'une table de billard. D'une table de billard robuste et résistante, même. Et qui a été mise à rude épreuve. Nous ne reviendrons pas sur la cuisine, dans laquelle une bonne grosse partie de la discussion qui a précédé tout cela a eu lieu. Ni du salon, d'ailleurs. Premier endroit où Joe Fixit avait fait son apparition il y a quelques semaines de cela.

Là, Banner ne pense même plus au monstre gris. Il ne se souvient pas des mises en garde de "l'autre" Hulk, dans la petite prison mentale qu'il a appris à se créer avec Leonard - son psychiatre.

Non, là, tout ce qu'il fait? Il vit, tout simplement. Il fait les choses qui lui ont fait défaut depuis des années. Il s'accorde un bonheur qu'il a trop longtemps repoussé, les bras tendus. Et après leur petit circuit "Love", qui a traversé plusieurs pièces de la maison, et qui dura sur un long moment de la journée, le duo regagne finalement le point de départ: la chambre à coucher.

Là, allongé sur le dos, les bras en croix, à coté de Natasha, le docteur Banner regarde le plafond, un sourire béat aux lèvres - et semble bien être essoufflé après tout cela.

Sa respiration est forte, et son regard, bien que fixe, semble perdu dans le vide. Réfléchit-il encore? Non, pas du tout. Son esprit est loin. très loin de tout ce qui peut avoir attrait à la physiologie particulière qu'est la sienne. Il ne cherche plus à comprendre. Simplement, il ressent. Il vit l'instant. Là, il n'y a pas de crainte, pas de doute, pas de peur. Juste elle et lui, silencieux, et oserait-il même dire... heureux?





You won't like me when I'm angry...
bienvenue à new york
Natasha Banner
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 820
» ma tête : Scarlett Johansson

» association : Avengers & S.H.I.E.L.D
POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: 4 - Maîtrise quasi parfaite
» appartenance: 4 - Humain sur entraîné / Mutant 1&2

MessageSujet: Re: We need to talk...   Mar 20 Juin - 19:44



We need to talk...


« We make these memories for ourselves.
Where our eyes are never closing.
Hearts are never broken. »


Le secret des portes closes, un principe humain et fondamental à chacun. Une “presque” loi qui veut que, une fois la porte fermée, aucun de vos voisins ne peut imaginer ce qu’il se passe chez vous. Un principe qui s'applique aussi à cet instant. Pourquoi entrer dans les détails alors que tout est imaginable, que tout est dit en quelques mots. Deux êtres que la vie a malmené. Dont le karma semble plus lié à l’obscurité voir même à la mort qu’à la vie, finissent par se rencontrer et tomber amoureux. Dans ce simple état de fait tout est alors dit. Quand vous donnez un peu de bonheur à deux individus qui avaient appris à vivre sans, tout devient alors plus… Plus intense, plus passionnel, cela relèverait presque  de l’urgence vitale. Trop longtemps tenus à l’écart d’un bonheur simple, le moindre geste, le moindre regard met le feu au poudre. Impossible alors de  s’éloigner de celui qu’elle n’attendait plus, qu’elle n’attendait pas.

Progresser dans cette maison, c’est la redécouvrir et tenter de déjouer le mauvais sort. Des lieux rarement occupés sont soudainement envahis par la passion de deux amants. Ceux où les souvenirs ont été plus sombres ? Ils sont le théâtre de moments bien plus heureux. Cette maison n'est plus à elle, elle est à eux. Et c’est là toute la différence. Peu importe le temps qui passe, les heures qui s’ecoulent. Tout est mis de côté, le temps d’une parenthèse. Refermée par leur lit et le drap qui les recouvrent. Tout à commencé par ce lit partagé, et il semble être des plus accueillant à cet instant.

Si Natasha avait un temps été un peu en recule, préférant laisser Bruce retrouver son souffle. C’est avec douceur qu’elle revient se caler contre lui. Contre ses côtes, elle glisse en douceur jambe et bras gauches autour de lui. Se plaçant ainsi elle semble calquer sa respiration sur la sienne. Lentement son cœur puis son souffle suit le sien. Ses cheveux roux cascadant sur l’oreiller elle ferme les yeux quelques secondes avant de souffler en plaçant sa tête sur son torse pour mieux croiser son regard le moment venu. « On a bien fait de ne pas aller en ville finalement… »

Un petit sourire mutin accompagne sa phrase tandis qu’elle se hisse jusqu'à ses lèvres. Un baiser léger, pour ensuite mieux retrouver sa place entre ses bras.

Et soudainement les choses lui paraissent plus évidentes, plus naturelles. Elle n’a besoin de rien d’autres. Rien de plus. Et ce qui - en regardant Clint et Laura par exemple - lui paraissait incompréhensible devient soudainement bien plus évident. Le monde qu’elle trouvait si vaste et qu’elle ne pouvait résumer devient soudainement plus petit, et peut se restreindre à une seule et unique personne : Lui. Il finissait sa liste parce qu’elle savait l’importance qu’il avait pris. “Lui”. Et dans un souffle elle murmure « Je n’ai besoin de rien d’autres… »

- Adrenalean 2016 pour Bazzart



Keep my heart

beating like a drum


bienvenue à new york
Bruce Banner
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 518
» ma tête : Mark Ruffalo
» association : Avengers
POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: 3 - Pouvoir en développement
» appartenance: 5 - Humain victime d\'expérimentation / Mutant 3&5

MessageSujet: Re: We need to talk...   Dim 25 Juin - 17:52

We need to talk...
Feat Natasha Romanoff


La journée est maintenant bien entamée. Et après avoir découvert différentes choses l'un sur l'autre, ils ont pu entrevoir une lueur de bonheur... Le ciel a maintenant une teinte orangée, typique des couchés de soleil quand aucun nuage ne vient obstruer la vision que l'on peut avoir de l'immensité céleste.

Et c'est sous cet immense aplat de couleur chaude que le couple se déplace, main dans la main, comme s'ils n'étaient que deux personnes tout à fait ordinaires. Car oui, l'Agent Romanoff et le Docteur Banner trouvèrent la volonté de s'extirper du lit qu'ils occupaient pour aller faire cette promenade dont ils avaient parlé plus tôt dans la journée.

Silencieux, le scientifique est simplement... heureux. En cet instant, aucun pensée sombre ne vient ternir la gaité qui fait bondir son coeur. Il n'y pas pas de voix monstrueuse pour venir le mettre en garde. Le menacer de prendre sa place. De faire du mal à Natasha. De tout détruire aux alentours et qu'il serait jugé comme étant le seul responsable.

Non. Rien de tout cela. Il est parfaitement seul. Enfin, dans sa tête. Car sur un plan plus physique mais aussi émotionnel et sentimental, les choses sont désormais bien différentes. Si on lui avait dit il y a quelques mois quelle serait sa situation aujourd'hui, il rirait au nez de celui qui lui aurait annoncé. Mais là... Il ne peut que constater que cette chose qu'on appelle le destin, le karma, ou donnez-lui le nom que vous voulez! Bref: rien n'est là pour l'énerver ou lui faire peur.

En tendant l'oreille, il est encore possible d'entendre certains oiseaux chanter. Ce qui tire un petit sourire à Bruce. Il n'est pas ornithologue, mais difficile de ne pas être sous le charme de ce son mélodieux.

Et si pour l'instant, sa tête est "vide", il a tout de même gardé dans un petit coin de son esprit la phrase prononcée par Natasha quand ils étaient encore allongés. Quand elle disait n'avoir besoin de rien d'autre. Il sait à quoi elle faisait allusion. Il sait que ce n'est pas facile de renoncer à certaines choses, pour elle comme pour lui. Mais manifestement, la rouquine préfère faire le choix de passer outre ce non-choix qu'on lui a imposé, et d'accepter les petits bonheurs que la vie a encore à lui offrir.

Penchant la tête sur le coté, Banner rompt le silence.

- Tu reconnais quel oiseau c'est?

Oui, des fois, quand on a rien à dire, le mieux c'est de se taire, plutôt que de dire des banalités pareilles qui viennent gâcher un moment silencieux, mais complètement magique.



You won't like me when I'm angry...
bienvenue à new york
Natasha Banner
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 820
» ma tête : Scarlett Johansson

» association : Avengers & S.H.I.E.L.D
POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: 4 - Maîtrise quasi parfaite
» appartenance: 4 - Humain sur entraîné / Mutant 1&2

MessageSujet: Re: We need to talk...   Dim 2 Juil - 11:25



We need to talk...


« We make these memories for ourselves.
Where our eyes are never closing.
Hearts are never broken. »


Pouvoir mettre de côté le reste du monde, oublier que, ailleurs, les autres se déchaînent dans une vague de rage et de haine. Cela pourrait être au fond égoïste, mais dans ce monde qui ne leur avait pas laissé beaucoup de chance, cet instant a des allures de chance. Découvrir l’autre, le connaître mieux que le reste de leur équipe, autant que l’on se connaît soit même… Effleurer cette idée. Une chance que Natasha ne pensait pas vivre un jour avec un homme. Cette fois il était certain qu’elle mettait bien loin les leçons de la Chambre Rouge qui avaient encombré son esprit et obscurcit son avenir. Le tout conclu par un moment d’intimité que l’un et l’autre n’osait espérer, voir même imaginer. Alors oui pour beaucoup il y aurait eu une façon simple de faire : refermer cette bulle sur eux, ne pas quitter la chaleur des draps et attendre que le jour suivant se lève ou se couche, et faire cela indéfiniment.

Mais Bruce et Natasha ne sont pas vraiment de cela, et si l’un et l’autre ne dit rien, tout deux savent qu’un jour - et plutôt qu’ils ne l’imaginent - il faudra raccrocher les wagons de la réalité. Que dehors, cette fureur finira par les rattraper si ils ne font rien pour aider. Alors lentement ils tentent de ne pas se déconnecter, et continuer de profiter de ce bonheur rien qu’à eux est un équilibre fragile à trouver. Après avoir profiter l’un de l’autre dans la chaleur de leur lit commun, c’est finalement à la tombée du jour qu’ils ont décidé de profiter de l’ambiance extérieure. Lumineuse et encore agréable, sans nuages.

Natasha n’avait pas abandonné l’idée de “taquiner” Bruce, et si il y avait maintenant peu de chance pour qu’elle puisse enfiler sa chemise violette de nouveau - tout du moins pas avant recousu tous les boutons - elle avait emprunté un de ses tee-shirt. Un violet là encore, savamment noué à sa taille. Recouvert d’un gilet. De quoi affronter la fraîcheur qui commençait à tomber. Main dans la main les deux amants avançaient donc à la découverte des environs. Et tandis qu’il l’interroge sur ses connaissances ornithologiques, Natasha elle prend la main de son amant pour s’entourer de son bras, et mieux se caler contre son torse, la tête au creux de son épaule. Un instant elle reste silencieuse, réellement attentive, avant d’esquisser d’abord un non de la tête, qu’elle complète ensuite par quelques mots « Je crois ne pas être assez douée dans cette matière. Mais toi par contre tu sais reconnaître le chant des oiseaux vraiment ? » Si la question est plus légère que celle que la journée avait vu naître on pourrait presque croire que le jeu reprenait lentement ses droits…

- Adrenalean 2016 pour Bazzart



Keep my heart

beating like a drum


bienvenue à new york
Bruce Banner
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 518
» ma tête : Mark Ruffalo
» association : Avengers
POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: 3 - Pouvoir en développement
» appartenance: 5 - Humain victime d\'expérimentation / Mutant 3&5

MessageSujet: Re: We need to talk...   Sam 15 Juil - 18:29

We need to talk...
Feat Natasha Romanoff


Une douce brise se met à souffler alors que le couple continue sa promenade de manière nonchalante. Un petit air frais, léger, qui n'est là que pour confirmer l'état de bien-être qui les enveloppe.

Quand vient la réponse de la rouquine, concernant son aptitude ou non à reconnaitre le chant des oiseaux, Bruce Banner hausse un sourcil. Pourquoi? Parce qu'il est surpris. Surpris de découvrir qu'il y a des domaines où Natasha Romanoff n'excelle pas. Après un mois de vie commune, il ne lui avait pas encore trouvé ce genre de "défaut". Enfin... Toute proportion gardée, hein. Il faut dire qu'être un fin ornithologue n'est pas non plus une chose qui compte, pour lui comme pour elle, on dirait.

Quoi qu'il en soit, le scientifique choisit de faire part de son étonnement à la rouquine.

- Comment ça, tu n'es pas douée dans cette matière? Je pensais qu'au S.H.I.E.L.D, on vous aurait entrainé à reconnaître la faune locale... Histoire que, si on parvient à vous capturer et à vous conduire dans une contrée inconnue, vous puissiez dire "Oh, je reconnais ce chant! C'est un toucan du Pérou. Ils ne vivent qu'au Pérou... Nous sommes donc... au..."


Voila. En le disant, le physicien se rend compte de l'énormité de son raisonnement. De son absence totale de bon-sens. Et que sa phrase n'a rien à faire ici, en fait. "Désolé" marmonne-t-il, avant de relever un nouveau petit détail. Après avoir répondu, elle relance avec une nouvelle question. Le jeu aurait-il repris?

- Moi? dit-il, surpris. Un peu. Je ne suis pas un expert, loin de là. Mais j'ai vraiment beaucoup voyagé. Souvent seul, isolé. Avec les bruits de la nature pour seule compagnie. Donc sans être catégorique, je peux reconnaître certaines espèces, en effet...

Bon, sa réponse est un peu évasive, mais elle permet de relancer leur petit ping-pong interrogatif.

- C'est donc mon tour maintenant. Ainsi, si elle en doutait, elle a maintenant la certitude que: oui, le jeu reprend! Combien de temps as-tu vécu au maximum loin de tout confort? Dans les bois, une forêt, un désert... En ne survivant que grâce à ce qui te tombait sous la main?

Il ne cherche pas à comparer ce qu'elle et lui ont pu vivre. C'est simplement que, découlant de sa propre réponse à la question précédente, il se demandait ce qu'il en était concernant Black Widow.

Ils marchent toujours, sans destination réellement précise, il semblerait. Et ce n'est pas gênant. Ils passent un moment ensemble. Les doigts entremêlés. L'un à coté de l'autre. Ils profitent simplement, mais pleinement de cet instant.



You won't like me when I'm angry...
bienvenue à new york
Natasha Banner
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 820
» ma tête : Scarlett Johansson

» association : Avengers & S.H.I.E.L.D
POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: 4 - Maîtrise quasi parfaite
» appartenance: 4 - Humain sur entraîné / Mutant 1&2

MessageSujet: Re: We need to talk...   Mar 1 Aoû - 19:43



We need to talk...


« We make these memories for ourselves.
Where our eyes are never closing.
Hearts are never broken. »


Attentive, Natasha avance aux côtés de Bruce et laisse échapper un rire à l’explication de son étonnement. Amusée Natasha conclu même un « au Guatemala ? » Avant de rire à son tour. Oui Natasha savait parfois faire preuve d’un peu d’humour. Mais par contre c’est avec un peu plus de sérieux que l’espionne reprend quand Bruce s’excuse. « Je n’ai pas appris à reconnaître les oiseaux, mais la flore oui. Je me suis dit que ce serait plus utile. En forêt je suis une vraie scout parfois…  » Elle l’observe et esquisse un sourire « donc tu vois tu n’étais pas si loin que cela de la vérité. »  Alors oui pour sortir de cette gêne qui semble être celle de son amant à cet instant, elle reprend leur jeu de question réponse. Quelque chose d’assez simple, mais qui la renvoya soudainement à une vérité qu’elle avait gardé bien enfouie pour elle. Mais qu’elle ne pouvait plus cacher à lui, parce qu’elle savait que leur relation arrivait à un point où cela ne pouvait rester sous silence.

Néanmoins elle prend le temps de répondre toujours avec une certaine joie dans sa voix « Ah bah tu vois toi, tu le reconnaissais le toucan du Pérou ! ». Se recalant contre lui, elle prend le temps de quelques pas, comptant les années mentalement. « Hum avec Taras quand j’étais enfant, pendant ma formation à la Chambre Rouge, quelques temps avant que le S.H.I.E.L.D ne me trouve, les missions… » Comment continuer ? Comment finir par lui dire ce qu’elle a si longtemps caché ? Faire preuve d’honnêteté et risquer de tout perdre… Oui elle n’avait plus le choix,à cet instant,elle voulait être la plus honnête possible avec lui. Lentement elle se décale donc et glisse sa main dans la sienne. Replaçant une mèche rousse, elle se mord même la lèvre inférieure avant de continuer… « Si je dois te donner un compte juste, je dois être totalement honnête avec toi… Te dire quelque chose que je n’ai jamais dit à personne parce que l’on s’est mis d’accord avec Fury à l’époque où il était directeur… » Un court silence plane avant qu’elle ne continue « Si ma vie semble si sombre c’est parce que l’échelle à laquelle tu vois tous ces faits sont tronqués… La Chambre Rouge n’était pas qu’un lieu d’entraînement… Ils ont fait plus que ça… Ils m’ont amélioré physiquement… Si ce qu’a vécu Yelena, Black Widow II est récent, pour ma part cela remonte à bien plus longtemps… Je n’ai pas 31 ans, Bruce... » Prenant une profonde inspiration, elle se fixe et se place devant lui, sans lâcher sa main. « Si je fais le compte ? J’ai passé plus de cinquante ans à vivre hors du monde, à survivre…  »

Attendant sa réaction, elle l’observe, ne lâchant pas ses yeux malgré le fait qu’elle peinait à soutenir son regard. Il n’y avait pas de regret, ce secret elle avait dû le garder comme Clint avait caché sa famille. Maintenant ? Elle est prête à répondre à la moindre de ses questions et cela sans avoir besoin de leur jeu…

- Adrenalean 2016 pour Bazzart



Keep my heart

beating like a drum


bienvenue à new york
Bruce Banner
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 518
» ma tête : Mark Ruffalo
» association : Avengers
POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: 3 - Pouvoir en développement
» appartenance: 5 - Humain victime d\'expérimentation / Mutant 3&5

MessageSujet: Re: We need to talk...   Dim 3 Sep - 15:38

We need to talk...
Feat Natasha Romanoff


Ainsi, il avait la confirmation, par les mots qu'elle venait de prononcer, que si jamais ils devaient se perdre dans cette forêt, ils pourraient s'en sortir. Il est vrai que reconnaître les végétaux est certainement plus utile que le chant des oiseaux. Après tout, quand il faut se nourrir, la cueillette est plus facile que la chasse au toucan. Enfin, cela, il l'imaginait, n'ayant jamais été poussé à de telles extrémités pour survivre.

La balade continue. Les pas qu'ils font sont lents. Ils échangent des boutades. Parfois c'est drôle, et parfois, cela instille un petit blanc. Un petit moment de gêne qu'ils s'empressent de combler. Bon, en toute honnêteté, c'est plus du fait de Bruce que de celui de Natasha, ces petits silences. Et c'est donc suite à la question que pose le scientifique que la rouquine donne une réponse des plus surprenantes.

Il ne pensait pas levé un tel lièvre avec son interrogation presque bateau. Pour lui, il était évident qu'elle avait déjà passé X mois en forêt ou dans la jungle. Et en abordant ce sujet, il ne s'attendait pas à une telle révélation. D'ailleurs, il en vient à stopper ses pas, afin de prendre le temps de la dévisager. L'incompréhension se lit sur le visage de Banner. Il essaie de comprendre ce qu'elle est en train de lui dire.

- Mais que...

Cinquante ans? Cela n'a aucun sens. Elle est née dans le milieu des années quatre-vingt. Il le sait. C'est dans le dossier de Romanoff. C'est inscrit. Et au détour d'une conversation avec Rogers, quand ce dernier lui a relaté leur cavale, quand l'Hydra s'est révélé... Il lui a dit que Zola connaissait des choses sur eux, dont leurs dates de naissance, et qu'il avait bien dit 1984, quand il parlait de Natasha.

- Comment... Comment c'est possible?

Là, c'est compliqué. Compliqué de savoir s'il demande comment elle pouvait avoir plus de 80 ans, mais donner l'impression d'être encore si jeune. Ou s'il cherche à savoir comment il était possible qu'elle lui mente ainsi sur cet état de fait qui, mine de rien, avait une certaine importance.

- Tu veux dire que...

Encore une fois, il ne termine pas sa phrase. Parce qu'il ne veut pas faire de supposition, et préfère entendre la vérité sortir de la bouche de celle dont il se sentait si proche il y a encore quelques secondes.



You won't like me when I'm angry...
bienvenue à new york
Natasha Banner
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 820
» ma tête : Scarlett Johansson

» association : Avengers & S.H.I.E.L.D
POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: 4 - Maîtrise quasi parfaite
» appartenance: 4 - Humain sur entraîné / Mutant 1&2

MessageSujet: Re: We need to talk...   Mer 27 Sep - 11:16



We need to talk...


« We make these memories for ourselves.
Where our eyes are never closing.
Hearts are never broken. »


Et voilà, elle est arrivée à ce point de non retour. Celui où l’on rêve de ne plus rien dire, que l’autre ne demande aucune justification… Raté… Ce n’est pas compliqué de comprendre ce qu’il tente de dire, toutes ses questions Natasha a tenté de les deviner avant qu’il ne les pose. Mentalement pour essayer d’être la plus claire possible. Elle se doutait bien que Steve avait discuté avec Bruce. Comme elle avait expliqué la “Civil War”, lui avait dû expliquer la chute du S.H.I.E.L.D. Chacun permettant au Docteur Banner de refaire - pour lui même - la chronologie des événements. Elle ? Elle attend patiemment qu’il ait prononcé tout ce qu’il pouvait dire, avant de finalement reprendre la parole.

« Je vais reprendre dans l’ordre si tu as la sensation que… Qu’il manque quelque chose dis le moi... » Il était temps de tout dire et au final même si cela l’effrayait, que cette idée de tout gâcher fait encore bien là dans son esprit, un certain soulagement pointait presque son nez… « La Chambre Rouge existe depuis la Seconde Guerre, de mon côté j’étais orpheline, élevée à la dure en Sibérie et je n’avais de fait aucune attache. Le seul qui aurait pu me sauver… Disons que j’étais trop jeune pour mesurer l’ampleur de mes propres choix… J’ai donc été hébergée et éduquer par eux. Grâce à cette absence d’identité et d’histoire, grâce à tout ce que j’avais vécu avant j’étais meilleure, plus modelable et performante. Au sortir de la guerre, aux frontières de la Guerre Froide, ils avaient tirés leurs enseignements. Ils avaient commencé des expérimentations… J’étais la suivante. Quand ils... » Elle prend une inspiration, s’assure de pouvoir toujours croiser le regard de Bruce avant de continuer. « Quand ils m’ont opéré, ils m’ont également injecté un sérum… Ils m’amélioraient, ils voulaient que je dure dans le temps. J’ai suivi un entraînement auprès du Winter Soldier. Je crois que leur projet était de… De se servir de nous à travers les années. » Voilà l’histoire était replacé dans son contexte. Quant au fait qu’elle n’aie rien dit…

« Quand je suis entrée au S.H.I.E.L.D, j’ai parlé de tout cela à Fury, je lui ai expliqué que je ne voulais pas… Je ne voulais pas que cela se sache. Ce n’est pas de la coquetterie mais à l’époque. A l’époque la mutation, le… Les expériences scientifiques réussies. Tout cela n’était pas… Entendable et compréhensible. Alors il a accepté. Il a caché les documents, a dissimulé les vrai, falsifié toutes les sources, toutes les données… Quand Zola a énoncé ma nouvelle date, alors que normalement il aurait dû savoir… J’ai compris que nous avions réussi… » Un instant elle baisse la tête et observe sa main dans celle de Bruce. « Je n’ai rien dit jusque là. Parce que… Parce que je restais méfiante. Clint non plus n’en sait rien. Mais je crois qu’il se doute de quelque chose. Tu… Tu es le seul à qui je voulais parler de tout cela… Je ne savais pas comment… Quand on a parlé dans la maison de Clint et Laura, je voulais mais… Je n’ai pas pu... » Doucement elle se rapproche de lui, et pose sa tête sur son torse, ses mains le long de son corps dont l’une ne lâche pas celle de son amant « Je te demande pardon… Je… »Que lui dire de plus ?

- Adrenalean 2016 pour Bazzart



Keep my heart

beating like a drum


bienvenue à new york
Bruce Banner
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 518
» ma tête : Mark Ruffalo
» association : Avengers
POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: 3 - Pouvoir en développement
» appartenance: 5 - Humain victime d\'expérimentation / Mutant 3&5

MessageSujet: Re: We need to talk...   Ven 29 Sep - 16:44

We need to talk...
Feat Natasha Romanoff


Et bien... Qui aurait pu croire que la rouquine avait encore des révélations à faire. Et quelles révélations! Il ne s'agit pas ici de parler de son amour immodéré pour des plats atypiques, genre glace au colin d'Alaska, non. Là, on parlait d'une partie de son passé - et de son présent - qui représentait un secret tellement lourd.

Bruce savait qu'elle avait toujours été discrète en ce qui concerne sa vie "d'avant", mais supporter pendant des décennies le poids de ce que représentait tout cela. Il ne savait vraiment pas comment réagir.

Devait-il la plaindre? Se montrer compréhensif? Ou bien voir dans cette cachoterie une trahison et se mettre en colère? Non, pas de colère. Jamais. Enfin, autant que possible, il est absolument nécessaire qu'il n'emprunte pas cette voie-là. Et donc? Que dire? Comment montrer, faire comprendre ce qu'il ressent, à cet instant précis? Il fait la première chose qui lui passe par la tête, quand elle se rapproche pour poser sa tête contre son torse: il la serre contre lui. D'une étreinte douce, mais forte à la fois.

Son regard se perd dans le paysage environnant. Il respire silencieusement, exerçant toujours sur elle cette pression, à l'aide de ses bras. Il finit par dire quelques mots.

- Cela ne change rien...

C'est vague, non? Mais non, elle est plus habile que lui pour lire entre les lignes, elle comprendra donc qu'à ses yeux, le fait qu'elle ait pu lui cacher cela, cela ne comptait pas. On a tous notre part "d'ombre". Nos secrets enfouis au plus profond de nous. Elle trouve le courage de lui en parler. Il ne va pas la rembarrer. Et surtout pas pour une question d'âge.

Même si elle est au courant, il ne faut pas oublier qu'il abrite en lui l'une des créatures les plus dangereuses de la planète. Il doit être la personne la plus mal placée pour juger les autres sur leur envie de dissimuler certaines facettes de leur passé.

Enfin, ses bras se desserrent. Enfin, son regard peut à nouveau croiser les yeux clairs de la jeune femme. Et sur le visage du scientifique, un sourire s'affiche, et il hausse les épaules.

- Nous sommes parfaitement assortis.


Une petite plaisanterie, pour essayer de rendre ce moment de détente que l'amertume d'un secret trop imposant avait un peu entaché.



You won't like me when I'm angry...
bienvenue à new york
Natasha Banner
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 820
» ma tête : Scarlett Johansson

» association : Avengers & S.H.I.E.L.D
POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: 4 - Maîtrise quasi parfaite
» appartenance: 4 - Humain sur entraîné / Mutant 1&2

MessageSujet: Re: We need to talk...   Mer 11 Oct - 18:27



We need to talk...


« We make these memories for ourselves.
Where our eyes are never closing.
Hearts are never broken. »


Oui, pendant un court instant, tout son corps s’est figé. Tendue tel un arc Natasha semblait ne pas même émettre un souffle. Sa tête posée contre Bruce on aurait presque pu penser qu’elle attendait sa sentence. Alors quand il l’entoure de ses bras, quand elle sent cette pression contre elle, quand elle comprend ce que cette étreinte veut dire. Quand il a ces quelques mots qui pour elle veulent tout dire. Oui tout son corps a ce simple mouvement : il s’affaisse. Elle se laisse aller contre lui dans un soulagement que trahit sans mal tout son corps. Ce laisser aller simple et qui pourtant se montre si révélateur. Il ne lui en veut pas, ne lui tient pas même rigueur de ce mensonge là, une duperie dont maintenant il est un des rares conscient. Et en lui confiant ce secret, Natasha place entre ses mains bien plus que cela. Elle lui confie - si ce n’est sa vie - au moins sa sécurité. Donc si il il lui pardonne, il est évident que Natasha en est plus que soulagée.

Une fois cet état de fait passer, une fois ce secret dévoilé,  sentant la pression des bras de Bruce autour d’elle, la petite russe se remet en mouvement. Ses bras glissent le long de la taille de son amant, ses mains s'agrippent à son dos, se retiennent à son pull. La tête toujours contre son torse elle prend le temps d’une respiration, puis d’une autre, avant de se remettre en mouvement. Elle lui souffle un « Merci » tandis qu’elle sent sa prise se défaire autour d’elle. “Cela ne change rien” si seulement il pouvait imaginer combien ces quelques mots agissent comme un baume, elle qui avait tant redouter sa réaction. Peu importe au fond que son secret à lui, bien que maintenant largement divulgué, soit si lourd, peu importe que “Hulk” existe ou non. Elle lui avait - comme autres - jusque là menti. L’importance de la chose est là pour elle. Elle lui avait encore menti. Alors oui ces quatre mots ont bien plus d’effet, bien plus de conséquences qu’il ne peut l’imaginer.

Ses yeux finissent par de nouveaux croiser ceux de son amant. Et encore une fois elle peut constater qu’il ne lui a pas menti, qu’il le pense sincèrement. Quelques secondes rassurantes. Un sourire, un haussement d’épaules. Simplement des petits gestes qui confirment quelques mots. À sa constatation un petit rire s’échappe de ses lèvres rouges. Ses mains se posent en douceur sur son visage avant qu’elle ne se hisse sur la pointe des pieds. Un baiser juste un sur ses lèvres. Ses bras qui viennent entourer sa nuque et son front se poser sur le sien. À cette seconde elle sait que tout ira bien mieux… Et d’un ton mutin elle souffle : Une femme âgée de 78 ans qui en paraît 30 ans et un homme avec un problème de gestion de la colère qui n’en a pas l’air ? Effectivement on ne peut pas faire mieux

De nouveau elle reprend sa place entre ses bras, au creux de son épaule prête à reprendre leur promenade si il le voulait.

- Adrenalean 2016 pour Bazzart



Keep my heart

beating like a drum


bienvenue à new york
Bruce Banner
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 518
» ma tête : Mark Ruffalo
» association : Avengers
POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: 3 - Pouvoir en développement
» appartenance: 5 - Humain victime d\'expérimentation / Mutant 3&5

MessageSujet: Re: We need to talk...   Dim 15 Oct - 16:44

We need to talk...
Feat Natasha Romanoff


Le temps semble se rafraichir, alors qu'une petite brise se met à souffler. Juste au même moment où la rouquine dépose un doux baiser sur les lèvres du scientifique, avant de reprendre position entre ses bras, et de rester immobile.

Penchant sa tête vers l'oreille de Nat, Bruce murmure "On repart?" et visiblement, cela ne dérange pas l'espionne, qui reprend la marche alors que Banner glisse une main autour de sa taille.

Il reste silencieux pendant plusieurs pas, plusieurs minutes. Elle sait qu'il ne lui en veut pas, que cela ne remet pas du tout en cause leur relation, donc il ne faut pas qu'elle s'inquiète par rapport à ce silence, qui pourrait être pesant, dans d'autres situations. Mais là, ce n'est pas le cas. C'est simplement... un petit temps de pause. Un moment "off", où l'on profite juste de la compagnie des gens que l'on apprécie. Du paysage qui défile sous nos yeux. Du bruissement des feuilles dans les arbres secouées par le vent. Vent qui se fait un peu plus vigoureux depuis quelques minutes.

- Tu veux que l'on rentre? On dirait que le temps tourne...

Non, il n'a pas étudié la météorologie pendant son cursus scolaire, mais c'est le genre de phrase toute faite que l'on sort facilement dans ce type de situation.

Il la regarde, alors que les yeux de la rouquine porte sur le paysage. Un petit sourire en coin s'affiche sur le Docteur Banner. Il se sait chanceux. En dépit de tout ce qu'il a pu traverser... Il se retrouve là. En sa compagnie. Loin du reste du monde. Il a enfin cette tranquillité tant souhaitée. Mais il a en plus le plaisir de partager cette retraite avec elle. Que demander de plus?

Il ne veut pas revenir sur ce qu'elle vient de révéler, mais quand même. Ce qu'elle vient de lui dire met en avant quelque chose de relativement important: Clint Barton est l'unique Avenger sans réelle faculté surhumaine! Okay, il est très bon au tir à l'arc, mais cela reste "normal", si on compare cette faculté à celles d'un être venu d'Asgard ou l'armure de Tony. Non, il ne va pas relever ce détail maintenant. Plus tard peut-être, quand ce sera moins frais, comme révélation. Là... Il attend simplement qu'elle réponde à sa petite question.



You won't like me when I'm angry...
bienvenue à new york
Contenu sponsorisé

GÉNÉRAL.
POUVOIR.

MessageSujet: Re: We need to talk...   

 

We need to talk...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

 Sujets similaires

-
» Bill Clinton : Talk is Money (al konprann se piyay!)
» How to talk with me.
» Blabla Dodo / Sleep Talk
» Thranduil - Do not talk to me of dragon fire. I have faced the great serpents of the North
» « I wanna talk tonight until the mornin' light » ► Ft. Cléanthe (terminé)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Avengers RPG :: Welcome to the Game :: Le reste de la Terre :: USA-