N'hésitez pas à demander des liens et des rps aux nouveaux membres.
Privilégiez les Marvel , ils sont badass.
Bienvenue sur The Avengers on vous aime déjà.

Partagez | .
 

 Le bordel de Noël [Event]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
bienvenue à new york
Invité
Invité

GÉNÉRAL.
POUVOIR.

MessageSujet: Re: Le bordel de Noël [Event]   Mar 23 Fév - 22:50


 
Je t'aime Nikola...

 



Le combat contre les sentinelles devient de plus en plus compliqué. Je me prends l'une de leurs fléchettes. Je la retire vivement de ma nuque sans vraiment comprendre ce qu'il m'arrive. A quoi ça sert? Je ne me sens pas affaibli. Mais c'est comme si... Comme si j'étais différent. J'entends la voix de Nikola. Je tente d'utiliser mon pouvoir pour le localiser. Mais...  Je n'y arrive pas! Non c'est impossible! Est ce qu'ils pouvaient faire ça? Une arme qui retire le gêne mutant? Je commençais enfin à accepter ma mutation, à l'apprécier, et il me la retire? Dire qu'il fut un temps où j'aurais tout fait pour m'en débarrasser... Aujourd'hui je... j'en sais rien. Mais ce qui me fait réellement paniquer, ce sont les cris de Nikola.

Je le cherche du regard et commence à courir pour le trouver, et pour éviter les sentinelles. Il est où?? Mon coeur bat à toute vitesse. Je ne supporterais pas qu'il lui arrive quoi que ce soit.

NIKOLA!

Ça y est! Je le vois! Il court après son chien. Une jeune fille sauve le chiot. Nikola court vers eux. Je suis presque soulagé qu'il aille bien. Mais alors, Je vois un sentinelle le viser. Une balle? Une fléchette? J'en sais rien. Si Nikola perd son pouvoir, il sera anéanti. S'il meurt, je ne m'en remettrai jamais. Alors je ne réfléchis pas, et je cours comme je n'ai jamais couru de ma vie. Je m'élance et plaque Nikola au sol. Je me prends à nouveau l'une de leurs fléchettes, dans le dos cette fois. Merde ça fait mal... J'éloigne Nikola en le poussant. Il faut qu'il s'éloigne avec cette jeune fille, qu'ils se mettent à l'abri. Je lance un regard sincère à mon fils. Mais il y a aussi de l'inquiétude voire de la panique dans ma voix.

S'il te plait Nikola, va t'abriter avec elle, cours!

Ca sonnait comme une supplication. Je savais que Nikola ne m'écoutait plus, et qu'il voulait jouer aux héros. Mais l'heure était grave. On ne jouait plus. Plus du tout... Le terrain était de plus en plus macabre, des gens s'écroulaient au sol, certains évanouis, d'autres morts. La mort était réservée à ceux incontrôlables, à ceux qui cherchaient un peu trop les ennuis. Ceux comme moi.

Je regarde mon fils l'espace d'une seconde, juste après lui avoir demandé de partir s'abriter. Une seconde... C'est rien une seconde pas vrai? Mais tourner le dos à l'ennemi le temps d'une petite seconde peut-être fatal... On entend une détonation. Celle d'une arme à feu. Je sens la balle pénétrer violemment dans mon dos, et transpercer mes organes. Mes lèvres s'entre ouvrent, mon regard fixe mon enfant pour la dernière fois. Je n'aurai plus jamais l'occasion de lui dire que je l'aime, que je suis fier de lui. Je ne lui ai pas assez dit... S'il vous plait, laissez moi lui dire, rien qu'une fois, à quel point je suis fier de ce qu'il est devenu, à quel point j'ai eu tord de lui dire qu'il ne devait pas prendre parti à cette révolution, qu'il n'était qu'un enfant, et que les mutants devaient vivre cachés... Laissez moi le temps de lui dire à quel point il n'est plus un enfant, et qu'il est le garçon le plus incroyable de cette planète...

Mais je n'ai pas eu la chance de lui dire tout ça. Il est trop tard. Je sens du sang couler le long de mes lèvres. Je n'arrive plus à respirer. J'ai horriblement froid et soudain je n'entends plus rien. Je m'écroule au sol, sans vie... Je t'aime Nikola...


© one more time.
bienvenue à new york
Maître du Jeu
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 195
POUVOIR.

MessageSujet: Re: Le bordel de Noël [Event]   Mar 23 Fév - 23:15

Shake up Christmas
ORDRE DE PASSAGE




Ordre de passage:

- PHILLIP J. COULSON
- DAISY S. JOHNSON
- BRIAN FORD
- MICHAËL T. EASTWOOD R.I.P.
- NIKOLA Y. EASTWOOD I.
- LILYANNE MENZEL
- LAURA KINNEY
- WANDA MAXIMOFF
- NATALIA ROMANOVA
- PIETRO MAXIMOFF
- NEAL SINGH <- Nouvel arrivant

bienvenue à new york
Invité
Invité

GÉNÉRAL.
POUVOIR.

MessageSujet: Re: Le bordel de Noël [Event]   Jeu 25 Fév - 21:05


Le bordel de Noël
Event




Tout ce passe très très vite. Je cours pour récupérer mon chien, je m'en voudrais s'il lui arrive quelque chose. Je ne réalise même pas le danger que j’encoure en réalité. Je veux juste récupérer Snow. Je fonce dans la foule, poussant les gens, passant entre eux, me faufile, je le vois au loin courir, c'est une jeune fille qui le récupère au vol et le protège dans ses bras. Je continue d'avancer et je pense avoir reconnu mon ami Lily derrière ses branches d'arbre.

J'arrive à me dégager de la foule pour la retrouver derrière la benne à ordure où elle était caché. Je me jette sur elle. « Hey Lily ! Tu n'as rien ! Merci d'avoir récupéré mon chien. » Snow se débat et fini par quitter les bras de Lily pour venir se jeté sur moi, je souris en le grattouillant derrière sa petite tête. « T'es un grand malade toi ! T'aurai pu nous faire tuer. » Après tout c'est un bébé, il a peur et je le comprend. C'est a guerre et on est des enfants dans une guerre. C'est moi qui est insisté pour y aller. Et maintenant je me rend compte que ça ressemble étrangement à la dernière fois, dans le camp de détention. J'avale ma salive difficilement.

Je me lève, Snow à mes pieds, regardant un peu plus loin, tendant ma main vers Lily pour qu'elle se relève. Mais je n'ai pas réfléchi et même pas eu le temps de voir quoi que ce soit que quelqu'un se jette sur moi et me plaque au sol. Je tombe comme une souche, je vois simplement une fléchette dans le dos du type, une fléchette que j'aurai du me prendre moi... Je fais de grand yeux, apeuré par la situation le type sur moi ce redresse et ce n'est autre que mon père. « S'il te plait Nikola, va t'abriter avec elle, cours! » Je suis profondément choqué de voir mon père... me protéger ainsi et prendre place à cette guerre qu'il a toujours voulu fuir... Je regarde autour de nous, un peu en panique.

« Pas sans toi, vient papa. »

Je l'aime dans le fond, c'est mon père on en a qu'un. Je me lève mais c'est allez si vite, on a juste le le temps de se relevé, ne serrai-ce qu'une seconde. C'est rien qu'on entend un coup de feu partir. Sur le coup j'ai pas compris d'où il venait et où il est partie. Je regarde mon père qui ne bouge plus, je le regarde droit dans les yeux, aller viens, suis moi... Mais il ne bouge pas, il reste là, la bouche entre ouverte à me regarder. « Papa … vient... papa... » Je n'ai pas envie de réalisé ce qu'il vient de se passer. Je n'ai pas envie de voir la vérité... non … Je me précipite vers mon père pour le prendre dans mes bras alors qu'il s'écroule m’entraînant avec lui. J'arrive malgré tout à l'allongé un peu plus loin derrière la benne pour être à l'abri un peu de temps. Du sang sort de sa bouche, en toussant ça gicle un peu sur mon visage mais je m'en fiche, je pose ma main sur son ventre mais je la retire immédiatement, c'est gluant, chaud. Ma main est recouverte de sang... Snow est en train de jappé juste à côté en se collant contre Michaël.

« Papa ?! » Je le secoue, comme si ça aller faire quelque chose. Non me laisse pas ! « PAPA !! On s'en va papa ! Chui désolé... papa s'il te plait chui vraiment désolé allez.... ! » Non il est pas mort, c'est une blague rien de plus... Il ne bouge plus, il ne me répond plus et son regard est vide. Je voulais pas ça … j'voulais simplement qu'il change, qu'il soit quelqu'un de bien … pas qu'il meurt. Je voulais pas ça … une larme commence à couler de mes yeux, je sens comme une boule dans ma gorge qui monte doucement. Je tape comme un dératé sur sa poitrine comme si je pouvais encore le sauver, comme si je pouvais encore faire quelque chose. Ils m'ont dit que les mutants s'étaient des héros, qu'on pouvait sauver des gens, je veux simplement sauver mon papa, j'ai envie de e revoir m'engueuler parce que j'ai mis des céréales sur la table, ou une goûte de lait à côté de mon verre... Que j'ai mal nettoyer mes chaussures ou que mon chien perd ces poiles et qu'il va finir par faire une attaque... Je veux juste retrouver mon papa. Je n'arrive même pas à appeler à l'aide pour que quelqu'un vienne m'aider.


FICHE PAR STILLNOTGINGER.

bienvenue à new york
Invité
Invité

GÉNÉRAL.
POUVOIR.

MessageSujet: Re: Le bordel de Noël [Event]   Ven 26 Fév - 4:42





Le bordel de Noël


"Noël n'est pas un jour ni une saison, c'est un état d'esprit. "
                               (Calvin Coolidge)





Gloria Gloria
Ea luce est
Etiam libertatem
Et nos vocant
Saecula luce est
Etiam libertatem hodie
Gloria Gloria – in nomine tuo, in fine – gloria

Tu le vois, tu l’entends Liberté, c’est un mot qui nous revient
Un écho qui ne disait plus rien
C’est un bruit qui n’avait plus de voix que tu retiens
C’est un cri, un éclat, un élan de joie
C’est un chant qu’on attend, un coeur qui bat
Tu le vois, tu l’entends qui rugit, c’est celui qui
s’apprend, qui se vit

Nova luce dies
Hic in terris etiam libertatem et nos vocat
Nova et luce est luce libertatem die
Gloria Gloria – in nomine tuo, in fine – gloria
Ea luce est
Etiam libertatem
Et nos vocant
Saecula luce est
Etiam libertatem hodie
Nova luce dies
Hic in terris etiam libertatem et nos vocat
Ea luce est
Luce libertatem die
Gloria Gloria – in nomine tuo, in fine – gloria

Tu le vois, tu l’entends Liberté, c’est un mot qui nous revient
C’est un chant qu’on attend, un coeur qui bat
Gloria gloria – in nomine tuo in fine – gloria

Alors qu'elle était concentré a arrêter les deux sentinels qui venait vers eux et qu'elle leur retirent leur armes avec l'aide de l'arbre, Niko en as profité pour la rejoindre. Aussitôt que le chiot vois sont maitre, il se libère de Lily qui le laisse aller. Il se réfugie dans les bras de l'adolescent et Dryade sourit attendrit devant la scène, mais seulement une fraction de seconde. C'est la guerre autour d'eux et la jeune fille ne l'oublie pas. Elle vit dans cette guerre depuis sont arrivé en amérique.

Et alors les choses se passent trop rapidement pour qu'elle réagisse. Les sentinels sont dans son angle mort, mais elle voit un homme... il semble être celui avec qui Niko discutait plus tôt, son père. Il se jette sur Niko et tous les deux se retrouve par terre, hors de son atteinte. Le père de Niko a une flèche dans le dos, et un coup de feu suis tout de suite. Elle voit le sang, elle voit où la balle est entré. Elle n'a même pas le temps d'attraper ses plantes pour guérir, et ce serait trop long. Un mélange d'horreur, de grande tristesse et d'impuissance cours le long de sa colone alors qu'elle réalise qu'elle ne peut rien pour le père de son ami. Qu'il est en train de mourir devant ses yeux.

Cependant, alors qu'il s'accorche a son père, le sens des responsabilité grandit en Dryade. Elle se sens en communion avec lui, ses parents à elle ne sont pas mort devant ses yeux, mais elle a vu la mort a tellement de reprise, c'est une amies. Et ses parents sont mort quand même dans une guerre eux aussi, en jouant les héros.

Elle sens sa gorge se serrer, mais elle n'a pas la liberté de laissé ses sentiments prendre le pas sur son intelect. Son devoir est clair comme du crystal. Elle doit sauvé Niko, elle le doit à cet homme qui est mort pour sauver son fils. Elle le doit à sa propre conscience et à l'amitié qu'elle a partagé avec Niko lors de son arrivé. Ils ne se sont plus vu depuis longtemps, mais pour Lily cette séparation ne veux rien dire dans la vie qu'elle a toujours mener.

Elle prend fermement Niko par le bras, ce concentrant pour faire comme avec Neal. Lui donner sa protection, qu'il deviennent lui aussi protégé par de l'écorce. Tant qu'il resteront en contact, elle espère avoir la force de le protégé. Elle c'est beaucoup entrainé.

"Viens Niko, je suis désolé, c'est terminé. Il t'a sauvé, il voudrait que tu vivent. On a des gens a sauver, des gens à protégé. Pour lui, pour eux. Il est mort en Héro, a toi d'honnoré sa mémoire."


Elle aurait tant voulut faire plus. Faire en sorte que son ami ne vivent pas la même chose qu'elle. Mais elle ne peut rien faire d'autre que le sauver lui. Pour Michaël il est trop tard.


© A&Fitch / Hollow Bastion sur Bazzart / modifié par mes soins  
bienvenue à new york
Invité
Invité

GÉNÉRAL.
POUVOIR.

MessageSujet: Re: Le bordel de Noël [Event]   Ven 4 Mar - 3:55






I... I... I can't...

Laura VS la MORT

Je courais le plus rapidement que je le pouvais. Chaque deux pas que je faisais vers l'avant, me conduisait un pas vers l'arrière. L'idée d'aller dans le sens opposer des autres était surement la raison logique de ce calcul de pas. Néanmoins je ne pouvais pas faire demi-tour. Michael me l'avait demandé et j'avais maintenant perdu la trace de Nikolas.... La trace pas son odeur, car je me dirigeais lentement vers lui. Et je finirais pas le rejoindre.



Mais alors que je l’avais a ma porter, alors que je le vois, lui, snow et Lily, alors qu’ils sont la, et que mon regard les fixe je vois Michael… Je ne sais pas comment l’expliquer, mais je ressens que quelque chose de mal vas se produire… et pour une raison encore plus sombre, je ferme les yeux. Comme si cela allait arrêter ce qui se passe. Je ferme les yeux, alors qu’un enfant les ouvrirait pour sortir de son cauchemar…. Mais moi je sais que s’est la réalité et je fige… une fois de plus je reste figer devant Michael, je reste figer et bouchebé devant le spectacle qu’offre Michael… je suis simplement sans voie… et puis mes jambes me mène a eux, a Nikolas, a Snow, a Lily et au corps inanimé de Michael qui gie a nos pieds.

J’entends vaguement ce que les gens disent autour de nous, je relise encore mal ce qui viens de se passer, puis les paroles de Lily me ramène à la surface, je les fixe de mes yeux verts…

Ils ne comprennent pas? Ils sont stupides ou quoi? Alors que la meilleure solution est de fuir, partir se cacher, Lily préfère proposer de jouer aux héros? N'as t'elle toujours pas comprit que c'est nous que l'on vise.... Tous ses gens voulant jouer au héros avec des pouvoirs que l'on ne peut même pas maitriser!!?

Je suis désolée Lily, mais je ne te laisserais pas embarquer Nikolas dans tes histoires, pas aujourd'hui! C’est quand nous sommes impliqués sentimentalement parlant que nous faisons les plus grosses conneries... Et il est hors de question que Nikolas meure aujourd'hui!

- Aller vien!

Dis-je à Nikolas, en lui prenant le bras. Je sens pourtant de la réticence en lui, je sais qu'il veut agir... Je sais qu'il a au fond de lui une âme bien plus bataillant qu'il peut le montré a son âge... Mais ces jeux ne sont pas pour lui... Pas aujourd'hui...

- Nikolas! Tu dois comprendre, aujourd'hui il n’y a rien et plus personne n’a protégé hormis toi. Face à ses sentinelles mêmes moi je n'y peux rien! Alors oublient les folles idées de Lily de ce monde pur et chaste.... Et viens avec moi. Il faut se mettre en sécurité! Si tu veux que ton père.... Qu'il...

Pourquoi c’est si dur à dire? Je n’arrive pas à mettre le mot dans ma bouche, il ne veut pas sortir... En fait j'aimerais que ce ne soit pas vrai... Que Michael soit Pluto là pour nous gronder.... Mais malheureusement.... Ce n'est pas le cas... Et il m'a demandé de mettre Nikolas en sécurité, de m'en occuper. Je ne veux pas couper ses ailles d'adolescents... Mais il doit venir avec moi... On doit tous se mettre en sécurité.... Et courir aider les autres nous exposera que plus à une mort imminente!

Je regarde Nikolas droit dans les yeux. Cela me parait durer une éternité, j'ai mal, j'ai mal pour lui... Mais j'ai aussi ce sentiment que mon coeur se compresse.... Qu'il se réduit... Pour devenir moins gros.... Et surement plus dure... La mort on est jamais vraiment prêt a la confronter....

- Il ne reviendra pas Niko.... Et tu le sais....  Maintenant il faut penser à ce qu'il aurait voulu que tu fasses.... Je ne dis pas qu'on ne le vengera pas...

Je plongeai mon regard dans le sien, il le savait... Il pouvait le ressentir... Je sais que son pouvoir n'est pas encore parfaitement au point, mais il le sait. Il sait que je dis vrai, je lui ai que très rarement menti, et lorsque je mentais je ne faisais que déformer la vérité légèrement... Et souvent c’était quand on parlait de mon passé... Mais pas la, non j'avais aucune raison de mentir... J'étais une machine créée pour tuer.... Et je trouverais celui qui a osé toucher à Michael!

- On vengera sa mort Nikolas, on le fera ensemble si tu le veux... Mais ne fais pas en sorte que sa mort soit en vain.... Il t’a sauvé. Maintenant vaut mieux vivre en se mettant à l'abri, plutôt que de mourir en essayant.

J'espérais qu'ils comprennent. En réalité je me plierais surement à sa décision... Car je ne le laisserais pas partir seule... Il était sous ma responsabilité jusqu'as temps que sa tante ou un autre membre de sa famille le récupère.... En attendant, il restait mon protégé et je ne laisserais personne lui faire plus de mal qu'il en avait déjà....

C’est donc dans un dernier pincement au coeur que j'espérais qu'il comprenne, j'espère qu'il parvient à le lire dans mes yeux. Je ne m’inquiète pas pour ma sécurité... En fait pour une des rares fois depuis que je suis devenue une cible... Je ne pense pas du tout a moi... Non je pense qu'as lui, qu'as sa sécurité. Il est si intelligent, il pourrait devenir comme son père, il deviendra un grand homme, mais il restera toujours mon petit Nikolas.... Mais pour qu'ils grandissent, faut qu'il reste en vie!

Alors que je n’ose quitter son regard, je finis par fermer les yeux, et les recouvrir, je regarde alors le croc de Michael, et j’inspire profondément avant de me pencher vers lui et de tenter tant bien que mal de le relever. Ce que je vais faire de son corps? Lui offrir des funéraires, l’honorer, le mettre en terre, lui promette que son fils ira bien, lui dire qu’il me manque déjà…. Surement, lui parler…. En réalité, je vais simplement m’arranger pour que les extrémistes ne puissent l’utiliser à des fins plus affreuses que ce qui m’a créée…. Et m’assurer aussi de tenter de me dire que je n’aurais rien put faire….

Son corps est lourd, beaucoup trop lourd pour le porter jusqu’as la maison seule… mais il faut que je le fasse… cette étrange sensation que mon cœur se compresse me reviens, je le sens au plus profond de ma poitrine, j’ai mal… mal comme si un trou immense l’envahissait… comme si le vide venait me prendre toutes l’espérance que je pouvais avoir… j’ai mal simplement a l’idée de savoir qu’en rentrant chez moi a tous les jours je saurais que je n’ai rien fait…. Et ses drôle de goute d’eau saler commence a perlé sur mon visage, alors que je réusine enfin a lever le corps assez haut pour pouvoir prendre le corps par les aisselles et le trainer lorsque Nikolas aura accepté de me suivre.



© Fiche de Hollow Bastion sur Bazzart


bienvenue à new york
Invité
Invité

GÉNÉRAL.
POUVOIR.

MessageSujet: Re: Le bordel de Noël [Event]   Mer 9 Mar - 10:37

L'enfance c'est de croire qu'avec le sapin de Noël et trois flocons de neige toute la terre est changée.Ne se laissant pas déconcentrer par quoi que ce soit, Wanda focalisait son attention sur les sentinelles et sur rien d'autre. Elle n'avait pas été stupide au point de croire que le gouvernement les laisserait faire leur petite faite tranquillement et ils avaient rappliqué assez rapidement tout de même. Cependant, ce n'était pas pour autant qu'elle se laissait déborder et, bien au contraire, agissait de manière stratégique pour ne pas perdre la face. Il était clair que leurs opposants étaient là pour mettre fin à leurs manigances de toutes les manières possibles et inimaginables, et les résistants n'allaient pas être traités avec gentillesse, loin de là. Le coup d'oeil que lui avait lancé Natasha était parfaitement compris et la Sorcière Rouge savait exactement quoi faire. Fini le temps où elle devait improviser et paniquait au moindre problème. Alors, lorsqu'elle vit un des sentinelles faire un mouvement vers elle, la réaction de la brune fut rapide. D'un simple mouvement de bras accompagné de halo rouge, elle repoussa son assaillant plus loin, comme elle s'était plusieurs fois entraînée à le faire. Ce n'était pas le plus compliqué, mais c'était toujours efficace.

Profitant d'une seconde de répit, la jeune femme jeta un coup d'oeil autour d'elle pour prendre compte de la situation présente. Les résistants et la population avait beau être nombreux et éparpillé, avec la riposte du gouvernement ils avaient l'air de commencer à se regrouper à plusieurs endroits pour se protéger des tirs. Ils n'avaient pas hésité à lancer leurs offensives sans faire de réelle distinction et la Sorcière Rouge ne comptait pas se laisser atteindre par l'un des projectiles. Certains ressemblaient à des sortes de fléchettes contenant un produit et elle n'avait pas vraiment hâte d'en connaître les effets. Alors, quand elle vit qu'elle était la cible d'un autre sentinelle qui approchait, elle laissa son instinct agir pour créer un bouclier qui allait au moins la protéger de ce tir. Il allait falloir qu'elle se trouve un point stratégique pour défendre les autres sans devenir une cible facile.

Lorsque Wanda vit une voiture renverser un groupe de sentinelle, elle comprit que c'était Daisy et décida d'aller la rejoindre. Un peu d'aide serait surement le bienvenue, surtout quand elle la vit protéger les civils. Il allait juste falloir que la brune puisse se rapprocher sans se faire prendre et elle repoussa d'abord un sentinelle avant de foncer. « Alors on va les empêcher de te mettre la main dessus. » La Sorcière Rouge avait finalement réussi à rejoindre l'inhumaine sans avoir trop de problème et usa de sa magie pour envoyer une poubelle qui traînait là dans la tête de l'un des assaillants pour le déséquilibrer et aussi offrir une seconde de répit à l'agent du Shield. « On continue de les repousser comme ça ou on change de tactique ? » La brune devait l'avouer, elle ne savait pas si le gouvernement avait encore une carte dans sa poche ou si les résistants n'avaient que les sentinelles comme adversaires.
© 2981 12289 0
bienvenue à new york
Invité
Invité

GÉNÉRAL.
POUVOIR.

MessageSujet: Re: Le bordel de Noël [Event]   Jeu 17 Mar - 16:08


Le bordel de Noël [Event]


♦Vengeance.♦


Pietro FT. les gens




▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲

Ton ami ne tarde pas à te répondre, il semblait un peu content de te revoir. Il te surnomme même le blond, pourtant tes cheveux sont blancs et plus blonds. Il devrait enfiler des lunettes de vue. Sans que tu ne puisses lui répondre, il te sourit pour ensuite sauter du toit du bâtiment. Ce mutant n’a pas peur de se briser les jambes à ce que tu constates. T’asseyant sur le rebord du toit, tu nettoyais grâce à un petit chiffon les verres de tes lunettes de protection. La neige humidifiait grandement tes lunettes, si bien que ta visibilité se réduisait petit à petit à force de courir extrêmement vite. Cette petite bataille dans la neige contre l’Épuration t’amusait grandement. Peut-être que les sourires des gens vont revenir après cet évènement. Mais d’un seul coup, l’amusement se transforme immédiatement en terreur. Tu en fais même tomber ton chiffon qui vole lentement dans l’air froid de l’hiver pour se poser délicatement dans la neige. Les sentinelles passaient aux choses sérieuses. Ils tiraient sur tous leurs opposants avec des sortes de fléchettes et parfois de vraies balles. Assistant à un mutant qui venait de recevoir une fléchette, il hurle en se plaignant qu’il n’arrive plus à utiliser sa mutation. Ces ordures ont donc des moyens pour supprimer le gène x. Tu ne sais pas combien il y a de mutants aux alentours, mais ils risquent de perdre rapidement leurs pouvoirs s’ils continuent de riposter ainsi. De toute manière c’est leur choix, ce soir vous vous battez tous pour un même et seul but. L’homme que tu venais d’aider il y a quelques minutes, coures à toute vitesse vers un gamin. Le plaquant au sol, l’individu reçoit une fléchette à la place du môme. Puis après quelques secondes, il reçoit une balle dans le dos par une sentinelle. Lâche ! Tuer une personne ainsi est répugnant, lâche et cruel. Spectateur de la mort de cet homme, ton esprit se rappelle soudainement de ton sauvetage désespéré pour Barton. Ce moment où tu sentais chaque balle perforer ton corps en priant qu’aucune ne touche le gamin et Clint. L’instant où tu revoyais ta vie défilée devant tes yeux tout en te demandant ce que tu aurais voulu faire de plus pour apporter un meilleur sourire à Wanda. Ses souvenirs douloureux te pinçaient douloureusement le cœur. Tu observais sans rien faire les sentinelles abattre sans pitié les résistants malgré les efforts de la Résistance. Une larme coulait depuis ton œil droit pour caresser ta joue et ensuite tomber sur le sol enneigé du bâtiment. Essuyant ton œil avec ton index, tu enfiles tes lunettes de protection. L’amusement a assez duré.

Ayant subi plusieurs entraînements pour améliorer ta vitesse, tu as appris certaines choses, dont courir sur les immeubles sans tomber, vibrer tes cordes vocales pour obtenir une voie différente, mais surtout la possibilité de franchir le mur du son pour donner un coup de poing supersonique. Tu n’as jamais essayé, tu as juste su que tu pouvais à présent le faire. Il te suffit juste d’être à une distance de 8.53 km entre toi et ta cible puis de courir à une allure de 1300 km/h. Soit une vitesse atteignant Mach 1.1. Même un homme de métal qui serait insensible aux coups physiques serait à ta merci sur cette attaque. Craquant ta nuque, tu suggères d’abord de t’échauffer un peu. D’un mouvement rapide, tu débutes ta course pour augmenter ta vitesse petit à petit. Ainsi, tu penses déjà à courir autour des limites de la 5ème avenue afin de ralentir l’Épuration. Assommant, toutes sentinelles franchissant le premier pas dans la zone. Tu te contentais d’être une sorte de bouclier invisible qui repoussait toutes cibles voulant franchir la 5ème avenue. Le seul défaut sur ta vitesse, c’est le temps enneigé. Tu commençais à te transformer en Quicksilver des neiges. Ton uniforme grisâtre et bleuté prenait une couleur blanche. Essuyant à nouveau tes lunettes dans ta course, ta vitesse atteignait à présent 930 km/h. Tes coups de poing augmentaient en puissance, tu pourrais tuer tes adversaires avec un simple coup si tu le souhaitais. Mais tu limitais les dégâts pour juste rendre K.O. tes opposants. Tu t’arrêtes quelques minutes plus tard dans une petite ruelle pour reprendre un peu ton souffle. L’échauffement est terminé, il est l’heure de passer à ta nouvelle botte secrète. Prenant une bonne bouffée d’oxygène, tu poursuis ta course pour t’éloigner de la 5ème avenue. Tu établis la distance des 8.53 km. Réglant les préparatifs, tu échauffes tes poignées quelques secondes, tu vérifies ensuite tes protections, resserrant certaines dont ceux des coudes et des genoux. Expirant, tu sprints à toute vitesse en plein centre de la 5ème avenue. Tu as une cible bien précise, et tu n’en as rien à foutre si tu la tues ou non. Tu détestes les lâches et encore plus la personne que tu as prise pour cible. Après avoir franchi les 1300 km/h, un bruit sourd retentit en plein centre-ville. Normal, tu viens de franchir le mur du son. Repérant l’homme qui venait de tuer Michaël et qui s’apprêtait à tuer d’autres personnes, tu fonces sur lui pour donner ton coup de poing supersonique. La violence fut si violente, que ton ennemie est projetée violemment dans une boutique. Tu as sans doute franchi un chemin que tu n’aurais jamais dû prendre, tu t’en voudras sans doute toute ta vie, mais tes nerfs ont lâché. Tu n’aurais sans doute pas dû intervenir dans cette mission mais à présent c’est trop tard.

Ton sourire arrogant qui était presque un petit symbole de ta personnalité s’est brusquement éteint. Des sentinelles tirent sur toi mais c’est inefficace. Tu récupères toutes les balles pour ensuite les faire tomber depuis ta main, une à une et lentement tout en regardant tes adversaires. Ils tentent à nouveau de te canarder mais en une fraction de seconde, tu rassembles toutes les armes des sentinelles près de toi que tu viens de voler, à tes pieds.

Sans montrer la moindre expression sur ton visage, tu disparais à toute vitesse pour te diriger dans les ruelles et continuer à affronter les sentinelles. Aidant quelques citoyens à s’échapper de ces ordures en les ramenant chez eux ou bien en les déplaçant dans des zones beaucoup plus sûres.
Allant dans une ruelle beaucoup plus sombre à une vitesse raisonnable pour toi, tu croises sur ton chemin une silhouette capuchonnée dont son visage est recouvert d’un masque. Sans en prêter grande attention, tu as étrangement l’impression de courir beaucoup moins vite. Tu ne sais pas ce qu’il t’arrive, enfin si tu sais juste une chose. Tu viens d’être plaqué au sol et la silhouette capuchonnée que tu as croisé braque une arme sur ta tempe puis tire.

To be continued…

(c)Lili - ne pas reproduire
bienvenue à new york
Invité
Invité

GÉNÉRAL.
POUVOIR.

MessageSujet: Re: Le bordel de Noël [Event]   Jeu 17 Mar - 21:58

Le bordel de noël
Maybe on the dark side we could be together
Event



J'étais à l'appartement, seul pour le réveillon... Dis comme ça, c'est triste oui. Mais je comprends Daisy. Elle n'a pas un métier comme tout le monde, où elle peut poser des congés, ou rentrer le soir profiter d'être au près de son compagnon... Ce soir une mission l'appelait. Et encore elle avait pu me prévenir, ce qui est déjà une bonne chose. Mais je dois avouer que je commence un peu à avoir le cafard. Je regarde le sapin qui clignote, et un sourire s'affiche sur mon visage. On l'avait préparé avec Daisy. Bon y'a pas de quoi se morfondre. On fêtera Noël quand elle rentrera... Et pas qu'un peu... Hum...

Mais voilà, mon petit fantasme va vite prendre fin. Parce durant la soirée, une vision me frappe. Je vois Daisy en danger. Je vois la foule, le chaos, j'entends de nombreux coups de feux. Je sors de ma vision violemment et commence à paniquer. Ca se passe en ce moment, je le sens. J'enfile des chaussures à vitesse grand V et sors de l'appartement en courant, claquant la porte derrière moi, ne cherchant même pas à attraper une veste.

J'ai reconnu où c'était. La 5e avenue! Plus de taxi, ni de transport après le couvre feu... Alors je cours comme si ma vie en dépendait. Je cours en direction du massacre. J'entends des explosions, des coups de feu, des cris. Je ne sens même pas le froid hivernal tant l'adrénaline monte en moi. J'ai si peur pour Daisy! Je ne réfléchis plus à ce que je fais. Courant, je m'oblige a voir une mini vision de l'avenir sur deux minutes, pour repérer où est Daisy. C'est ainsi que je la retrouve, courant toujours. Alors qu'une fléchette arrive en sa direction, je cours vers elle et la plaque violemment dans la neige. Je n'arrive presque plus à récupérer ma respiration tant j'ai couru et tant j'angoisse. Mais au moins, Daisy à échappé à la fléchette qui lui était destinée. Dans d'autres circonstances, j'aurais vraiment adoré me trouvé sur elle alors qu'elle est... en tenue de mère Noël? Bravo la mission! Mais ça me plait... Mais je n'ai pas vraiment le temps d'en profiter. Ma respiration est forte et je peine à la calmer.

- J'ai... eu tellement peur... pour toi...

On se croirait en pleine guerre. C'est terrifiant. Je panique complètement. On tente de se mettre un peu à l'abri, mais je me doute que Daisy ne voudra pas s'arrêter là... C'est un agent du S.H.I.E.L.D., une battante. Et je lui fais confiance. Mais je n'ai absolument pas confiance en le gouvernement. Et j'ai peur, plus que jamais. Mais soudain j'aperçois Nikola. Non non comment il peut se retrouver au milieu de ça?! Mon coeur se sent soudain déchiré en deux. Est ce que je dois rester près de Daisy, ou protéger Nikola? Mon regard se perd entre les deux, jusqu'à ce que Daisy me dise d'aller voir Nikola. Elle a beau me dire qu'elle se débrouille bien toute seule, je la crois mais... On est en guerre! Mais je dois protéger Nikola et... Dryade?? Ils sont seuls, ils sont si jeunes et... Je lance un dernier regard à Daisy puis me met à courir au milieu du champ de bataille pour rejoindre les deux jeunes. Je me sers de mon don pour voir l'avenir à court terme et éviter les sentinelles tout en courant. Merci les entrainement au S.H.I.E.L.D. mais ça m'épuise très vite.

Mais avant que je ne puisse arriver à leur hauteur, je vois avec effroi un homme se faire abattre devant Nikola. J'arrive trop tard... J'entends Nikola hurler et pleurer près du cadavre de l'homme... Papa... C'est son père... Comment j'ai pu arriver trop tard?! A quoi ça sert de voir l'avenir putain?! Pourquoi j'ai pas pu empêcher ça?? Les cris de Nikola me brisent le coeur. Je vois Dryade lui parler, et une jeune femme que je ne connais pas tenter de le raisonner. Moi j'arrive en courant, et j'attrape soudain Nikola dans me bras, le serrant contre moi. J'ai tellement mal pour lui que je pourrais pleurer. Mais il faut que je sois fort. Pour lui. Pour celui que je vois un peu... Comme mon fils.

- Je suis tellement désolé Nikola je suis tellement désolé...

Je le câline un peu, puis passe mes mains sur ses joues pour l'obliger à me regarder.

- Cette jeune femme a raison. On doit se mettre à l'abri maintenant d'accord?

Je me redresse ensuite et regarde Dryade. Je lui tends la main, la suppliant ainsi de nous suivre, et de ne pas risquer sa vie sur le champ de bataille. Puis je vois cette jeune femme porter le corps du père de Nikola et tenter de le tirer hors de ce chantier. Alors, tout en regardant que Dryade et Nikola ne fasse pas quelque chose de dangereux pour eux, je viens prêter mains forte à la jeune femme en prenant le corps par les pieds et en le soulevant.

© Starseed
bienvenue à new york
Maître du Jeu
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 195
POUVOIR.

MessageSujet: Re: Le bordel de Noël [Event]   Jeu 17 Mar - 22:24

Shake up Christmas
CLOTURE






Ceci annonce le dernier tour de l'event. Votre prochain post est donc le dernier. Et ce post est le dernier du Mj.


Pendant que vous êtes occupés à vous mettre à l'abri, ou bien à riposter, ou à vous venger en ôtant les vies de certaines sentinelles, les autres obéissent aux ordres. Et les ordres sont "finissez de ramasser le plus de corps possible, d'éliminer les fortes têtes. Kidnappez des anormaux vivant dès que vous le pouvez. Laissez le chaos derrière vous, la peur. Les citoyens doivent savoir qu'ils ne devront plus jamais nous désobéir. Puis quittez l'endroit, rentrez à la base. Laissez les constater le massacre qu'ils ont eux-même provoqué".

Alors Les sentinelles embarquent énormément de corps dans leurs camionnettes, et quelques personnes qu'ils appellent "les anormaux". Une fois près de celles-ci, elles envoient des explosifs sur la place, créant la panique, des cris, des bousculades, et énormément de fumée. Puis elles partent à bord de leurs véhicules.

Vous êtes là, au milieu de cette rue totalement dévastée, au milieu des quelques cadavres restant, dont le sang encore frais coule lentement sur le sol. Vous ne pouvez que constater ce dont vous êtes responsable. Constater ce qu'il arrive lorsque l'on défie le gouvernement. Vous n'avez plus que vos yeux pour pleurer, ou votre voix pour hurler...



Ordre de passage dernier tour :

- PHILLIP J. COULSON
- DAISY S. JOHNSON
- BRIAN FORD
- MICHAËL T. EASTWOOD R.I.P.
- NIKOLA Y. EASTWOOD I.
- LILYANNE MENZEL
- LAURA KINNEY
- WANDA MAXIMOFF
- NATALIA ROMANOVA
- PIETRO MAXIMOFF
- NEAL SINGH


bienvenue à new york
Steve Rogers
avatar

Voir le profil de l'utilisateur
GÉNÉRAL.» communications : 419
» ma tête : Chris Evans
» association : Avengers
POUVOIR.
Feuille de personnage
» pouvoirs:
» classe: 5 - Connaissance parfaite
» appartenance: 5 - Humain victime d'expérimentation / Mutant 3&5

MessageSujet: Re: Le bordel de Noël [Event]   Jeu 24 Mar - 14:50

Le Bordel de Noël



Une bataille vient de prendre fin. L'escalade de la violence continue son chemin, et à n'en pas douter, l'Humain est loin d'être à son apogée, en ce qui concerne le mal qu'il peut faire à autrui. Mais il se débrouille pas mal. Il suffit de regarder les rues qui jouxtent la Cinquième Avenue.

Au cours de l'affrontement, par souci de confort, Coulson a complètement ouvert son blouson, dévoilant ainsi sa chemise blanche. Enfin... Elle l'était jusqu'à ce que le carnage commence. Elle est maintenant couverte de sang, mais pas le sien. Celui des victimes. Il sait que sans son équipe, le nombre de morts, blessés et capturés aurait pu être bien plus grand. Ce n'est pas pour autant qu'il se réjouit des résultats de ce soir.

- Repli.

Un seul et unique mot. C'est tout ce qu'il adresse à ceux et celles qui viennent de se battre pour défendre des gens qui ne souhaitaient que participer à une manifestation pacifique, mêlant joie, bonheur et tradition.

Phill vient de comprendre quelque chose ce soir. Ce n'est pas en affrontant le Gouvernement de face qu'ils pourront vaincre. Si, ils pourraient. Mais les dommages collatéraux seraient sans commune mesure. C'est pourquoi il va falloir se montrer plus malin. Plus sournois. Tout en restant résolument efficace et dangereux.

En attendant, lui-même se dirige vers le véhicule qui l'a déposé ici. Il songe à la discussion qu'il va avoir avec l'Agent Romanoff, mais aussi dans quel état doit se sentir Skye... L'agent Johnson. Il sait qu'elle est présente, et en vie. L'un des agents perchés là-haut vient de lui confirmer.

Tout en marchant, son esprit fait abstraction de ce qui vient de se passer, non pas pour se préserver, mais pour se concentrer sur la suite des événements. Sur la meilleure manière de mettre hors-jeu ces hommes et femmes qui pensent pouvoir opprimer des innocents de la sorte. Il jette alors un oeil à sa main gauche, la prothèse cybernétique. Et il a un embryon d'idée qui commence à germer dans sa tête.

Quand il atteint une fourgonnette noire, il s'installe confortablement dans l'un des sièges à l'arrière. "Attendez", dit-il simplement au chauffeur.

Ce dernier ne questionne même pas pourquoi. En fait, Coulson souhaite simplement s'assurer que ceux ou celles qui voudraient grimper avec lui dans le véhicules aient le temps de le rejoindre. Qu'il s'agisse de Skye -zut!-, Natasha ou Neil.


Code by AMIANTE
bienvenue à new york
Invité
Invité

GÉNÉRAL.
POUVOIR.

MessageSujet: Re: Le bordel de Noël [Event]   Dim 27 Mar - 23:49

Tout est fini. Et j'ai échoué.

Les sentinelles mitraillent le véhicule qui me sert de couverture.. je suis affaiblie et il m'est impossible de sortir de ma couverture sans me transformer en gruyère.. alors j'ai demandé de l'aide. Une femme décide de me venir en aide. Je n'ai aucune idée de qui cela pourrait être.. mais ce n'est pas si grave que ça. Tant qu'elle me sauve les miches.

"Alors on va les empêcher de te mettre la main dessus."

J'acquiesce l'air de dire "C'est plutôt une bonne idée." et alors qu'elle se sert de ses pouvoirs de couleur.. rouge pour balancer une poubelle sur une des sentinelles, j'en profite pour l'envoyer valser à une dizaine de mètres.. pour m'offrir un peu de répit. Et puis comme ça il apprends à voler. La jeune femme me demande

"On continue de les repousser comme ça ou on change de tactique ?"

C'est en même temps que j'entends Coulson nous ordonner de nous replier.. bon bah elle avait sa réponse.. Est ce qu'on était en train de perdre ? Probablement. Quand je regarde autour de moi, je ne vois que des cadavres.. de la fumée.. on ne voit pas grand chose en réalité. De là ou je suis, je n'arrive pas à comprendre la situation. Si tout se passe bien.. ou se passe mal. Je n'ai toujours pas bougé de ma couverture.. une voiture qui ressemble plus qu'à un tas de ferraille.. Je me lève pour observer ce qui se passe.. et je me fais plaquer de façon violente contre le sol.. aiiie... je suis sonnée.. je mets quelques secondes à remarquer que c'est Neal qui m'a plaqué contre le sol.. au début je suis agréablement surprise.. et puis en fait non. Je fronce les sourcils..  et je me demande pourquoi il est venu. C'est bien trop dangereux..  Moi qui essayait de ne penser qu'à ma mission.. ce n'était plus le cas maintenant que Neal était présent sur les lieux. J'essaie de ne pas m'emballer trop vite.. de stresser.. sa présence me fait stresser.. oui il a eu peur pour moi.. je peux le comprendre.. mais moi c'est mon job. Prendre des risques.. On a l'habitude.  Lui.. non. Je lui dis d'aller aider Nikola si il voulait se rendre utile.. et surtout parce que ça me semblait moins risqué que de combattre à mes côtés. Il traverse l'avenue et je balance une grosse onde à l'aveugle, en direction des sentinelles, pour le couvrir.

Les sentinelles n'étant pas en mesure de me tirer dessus, j'en profite pour me replier.. et c'est là que je remarque l'étendue des dégâts. Je ne fais pas un pas sans marcher sur le corps de quelqu'un.. c'est affreux. Ça me donne envie de vomir.. et surtout.. ça tue totalement le peu de motivation qu'il me restait. On n'y arrivera pas. C'est fini. Et je me sens affreusement coupable de cet échec. Beaucoup de personnes sont mortes.. par ma faute. Je n'aurais peut-être pas du avertir tout le monde...  ça n'a fait qu'empirer la chose.. Je jette un œil de l'autre coté de l'avenue.. je remarque Neal et une femme en train de porter un corps.. Nikola est en pleurs.. je réalise immédiatement.. que le corps est.. celui de son père. Je reste bouche bée à fixer la scène.. je.. je suis tellement désolée. Les bruits de tirs me sortent de mes pensées.. les sentinelles profitent de notre repli pour nous foncer dessus.. et je fais l'erreur de ne pas me contrôler.. je sais que je suis trop émotive.. je tiens de mon père après tout... j'ai beau faire tout les efforts du monde, je finis par craquer.

Le sol se met à trembler violemment et je ne mets pas longtemps avant de passer à l'offensive. Je lance un SUV sur les soldats du gouvernement.. d'une brutalité extrême. Je recule vers le véhicule qui est surement celui de Coulson (peu de monde se balade avec une fourgonnette toute noire.) tout en me protégeant des tirs qui me visent. Oui c'est bien Coulson. Je monte à l'arrière.. essoufflée. Je croise le temps d'une seconde mon regard avec celui de Coulson.. j'essaie de dire quelque chose.. mais aucun son ne sort de ma bouche. Je me contente de baisser les yeux.. Trop de gens sont morts de ma faute ce soir.. à défaut de faire trembler la fourgonnette.. je tremble énormément. Je suis sur les nerfs.. je suis à bout. J'ai envie de pleurer.. mais je veux faire croire à Coulson que je peux rester forte. Même si ce n'est absolument pas vrai. Et il le sait. Je ne fais que re-penser aux nombreux corps que j'ai pu voir..

© 2981 12289 0
bienvenue à new york
Invité
Invité

GÉNÉRAL.
POUVOIR.

MessageSujet: Re: Le bordel de Noël [Event]   Lun 28 Mar - 0:34

Le bordel de Noel
Là où l'enfer a débuté


Je courrais vite, voire même trop vite, puisse que c'était limite si j'allais m'écrouler au sol. J'étais devenu méfiant, et le moindre petit coup de feu pouvait me faire perdre la raison, pensant qu'un proche ou qu'un innocent allait se faire tuer par ma faute car je n'ai pas pu le protéger.

C'est alors que je vis ce carnage dans cette rue, des voitures détruites, des corps et une silhouette familière. Je me mis à courir vers eux pour apercevoir le corps de ... Michael, sans vie, au pied de son fils sanglotant son corps. Je ... c'était pas possible, il n'avait pas pu mourir comme ça ...
Mes yeux se mirent à s'humidifier, observant Nikolas et ses connaissances autour de lui. J'étais abattu, totalement déboussolé, j'avais perdu la personne que j'avais considéré le plus comme un père pour moi. Il avait représenté tant de choses ... et puis son fils ... Je lui avait promis que son père allait faire tout son possible pour le rendre heureux et cette fois-ci il était mort.

Je regardai d'un air désolé Niko alors que le corps de son père était transporté par les proches de mon ami. J'essuyai les larmes qui commençaient à monter en moi, remplaçant ma tristesse croissante par une colère bouillonnante en moi.
« Je suis désolé ..., je fis une pause, le regard rivé vers l'horizon devant moi, je repris rapidement mes esprits, transportez son corps loin d'ici, les sentinelles risqueraient de le voir .»

Je me mis à marcher d'un air pressé, laissant les autres s'occuper des défunts. Je constatai l’ampleur du massacre qui venait d'avoir lieu : des corps sans vie jonchaient chaque mètres carrés du sol, des cris, des hurlements, des pleurs, c'était les seules armes qui nous restaient pour se protéger de la mort. Intérieurement c'était ce que je voulais faire, me mettre à hurler au milieu de cet avenue pour laisser partir la rage, la haine et le sentiment de dégoût envers le gouvernement, après tout ce qu'ils ont fait. J'avais l'impression qu'ils allaient nous prendre nos êtres les plus chers un par un pour nous détruire de l'intérieur, et ils étaient entrain d'y arriver.

Mon regard humidifié par les larmes se dirigea vers des camionnettes transportant des gens assez brutalement ... surement des personnes dotés de super-pouvoirs qui allaient finir derrière les barreaux d'une cellule ou sur une table à opération. Le simple fait de penser à ces méthodes horribles me répugnaient.

Certains auraient pu penser à une simple distraction de la part d'un résistant qui voulait faire comprendre au gouvernement qu'ils s'étaient attaqués aux mauvaises personnes, pour moi c'était une véritable vengeance.
Ma main se chargea d'électricité bleue et, en une charge puissante éclairant toute la partie nord de l'avenue, elle vint s'écraser sur une camionnette, la faisant s'écraser contre un batiment. Les sentinelles commençaient à hurler des ordres incompréhensibles depuis là où j'étais, et pourtant eux, ils comprenaient ce que je comptais faire. Au fur et à mesure que je m'approchais, les gardes savaient ce qui leur attendait. Une rafale d'éclairs sortirent de ma main, dirigés droit vers les gardes. Mes mouvements étaient rapides mais brutaux, ils allaient tous mourir un par un.

Jusqu'au moment où je m'écroulai contre un mur d'un batiment, constatant tous les corps en face de moi : ceux des sentinelles devant la camionnette brûlant derrière eux, et ceux des innocents qui avaient péris en voulant simplement fêter Noel alors qu'une guerre se préparait, pour montrer qu'ils leur restaient de l'espoir.

Je me relevai difficilement, conscient que la vie qui allait m'attendre n'allait clairement pas être facile, sachant que ce massacre était le début d'un conflit bien plus important ...
© 2981 12289 0
bienvenue à new york
Invité
Invité

GÉNÉRAL.
POUVOIR.

MessageSujet: Re: Le bordel de Noël [Event]   Jeu 31 Mar - 20:34


Le bordel de Noël
Event




J'avais l'impression d'être déconnecté de la réalité... complètement. C'était... impossible. Mon père est là mort mais je ne veux pas l'admettre, je ne veux pas me dire que... que c'est vrai et que c'est de ma faute. Si … si je l'avais écouté, si je n'en avais pas fait qu'à ma tête, si je n'avais pas voulu le changer il serait toujours là... il serait là en train de me dire que c'est dangereux, que je ne devrais pas être ici … Je … Des larmes coulent de mes yeux, alors que je frappe sur le corps de mon père pour qu'il se réveille. Pitié ne me laisse pas... papa. Lily me tire par le bras mais je l'ignore totalement il n'y a que mon père à mes yeux qui compte, il y a peut-être de l'espoir. Peut-être qu'il n'est pas mort, pas vraiment. Je me fais des montagnes dans ma tête en imaginant que peut-être que si... La personne qui me sort vraiment de ma bulle c'est Laura.

Je quitte le corps de mon père des yeux pour la première fois, regardant Laura, regardant la réalité. Elle me tient fermement par le bras et m'explique qu'on doit partir, tous, on doit fuir, se protéger. Je la regarde, avec des yeux plein d'espoir, comme si j'attendais qu'elle me dise que tout ça c'est un mauvais rêve, que tout ça c'est pas vrai, qu'il va bien, qu'il va revenir. Mais le regard de Laura est dur et remplie de tristesse et même de peur. Je me suis relevé jetant un nouveau regard sur mon père, le regard flou par les nouvelles larmes qui montent à mes yeux. « On vengera sa mort Nikolas, on le fera ensemble si tu le veux... Mais ne fais pas en sorte que sa mort soit en vain.... Il t’a sauvé. Maintenant vaut mieux vivre en se mettant à l'abri, plutôt que de mourir en essayant. » J'ai l'impression de … je ne sais pas. D'être ailleurs, comme encore dans un songe. Les bruits, les mouvements tout est flou, sourd, comme enfermé dans du coton. J'ai la respiration vive et je suis terriblement perdu.

Je réalise enfin qu'il n'est plus là, et je me demande ce que je vais devenir sans lui, il est ma seule famille je n'ai plus personne. Je suis sonné voir réveiller par un homme qui me serre dans ses bras. Je relève les yeux et voit Neal, mon copain Neal. Je reste les bras belotant, sans le prendre moi-même j'ai l'impression d'être un zombi. Je ne sais même plus comment faire, quoi réagir … J'ai juste les yeux rouges, remplie de larme et le teint blanc par le froid et ce qui vient de se passer. Je fais simplement un petit signe de tête à Neal qui m'encourage à suivre Laura. Une autre personne s'approche de nous, je me tourne pour le regarder, c'est Brian, un ami de mon père. Je ne croise pas son regard, trop désemparer j'entends simplement sa voix me dire qu'il est désolé.

Je me penche en avant pour prendre dans mes bras Snow pour ne plus le perdre une fois de plus et je marche derrière avec Laura et Neal qui portent le corps de mon père à l'abri pour que le gouvernement ne le récupère pas. Des Noël pourris j'en ai connu avec ma mère, sans cadeau, des cris, des engueulades mais celui là est belle et bien le pire noël de ma vie. Je n'ai pas prononcer un seul mot de toute notre fuite, j'obéissais simplement à Laura ou à Neal, le regard dans le vide, serrant mon Husky fermement dans mes bras. Noël venait de perdre ses belles couleurs banche pour laisser place à de la neige rouge.


FICHE PAR STILLNOTGINGER.

bienvenue à new york
Invité
Invité

GÉNÉRAL.
POUVOIR.

MessageSujet: Re: Le bordel de Noël [Event]   Dim 3 Avr - 18:09





Le bordel de Noël


"Noël n'est pas un jour ni une saison, c'est un état d'esprit. "
                               (Calvin Coolidge)





Lily s'en veux, mais elle sait qu'il y a plus a faire que juste se laissé aller au choc. Elle comprend la réaction de Niko, de la femme avec lui aussi. Elle a mal compris ce qu'elle demandait à Niko. Elle lui demandait pas de se mettre en danger, de se battre, mais d'aidé ceux qui était perdu à se sauver, rassembler les gens dans la fuite, faire en sorte qu'il s'aide les uns les autres.

Mais elle comprend son choc, sa tristesse. Elle comprend leur fuites. Au moins ils ont l'un et l'autre. La mort de Mikael lui rappel celle de ses parents, mais elle respousse tous ça très loin dans son esprit. Elle est une X-Men, elle a le devoir de protégé la fuites des gens avec ses pouvoirs. Elle avait le devoir de protégé leur rêve et leur vie aussi... mais elle a faillis.

Mais elle fait de son mieux. Elle grimpe dans le haut d'un arbre avec une grande vitesse, et alors elle déchaine son pouvoir. Des plantes sortent de partout ou elle peut le faire dans le sol. Sa music s'élève triste, mais aussi puissante et pleine de toute les émotions qu'elle ressent. Colère, désir de protection, désir d'espoir, deuil, et plein d'autre chose.

Et la nature se déchaîne. Les arbres des rues agripe toute les armes qu'elle peuvent. Plusieurs sentinelle réussi malgré tout à s'éloigné. Les plantes pousse à travers le sol et leur agripe les pieds pour les faires tombé. Elle tente aussi et surtout d'empêcher qu'on emmènent les corps... mais c'est à ce moment qu'une sentinelle la voit malgré son camoufflage. Elle avait besoin de sa musique pour se vider, pour faire tout ce qu'elle a fait... et ça l'a trahis.

Une fléchette est tiré. Malgré sa peau d'écorce elle ressent quelque chose. Et tout à coup, elle ne contrôle plus aussi bien. C'est comme si on brisait sa connexion, un par un, avec toute les plantes autour d'elle. Avec elle même. Comme si on engourdissait son corps peu à peu, c'est horible. Elle ne peut plus rien faire. Elle retire rageusement la fléchette aussitôt qu'elle est entré en contact avec elle. Seul un peu de liquide semble avoir pénétré sa peau, un égratignure, mais c'est suffisant.

Le coeur en miette, avec son agilité seul et sa peau qui redevient lentement normal, elle se met à courir. Elle pleure. Comment va-t-elle faire sans cette part d'elle ? Comment va-t-elle vivre avec la vision d'horreur de tous ses corps. Comemnt peut-on être aussi inhumain et tuer tous ses gens juste parce qu'il voulait manifesté pacifiquement et célébré Noel. Tous cela n'a pas de sens.


© A&Fitch / Hollow Bastion sur Bazzart / modifié par mes soins  
[/quote]
bienvenue à new york
Invité
Invité

GÉNÉRAL.
POUVOIR.

MessageSujet: Re: Le bordel de Noël [Event]   Sam 9 Avr - 15:58

S’est le cœur serrer, lourd, et compresser que j’accepter l’aide de cet homme que je ne connais pas. Non pas que je ne veux pas qu’il m’aide, mais bien que la douleur est intenable à l’intérieur de moi… Je suis le genre de personne qui gère les crises, ceux qui décide quand tuer et qui tué, je ne suis pas un spectateur, je déteste les danses macabres ou un tas de cadavres restent sur scène… mais je ne peux rien faire, aujourd’hui je ne peux rien faire…

J’avance péniblement, chaque mot que je prononce pour indiquer à Nikolas et aux autres où aller, et faire attention sont des lames qui transperce mon corps. J’ai le sentiment que chaque pas que je fais devient un poids de plus sur mes épaules. Je n’ai jamais trouvé le temps aussi long et pénible.

Chaque endroit où je regarde, je ne voyais, voire autre chose que la mort ou la peur… ce qui nous arrive, voilà que la fin du monde arrive, la fin de l’humanité? Je garde le silence tant que possible, portant une attention particulière a ne pas froisser Michael plus qu’il l’est… Je n’ai pas vu grand personne mourir, du moins pas des gens proche de moi… la dernière était ma mère, celle qui m’as mise au monde, celle qui m’as créée…. Celle que j’ai tuée… Voilà pourquoi je déteste Noel, voilà pourquoi je hais la neige… tout ce rouge sur ce blanc si pur, s’est exactement le même spectacle que lorsque je me suis échappé de l’arme X….

Nikolas vies de perde son père de la même façon que moi… ormi que moi l’on m’a utilisée pour la tué, et que Nikolas as toujours les mains blanches…. Je jette de temps en temps des regards vers lui, il ne parle pas, c’est peut-être normal…. Mais je n’ai rien a lui dire, rien de bon, rien de gentil, rien de rassurant…

Je n’avais rien a dire, rien n’a faire, et la seule chose qui me revenais en tête étais la vision que j’avais eue quelques mois avant lors de l’attaque… Cette vision ou tous ceux qui m’étaient chers mouraient… il y avait déjà eu la disparition de Brian…. Maintenant Michael…. Il ne restait que Nikola, Silke et Logan…. Dire que je n’allais jamais le voir celui-là, dire que je n’avais jamais passé réellement de temps avec lui… La génétique nous avais pourtant faits membre de la même famille… mais je n’avais pas de temps pour lui, trop peur… peut de connaitre les souffrances qui m’attendais encore….

Je soupirai, mon esprit était chamboulé, chamboulé à voir autant de cadavres…. Je restais froide et forte en apparence, mais au plus profond de moi je n’avais qu’une envie, criée, me venger… je n’allais pas laisser le temps et le karma s’arranger de tout ça, non… j’allais trouver une façon de venger Michael, j’allais trouver des gens qui voulaient aussi se venger… Ca prendra tu temps, mais on dit que la vengeance est un plat qui se mange froid…. Ne t’inquiète pas Nikolas… Ton père ne sera pas mort pour rien….

Cette journée était sensée se terminer avec un Joyeux Noel, et un délicieux dessert, et Silke se seraient surement levés pour venir fêter avec nous, au moins il aurait dit bonjour… Au lieu de cela, j’allais rentré couverte de sang, j’allais me diriger vers la sale de bain et prendre une douche… et avec de la chance…. Peut-être que je me réveillerais demain matin et que tout cela sera qu’un mauvais rêve…
bienvenue à new york
Invité
Invité

GÉNÉRAL.
POUVOIR.

MessageSujet: Re: Le bordel de Noël [Event]   Mar 19 Avr - 17:13


Le bordel de Noël [Event]


♦Le pire affrontement.♦


Pietro FT. les gens






▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲▲

La retraite de la Résistance est déclarée par Phil Coulson. Malheureusement je n’ai pas pu m’enfuir. Depuis dix minutes après le message de l’homme, je me bats contre une personne vraiment très douée. Elle pare chacun de mes coups sans difficultés. L’affrontement se passe sur le toit d’un immeuble, je suis blessé au genou gauche et je possède quelques égratignures sur les bras. Étrangement, ma vitesse surhumaine semble n’avoir aucun effet sur mon ennemi. Ayant réalisé quelques tentatives pour essayer de la plaquer au sol, elle semble me lire comme un livre ouvert. Craquant mes doigts, je l’observe soigneusement pour tenter d’apercevoir une faille sur cet individu. Elle se défendait avec un sabre japonais extrêmement coupant. Capuchonnée et masquée, l’identité de cette personne reste un mystère absolu. Je sais en revanche qu’elle m’en veut pour une raison que j’ignore. Mais passons ce détail, revenons un peu dans le passé. Au moment où j’ai failli mourir pour la troisième fois.

Douze minutes plus tôt, cette même personne a tenté de me tuer avec son révolver. Malheureusement pour lui, j’ai réussi à esquiver de justesse la balle. Je le dois à ma prodigieuse optimisation. Sur le vif, je riposte immédiatement par un uppercut bien entendu contré par mon adversaire. Je suis désagréablement surpris. Personne ne peut contrer ma rapidité, je dis bien personne. Or, je viens d’être stoppé comme une vulgaire mouche. Hors de moi et terriblement énervé par les précédents évènements, je rapplique aussitôt pour un coup de genou. Horreur, au lieu de le frapper je reçois un coup de poignard dans mon genou gauche. Grognant de douleur, je récolte aussitôt une magnifique droite sur la joue. Tombant sur les fesses, je masse ma joue en dévisageant froidement l’antagoniste de cette petite histoire. Il pointe par la suite son arme et tire à nouveau. Rapidement je dévie chaque balle avec mon index. Après que le pistolet soit vidé, je fonce droit sur un mur afin de m’en servir comme tremplin pour sauter sur mon ennemi. Ma vitesse frôle les 468 km/h mais rien à faire. Je me ramasse comme une bouse sur le sol. La silhouette vient de m’esquiver facilement.

Une fois relevé, je me concentre davantage pour rassembler un maximum d’énergie. Je dois juste courir beaucoup plus vite pour essayer de l’atteindre. Forçant sur les muscles de mes jambes, j’entreprends une accélération sur l’adversaire. Il me manque que quelques centimètres pour atteindre la personne, cependant comme par magie je suis totalement figé. Je ne peux plus du tout bouger. Tout ce que j’ai pu remarquer c’est de foncer dans une brume bleue sans vraiment prêter attention. Je ne peux qu’être spectateur de ce que mon ennemie réalise. Il bouge lentement et taillade mes bras avec son poignard. Après avoir réalisé son action, le temps reprend son cours normal et je fonce à toute vitesse dans le mur. Je n’ai jamais autant eu de difficulté dans des affrontements. C’est une première et je ne l’aurai jamais vue venir.

M’adossant assis contre le mur, je reprends faiblement mon souffle. Des sentinelles de l’Épuration rejoignent mon petit conflit mais avant qu’ils aient eu le temps de m’attaquer, la personne masquée les arêtes d’un geste de main. Alors elle fait partie de ce camp. Ça ne m’étonne absolument pas. Sinon pourquoi elle m’attaquerait. Un agent signale déjà que, moi, le Quicksilver je suis pris dans les mailles du filet. Laissez-moi rire, je prends juste une petite minute de pause. Mon cœur bourrine comme un taré dans mon corps, je suis à la fois stressé mais aussi excité d’obtenir enfin une distraction sur ma vie lente et ennuyeuse. Mon ennemi, quant à lui est autant épuisé que moi. Je crois que je décèle petit à petit une faille qui pourrait amplement m’amuser et me divertir. Arquant un sourcil quand l’antagoniste tombe subitement à genoux, je fonce sur lui pour l’emmener dans un endroit beaucoup plus tranquille et sûr pour moi. N’ayant pas le temps d’entrer à l’intérieur d’un immeuble, je sprint sur l’édifice du bâtiment. Une fois au sommet, je projette mon ennemi violemment sur le sol.

« Tu l’as pas vue venir celle-là, la questionnais-je d’une manière tout à fait arrogante. C’est sûr qu’avec ton allure d’attardé, tu ne peux rien voir. D’ailleurs pourquoi un masque ? Ton visage est si laid que tu en tues les gens ? Tu possèdes un bouton d’acné sur le nez ? »

J’entends dans mon communicateur situé dans mon oreille droite la voix de Phil Coulson qui ordonne le repli. C’est mal barré pour moi.

La voyant se relever, la silhouette dégaine un katana japonais. Voilà donc ce qui s’est passé durant ces dix voire douze petites minutes intenses. Ce n’est qu’un vulgaire résumé bien entendu.

« Bon ? L’échauffement est terminé ? Je l’espère car je recommence à… »

Je n’ai pas eu le temps de terminer ma phrase que j’échappe en une fraction de seconde le bout de la lame de mon adversaire. Il venait d’apparaître en face de moi en une rapidité époustouflante. Instinctivement je réplique par un coup de pied au niveau de son estomac. Pour une fois, mon coup atteint sa cible. Le gémissement de douleur de la personne m’informe immédiatement de son sexe.

« Tu es une fille, demandais-je totalement déboussolé parce que je venais d’entendre. »

Fronçant les sourcils, j’arrache son masque en dégustant une autre entaille sur mon bras. Jetant le masque par-dessus l’immeuble, je scrute le visage de la jeune femme. Cheveux blancs, peau extrêmement pâle, iris très non humaine. Une mutante ?

« Je sais que j’ai des fans-girls mais je ne pensais pas que vous iriez à vous teindre les cheveux en blanc pour me ressembler, souriais-je à la demoiselle. »

J’avoue qu’à présent je ne suis plus du tout chaud pour me mesurer à cette adversaire du sexe opposé. Ce n’est pas dans mes habitudes de frapper une femme, même si cette dernière me donne du fil à retordre. Ce serait tout de même la honte que je perde contre une charmante demoiselle. Ma réputation en prendrait un coup, surtout mon honneur.

Soufflant doucement, je plisse mes yeux en écoutant une voix qui émet depuis le talkie-walkie de la femme.

« Finissez de ramasser le plus de corps possible, d'éliminer les fortes têtes. Kidnappez des anormaux vivant dès que vous le pouvez. Laissez le chaos derrière vous, la peur. Les citoyens doivent savoir qu'ils ne devront plus jamais nous désobéir. Puis quittez l'endroit, rentrez à la base. Laissez-les constater le massacre qu'ils ont eux-mêmes provoqué. »

D’accord, j’étais convaincu que l’Épuration appartenait à la pire des ordures mais avec ce que je viens d’entendre, c’est encore plus violent. Visionnant le moindre fait et gestes de la petite beauté, elle reste de marbre ne montrant aucune expression sur son visage.

« Eh bien, reprenais-je en me raclant la gorge. Tu ne veux pas m’éliminer ? Je rejoins bien les fortes têtes dans cette histoire. »

Ce camp est vraiment la pire des abominations de cette planète bleue. Au lieu de protéger la population, l’Épuration apporte la terreur pour être respecté. Je n’arriverais absolument pas à sortir de ma colère noire. Je m’en fiche si mon ennemie est du sexe opposé après ce que je viens d’entendre. Il est hors de question que je laisse les sentinelles s’emparer des mutants. Je suis un Avengers, mon devoir est de protéger le plus de vie possible.

« Mademoiselle Holmes, la Commissaire de Police de la 5ème avenue est hors de danger, nous venons de lui administrer les premiers soins. »

La voix provenait encore de l’appareil de communication. L’attention de mon adversaire baisse subitement. J’exploite sans tarder cette faiblesse pour attaquer de plein fouet la jeune femme. Au lieu de lui administrer une droite, je la pousse violemment contre la porte d’entrée du toit de l’immeuble. Recevant le choque, je n’ai pas le temps d’esquiver sa main qui se plaque contre ma poitrine. Subitement je me sens extrêmement faible. Mon rythme cardiaque ralentit progressivement. Affaibli, je tombe sur les genoux puis je m’écroule sur le sol. Je recherche la moindre parcelle d’oxygène pour essayer d’aller mieux. Ma vue se trouble petit à petit. Je suffoque ensuite et après vingt petites secondes mon cœur se remet à battre normalement. Je n’ai jamais ressenti une telle souffrance. L’expérimentation de la pierre de l’Esprit sur moi ou de ma mort en Sokovie n'est rien à côté de ce que je viens d’expérimenter.

La Holmes quant à elle, est adossée contre le mur. Essoufflé, son nez saigne et ses lèvres sont légèrement recouvertes de sang. Son sabre se trouve tout près de moi. Je n’ai plus rien à craindre, enfin pour l’instant. La mutante ou plutôt l’inhumaine, possède encore la force pour marcher dans ma direction. Ramassant son sabre, elle s’apprête à en finir. Poussant dans mes derniers retranchements, je fuis de la zone avec ce qu’il reste en énergie. Fort heureusement, l’Inhumaine n’a pas le temps d’utiliser son pouvoir pour me stopper. À un kilomètre de ma défaite cuisante, je perds connaissance pour avoir trop abusé de mon optimisation. C’est l’agent en liaison avec moi depuis cet évènement qui me retrouve après plusieurs minutes pour m’évacuer. Je n’ai jamais ressenti une telle humiliation de ma vie. Je vais devoir m’entraîner encore et encore pour ne plus être arrêté dans mes courses. C’est la moindre des choses à fournir pour protéger les êtres qui me sont chers, dont ma tendre sœur jumelle.

(c)Lili - ne pas reproduire
bienvenue à new york
Invité
Invité

GÉNÉRAL.
POUVOIR.

MessageSujet: Re: Le bordel de Noël [Event]   Mer 20 Avr - 22:01

Le bordel de noël
Maybe on the dark side we could be together
Event



J'ai mal. J'ai tellement mal. Pourtant je ne connais pas l'homme dont je porte le cadavre... Mais il était le père de Nikola. Et j'aime tellement ce gosse, je partage vivement sa douleur... Je vérifie qu'il nous suit. J'ai peur qu'il fasse une bêtise... Mais il nous suit sans broncher. Je ne sais pas qui est cette femme avec qui je porte le corps, et on ne s'est même pas présenté l'un à l'autre. Ce n'est pas le moment... Mais elle semble très bien connaitre Nikola. On se met à l'abri en attendant que toute cette horreur cesse. Je regarde le spectacle avec horreur, et essaye en vain de repérer Daisy du regard. Mon coeur bat à toute allure. J'ai tellement peur... Je dois lui faire confiance... Coulson et les autres doivent être là... Aller... Respire Neal... J'entre dans une mini crise d'angoisse. Il faut que je me calme... C'est pas le moment... Habituellement elle s'en sort toujours très bien sans moi... Aller... On se calme... On protège Nikola et D... Dryade??

Je panique à nouveau. J'étais tellement focalisé sur Nikola que je n'ai pas vu Dryade partir. Je m'en veux tellement! Je regarde autour de moi et soudain, je vois des arbres bouger de façon inhabituelle, des lianes attraper des armes, faire tomber des sentinelles. C'est elle. Son pouvoir, ce qu'elle en fait... C'est tellement beau. Elle tente toujours de ne blesser personne... Si seulement tout le monde était comme ça... Mais soudain, je sursaute de peur alors qu'une sentinelle tire en sa direction. Je suis sous le choc. C'était une fléchette, pas une arme à feu... Mais je sais ce qu'elle doit ressentir... Et elle est en danger...

Je suis paniqué, perdu, je ne sais plus quoi faire. Je me retourne vers la jeune femme qui portait le corps avec moi. J'agrippe ses épaules, la regardant dans les yeux, je lui dis

- Je vous en supplie prenez soin de Nikola. Je reviens le chercher tout de suite. Il... Il a mon numéro... Dans son téléphone. Je suis Neal. Merci!

La jeune femme n'aura plus qu'à me dire où ils se trouvent. J'espère vraiment qu'elle le fera. En attendant, je cours comme un fou à la poursuite de Dryade. Il ne faut surtout pas qu'elle fasse une bêtise... Qu'elle se mette en danger. J'ai peur pour tellement de gens que je ne sais plus où donner de la tête. Alors je cours. Mort de peur. Je cours comme si ma propre vie en dépendait.

© Starseed
bienvenue à new york
Contenu sponsorisé

GÉNÉRAL.
POUVOIR.

MessageSujet: Re: Le bordel de Noël [Event]   

 

Le bordel de Noël [Event]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Le bordel de Noël [Event]
» event coupe du monde la semaine prochaine
» [Tori] - Event - A l'Abri des Masques
» - Event II.2 - La Faiblesse des Jedi
» Event 5 : Ecriture & Dessin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Avengers RPG :: Welcome in the Deadpool-Land :: Archives administration-